AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Académie des Voleurs PatentésPartagez
 

 Sov Strochnis [Keysa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeJeu 4 Aoû 2016 - 23:54

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Sov Strochnis. Un type sans histoires, un Maitre respecté au sein de l'académie de Voleurs Patentés lancovienne, réputée la meilleure au monde. Anciennement professeur à l'académie d'Omois, il a été transféré au Lancovit il y a de cela quelques années, grâce à ses talents d'enseignant.

Dit comme ça, il a l'air d'être un brave gars. Mais Alex le soupçonne d'être un peu plus que ça. Un haut placé parmi les Sangraves. Alors j'ai décidé d'enquêter. D'habitude je me contente d'informer, de laisser trainer mes oreilles à la Forteresse, mais cette fois je veux prouver que je peux faire un peu plus que ça. On verra bien où ça me mènera.

Le truc voyez-vous, c'est qu'en ce moment Sherlock Holmes cherche à déterminer qui sont les hauts placés chez les Gris, les généraux de Magister. Il y a Selenba Bragish, bien sûr, son bras droit. Le Chasseur. Et Fabrice de Besois-Giron, son bras gauche. Tout le monde connait leur identité, c'est très facile d'obtenir des informations sur eux. Il suffit d'interroger Safir Dragosh, ou les amis du jeune Fabrice.

Par contre, il y a toute une flopée de généraux dont on ignore le nom. Généralement c'est parce qu'ils sont infiltrés dans des endroits stratégiques, des hautes sphères, vous voyez. Tyranic par exemple (fuck l'orthographe), il était Premier Ministre d'Omois il y a quelques années, ben lui c'était un Sangrave. Sauf que personne le savait. Jusqu'à ce qu'il se fasse tuer.

Avec un peu de chance, c'est la même histoire pour Strochnis. Je ne sais pas ce que je ferai si jamais je découvre que j'ai raison. Sûrement que je préviendrai Alex, et ensuite j'attendrai ses ordres.

Actuellement, je suis en visite à l'académie de Travia. Je sais que Strochnis - ou plutôt Maitre Strochnis, comme ils l’appellent - ne travaille pas aujourd'hui, donc normalement je peux fouiller son bureau tranquille. Les Voleurs sont assez paranos dans leur genre, alors j'ai besoin d'en ensorceler un pour qu'il me file la clef. C'est bon, je l'ai. J'en fais un double, je lance un Mintus au type en question, et personne n'en saura rien.

Ça y est, je suis dans son bureau. Personne ne m'a vu, enfin, je ne crois pas. Alors, des dossiers... des dossiers... et... des dossiers. Pas de démon à l'horizon, en tout cas.

La plupart sont des sortes de bulletins scolaires d'apprentis Voleurs. Je me demande si certains sont des candidats à la cérémonie d'Initiation. Je n'en reconnais aucun, en tout cas. J'essaie de trouver une cache secrète dans les tiroirs, une latte branlante au plancher, mais rien. Le Revelus ne donne rien non plus. Bon, en même temps, ce serait peut-être un peu trop grillé de cacher quoi que ce soit dans son bureau.

Je note quand même tous les noms auxquels il est associé, par précaution. Ses collègues, ses élèves, tout le monde quoi.

Je finis par tomber sur un album photo poussiéreux. Ça me fait éternuer. ...Merde, j'espère que personne ne m'a entendu dans le couloir. Je tourne les pages, à la recherche de visages connus.

Hey attendez, je le connais celui-là ! Il fait partie des recrues que j'ai entrainées avec Candice... Le jour où on a fait passer le test à Alex. Il a dû passer son Initiation, maintenant. La photo remonte à un an. C'est fou ce que le gosse a l'air jeune. Franchement, c'est dégueulasse de se servir des gamins comme ça.

Quelques pages plus loin, un autre portrait attire mon œil. Strochnis pose avec une jeune fille que je reconnais immédiatement. Je me laisse tomber dans mon fauteuil. Ils déconnent, là. Non, sérieux.

La fille est plus jeune (17 ans, selon la photo), mais elle n'a pas beaucoup changé. Son joli sourire me nargue, comme si elle savait. C'est pas possible, je vais finir par croire qu'il y a un type là-haut qui se fout de ma gueule. En même temps, fallait s'y attendre, il a enseigné à Tingapour...

Lisa, 17 ans. Il y a une signature à côté de la légende. Merci pour tout ce que vous m'avez appris ! On dirait qu'ils s'entendaient bien, tous les deux. M'enfin, Strochnis devait pas être un si bon prof que ça à l'époque, s'il a donné son diplôme à Lisa Grey...

Qu'est-ce que je suis censé faire ? L'appeler, bien sûr. Lui poser des questions sur lui, lui demander d'enquêter avec moi. Après tout, elle aussi est dans le coup. Ça pourrait presque être une aubaine, si... Si c'était pas cette abrutie de Lisa Grey, quoi.

Qu'est-ce que j'ai envie de faire ? De me barrer d'ici, ou alors de continuer mon enquête en solo. Mais j'irai pas loin, je le sais. J'ai déjà pas trouvé grand-chose (qu'un de ses élèves soit probablement un Sangrave ne prouve rien), je trouverai sûrement rien d'autre seul. Ce serait con d'abandonner l'affaire pour une question d'orgueil.

Je range les dossiers, quitte le bureau en faisant attention à ne pas être vu. Puis je sors de l'académie, l'air morose. Je crois que j'ai pas trop le choix. Pour le peu d'orgueil que j'ai, de toute façon, je peux bien le laisser de côté une fois de plus.

Avec un soupir résigné, je sors ma boule de cristal. Pas question de l'appeler, j'ai pas envie d'entendre sa voix de merde tant que j'y suis pas obligé. Et puis elle ne répondrait sûrement pas. Plus qu'à lui laisser un message.

hey. écoute, je sais que t'as envie de m'envoyer chier, mais j'ai besoin de ton aide à propos de tusaisquoi. ça te concerne aussi. donc, si t'es disposée à m'aider, prends une porte pour travia, jte rejoins là-bas.

Envoyer.

Comme si elle allait venir.

En attendant, le soir tombe, et je sais pas trop quoi faire. J'ai plus qu'à me trouver un hôtel, je suppose.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 23:29

Lisa rentra tard chez elle ce soir-là. Elle venait de finir une mission pour Omois qui l'avait complètement épuisée. Une histoire de clé, lutin P'abo et grosses aragnes, trop compliqué, vous ne voulez pas savoir, je ne vous la raconterai pas. Elle referma donc la porte derrière elle, impatiente de retrouver son lit douillet. Mais pas avant d'avoir mangé. Elle mourait de faim. Elle se dirigea donc vers la cuisine d'un pas lent et fatiguée, songeant que son petit cottage paraissait bien vide maintenant que Lenwë ne l'habitait plus avec elle. Elle avait rompu avec lui quelques mois plus tôt et avait gardé leur cottage. Ça lui avait fait mal au cœur de le laisser partir comme ça, mais c'était pour le mieux. À présent, rien ne pouvait plus faire obstacle à sa relation avec August. Son August. Elle sourit en pensant à lui, puis ouvrit la porte du frigo et se servit nonchalament un repas rapide pour le dîner.

Elle sortit sa boule de cristal de sa poche et décida de regarder tout ce qu'elle avait manqué. Elle avait en effet pris l'habitude de l'éteindre pour certaines missions de discrétion, pour éviter cette situation gênante dans laquelle elle sonne et fait du bruit au mauvais moment. … Oui, c'est du vécu. Et non, je ne vous raconterai pas non plus cette anecdote. L'écran de cristal s'alluma donc sur la page d'accueil et elle attendit qu'il charge les nouveaux messages. Elle ne s'attendait pas à quelque chose d'incroyable. Peut-être un ou deux SMS d'August, un appel manqué de Naomie et un mail de pub pour un magasin de fringues. Haha. Si seulement.

1 nouveau message
de Keylo

Quoi. Attendez, quoi ? Non. Mais non. S'il vous plait, non. Elle songea un instant à envoyer valser sa boule de cristal à travers la pièce pour ne pas avoir à lire le message, et honnêtement, elle comptait vraiment le faire. Mais elle se reprit. Il fallait voir la vérité en face. Il n'y avait qu'une seule raison qui pousserait ce putain de Crocodile à lui envoyer un message. Elle avait espéré qu'il n'arrive jamais, mais ce jour était bien arrivé. La révolution contre les Sangraves était mise en marche, et Keylo l'avertissait qu'il était temps de se préparer pour la « bataille finale », comme l'avait dit le patron d'August. Ça ne pouvait être que ça. Elle ne voyait pas ce que ça pouvait être d'autre. Certainement pas un « bjr comment ça va ? », pas venant de Keylo.

Elle hésita un instant puis ouvrit finalement le message, le cœur battant. Ça y était, elle ne pouvait plus revenir en arrière, maintenant.

hey. écoute, je sais que t'as envie de m'envoyer chier, mais j'ai besoin de ton aide à propos de tusaisquoi. ça te concerne aussi. donc, si t'es disposée à m'aider, prends une porte pour travia, jte rejoins là-bas.

La première chose qu'elle pensa d'abord, c'était que ce mec ne devait pas connaître l'existence des majuscules. La seconde, c'était qu'à première vue, rien ne semblait annoncer une quelconque bataille finale. Juste un Crocodile qui avait « besoin de son aide ». Là où il n'avait pas tort, c'était qu'en effet, elle avait bien envie de l'envoyer chier. Et elle faillit le faire. Mais elle savait très bien ce que voulait dire le « tusaisquoi », et elle avait des responsabilités, surtout en tant que membre des Ombres. C'était bien plus important que sa haine contre Keylo, elle le savait.

En même temps, elle n'accordait aucune confiance à son très cher super-pote et, avec le peu de détails qu'il lui avait fourni (certes, c'était risqué de tout dévoiler par message, m'enfin quand même), elle n'avait aucune idée de ce à quoi s'attendre. D'autant plus qu'elle devrait revoir sa tête et franchement, cette idée ne l'enchantait pas le moins du monde.

Elle finit par éteindre son objet de nouveau et monta se coucher. Elle n'avait pas la tête à réfléchir, de toute façon. Elle règlerait ça le lendemain au matin. Pour le moment, la seule chose qu'elle voulait faire, c'était se poser sur le lit et dormir pendant dix heures.

Le lendemain, 8h du matin

Assise sur son lit, Lisa fixait de nouveau le message de Keylo. Elle avait réfléchi toute la nuit pour finalement se dire qu'elle devait accepter. Ça la faisait chier d'avance, mais elle n'avait pas franchement d'autre choix. Elle se demandait bien ce qu'il lui voulait et en quoi elle pouvait lui être utile, mais s'il était désespéré au point de faire appel à elle, ça devait être plutôt important. Et au fond, elle était bien curieuse de savoir de quoi il s'agissait. Elle tapota donc une réponse et l'envoya.

Ok. Je serai a la Porte de Transfert de Travia a 10h. Ca a interet a en valoir la peine.

Puis elle s'habilla, prépara ses affaires et se mit en route. À 9h50, elle arriva à Travia. Plus qu'à attendre. Et il avait intérêt à se pointer, le connard.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeDim 7 Aoû 2016 - 0:26

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Un bruit sonore me réveille en sursaut. Je me redresse brusquement, le souffle court, prêt à activer ma magie en cas d'attaque. Puis je comprends que ce n'était que la sonnerie de ma boule de cristal, celle qui annonce un nouveau message. Brolk, elle m'a fait peur. D'habitude je la laisse en vibreur, mais là je voulais être réveillé au cas où l'autre répondrait. M'enfin si ça se trouve, c'est pas elle. Faut dire que j'ai pas très envie qu'elle réponde.

Devinez quoi, c'est elle. Matinale, la pirate. Eh, les accents, c'est pas pour les chiens ! Dix heures, hein ? Il n'y a pas de décalage entre Tingapour et Travia, donc ça fait dix heures ici aussi. Bon, au moins, j'ai le temps de déjeuner, et de réfléchir à ce que je vais lui dire. Parce que même si je lui explique, elle risque de m'envoyer me faire foutre. C'est déjà miraculeux qu'elle ait accepté de prendre cette porte.

Je m'habille vite fait et me dépêche de sortir de la chambre miteuse que j'ai louée la veille. Qu'est-ce que vous voulez, j'ai pas les moyens. La bouffe de la taverne est encore pire que leurs matelas, je vous la recommande pas. Bon, me voilà sorti. Après une heure à vagabonder dans les rues de Travia (fallait que je refasse mon stock de potions, c'est pas plus mal), je prends la direction de la porte de Transfert. C'est à deux pas de la taverne.

J'arrive à destination à dix heures pile, parce que je suis un BG de la ponctualité. Le bâtiment est bondé. Je finis quand même par repérer la Voleuse sans mal. Elle ne m'a pas encore vu. J'ai toujours le temps de tourner les talons, me barrer loin d'ici et ne plus jamais la revoir (ou alors pendant la bataille finale, soit le plus tard possible). Mais ce serait pas réglo. Alors je m'avance, avec l'impression d'avoir rarement été aussi blasé de toute ma vie. Si la blasitude avait un nom, ce serait Keylo Grouffe.

(Je sais, j'ai un nom de merde, merci de ne pas m'enfoncer encore plus.)

Ce qui est marrant, c'est qu'elle a l'air aussi heureuse de me voir que l'inverse. ...Attendez, c'est pas marrant.

- Salut. Attends, je lance un Opacus. (Une bulle invisible se crée autour de nous, rendant notre conversation inaudible aux curieux.) Déjà, crois pas que ça me fasse plaisir de te voir, mais si tout va bien, je devrais pouvoir coincer un haut placé chez les Sangraves, alors ça vaut la peine.

Je préfère être franc dès le début, parce que je voudrais pas qu'elle s'imagine des trucs. Il y a déjà assez de blagues vaseuses sur notre prétendu couple, faudrait pas non plus que... Enfin, vous voyez. Brolk, c'est dégueulasse.

- Y a un type que je soupçonne d'en être un. Et tu le connais. J'ai besoin que tu me dises tout ce que tu sais sur Sov Strochnis.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMer 24 Aoû 2016 - 12:47


Au fond d'elle, elle espérait qu'il ne viendrait pas. Certes, ça la ferait bien chier d'avoir fait le trajet pour rien, mais elle n'avait vraiment pas envie de voir sa tête. Pas aujourd'hui. Ni demain, d'ailleurs. Ni tous les autres jours. En fait, s'il pouvait disparaître totalement de la surface de la Terre – pardon, d'AutreMonde – ça ne serait pas plus mal.

Mais il n'avait pas encore disparu, malheureusement, puisqu'elle le vit bientôt planté au beau milieu de la foule. Elle soupira. Pourvu que la journée soit courte. Il l'avait déjà repérée et s'avançait à présent vers elle. Sans trop savoir pourquoi, elle sentit son cœur battre plus rapidement dans sa poitrine tandis qu'il s'approchait. Sale coeur de merde, qu'est-ce que tu as encore ? C'était complètement idiot d'avoir peur, il n'allait certainement pas la frapper avec un marteau comme ça en pleine foule, d'autant plus qu'il lui avait déjà prouvé qu'il ne comptait pas la tuer. Alors calme-toi. À moins que ce ne soit pas de la peur. Mais, haha, non. Oubliez.

Il se posta devant elle et lança un Opacus pour éviter les oreilles trop curieuses. Hm. Astucieux. Bien sûr, elle y avait pensé aussi. Évidemment. Évidemment, je vous dis. Il lui assura ensuite très aimablement en d'autres termes que ça le faisait lui aussi bien chier de la voir, ce dont elle ne doutait pas et dont elle se fichait éperduement, mais qu'il était sur le point de démasquer un Sangrave haut placé. Jusque là, d'accord. C'était sympa de prévenir, par contre elle n'avait aucune idée de ce qu'elle avait à voir là-dedans. Mais d'une manière ou d'une autre, il avait besoin d'elle. Il ne l'aurait jamais fait venir sinon. Alors elle attendit la suite et il la lui donna sans tarder.

Sov Strochnis. Brolk. Forcément, elle se souvenait bien de lui. Un nom pareil était bien difficile à oublier. Et cela faisait bien des années qu'elle ne l'avait pas revu, mais il fut un temps où il était quelqu'un de très important dans sa vie. Dans ses études, du moins. C'était son mentor pendant qu'elle était à l'Académie des Voleurs Patentés. Elle lui devait beaucoup. Elle n'était pas certaine qu'elle en serait sortie diplômée s'il n'avait pas été là. Et puis, c'était un homme tout-à-fait adorable. Très humain, très patient, très attentionné. Alors il n'y avait aucun moyen, mais vraiment aucun moyen qu'il soit Sangrave. No fucking way.

« Te fatigue pas, c'est pas un Sangrave. Maitre Strochnis est un type bien. Ravie d'avoir pu t'aider. Bonne journée. Et adieu, avec un peu de chance. »

Finalement, elle ne s'en était pas trop mal sortie. Leur conversation avait à peine duré cinq minutes. Joli record. Moins elle le voyait, mieux elle se portait. Alors elle tourna les talons et s'apprêta à s'en aller, un peu dégoûtée de s'être levée pour rien, mais quand même bien contente de pouvoir se casser de là. Pourvu qu'il n'insiste pas.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeSam 24 Sep 2016 - 21:46

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Forcément que je vais insister.

Idiote. Naïve. Bornée. Je pourrais enchainer les qualificatifs encore longtemps. Insolente,  simpliste, chiante. Chiante, oui, c'est la meilleure définition qu'on puisse donner à cette fille.  Non seulement je l'ai fait venir ici, mais en plus elle met met dans une position telle que je suis forcé à insister pour qu'elle reste. Si c'est pas la meilleure ! Parce que non, bien sûr, je ne vais pas lâcher l'affaire comme ça. Son argument ne vaut rien. Elle se met des œillères, encore une fois, elle se conforte dans une vision simpliste de la vie, une où tous ses amis sont des gens bien et où les connards, ce sont les autres, ceux qu'elle ne connait pas. Elle n'a vraiment rien écouté de ce que je lui ai dit la dernière fois. En fait, je crois qu'elle s'en fout.

Elle se retourne théâtralement, fait mine de s'en aller. Allez, Keylo, prends ton mal en patience. Pense à ce que tu as auras accompli, si tu réussis à coincer ce connard. Si c'est effectivement un Sangrave. Faut que tu vérifies, il en va de ton devoir. Même si ça implique de coopérer avec... elle.

- Dans quel monde tu vis ? je l'apostrophe, acerbe. Elle n'a pas encore quitté le champ de l'Opacus. Évidemment que c'est un type bien. L'ancien Premier Ministre aussi, c'était un type super. Et moi je suis un modèle d'honnêteté, aux yeux de mes voisins. Meuf, réveille-toi un peu, si c'est vraiment un Sangrave, il ne te l'aurait jamais dit. T'aurais pas pu le soupçonner, à aucun moment.

C'est vrai qu'ils avaient l'air proches, sur la photo. Une phrase, Merci pour tout ce que vous m'avez appris, inscrite d'une écriture adolescente, me revient en mémoire. Il y avait comme une complicité dans leurs regards, quelque chose que la photo n'avait pas pu reproduire complètement. Je me demande brièvement à quoi ressemblait la Lisa de dix-sept ans. Plus candide peut-être, moins hargneuse. Moi, à cet âge-là, j'avais déjà du sang sur les mains.

- Écoute, j'ai une piste, je peux pas juste la laisser filer sous prétexte que tu penses le connaitre. Si tu veux tout savoir, j'ai entendu une conversation entre des types hauts placés à la Forteresse, et d'après eux le prochain directeur de l'Académie sera à leur botte. Or le favori pour le poste, c'est Strochnis. Faut que j'entre chez lui pour vérifier qu'il est clean, et pour ça j'ai besoin de ton aide.

Ça me fait mal de l'admettre, mais ouais, j'en suis réduit à ça. J'espère que mon honnêteté la convaincra. Et aussi qu'elle ne trouvera pas la cause de mes soupçons trop stupide. Surtout que pour l'instant, j'ai pas avancé des masses. J'ai rien trouvé à son bureau, donc je suppose qu'il cache sa merde chez lui, à moins qu'il n'ait une planque. Dans tous les cas, va falloir que je pénètre un bâtiment privé sans me faire voir, avec ou sans l'aide de cette fille. J'ai précisé que ses appartements étaient situés à l'intérieur de l'Académie de Voleurs Patentés, alias l'un des bâtiments les plus sécurisés de la ville ? Des pros de la paranoïa, ces mecs. C'est pour ça que je serais pas contre un coup de main d'une des leurs.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeLun 19 Déc 2016 - 14:17


Il l’agaçait. Fortement. Il l’agaçait. Mais au fond, vraiment au fond, enfoui au fin fond de son être, elle savait qu’il avait raison. Et elle avait envie de vomir rien qu’en l’admettant, mais il avait raison. Si Strochnis était un Sangrave, elle ne l’aurait jamais su. Elle l’avait connu pendant longtemps et il lui semblait absolument impossible qu’il puisse faire partie de cette organisation de terroristes, mais elle ne pourrait jamais en être certaine. Après tout, elle avait cru connaître son père, avant qu’il ne lui fasse lâchement croire à sa mort pour rejoindre les rangs de ces traîtres. Elle avait cru connaitre Lalwend avant qu’elle n’apprenne qu’elle avait eu une relation avec un des leurs (un des leurs qui se trouvait d’ailleurs précisément juste à côté d’elle au moment où elle pensait). Alors, au fond, il avait raison. Au fond, on ne pouvait jamais vraiment connaitre quelqu’un.

Mais bordel, elle voulait vraiment avoir raison. Elle avait besoin d’avoir raison. Strochnis devait être innocent. Il le devait. Elle n’accepterait pas d’avoir été trompée encore une fois. Les poings serrés, elle finit par se retourner, quittant des yeux cette Porte de Transfert qu’elle ne franchirait finalement pas cette fois, pour faire face aux yeux marrons de son Crocodile. Crocodile qui lui assura aussitôt avoir une piste en usant d’arguments un peu vagues pour tenter de la convaincre. Elle soupira, cherchant une excuse, une échappatoire, une raison valable pour ne pas être forcée de travailler avec ce type. Mais elle se rendit bien vite compte qu’elle n’avait pas franchement le choix. S’il y avait la moindre piste quant à l’identité d’un Sangrave, elle ne pouvait certainement pas lui tourner le dos. Elle avait signé pour ça, après tout, lors de son entrée chez les Ombres (façon de parler, elle n’avait rien signé du tout, elle avait juste dit oui ok je veux bien, puis une petite danse des canards et hop c’est fait (non je déconne pour la danse des canards, évidemment (ou pas (ok j’arrête les parenthèses de parenthèses ça devient lourd)))).

« Ok. J’accepte. Je veux bien t’aider. Uniquement pour te prouver que j’ai raison. »

Strochnis était innocent, il n’y avait aucun moyen qu’il ne le soit pas. Il était innocent, point.

« Je sais comment aller chez lui, s’il n’a pas changé d’adresse entre temps. C’est pas loin d’ici, à quelques rues, on peut y aller sans Transmistu… euh, Transmitus. »

Oh woh, voilà qu’elle commençait à prendre ses tics de langage. Ça lui suffisait pas de polluer son espace vital, fallait aussi qu’il pollue sa façon de parler. Sale emmerdeur. Bref bon coin, il était temps de se mettre en route. Lisa n’attendit aucune réponse de la part du Crocodile et se mit en marche, brisant l’Opacus qui les entourait. Aucun problème, elle n’avait aucune intention de continuer à parler, de toute façon.

La maison de Strochnis n’était ni très grande, ni très petite, et n’avait rien de vraiment extraordinaire. C’était une maison à un étage, avec une porte et des fenêtres, tout ce qu’il y avait de plus banal. Pour s’y être rendue plusieurs fois, Lisa savait aussi qu’il y avait un petit jardin à l’arrière de la maison, avec une balançoire pour enfants. En effet, Strochnis était un homme divorcé gardant sa fille une semaine sur deux, fille qui devait maintenant avoir sept ou huit ans, si elle comptait bien. Lisa appuya sur la sonnette, histoire de vérifier que la maison était bien vide avant de pénétrer à l’intérieur. En théorie, il ne devrait pas y avoir de problème : Strochnis était parti enseigner à l’Académie à cette heure-là, et même si c’était sa semaine de garde de sa fille, elle était sans doute à l’école actuellement. Mais on n’était jamais trop prudent, et dans le cas où quelqu’un ouvrait la porte, il lui suffirait d’inventer un mensonge pour justifier leur présence ici sans éveiller de soupçons. Il n’y avait rien de plus simple.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMer 21 Déc 2016 - 1:31

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Efface ce sourire de ton visage, petit con. Je sais, t'es content parce qu'elle a accepté de te suivre dans tes conneries. Parce que pour une fois dans ta vie, tu vas peut-être enfin accomplir quelque chose de bien en coinçant ce salaud. Et aussi parce qu'elle a chopé un peu de ton patois, bien involontairement. Mais quand même, arrête de sourire en coin comme ça, t'as l'air con. Faudrait pas qu'elle pense que sa compagnie te fasse plaisir, non plus. Voilà, c'est mieux.

Je la suis dans les rues de Travia, tranquilles en comparaison à l'effervescence de Tingapour, à laquelle je me suis habitué. Les bâtiments sont moins clinquants, les gens moins pressés, moins bruyants. Et puis ce ciel rose, quand même, c'est ridicule. Ça m'étonne un peu qu'elle connaisse l'adresse de Strochnis. Mais bon, je pose pas de question. Quand même, ils devaient être sacrément proches pour qu'elle lui rende visite chez lui. Peut-être qu'ils le sont toujours. Non parce que ça veut dire qu'elle a continué à le fréquenter une fois son diplôme en poche, puisqu'elle a étudié à l'Académie d'Omois et que le mec a été transféré au Lancovit il y a... je sais plus trop combien de temps. Merde, je suis pas très professionnel.

Bref, qu'elle soit persuadée de l'innocence de ma cible n'est donc pas étonnant. Je repense à ce qu'elle a dit, comme quoi elle venait uniquement pour me prouver qu'elle a raison. Je prends ça comme un défi. Je vais lui montrer.

Vraiment rien d'anormal dans l'allure de la baraque. Lisa appuie sur la sonnette. La porte s'ouvre sur une petite fille. Le mec se la joue brave père de famille. Merde, je déteste quand des gosses sont impliqués.

- Bonjour, mademoiselle. Ton père est là ?
- Non.
- T'es pas à l'école ?
- Non.
- Comment ça se fait, t'es malade ?
- Non. Je veux dire, oui !


Elle nous regarde d'un air penaud, après s'être rendu compte de sa bourde.

- Le dites pas à mon père, s'il-vous-plait.
- Bien sûr que non. Il ne devrait pas tarder à rentrer, ça te dérange si on l'attend à l'intérieur ?


La gamine secoue la tête et nous conduit jusqu'au salon. La maison dégage une impression de... rien du tout, elle est foutrement banale. Des tableaux aux murs, une salle de bains décorée comme un bateau, une cuisine multifonctions, des escaliers qui doivent mener aux chambres. Où sont les placards remplis de squelettes ? On voit quand même qu'on est pas chez n'importe qui. Quoique l'endroit reste assez humble, pour le futur directeur de la meilleure académie de Patentés au monde.

La petite s'est installée sur le canapé. Elle s'appelle Oroshi. Je lui tends une photo. C'est la copie du cliché du gosse que j'ai reconnu hier, l'élève de Strochnis devenu Sangrave. Bingo, elle le reconnait. Apparemment, il est venu chez eux plusieurs fois, pour discuter avec son père. Ma main à couper que c'est ce connard qui l'a recruté. Je n'ai plus qu'à trouver une preuve tangible.

Je pose ma main sur le front de la gamine et elle s'endort aussitôt, frappée par un sortilège de sommeil. Est-ce que son père la destine à porter la robe grise, elle aussi ?

- Ces mecs-là devraient pas avoir de gosses. C'est dégueulasse de les utiliser comme ça.

Je me tourne vers Lisa.

- Je te parie tout ce que tu veux qu'il est coupable. Bon, plus qu'à fouiller la baraque. Tu sais à quelle heure il termine son boulot ?

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMer 21 Déc 2016 - 22:59


La petite s'endormit, s'affaissant mollement sur les coussins du canapé. Oh, le goujat ! Jeter un sort de sommeil à la pauvre enfant qui avait eu l'amabilité de leur ouvrir la porte, en voilà des manières ! Lisa aurait bien saisi cette occasion pour s'énerver un bon coup contre Keylo, mais bon, ce n'était pas trop le moment. D'autant plus que c'était plus ou moins la bonne solution à prendre s'ils voulaient fouiller tranquillement la maison. Mais bon. Voilà. Gnuh. Ravalant sa mauvaise foi, la Voleuse commença à se relever, prête à passer à l'action et fouiller chaque coin de la pièce.

« Ces mecs-là devraient pas avoir de gosses. C'est dégueulasse de les utiliser comme ça. »

Automatiquement, sans réfléchir, Lisa répondit, tout bas, marmonnant dans sa barbe (non pas qu'elle en ait une hein, c'est une image) :

« On est au moins d'accord sur ce point. »

Il n'avait pas dû l'entendre, parce qu'il changea de sujet et lui demanda si elle savait à quelle heure il terminait le boulot. Elle réfléchit un instant. C'était difficile à dire, les mentors de l'Académie ayant des horaires très variables. La gamine l'aurait peut-être su, s'il avait pris le temps de lui demander avant de l'endormir sans crier gare.

« Ca dépend. En général, c'est plutôt vers 16h, mais les journées ne sont pas toutes les mêmes. Il pourrait finir plus tôt. Si on pouvait trouver une copie de son emploi du temps quelque part, ce serait bien. »

Elle fit un tour dans la cuisine, sachant que certaines personnes aimaient bien afficher leur emploi du temps sur leur frigo, fixé avec des magnets à chaque coin, histoire de connaître l'organisation de leur semaine pendant qu'ils prennent leur petit-déjeuner. Mais apparemment, ce n'était pas le cas chez les Strochnis. Tant pis. S'il y en avait bien un quelque part, elle finirait bien par le trouver en même temps qu'elle fouille à la recherche d'indices.

Elle revint dans le salon, fit le tour de la pièce, cherchant vaguement dans les coins, tiroirs, sous les coussins, sans vraiment savoir ce qu'ils étaient censés y trouver. Un masque de Sangrave planqué dans l'armoire ? Du sang sur un couteau ? Ridicule. Ils n'avaient rien à faire ici, ils étaient loin d'être des enquêteurs. Ils s'improvisaient détectives sur un coup de tête, suivant une maigre piste. Ils ne trouveraient rien ici. Sans compter le fait qu'elle était persuadée que son coéquipier avait autant de neurones qu'un sapin avait de pommes. Et encore. Elle attrapa un gros dossier trainant sur une étagère, le feuilleta, ne trouva rien d'intéressant et le reposa, agacée. Elle soupira, puis finit par lancer à l'attention de son super-pote :

« C'est complètement inutile ce qu'on fait, on trouvera rien. Il est innocent, je te dis. On trouvera rien. Et d'ailleurs, c'était qui le gosse sur la photo que tu as montrée à Oroshi ? »

Elle n'avait rien dit sur le moment, parce qu'ils étaient censés savoir ce qu'ils faisaient, mais maintenant que ça lui revenait, elle aimerait bien en connaître un peu plus. Parce que bon, ça n'avait pas l'air d'un petit détail sans importance, non plus. C'était fou ce que la communication passait bien entre eux. Ils formaient vraiment une équipe de choc.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeJeu 22 Déc 2016 - 1:44

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Naïvement, je pensais qu'avoir une Voleuse Patentée sous la main faciliterait les investigations. L'habitude de fouiller des lieux sécurisés à la recherche de documents cachés, tout ça. C'est oublier que je fais équipe (pourquoi, déjà ?) avec Lisa Grey, alias Par-tous-les-dieux-mais-qui-est-le-crétin-qui-lui-a-validé-son-diplôme. Plus inutile, tu meurs. Pas étonnant que Strochnis ne l'ait pas recrutée, comme l'autre gars. Ils ne se seraient pas embarrassés d'un bras cassé pareil.

Mon hor indique dix heures trente-trois. J'aurais dû demander à la gamine si son père rentre pour déjeuner. Probablement non, s'il ne sait pas que sa fille fait l'école buissonière. Encore une fois, je manque de professionnalisme. Faut que je me rattrape.

- Un ancien élève à lui. Trois mois après la photo, je lui faisais passer un entrainement en vu de l'Initiation. Je pouvais pas t'en parler devant la petite. Ma main à couper qu'il s'est fait recruter par ton pote Strochnis.

Je retourne dans le couloir. Contrairement à elle, je ne sombrerai pas dans le pessimisme, pas encore. On est loin d'avoir tout exploré. Il y a sûrement quelque chose de caché quelque part, dans sa chambre ou dans son bureau par exemple. Une pièce secrète derrière une bibliothèque, un coffre-fort derrière un tableau, je ne sais pas, moi. Je lance des Revelus à droite et à gauche. Il a forcément fait de la magie démoniaque ici. Si seulement j'étais plus habile à la repérer... Je ne suis pas Dumbledore, moi. J'ouvre une armoire. Toujours pas de squelette planqué. Je la referme et j'essaie un nouveau Revelus, au cas où.

Un cercle noir se dessine alors autour de ma main.

- Lisa ! je crie, les yeux écarquillés, la voix gagnée par l'excitation.

Le cercle se transforme en flammes noires, semblables à celle que produisent les Sangraves les plus puissants. Je ressens une chaleur dans la paume. Putain je suis trop fort. Même si j'ai aucune idée de ce qui se passe. J'essaie de décoller ma main, mais elle est comme bloquée à la surface en bois.

Lisa a fini par me rejoindre. Je me tourne vers elle en fronçant les sourcils.

- Le machin doit réagir à la magie démoniaque. Je te l'avais dit. Mais ça veut pas lâcher ma main...

Je tire de toutes mes forces, mais rien n'y fait. Peut-être qu'en essayant l'inverse... Je pousse la porte de l'armoire, qui s'ouvre dans l'autre sens, dévoilant une volée d'escaliers qui s'enfoncent dans les ténèbres. Yes, on a trouvé la Batcave !

Je pose un pied sur la première marche. Un néon s'allume, accompagné d'un bourdonnement désagréable. Quand faut y aller... Je descends prudemment, partagé entre la satisfaction d'avoir eu raison et l'appréhension quant à ce que je vais trouver en bas. Brrr, on se les caille ici. J'entends les pas de Lisa sur mes talons. Je n'ai même pas besoin de dire quoi que ce soit, je suis certain qu'elle est en train de rager intérieurement parce qu'une fois de plus, elle a eu tort.

En bas se trouve une sorte de cave aménagée en un petit salon. L'endroit est plutôt confortable. Il y a un tapis, un petit fauteuil, un bureau et plusieurs bibliothèques, toutes remplies de livres qui ont l'air de dater du dernier millénaire. L'idée me vient qu'il s'agit peut-être simplement d'un endroit personnel où il aime bien se réfugier pour lire. Mais ce serait donner raison à Lisa.

Au moment même où celle-ci me rejoint dans la pièce, la porte se referme brutalement derrière elle. Et devinez quoi, elle ne s'ouvre pas de l'intérieur.

Je me retourne lentement vers Lisa, l'air tout sauf rassuré.

- Euh... Au moins, on est sûrs qu'il est coupable.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeJeu 22 Déc 2016 - 13:39


Gnugnugnu ma main à couper que gnugnugnu a été recruté par Strochnis. Et ma main dans ta gueule aussi, ça t'irait ? STROCHNIS EST INNOCENT BORDEL. C'est pour ça qu'on trouvera rien dans sa putain de baraque. Une photo de gosse, ça prouve rien. Si c'est un ancien élève à lui, c'est normal qu'ils se voient encore de temps en temps. Moi aussi je suis passée prendre le thé chez lui de temps à autre, ça veut rien dire. Alors garde ta main coupée pour toi et arrête de te prendre pour l'inspecteur Gadget avec tes hypothèses à la con parce que tu ne sais rien (Jon Snow). Grml.

Passé ce coup de gueule mental, Lisa répondit finalement par un simple soupir agacé et un secouement de tête blasée puis reprit ses fouilles. Du coin de l'œil, elle vit Keylo se diriger vers une autre pièce. Tant mieux, il sortait enfin de son champ de vision. Garder ses ennemis tout près, c'était des conneries. Plus il était loin d'elle et mieux elle se sentait. Elle reporta toute son attention sur la bibliothèque à laquelle elle faisait face, analysant les traces de poussières devant chaque livre, mais ne trouva rien d'anormal. Evidemment. Parce que rien n'était anormal ici, parce que Maitre Strochnis N'ETAIT PAS coupable. Elle en était à fouiller l'intérieur d'une bouche d'aération lorsqu'elle entendit le Crocodile crier son nom. Merde. Elle bondit aussitôt et courut jusqu'à la porte de la pièce où il se trouvait. Elle ne put retenir un cri de surprise devant le spectacle qui s'offrait à elle.

« Qu... »

Elle n'eut pas le temps de finir de poser sa question (à savoir : qu'est-ce que t'as encore foutu, bordel ??) car il l'interrompit aussitôt, lui expliquant que le « machin » devait réagir à la magie démoniaque. Et voilà que ça sort des « je te l'avais dit ». Mais ça voulait rien dire, c'était peut-être juste... que... bon ok, elle ne savait pas trop, mais oh, voilà. Ça ne voulait rien dire du tout, et puis... Oh. Un passage secret. Ok. Pourquoi pas. Ok. Bon il y avait sans doute une explication, parce que... Oh et puis merde Lisa, arrête de te voiler la face bordel.

« Merde, merde, merde. »

Elle suivit Keylo dans les escaliers, le cœur battant, curieuse et terrifiée à l'idée de ce qu'il pourrait se trouver dans cette pièce secrète. Finalement, elle n'avait rien de très menaçant. Elle avait même l'air d'un salon chaleureux et accueillant, bien qu'un peu poussiéreux. Ok, bon ben voilà, fausse alerte, c'était juste la cave. Bien protégée. Par de la magie démoniaque. Merde. Soudain, un bruit derrière eux la fit sursauter et elle se retourna brusquement. La porte venait de se refermer. Prise d'un très mauvais pressentiment, elle tenta de la rouvrir, tirant et poussant de toutes ses forces, sans succès. Great. Donc ils étaient enfermés tous les deux dans une cave. Glauque. Et comme une impression de déjà-vu. S'ils trouvaient une gamine hystérique avec un appareil dentaire répondant au doux nom de Guenon, elle allait hurler.

« Ok, pas de panique, c'est seulement un mécanisme automatique pour piéger les intrus, il doit forcément y avoir un moyen de le désactiver quelque part, comme un interrupteur, une télécommande, un boitier, n'importe. »

Elle n'y croyait pas trop, mais elle chercha quand même. Il y avait une petite table carrée collée contre un des murs, munie d'un tiroir en-dessous. A l'intérieur, une espèce de gros manuscrit, comme un registre, ou un journal. Elle le prit et l'ouvrit à une page au hasard. Des coupures de journaux étaient entassés les unes sur les autres, pliées, de façon bordélique. Maitre Strochnis n'avait jamais été un homme très soigné. Des articles signalant des meurtres, disparitions, attentats. Certains noms étaient entourés au stylo noir, et quelques notes illisibles avaient été prises sur le côté. Les pages du livre étaient quant à elles rédigées à la main et datées, comme un journal intime.

4 Faicho, mission accomplie. Pas de témoin, traces effacées. Retour à la Forteresse pour rapport. Pardon à : Paméla G. Martin, Enora Minsk.

Toutes les pages étaient du même genre. Il notait les missions qu'il faisait et notait le noms des personnes touchées pour s'excuser silencieusement. C'était un malade. Un grand malade. Et elle lui avait fait confiance. Elle avait accordé sa confiance à un Sangrave. Quel enfoiré. Il lui avait tout appris, il l'avait aidée, il l'avait invitée chez lui, il s'était comporté comme le père qu'elle aurait toujours voulu avoir, et finalement il ne valait pas mieux que le père qu'elle avait eu. Tous des hypocrites, des traitres, des lâches. Elle le détestait, les détestait tous pour avoir prétendu être ce qu'ils n'étaient pas et elle se détestait pour les avoir cru. Connards. Au moins Keylo ne lui avait jamais menti et la haïssait ouvertement.

« Comme quoi on peut jamais se fier aux figures paternelles. »

Elle rangea le journal dans son sac et, prise d'un violent élan de colère, renversa la table et brisa la lampe de bureau qui se trouvait dessus. Bien fait pour elle. Elle se retourna vers Keylo et lui lança pleine de rage, comme si c'était de sa faute :

« Je te préviens si tu me sors un seul ''je t'avais prévenue'' je t'arrache les yeux et je te les fais bouffer, c'est clair ? »



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeVen 23 Déc 2016 - 2:08

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Les bouquins sur les étagères traitent tous de magie démoniaque, de sortilèges interdits, de rituels incluant parfois des sacrifices humains et autres choses bien sales. J'en connais certains, pour les avoir feuilletés à la bibliothèque de la Forteresse, du temps où je m'intéressais à ces trucs-là. Bien entendu, je ne les ai jamais mis en application, pas ceux-là du moins. Je voulais simplement comprendre comment la magie démoniaque fonctionnait pour mieux la maitriser. Tout ça me rappelle de mauvais souvenirs. Je m'écarte des bibliothèques et je tourner en rond dans la pièce, les mains jointes au-dessus de ma tête. J'essaie d'oublier ma peur, mais c'est peine perdue. Peut-être que Lisa va trouver une solution. Elle est bloquée sur un journal à la reliure de cuir. Il doit sûrement contenir des informations intéressantes puisqu'on ne l'entend plus.

Sa remarque sur les figures paternelles me laisse perplexe. Déjà tout-à-l'heure... Il y a quelque chose qui m'échappe.

Je me fige lorsqu'elle balance tout par terre, saccageant les meubles de son ancien mentor. J'attends que ça passe, repensant à tous les détails qui m'ont fait comprendre à quel point ils étaient proches. La photo accompagné du petit mot, l'adresse qu'elle connaissait encore, la conviction absolue de son innocence.

- Est-ce que j'ai dit quoi que ce soit ?

Dans d'autres circonstances, si elle n'avait pas été Lisa et si je n'avais pas été Keylo, j'aurais pu lui dire que j'étais désolé. Que j'aurais voulu avoir tort, que la vie est une chienne et que ce n'est pas de sa faute. Mais elle me chierait à la gueule. Alors je me tais, je me contente de l'observer puis de me détourner. Il faut qu'on trouve un moyen de sortir d'ici.

C'est alors que la porte s'ouvre. Soudain j'ai une vision très précise de la scène, de la position de chacun d'entre nous, comme si le temps s'était figé en même temps que ma respiration et que je pouvais observer chaque détail. Un homme est apparu dans l'encadrement. Son visage est mûr mais pas encore ridé, je dirais qu'il a la soixantaine des sortceliers*. Le visage avenant mais l'air grave, les yeux clairs, brun. Il a tout l'air du brave père de famille que j'avais redouté, avec son imperméable, sa chemise et sa cravate bleue. Le bon voisin qui fait son job sérieusement sans faire de mal à personne. Près de la table renversée, Lisa, le visage blanc, avec cette rage dans le regard que je n'ai vue qu'une seule fois, le jour où elle a failli me tuer. Moi enfin, tout près de la porte, le cœur battant et l'impression de n'être pas à ma place, en décalé par rapport au duel que je pressens.

Tout se passe alors très vite. Strochnis tend brusquement ses bras devant lui, j'active ma magie mais il est trop rapide, il nous projette à travers la pièce et nous cloue contre le mur. J'essaie de toutes mes forces de me libérer de son emprise, mais sa démonstration de force a suffi à prouver la différence de puissance flagrante entre lui et moi - ne parlons même pas de Lisa. Il fait un geste de la main, comme s'il abaissait un levier, et une cage de métal émerge alors du plafond, jusqu'à nous enfermer complètement.

En un clin d’œil, il nous a neutralisés et jetés en cage sans qu'on ait eu le temps de comprendre ce qui se passait. Ce mec est un professionnel.

Il desserre le poing en s'approchant de la cage, nous libérant ainsi du sortilège qui nous clouait au mur. Je m'accroche à un barreau, le sens vibrer sous mes doigts. Du fer d'Hymlia, comme dans les cachots de la Forteresse. Impossible de pratiquer la magie tant que nous y serons enfermés.

Strochnis nous regarde comme s'il essayait de comprendre quels étranges et stupides animaux avaient atterris dans sa maison.

- Je suis désolé que nous ayons à nous revoir dans des conditions aussi défavorables, Lisa. Mais il semble que tu te soies laissée entrainer par certains... traitres à ma cause, et je ne peux pas laisser passer ça.

Son regard s'est tourné vers moi, et la haine qu'il transporte est si intense que je sens ma mort approcher. Sa voix est profonde, rugueuse, et tout à la fois curieusement sereine. Si je l'avais rencontré dans une situation normale, j'aurais dit qu'il renvoyait l'image de quelqu'un en qui on a envie de faire confiance.

Un violent coup à l'estomac me flanque soudain à terre. J'inspire à grands coups pour tenter de reprendre ma respiration, comme frappé par un poing invisible. Je crois que je crache du sang. Je vais mourir, mais d'abord il va me laisser agoniser de longues heures durant.

© Gasmask    


*:
 


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeVen 23 Déc 2016 - 14:59


D'un coup, Keylo se retrouva à terre, agonisant, haletant, comme pris d'une violente douleur. Strochnis le regardait, le visage impassible, ferme, celui du bourreau qui inflige sa sentence à un condamné à mort. Il avait l'air sûr de lui, certain que ce qu'il faisait était la bonne chose à faire, que ses décisions étaient justes. De son côté, Lisa restait figée, les mains plaquées sur la bouche, terrifiée, coincée dans cette cage étroite en fer d'Hymlia à l'intérieur de laquelle elle ne pouvait rien faire d'autre que de contempler le spectacle qu'on lui offrait.

Le Strochnis qui se trouvait en face d'eux, de l'autre côté des barreaux, n'avait plus rien à voir avec le mentor qu'elle avait connu quelques années plus tôt. Elle l'avait vu aimable, souriant, humain. Il avait toutes les qualités d'un bon professeur, compréhensif, pédagogue, patient. Son expression n'avait plus rien de tout ça, à présent. Il montrait à présent sa vraie nature, son identité, celui qu'il était vraiment. Tout le reste n'avait toujours été qu'un masque, aussi efficace que celui qu'il devait porter entre les murs de la Forteresse Grise, mais invisible. Comment avait-elle pu être aussi stupide, aussi aveugle ? Comment avait-elle pu lui faire confiance ? « T'aurais pas pu le soupçonner, à aucun moment. » Mais elle aurait dû. Elle aurait dû le voir.

Et maintenant, ils étaient là, enfermés dans cette cage de fer, à la merci de cet homme qu'elle avait cru connaître. Keylo crachait du sang, se prenait le ventre avec ses mains, à deux doigts de crever de douleur. Elle aurait cru que ça la rendrait totalement indifférente de le voir ainsi, parce que c'était le Crocodile, et parce qu'elle avait souvent rêvé de le voir souffrir comme ça, mais ce n'était pas le cas. C'était insupportable à regarder. Et elle ne pouvait pas laisser faire ça. Elle se tourna vers son ancien mentor et cria :

« Assez ! Arrêtez ça, bordel. Il en a eu assez comme ça. »

Maitre Strochnis se tourna vers elle puis, avec un sourire en coin, laissa tomber le sortilège qu'il avait lancé à Keylo. Lisa eut à peine le temps de relâcher un soupir que le Sangrave l'attira contre les barreaux de la cage, assez rapidement pour que son crâne cogne l'un d'eux au passage et la sonna légèrement.

« Je suis assez déçu de toi, Lisa. Je savais que tu n'avais pas beaucoup de potentiel intellectuel mais je n'imaginais pas que tu serais à ce point capable d'une telle bêtise. Que crois-tu faire, en t'intrusant chez moi de cette façon ? »

Tu sais où je te le mets ton potentiel intellectuel ? Elle eut bien envie de lui cracher à la gueule, mais bon, elle n'avait pas trop envie de crever ici non plus. Elle fouilla lentement dans ses poches, cherchant ses couteaux, mais Strochnis fut plus rapide et, d'un sortilège silencieux, balança tout le contenu de ses poches à l'autre bout de la pièce.

« Qu'est-ce que vous allez faire de nous ?
- Tout dépend de votre coopération. Si vous répondez à mes attentes, je n'aurais pas besoin de vous faire plus de mal que nécessaire. Je veux savoir qui vous envoie, et le nom de chaque personne impliquée dans cette opération. »


Pas très futé s'il pensait que... AAARGH. Lisa sentit comme des mains invisibles presser ses poumons et son estomac et elle crut mourir. Mais elle ne mourrait pas, non. Elle souffrait juste assez pour ne pas même perdre connaissance. Elle se mit par terre, à quatre pattes, les yeux écarquillés, cherchant à respirer tant bien que mal. Sa vision devint floue, mais elle put tout de même voir Keylo, dans le coin de son œil, dans la même situation qu'elle. Merde. Ils auraient jamais dû venir. Elle aurait jamais dû accepter de le suivre dans cette enquête ridicule. Qu'est-ce qui lui avait pris, bordel ?

« Je veux des noms, maintenant. »



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 22:59

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Le contenu de mes poches m'échappe en même temps que celui de Lisa. Et avec lui, le bipeur d'Alexandre, notre dernier espoir de nous en sortir vivants.

Je crois que j'ai jamais autant flippé de ma vie.

Je suis le dernier des imbéciles. J'aurais jamais dû venir aussi peu préparé, j'aurais dû prendre plus de précautions, j'aurais dû... Surtout, j'aurais jamais dû emmener Lisa avec moi. Elle est innocente, elle a rien à voir avec tout ça. Elle a rien à faire ici. Moi si, je savais les risques que je prenais, et je suis coupable de suffisamment d'horreurs pour mériter ce qui m'arrive aujourd'hui.

Étalé sur le dos, le corps agité de spasmes, j'essaie d'ignorer la douleur autant que je peux pour retrouver ma lucidité. J'ai eu un moment de répit grâce à Lisa, mais c'est reparti. Elle aurait dû se taire, parce que le salaud l'a aussi prise pour cible désormais. Il faut que je réfléchisse. Je nous laisserai pas crever ici, comme des cons. Je vais trouver un moyen de nous sortir de là. J'en suis capable, je suis le roi des situations désespérées. Si seulement je pouvais gagner du temps...

Je m'époumone en appelant à l'aide. Il me fait taire d'un sortilège narquois, déclarant que personne ne m'entendra ici. Typique.

Je peux pas lui donner les noms qu'il cherche. Je foutrais le plan en l'air, et le plan est mille fois plus important que ma vie. Je peux pas non plus ne pas les lui donner. Je résisterai pas longtemps à la torture, j'ai rien d'un héros.

Il faut que je crée une troisième option.

- T'es fier de toi ? Combien de gens innocents tu as tués, combien tu en as torturés ?*
- Tu oses te présenter comme un innocent ?
- Non. Mais Lisa est innocente, elle.
- Elle s'est introduit chez moi comme une criminelle, au même titre que toi.
- Je l'ai forcée. Et ta fille - Oroshi ? Elle aussi, tu vas la forcer à devenir comme toi, comme tes élèves ? Lui faire passer l'Initiation, la transformer en meurtrière ?


Je suis allé trop loin. La rage déforme ses traits tandis que la douleur s'intensifie jusqu'à devenir insoutenable. Je hurle.

- Des noms. Maintenant.

Gagner du temps. Et prier pour que mon plan fonctionne.

- Je... je connais pas leurs noms. Ils connaissent pas le mien non plus.
- Menteur.
- C'est la vérité. Mais ils sont nombreux. Un réseau de Sangraves. Infiltrés, ou qui ont retourné leur veste. C'est comme ça qu'ils m'ont recruté.


Le mec a l'air moyennement convaincu, mais il a arrêté ses sortilèges de torture.

- Je pourrais vous montrer, j'ajoute dans un souffle.

C'est alors que la sonnette retentit.

- Je n'en ai pas terminé avec vous, déclare Strochnis avant de quitter la pièce, visiblement irrité par cette interruption inespérée.

À nouveau, nous nous retrouvons seuls dans la cave. J'expire un grand coup. La douleur est encore présente, en écho. Je sais que c'est pas grand-chose, un avant-goût par rapport à ce que je vais subir si on sort pas d'ici très vite. Lisa, je sais pas trop ce qu'il compte faire d'elle. D'un côté, elle est incapable de livrer la moindre information, grâce à mon sort de silence. (Quand je pense à la ferveur avec laquelle elle refusait de le recevoir, j'ai bien fait de pas l'écouter.) De l'autre, il peut pas non plus la relâcher en lui effaçant ses souvenirs, puisque pour une raison inconnu, ça fonctionne pas sur elle. Elle pourrait toujours faire semblant, mais pas sûr qu'il tombe dans le panneau. Plus longtemps il ignorera ces éléments, mieux ça vaudra pour elle. Autrement, elle deviendrait inutile à ses yeux, et elle mourrait dans la minute.

Je me redresse péniblement, pour m'adosser aux barreaux.

- Je suis désolé. Sincèrement.

© Gasmask    


*:
 


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeLun 26 Déc 2016 - 0:20

Lisa reprit peu à peu une respiration à peu près normale, tandis qu'elle se forçait à se remettre debout. Elle inspirait et expirait longuement, difficilement, tirant la grimace à chaque nouveau souffle qui lui brûlait l'estomac. Elle imaginait ses organes en miettes à l'intérieur de son corps, écrasés, abîmés, percés de trous. Ça allait mieux à présent, mais la douleur n'avait pas totalement disparu. Elle se sentait reprendre quelques couleurs et essuya son front ruisselant de sueur du revers de sa main droite. Ok. Tout va bien. Sauvés par le gong. Enfin, pas totalement. S'ils ne trouvaient pas un moyen de s'échapper d'ici avant que Strochnis ne revienne (et sans vouloir être pessimiste, c'était assez peu probable qu'ils s'en sortent), elle ne donnait pas cher de leur peau.

Keylo ne s'était pas trop mal débrouillé, elle devait bien le reconnaître. En temps normal, ça l'aurait tuée de l'admettre, mais à l'heure actuelle, ce n'était pas vraiment le moment de faire l'enfant. Malgré tout, elle doutait que cela suffise. Lorsque le Sangrave reviendrait, il voudrait des informations plus précises, et d'une manière ou d'une autre ça finirait très mal pour eux. Elle avait bien compris qu'il n'y avait pas d'illusions à se faire pour Keylo : Strochnis prenait les cas de trahison très au sérieux et ne le laisserait certainement pas sortir de là vivant. Et d'ailleurs, ce serait bien fait pour sa gueule. Quant à elle, elle n'était pas sûre d'avoir plus de chances. Quoiqu'il en soit, il valait mieux trouver un moyen de s'échapper au plus vite.

Ce n'était pas en étant désolé que ça avancerait les choses. Si tu n'as rien à dire d'intéressant pour nous sortir de là, autant te taire. Lisa ne répondit rien et s'approcha des barreaux. Solides, imbrisables, juste assez écartés pour laisser passer l'avant-bras. Forgés en Hymlia, conçus pour rendre la magie impossible à l'intérieur. Hm. Sur un malentendu. Elle passa le bras à l'extérieur de la cage et tenta d'invoquer sa magie en lançant un simple Attractus en direction de ses affaires personnelles. Comme il fallait s'y attendre, ça ne fonctionna pas. Elle grommela, rangea son bras à l'intérieur et s'écarta des barreaux en haussant les épaules.

« J'aurais essayé. »

Il allait se foutre de sa gueule, comme d'habitude, mais tant pis. Elle n'était plus à ça près. Elle avait été formée pour s'échapper de pièges de ce genre, mais là, elle séchait. Il était tout simplement impossible de s'évader de cette cage. Elle ne voyait vraiment pas comment. Si elle avait eu un paquet de cartes sur elle, ils aurait tout aussi bien pu jouer à la bataille en attendant que leur très aimable hôte revienne.

« Une autre merveilleuse idée ? »

Elle n'aurait jamais dû le suivre dans cette histoire. C'était stupide, pourquoi avait-elle fait ça, déjà ? Pour une bêtise, comme d'habitude. Elle allait mourir pour une bêtise. Pas si surprenant, quand on s'appelait Lisa Grey. Elle sentait la panique monter en elle comme une flèche et son ventre se serra. Ce n'était plus qu'une question de minutes avant que son ancien mentor passe la porte de la cave et reprenne ce qu'il avait arrêté. Combien de temps ? Dix minutes ? Cinq ? Une ? Elle voudrait bien ne pas y penser, réfléchir à un plan plutôt (même si elle avait très peu d'espoir pour ça), oublier sa peur un instant, mais c'était plus fort qu'elle. Bientôt, elle allait crever. Tuée par un des hommes en qui elle avait le plus confiance. Elle allait mourir. C'était une évidence. Et elle était terrifiée.

Spoiler:
 



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeLun 26 Déc 2016 - 3:03

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Je lève les yeux au ciel devant ses tentatives inutiles pour utiliser sa magie. Strochnis n'est pas si con. C'est déjà l'un des Sangraves les plus puissants que j'ai rencontrés (je l'ai vu tout de suite), et en plus il est intelligent. Dans la hiérarchie des gris, il doit faire partie des Vétérans, au grand minimum des Limiers. Au-dessus de moi, quoi. C'était prétentieux de ma part, de m'attaquer à un type pareil.

J'ai pas vraiment d'autre idée, non. J'avise le plancher, seule surface non couverte par les barreaux, puisque la cage est descendue du plafond. J'essaie d'arracher une planche (au cas où je réussisse à faire de la magie, si je creuse suffisamment), mais rien n'y fait. Je ne parviens pas à arracher la moindre écharde. Il doit être ensorcelé, lui aussi.

Hé toi, le lecteur. Je sais ce que t'es en train de te dire. Qu'on est dans la merde, que tu vois vraiment pas comment on va s'en sortir. Si c'est ce que tu penses, t'as pas vraiment lu attentivement, mon gars. Bon, OK, j'ai un peu triché. J'ai omis de préciser un truc, tout-à-l'heure.

Je vais trouver un moyen de nous sortir de là. J'en suis capable, je suis le roi des situations désespérées. Si seulement je pouvais gagner du temps...

À ce moment, j'ai fait quelque chose dont les autres n'ont pas pu se rendre compte. J'ai désactivé le sortilège de sommeil sur la petite. Ouais, je peux faire ça à distance - un vieux tour appris dans les grimoires de magie de la Forteresse.

•••

Sov Strochnis [Keysa] Tumblr_mr7zt9DJlp1rhwvwio6_250

Oroshi a ouvert les yeux, sans se souvenir de s'être endormie. Elle était pourtant allongée sur le canapé, les genoux repliés contre elle. Un peu hagard, elle s'est relevée et elle a jeté un regard circulaire sur le salon de son père. Elle n'aime pas vraiment aller chez lui, c'est pour ça qu'elle n'est pas allée à l'école des sorcereaux aujourd'hui. Elle espère que si ses professeurs se rendent compte qu'elle sèche uniquement quand elle est chez son père, alors ils empêcheront sa mère de la laisser retourner là-bas. Elle l'aime bien, son papa, c'est juste qu'il n'est jamais vraiment là pour elle, avec son travail à l'Académie. Ce sera pire quand il passera directeur. Et puis elle ne sait pas trop, il y a quelque chose chez lui qui la tracasse. L'instinct filial.

Quelques secondes après avoir ouvert les yeux, elle a entendu quelqu'un hurler à l'aide. Dans sa maison. Ça venait du couloir. Sans hésiter, elle s'est précipitée vers la source du bruit. Elle est comme ça, Oroshi, un peu téméraire. L'armoire était ouverte d'une drôle de manière. Un passage secret ? La voix de son père a résonné dans l'escalier caché. Elle ne pensait pas qu'il rentrerait si tôt. Il n'avait pas dû la voir dormir sur le canapé, sinon il n'aurait pas laissé la porte ouverte. C'était sûrement dangereux, mais Oroshi mourait d'envie de savoir à qui son père parlait, et ce qui se cachait au bout de ces escaliers. Alors elle les a descendu sur la pointe des pieds. Elle n'est pas entrée dans la pièce, elle ne voulait pas que son père la voie - elle savait qu'il considèrerait ça comme une bêtise. Alors elle s'est cachée sous l'escalier, là où on ne peut la voir ni depuis l'intérieur de la cave, ni depuis les marches. Et elle a écouté.

C'est la voix de l'homme qui s'est présenté chez eux tout-à-l'heure, celui qui prétendait être l'ami de son père. Il y avait une femme avec lui, mais elle ne l'entend pas.

- Et ta fille - Oroshi ? Elle aussi, tu vas la forcer à devenir comme toi, comme tes élèves ? Lui faire passer l'Initiation, la transformer en meurtrière ?

Elle a sursauté à la mention son nom. Grimacé en entendant les cris de souffrance. Surtout ne pas faire de bruit. Le mot Sangrave s'est alors glissé dans la conversation, terrifiant Oroshi. Elle a déjà compris que l'homme et la femme n'étaient pas vraiment des amis de son père. Elle n'a que neuf ans, mais sa maitresse dit qu'elle est très intelligente pour son âge. Etaient-ils des Sangraves, ces méchantes personnes qui masquent leurs visages ? Etait-ce pour cela que son père leur faisait du mal ? Ou bien est-ce que c'était lui, le méchant de l'histoire ?

Elle n'a pas réfléchi pas beaucoup. Elle savait que son père ne lui dirait rien si elle le lui demandait, or elle devait savoir. Alors elle a sorti sa boule de cristal et envoya un SOS silencieux, avec son adresse, au numéro de la police - celui que son père lui avait fait apprendre par coeur.

Quelques secondes après, ils ont sonné à la porte. Sa diversion a fonctionné. Elle a retenu sa respiration alors que son père a monté les escaliers, juste au-dessus de sa tête. Puis elle a attendu plusieurs secondes après avoir entendu la porte du passage secret se refermer, histoire d'être vraiment sûre que son père ne se rendrait pas compte de sa présence.

Maintenant elle sort de sa cachette, déterminée à tirer cette affaire au clair. Elle ouvre la porte et se plante au milieu de la pièce, les yeux écarquillés devant le spectacle de la cage et de ses occupants. Ils ont l'air mal en point. Elle déglutit.

- C'est vrai, ce que vous avez dit ? Que mon père va me transformer en... en meurtrière ?

•••

Je me relève brusquement à la vue de la gosse. Il est là. Notre ticket de sortie.

- Oui, c'est vrai. Je suis désolé, Oroshi, je t'expliquerai tout si tu en as envie, mais pour ça il faut que tu nous fasses sortir.
- Vous voulez dire que mon père est une mauvaise personne ? Comment je sais que c'est pas vous, les mauvaises personnes ?
- Je te promets que non. Tu as fait diversion, pas vrai ? Ça veut bien dire que tu veux savoir ce qui se passe. Et tu ne sauras jamais si tu ne nous laisses pas sortir.
- Juré ?
- Juré.
- Comment je fais ?
- La cage a un cadenas, il doit donc y avoir une clef quelque part. Cherche partout... Dans les tiroirs...
- Je l'ai.


La clef était effectivement dans le tiroir de la table basse, celle que Lisa a renversée tout-à-l'heure. Strochnis n'a pas pris la peine de la bien cacher, assuré que personne n'avait accès à son antre secrète.

Oroshi insère la clef dans la serrure fébrilement. La cage s'ouvre alors et nous voilà libres. Je pousse un cri de victoire silencieux.

La gosse n'a pas l'air vraiment sûre d'avoir fait le bon choix. À sa place, je ne sais pas ce que j'aurais fait. Mais elle semble d'une autre trempe que la mienne. C'est par curiosité qu'elle nous a libérés, j'en suis sûre. Mon petit frère est à peine plus âgé qu'elle et il est pareil. Toujours à vouloir se mêler des affaires des grands, à écouter aux portes, à essayer de savoir ce qu'on lui cache. Je la remercie vivement. On lui doit la vie. Puis je lui recommande d'aller se cacher, très vite. Pas très volontaire au début, elle finit par disparaitre dans les escaliers. J'ai pas très envie qu'elle voie ce qui va suivre.

- Il va pas s'attendre à ce qu'on soit sortis, je déclare à voix basse, me tournant vers Lisa. On se met de chaque côté de la porte, on prépare un bon gros Assommus et dès qu'il ouvre, on balance la sauce.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeLun 26 Déc 2016 - 18:42


L'œil collé contre le judas de sa porte d'entrée, Sov Strochnis fut assez désagréablement surpris de constater que quelqu'un avait appelé la police contre lui. Deux agents en uniforme patientaient derrière la porte, bras croisés pour l'un, main dans les poches arrières pour l'autre. Bien qu'il ne comprenait pas comment la police ait pu être avertie de la situation à l'intérieur de sa maison, il lui fallait réagir vite, et intelligemment. Pas question de laisser rentrer ces hommes à l'intérieur de sa maison, ni même de perdre du temps à bavarder avec eux. Au cas où, il avait soigneusement refermé l'entrée du passage et lancé un Opacus pour ne pas risquer que les appels à l'aide de ses prisonniers parviennent aux oreilles des visiteurs. Il ouvrit la porte d'entrée avec un grand sourire tout en préparant un Mintus pour ses invités. Ainsi, les policiers oublièrent instantanément la raison de leur venue (de même qu'ils oublièrent qu'ils venaient de recevoir un sortilège), et lorsque Sov leur demanda très aimablement ce qu'il pouvait faire pour les aider, les flics se trouvèrent bien embêtés. Finalement, ils haussèrent les épaules, assurèrent que c'était une simple opération de patrouille, s'excusèrent et repartirent.

Sov referma la porte d'entrée et revint vers son passage secret en toute hâte. Il y avait un intrus dans cette maison, quelqu'un d'autre que les deux imbéciles qu'il avait piégé dans la cage. Sinon, la police n'aurait pas été prévenue. Personne n'aurait rien pu soupçonner de l'extérieur, et il n'avait pas lâché des yeux ses prisonniers une seule seconde. De plus, il leur avait ôté leurs biens personnels, dont leur boule de cristal et tout autre moyen de communication. Rien ne lui disait qu'ils n'avaient pas appelé la police au moment où ils avaient trouvé la cave secrète, mais il semblait improbable de mettre autant de temps à arriver quand on avait des Transmitus. Il y avait quelqu'un d'autre chez lui, un troisième membre à leur équipe de bras cassés, quelqu'un qu'il n'avait pas vu. Il était vrai qu'il n'avait pas fait le tour de la maison en rentrant, trop occupé à coincer les intrus qui avaient eu l'imprudence de descendre dans son sous-sol pour prendre le temps de satisfaire une envie pressante ou de regarder la télécristale, par exemple. L'explication lui paraissait tout de même assez bancale, parce que cette troisième personne aurait sans doute eu plus de succès en l'attaquant par surprise plutôt qu'en appelant les flics. Mais admettons.

Quoiqu'il en soit, faire venir la police chez lui pouvait être une diversion suffisante pour aller secourir ses alliés, et il allait devoir faire attention et se préparer à tout. Le passage était toujours fermé lorsqu'il revint, mais ça ne voulait rien dire. Les zigotos avaient déjà réussi à l'ouvrir une première fois, alors même qu'ils n'étaient pas au courant de leur existence, il n'y avait donc aucune raison d'être parfaitement certain qu'un troisième zigoto n'en aurait pas fait de même, avant de refermer la porte derrière soi pour tromper les apparences. Le Sangrave l'ouvrit donc, et, sur ses gardes, commença à descendre.

Au même moment, Lisa, qui avait entendu les pas de Strochnis se rapprocher du passage, incanta en chuchotant un Assomus et prépara sa magie. Keylo et elle s'étaient placés de chaque côté de l'entrée, prêts à attaquer son ancien professeur par surprise. Elle avait laissé son coéquipier prendre les commandes de leur mission d'évasion et avait simplement hoché la tête lorsqu'il lui avait exposé son plan, assez impressionnée – même si elle ne l'avouerait jamais – par sa façon de gérer la situation. À présent, elle se tint immobile et silencieuse, le cœur battant, écoutant avec attention les pas de Strochnis descendant les marches de l'escalier. Elle retint sa respiration. Il allait passer la porte, et ils allaient devoir agir rapidement et sûrement. Ils ne devaient pas échouer.

La porte de la cave s'ouvrit à la volée et Sov Strochnis apparut dans l'encadrement, les mains prises dans deux sphères de magie noire. Lisa n'attendit pas plus d'une seconde et lui envoya son Assommus en pleine gueule. … Mais ça n'eut aucun effet. Pas si con, Strochnis avait pris le soin de se faire un bouclier de magie et les sortilèges de nos deux compères vinrent s'écraser comme des merdes sur sa surface éclatante. Il y eut un temps, une fraction de seconde, où plus rien ne bougea, où Lisa eut le temps de retenir son souffle en réalisant à quel point ils étaient dans la merde et à quel point ils allaient crever dans d'atroces souffrances. Puis sur le visage de Strochnis vint s'afficher une expression de colère noire. Deux jets de magie démoniaque s'abattirent de plein fouet sur nos deux pauvres crétins qui hurlèrent de douleur à l'unisson.

Et là, tout le monde pense que c'est la fin. Et ça l'aurait été, s'il n'y avait pas eu Wonder-Woman cachée derrière les escaliers. Incapable de supporter les cris horribles de ces deux étranges personnages, elle sortit de sa cachette en criant :

« PAPA ! »

Surpris, Sov Strochnis eut le malheur d'écouter son instinct paternel plutôt que son instinct de survie et se retourna pour se retrouver face à sa fille. Il n'avait pas désactivé les sorts de souffrances sur ses prisonniers et Lisa était toujours pliée en deux de douleur, mais elle sut que c'était le moment ou jamais. Alors elle se fit violence, surmonta cette horrible sensation qu'on était en train de la brûler vivante et envoya un bon gros coup de pied dans les parties génitales du Sangrave. Il poussa un cri et désactiva ses sortilèges (dont le bouclier) malgré lui lorsqu'il porta instinctivement ses mains à l'endroit qui le faisait souffrir. La Voleuse n'attendit pas plus et lui envoya son Assommus. Il tenta de le contrer, mais ce fut trop tard et il fut à terre. Keylo ferait mieux d'en rajouter un peu par-dessus, parce que si l'on ne se fiait qu'au niveau de magie de la jeune femme, ça n'allait pas faire long feu.

Elle traina le corps de Strochnis jusque dans la cage et la referma à clé. Elle rangea la clé dans sa poche, de même qu'elle rangea le reste de ses affaires éparpillées sur le sol, puis releva la tête et vit Oroshi, le regard sévère, les bras croisés, attendant une explication. Lisa fit la moue. Pauvre petite. La Voleuse ne pouvait la comprendre que trop bien. En réalité, leurs situations étaient similaires. C'était dégueulasses. Comment pouvait-on faire une chose pareille à une enfant ? D'après Lisa, il y avait trois grandes règles dans ce monde. Un, on ne doit pas devenir  Sangrave. Deux, on ne doit pas devenir Sangrave si l'on a des enfants. Et trois, si l'on est un Sangrave, alors on ne fait pas d'enfants. NE MELEZ PAS DES PAUVRES GOSSES INNOCENTS A VOS HISTOIRES DE CINGLES. BORDEL.

« Ok. Je sais que tu vas avoir du mal à nous croire, mais ton père fait partie des Sangraves. Tu sais ce qu'est un Sangrave ? »

Elle hocha la tête, les sourcils froncés. Visiblement, elle mourrait d'envie d'en savoir plus, mais cela ne voulait pas dire qu'elle était prête à les croire. Lisa continua :

« Là, on est dans sa cave secrète, j'imagine qu'il ne te l'avait jamais montrée avant. Tu vois tous ces livres ? Ils traitent de la magie démoniaque, c'est ce qu'utilisent les Sangraves pour faire... ce qu'ils ont à faire. »

Lisa ne mentionna pas le registre de toutes les missions accomplies par Strochnis jour après jour, jugeant que ce n'était pas quelque chose à montrer à une enfant aussi jeune. Les livres suffiraient à prouver ses dires. Comme Oroshi restait silencieuse, elle poursuivit :

« Je sais que c'est dur à entendre, mais crois-moi, je comprends très bien ce que tu peux ressentir actuellement. Je suis passée par là, moi aussi. »

Elle s'accroupit à sa hauteur et prit ses petites mains dans les siennes en guise de réconfort. C'était peu, et ça ne suffirait certainement pas à la calmer, mais c'était déjà ça. Enfin, Oroshi parla :

« Vous allez faire du mal à mon papa ? »

Lisa sentit son cœur se serrer. Inconsciemment, elle releva la tête vers la cage au fond de la salle, et imagina que le corps étendu sur le sol n'était plus celui de Strochnis, mais celui de Mike Grey. Et si un jour c'était lui qu'on soupçonnait ? Et si c'était lui qu'on trouvait et enfermait dans une cage du même genre pour lui faire regretter ses actes ?

Vous allez faire du mal à mon papa ?

Elle préféra éviter la question.

« On va te mettre en sécurité, pour le moment, c'est tout ce qui importe. D'accord ? »



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeLun 26 Déc 2016 - 18:47

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
J'ai réussi. On a réussi. On a arrêté un Sangrave haut placé, on a empêché Magister de contrôler la meilleure académie de Voleurs Patentés au monde, avec les conséquences terrifiantes que cette issue aurait entrainée. On a mis fin au recrutement scandaleux qu'opérait un professeur estimé sur ses élèves les plus doués. On a probablement sauvé de nombreuses vies, bien au-delà des nôtres. Pourtant, je ne parviens pas à ressentir la joie, la fierté que je m'étais figurées.

Dès que mes yeux se posent sur la gamine, j'aurais presque préféré n'avoir rien fait de tout ça. Et puis soyons honnêtes, le rôle que j'ai joué a finalement été minime. J'ai même complètement merdé. Le vrai mérite revient à Oroshi, pour nous avoir libérés et pour avoir eu le courage prodigieux de s'opposer à son père. À Lisa aussi, un peu, pour avoir neutralisé Strochnis d'une manière qui m'a impressionné. Je me rends compte que j'ai mal jugé ses compétences. Pour l'instant, j'écoute leur conversation d'une oreille distraite, en évitant de réfléchir à la suite des événements.

- Je suis passée par là, moi aussi.

Soudain je l'observe plus attentivement - sans qu'elle le remarque, accroupie à la hauteur d'Oroshi, qui s'est enfermée dans le mutisme. Ses paroles me reviennent en tête, ainsi que d'autres beaucoup plus anciennes, que je n'ai jamais compris vraiment.

Je veux juste leur faire payer pour ce qu'ils m'ont fait, une bonne fois pour toutes.

Vous enlevez, assassinez, détruisez. Vous brisez des vies, vous brisez des familles.


Sa réaction quand j'ai marmonné que les Sangraves ne devraient pas avoir de gosses. On est au moins d'accord sur ce point.

Comme quoi on peut jamais se fier aux figures paternelles.

Ton père fait partie des Sangraves (...) Crois-moi, je comprends très bien ce que tu peux ressentir actuellement.

Je suis passée par là, moi aussi.


Est-ce que j'aurais mis le doigt sur ce qui m'échappe chez elle depuis tout ce temps ?

J'ai vite compris qu'il y avait une raison personnelle derrière sa haine des Sangraves ; au moins depuis le soir après le speed dating. Si bien que j'ai fini par lui poser directement la question - à croire qu'il faut toujours que je mette les pieds dans le plat, même avec quelqu'un que je déteste -, mais elle m'a répondu de manière très évasive. On voyait qu'elle n'avait pas envie que je m'en mêle. Forcément, ça a produit l'effet contraire. L'imagination aidant, j'ai construit un vague scénario dans ma tête : elle avait perdu un proche, tué par les Sangraves, et depuis elle a juré de se venger.

Jamais je n'aurais imaginé qu'elle pourrait être une autre Oroshi.

Par Gélisor, j'en oublierais presque la situation présente. C'est frustrant ! Mais je ne peux pas lui demander comme ça si son père est un Sangrave. Elle m'assassinerait sur place... Et puis, il y a la gamine. Disons que je vais laisser ça de côté pour le moment. On a des affaires plus urgentes à régler d'abord.

Je m'approche de la cage, où le corps de Sov repose au sol, inconscient. Les rôles se sont renversés. Par précaution, je vide ses poches comme il l'a fait avec nous, et je lui lance un autre Assommus pour faire bonne mesure. Je n'ai pas vraiment envie qu'il se réveille de sitôt, pas tant que je n'aurai pas décidé quoi faire de lui.  Si je le livre à Alex, comme je comptais le faire au début, les dieux seuls savent quelles tortures ce mec lui infligera - parce qu'il faudra bien lui soutirer des informations, il doit savoir des milliers de choses qui nous seront vitales pour l'élaboration du plan. Et je ne pourrai plus jamais regarder sa gamine en face.

Mais si je le livre à la police, on n'aura jamais accès à toutes ces informations. Et les flics risquent de chercher à en savoir plus sur comment et pourquoi je l'ai démasqué. Enfin, ça c'est si je vais les voir directement. Si je le fais de manière anonyme... Ils risquent de le relâcher faute de preuves contre lui, ou bien il se sera enfui quand j'aurai relâché ma surveillance. Et puis même sans tout ça, il faut être réaliste. Il se fera torturer de toute manière, qu'importe qui le retient prisonnier. Ce sera probablement mérité. Qui sait depuis combien de temps il joue lui-même le rôle de boureau, combien de personnes, souvent sans histoires, sont mortes sous ses coups ? Je ressens encore dans mes tripes les restes de ce qu'il a commencé à nous faire subir.

Merde, Lisa.

- Une seconde, je t'envoie un Reparus.

Je joins le geste à la parole - la dernière fois que je lui ai lancé un sort sans sa permission, je me suis fait défoncer, alors maintenant je prends mes précautions.

- Oroshi, tu as quelqu'un qui peut s'occuper de toi, à part ton père ?
- Ma maman. Mais elle habite pas ici.
- Tu peux aller dans ta chambre pour l'appeler et lui demander de venir te chercher ?
- Et Papa ?


Putain. Qu'est-ce que je suis censé lui répondre ?

- Il va devoir aller faire un tour au poste de police.
- Vous voulez dire qu'il va aller en prison ?
- Je sais pas. Peut-être.
- Ça veut dire que je le reverrai jamais ?


Elle semble sur le point de fondre en larmes devant mon hésitation prolongée. Elle ajoute précipitamment :

- Je sais qu'il a fait des choses vraiment mauvaises, mais s'il-vous-plait.
- Écoute, c'est pas vraiment moi qui décide, mais je te promets qu'il va pas disparaitre, ton père. Bien sûr que tu le reverras, si tu en as envie.


Bon sang que je suis maladroit. Me voilà déjà en train de faire des promesses dont je sais pertinemment que je ne vais pas tenir.

Au moins, ça a fonctionné. Oroshi a grimpé les escaliers et j'ai entendu une porte claquer - visiblement, on peut ouvrir le passage derrière l'armoire sans magie démoniaque depuis l'intérieur. Peut-être que je n'aurais pas dû la laisser partir librement ; elle pourrait très bien s'enfuir et tout raconter à quelqu'un. Trop tard.

À nouveau, Lisa et moi nous retrouvons seuls, en exceptant le Sangrave inconscient.

- Je vais appeler Alex pour qu'il l'emmène. Qu'est-ce qu'on fait pour la petite ? Un Mintus ?

© Gasmask    


Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMer 28 Déc 2016 - 14:08


Le Reparus lui fit un bien fou. Elle avait réussi à ne plus trop penser à ces douleurs qui lui bouffaient encore l'estomac tandis qu'elle parlait à Oroshi, mais c'était un tel soulagement de ne plus les ressentir qu'elle ne put retenir un long soupir. Elle se dit que la moindre des choses était de rendre la pareille à Keylo, mais il ne lui en laissa pas le temps et discuta avec Oroshi. Elle se surprit à le dévisager tandis qu'il tentait de rassurer (plus ou moins bien) la petite. Et pour la première fois depuis qu'elle l'avait rencontré, elle se demanda pourquoi elle le haïssait autant. Depuis le début, ça avait été une simple évidence, parce que c'était un Sangrave, parce qu'il était con, et parce qu'il la détestait en retour. Puis il avait aussi ce don extraordinaire de la mettre en colère pour un oui ou pour un non. Mais là, actuellement, très objectivement, en prenant beaucoup de recul et en oubliant tout ce qu'il avait pu faire avant, il n'avait pas l'air d'un type si mauvais que ça. Il lui avait administré un Reparus de façon totalement désintéressée et il s'occupait à présent du confort de la petite. Sans compter qu'il avait risqué très gros pour coincer un Sangrave infiltré dans l'Académie des Voleurs Patentés, et qu'au fond d'elle Lisa admirait cet acte de bravoure et de rébellion contre les siens dont très peu étaient capables.

Puis elle se souvint que c'était quand même cette espèce d'enflure qui l'avait obligée à se prosterner devant lui et qui l'avait traitée haut et fort de traînée devant toute une foule de personnes, et elle en oublia tout ce qu'elle venait de penser à l'instant. Quelle ordure.

Oroshi partit en courant hors de la pièce pour téléphoner à sa mère et Lisa se retrouva de nouveau seule avec Keylo dans cette cave qui lui donnait des frissons. Elle se rappela qu'elle lui devait un Reparus et se chargea de lui en lancer un immédiatement. Puis il lui demanda s'il fallait effacer la mémoire d'Oroshi et Lisa se permit un temps de réflexion avant de répondre :

« Ouais, au moins qu'elle oublie nos visages. Je pense pas que ça soit utile qu'elle oublie le reste. De toute façon, elle est probablement en train de tout raconter à sa mère, là. Et je pense qu'elle préfèrerait connaître la vérité sur son père plutôt que de croire qu'il a simplement disparu. »

Elle-même avait cru à la mort de son père pendant longtemps avant de découvrir la vérité, et ça n'avait été que plus dur à encaisser.

« Et honnêtement, je ne pense pas qu'elle aille se vanter devant tout le monde d'avoir un père Sangrave. »

Elle eut un demi-sourire, puis décida qu'ils ne devaient pas rester plantés là et qu'il était temps de se bouger un peu les fesses.

« Bon, occupe-toi d'Oroshi, moi je m'occupe d'effacer nos traces. On se retrouve dans le salon. »

Elle n'attendit pas sa réponse et envoya aussitôt un Nettoyus sur les barreaux de la cage, sur la table renversée et sur quelques étagères de la bibliothèque, au cas où. Ce n'était peut-être pas utile, parce qu'après tout la police n'aurait pas à être impliquée dans cette affaire, mais sait-on jamais. Autant ne pas prendre de risques et éviter de laisser une seule empreinte sur un des meubles. Elle reprit ensuite les escaliers et se dirigea vers le salon en nettoyant sur son passage chaque chose susceptible d'avoir gardé leurs traces, comme les poignées de porte, les murs, les tiroirs et même le canapé. Rien ne devait être oublié. Quand ce fut terminé, elle attendit que Keylo revienne avec Oroshi. Il ne restait plus qu'à prévenir Alex-le-grand-patron qu'un Sangrave était planqué dans une cage au sous-sol, puis déposer la fille en sécurité chez sa mère. Ensuite, leur mission serait enfin terminée et elle pourrait retourner chez elle tranquillement, comme elle l'avait toujours fait.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

Keylo

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMar 31 Jan 2017 - 0:08

Sov Strochnis
  feat. Lisa Grey - Super-pote attitrée
Le reste s'accomplit mécaniquement. C'est peut-être mieux. Sa tête bourdonne, mais il réfléchira plus tard, quand il laissera ses pensées exploser dans le silence de son appartement, seul. Alors il ne pense pas quand il applique ses doigts contre les tempes d'Oroshi, au milieu de sa chambre de fillette déjà propulsée dans le monde des grands. Quand elle lui demande ce qu'il lui a fait, il répond simplement qu'elle ira mieux plus tard - c'est un mensonge, tout sera pire plus tard, mais au moins elle aura oublié leurs visages quand ils seront partis. Il ne pense pas quand il transporte le corps inconscient de Sov Strochnis, le monstre aux allures d'ange, jusqu'au point de rendez-vous indiqué par Alex - une cave sombre, dans un bâtiment isolé. Ni quand il l'attache solidement, l'enfermant dans une zone qui prohibe toute magie. Surtout pas à ce moment-là.

Lisa est encore là, il ne sait pas vraiment pourquoi. Il n'a pas voulu lui demander de partir, mais il pense qu'elle n'aurait pas dû voir cet endroit. Trop similaire à celui qu'ils venaient de quitter. Il se rappelle le demi-sourire qu'elle a esquissé, tout-à-l'heure, quand elle parlait - avec amertume, il en aurait juré - du silence qu'Oroshi observera, sans qu'on ait besoin de le lui demander. C'était bref, mais il n'a pas pu s'empêcher d'y répondre, idiot qu'il est - il n'a jamais appris à réprimer ses sourires.

Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre. Il lui demanderait bien si son père à elle aussi est réellement un Sangrave, mais ce n'est pas le moment. Il sent quand même qu'il y a quelque chose à dire, un de ces malaises incertains qu'on n'identifie pas tant qu'ils restent en suspens.

- Tu sais, tu peux toujours faire machine arrière maintenant, par rapport à la bataille finale. Peu importe ce qu'a dit le boss - il est patron de pas grand-chose, en vérité. Personne te blâmera si tu préfères rester en vie.

C'est alors qu'une déchirure apparait dans l'air, comme sortie de nulle part.

© Gasmask    


Spoiler:
 


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitimeMer 22 Fév 2017 - 0:43


Au commencement de ce rp, Lisa flippait et trouvait Keylo BG.

Sur ordre du grand patron Alexandre, son très cher ami déplaça le corps de Sieur l’honnête Strochnis, AKA ce bon vieux professeur adoré qui n’avait absolument jamais rien fait de mal dans sa vie, bien entendu, pour l’attacher dans, devinez quoi, une autre cave. Lisa ne put retenir un frisson. Maintenant c’était certain, elle était parfaitement traumatisée par ce genre de cave. Plus jamais elle ne descendra dans un sous-sol de toute sa vie, plus jamais. Les caves, ce n’était jamais bon. Les caves, ce n’était fait que pour les films d’horreur. Et les bouteilles de vin.

Il revint près d’elle et elle décida qu’il était temps de rentrer chacun chez soi, et d’oublier toute cette misérable petite histoire. Elle n’était pas vraiment fière d’eux, en vérité. Certes, ils avaient coincé un Sangrave, mais à quel prix ? Cette pauvre Oroshi, pauvre enfant, sa vie avait pris un tournant et elle aurait bien du mal à s’en remettre, à présent. Lisa se demanda de quoi son avenir serait fait. Est-ce qu’elle haïrait les Sangraves, elle aussi ? Ou est-ce qu’au contraire, en voyant son père en devenir un, elle déciderait de faire de même et rejoindre ces gros salauds ? Dans tous les cas, d’une manière ou d’une autre, sa vie ne serait plus comme avant, maintenant qu’elle savait qui était vraiment son très cher père. Cependant, Lisa ne regrettait pas sa décision de ne pas avoir effacé la véritable identité de Sov Strochnis dans la mémoire de la petite. Oroshi méritait de connaître la vérité, et il valait mieux qu’elle la sache dès le début plutôt que de faire son deuil et de tout découvrir plus tard.

Keylo brisa le silence et Lisa sursauta légèrement, sortant brusquement de ses pensées pour se rappeler qu’il existait. Faire machine arrière ? Pourquoi ? Et c’était déjà bien trop tard pour ça. Keylo ne savait pas tout, il pensait qu’elle était uniquement liée à cette histoire parce qu’Alexandre avait débarqué quand elle avait essayé de coincer le Crocodile. Il ignorait complètement qu’elle était impliquée dans ce conflit bien avant cela, lorsqu’elle avait accepté de rejoindre L’ilne et son clan des Ombres. Mais elle se garderait bien de le lui dire.

Est-ce qu’il s’inquiétait pour elle ? Elle pouvait comprendre qu’il soit un peu sceptique à propos de sa place dans la bataille finale, pace qu’elle était faible et qu’elle avait déjà du mal à gérer plus d’un Sangrave à la fois, mais de là à la dissuader d’y aller, c’était contre-stratégique. Même si elle crèverait très probablement au bout de dix minutes de combat, elle apporterait quand même une paire de bras en plus, et ils seraient plus nombreux. Certains comptaient sur elle. Alors elle ne pouvait décidemment pas faire machine arrière, comme il disait. Merci mais non. D’autant plus qu’elle avait fait de l’extermination des Sangraves une affaire personnelle.

Elle hésita un instant, pas très sûre de ce qu’elle devait lui répondre. Quelque chose du genre « oui j'ai peur de mourir mais bon je préfère être avec toi donc je vais venir quand même love ». Hahaha.

« Non, certainement pas. Trop tard pour ça. J’y serai. Désolée, on devra se supporter encore une fois à ce moment-là. »

Et parce qu’évidemment le Dieu Canard veille à ce qu’ils ne soient jamais tranquilles trop vite (il doit shipper le Keysa, lui aussi), c’est exactement à ce moment-là, au moment où ils allaient se quitter pour ne pas se revoir avant un certain temps, que BAM, la faille s’ouvrit sur eux et les emmena dans un univers totalement différent.



Sov Strochnis [Keysa] 43209210
Sov Strochnis [Keysa] Keysa10
Sov Strochnis [Keysa] Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sov Strochnis [Keysa]   Sov Strochnis [Keysa] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sov Strochnis [Keysa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Académie des Voleurs Patentés-
Sauter vers: