AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTraviaPartagez
 

 Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen del'sabler

PROPRIÉTÉ D'ALEX (♥)
PROPRIÉTÉ D'ALEX (♥)
Owen del'sabler

Age du personnage : 20 ans

Familier : Ewin, un fennec
Couleur de magie : Sable
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Etudiant. M'enfin, j'essaie de l'être.
Résidence : Un studio en bordel.
Dans le sac : Une dague, de la bouffe, des choses et d'autres quoi

Affinités : ~ L. Je n'aurai pensé qu'une amitié pouvait être si importante. Jusqu'au jour où tu es partie.

~ A. J'aurai du te parler de ma tendance à foirer avant de te parler.

~ C. L'amour, ah, l'amour. Pourquoi vouloir le toucher alors qu'à la fin, on finit brisé.

~ Alex. Un profond respect et une amitié naissante, peut-être réussirez vous à avoir ma confiance.

MessageSujet: Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]   Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme] Icon_minitimeDim 28 Fév 2016 - 4:53

Let's Get Inked.
Une, deux, trois, une, deux, trois, droite gauche, droite, droite, gauche, droite. Un éternel refrain s’enchaînant dans ma tête comme des dominos se heurtant les uns contre les autres. Mes épaules brûlent, les gouttes de sueur s'accumulent contre mes tempes et pourtant je recommence. Je recompte, répétant la mélodie de mots dans ma tête, me basant sur le bruit sourd de poings frappant contre un sac de sable.

Le regard fixé contre le cuir noir, je relâche mon souffle bruyamment, laissant revenir de l'oxygène dans mon corps et mes bras enchaînent les mouvements, fatigués, douloureux, mes muscles se tendent et se contractent. Un peu plus loin dans la salle, je sais qu'il est là, me toisant de son regard ou alors s'occupant de ses petites affaires, mais ses consignes étaient claires non ? Un test d'endurance. Il voulait voir combien de temps je tiendrai à faire toujours le même enchaînement, il voulait tester mes progrès, me rabâchant à quel point être fort ne suffisait pas et que battre une armoire à glace était tellement simple, si celle ci se retrouvait épuisée après dix minutes de combat.

Alors voilà, depuis maintenant près de 20 minutes, je fais rebondir mes phalanges contre le sac. Je n'y mets pas tellement de force ni beaucoup de vitesse, pourtant mes mains commencent à brûler, mes mollets sont fatigués de répéter le même jeu de jambes et mes épaules nues semblent lourdes. C'est là que deux parties entrent en conflit dans ma tête. Celle de l'arrogance et celle de la raison. L'une me demande de continuer, pour montrer à ce cher Alexandre que je suis capable, que j'en ai plus dans le ventre qu'il ne le pense, l'autre me prie de cesser d'être borné et idiot et de courir sous une douche chaude puis de laisser mon organisme se reposer. Bizarrement, je pense que c'est cette partie qui gagnera cette fois-ci. Ayant pris ma décision, je laisse s'écraser mes poings une dernière fois contre le cuir puis recule, essoufflé. Sans attendre la réaction de la part de mon professeur, je retire mon débardeur et après l'avoir passé autour de mon cou et marmonné un « Vais à la douche », je me dirige vers les vestiaires.

Rapidement, je trouve le sac contenant mes affaires et me déshabille afin de me glisser dans une des  cabines. La fine pluie m'y accueillant m'enveloppe d'une chaleur relaxante et lentement, les muscles de mon corps se relaxent tandis que les battements de mon cœur reprennent un rythme normal. Les yeux fermés, la tête relevée vers le pommeau de douche, je savoure ce moment et laisse les gouttes d'eau se perdre le long de mon visage, je me laisse capturer par cette vapeur chaude et presque enivrante, il y a même comme une envie de ne jamais ressortir de cette cabine qui me prend, comme si trop absorbé par l'eau changeant sa trajectoire face aux reliefs de mon corps, je pouvais juste demeurer dans cette couverture de bien-être.

L'eau se coupe d'elle même, restriction budgétaire de l'université, que voulez-vous. Revigoré, j'attrape la serviette beige perchée à cheval sur le dessus de la porte, l'enroule autour de ma taille puis sors de la cabine. Quelques minutes plus tard, je ressors des vestiaires, les cheveux toujours légèrement mouillés et mon sac de sport à la main. M'asseyant au sol, je finis de lacer mes chaussures et me tourne vers l'homme qui me sert d'enseignant. M'enfin, c'est ce qu'il dit, rien ne prouve qu'il est vraiment qualifié pour cela, mais, c'est une autre discussion.

« Dites, ça vous dis pas une petite balade dans la ville ? J'ai un rendez-vous avec quelqu'un, vous voulez m'accompagner ? »

Après tout, ça pourrait être amusant de voir Teylhor et Alexandre se rencontrer. Le vieux bougre pourrait même finir avec un tatouage tiens ! De toute manière, qu'il le veuille ou non, me rendre au salon faisait parti de mes priorités de la journée en effet, j'avais un tatouage dans le dos à finir et croyez moi, un tatouage non terminé, niveau esthétique, c'est pas ce qu'il y a de mieux.


Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4474-owen-2-0
Loup


Loup

Age du personnage : 2642 ans

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]   Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme] Icon_minitimeMar 15 Mar 2016 - 7:39

let's get inked

Un son mat, des chuintements, frottements. Le souffle rauque, quelques halètements. Des gouttes de sueur sur sa peau, le long de son dos. Un corps en action, mouvements lents, précipitations. Des mèches collées à son front, l’air possédé des damnés, des enjôlés. Les yeux de braise, déterminé, l’enfant veut tout donner. Ses muscles se serrent, se relâchent au son de ses va-et-vient, ballet sauvagement chorégraphié, ta propriété. Son cœur se calque sur sa danse, atteint l’infini, devient un tout, danse de mort, danse de vie. Et un dernier appui, une dernière secousse, l’infini prend fin en même temps que ses coups. Son corps fatigué titube presque, tu le laisses se rattraper. Le gamin a grandi. Il se débarrasse de ses vêtements, enfant trop grand au corps puissant. A l’esprit plus grand encore. Il a su résister à la tentation, au fruit défendu, a laissé son arrogance, cette fierté mal placée, l’a abandonnée pour la journée. T’as un sourire. T’es fier d’entraîner ce gamin.

Tu le regardes s’éloigner, perdu dans tes pensées. T’as les ailes embourbées, l’esprit égaré. Trop de décisions à prendre, d’engagements à respecter. Parfois t’as envie de tous les envoyer valser, mais tu peux pas, tu dois assumer tes responsabilités. Tu passes une main sur ton visage fatigué, te surprend à rêver d’un quotidien moins chargé. T’as un sourire un peu triste. A ton arrivée, t’étais bien plus paumé, tu faisais pas grand-chose de tes journées. Trop occupé à déprimer. T’avais plus le cœur de bouger, t’oubliais de respirer, tu vivais en apnée. Et puis les choses ont commencé à bouger, t’as rencontré des anges aux ailes brisées, t’as essayé de les recoller. Tu t’es chié pour certains, pour d’autres ça a plutôt bien fonctionné. T’as eu des ratés, des belles amitiés, mais putain t’as besoin de souffler. Ton quotidien t’as trop bouffé, t’as l’âme un peu pétée, l’esprit décalé. T’as besoin de respirer, penser à rien, et puis recommencer, jusqu’à ce que ton univers saturé retrouve un pH neutre et que la solution soit plus si concentrée en ions.

Et le gamin se ramène, retrouve un instant sa gueule d’enfant. Ça fait tellement longtemps putain. Et pourtant, depuis le temps il a jamais dérogé à tes premières paroles. Il dit « vous » et c’est pas autrement. T’as un sourire sardonique. Il te parle comme à un vieux pote duquel il est pas trop proche, qu’il doit trop respecter comme s’il allait clamser. Ça te fait prendre 10 ans à chaque fois, c’est chiant, tu vas bientôt approcher les 300. Mais au moins il a le mérite de te proposer un échappatoire, une porte dans ton monde d’illusion. T’hoches la tête doucement. « Commence par me tutoyer, ce serait déjà pas mal, » tu lâches. Te décolles du mur contre lequel tu t’étais posé. Tu t’approches du gamin, l’aides à se relever. Il te précède dans les couloirs, quitte l’Académie, toi sur ses talons. Vous êtes déjà à mi-chemin quand tu lâches d’un ton faussement outré « Quand même, t’abuses, pour notre premier rendez-vous t’avais pas besoin d’inviter quelqu’un. »



Spoiler:
 


Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme] Pv6rnmb
Revenir en haut Aller en bas
Owen del'sabler

PROPRIÉTÉ D'ALEX (♥)
PROPRIÉTÉ D'ALEX (♥)
Owen del'sabler

Age du personnage : 20 ans

Familier : Ewin, un fennec
Couleur de magie : Sable
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Etudiant. M'enfin, j'essaie de l'être.
Résidence : Un studio en bordel.
Dans le sac : Une dague, de la bouffe, des choses et d'autres quoi

Affinités : ~ L. Je n'aurai pensé qu'une amitié pouvait être si importante. Jusqu'au jour où tu es partie.

~ A. J'aurai du te parler de ma tendance à foirer avant de te parler.

~ C. L'amour, ah, l'amour. Pourquoi vouloir le toucher alors qu'à la fin, on finit brisé.

~ Alex. Un profond respect et une amitié naissante, peut-être réussirez vous à avoir ma confiance.

MessageSujet: Re: Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]   Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme] Icon_minitimeMer 16 Mar 2016 - 23:43

Let's Get Inked.

Sac sur le dos, mains dans les poches, je déambule, connaissant par cœur les recoins de la ville. Je sens la présence d'Alexandre dans mon dos, et l'espace d'un instant j'ai l'impression d'être comme un gamin accompagné par son cher papa le jour de la rentrée. Une partie de moi ne peut s'empêcher de se demander ce que ça fait d'avoir un père aimant et attentionné., je sais pas moi, juste le père qu'est là, qui te prend par la main, te met sur ses épaules quand tu veux plus marcher. Je vous parie que c'est le genre d'Alex. Papa poule, strict et sérieux mais doté d'un cœur empli d'amour et doué pour les parties de cache-cache et autres jeux que l'on est censé faire avec un père.


Hélas, le mien avait une autre conception de l'idée de jeu.


Je me retourne vers l'homme, marchant à l'envers et d'un hochement de tête, je l'interpelle  « Vous..euh, tu as des gosses ? Non parce que, si ceci doit être notre premier rendez-vous, autant partir sur les bases, n'est-ce pas ? » Je reprend mon chemin dans le bon sens, un sourire aux lèvres, je saute sur le rebord du trottoir, marchant en équilibre et cette sorte de planche à roulette terrienne s'affiche dans mon esprit. Peut-être que je pourrai être doué avec ça non ? Après tout, ça à l'air plutôt sympa comme activité !


Mes pieds retombent sur le bitume et je tourne légèrement mon visage vérifiant si mon professeur me suit toujours. Et c'est le cas. Nouveau sourire intérieur, c'est fou ce qu'un bon entraînement et traîner avec ce cher O'Nyme peut me mettre de bonne humeur. Comme si nous étions amis. Après tout, peut-être qu'avec le temps notre relation était passée à plus qu'une relation maître-élève. Entre la sueur et les larmes, les bleus et les coups, notre relation s'était renforcée. Une confiance s'était établie, et honnêtement, si je devais placer ma vie entre les mains de ce vieux loup, je le ferai sans hésiter. Croyez-moi, c'est pas le gamin que j'étais qui aurai dis ça. Mais maintenant que quelques années se sont passées, je suis certain qu'il me protégerait si besoin. Et j'espère sincèrement qu'il sait que je ferai la même chose.


Je dois avouer qu'au début Alexandre représentait un rival. Un défi. Un niveau à dépasser, un ennemi à combattre, un autre mur à mettre au sol. Peut-être que dans le fond, cette image est toujours présente dans mon esprit, mais si c'est le cas, elle est enterrée sous un large pavé de respect surplombé par une épaisse couche de confiance. Certes, cette arrogance et ce besoin de le battre revient durant les entraînements, je n'en ai pas honte, et je ne m'en cache pas. Peut-être même qu'il en est conscient, mais où serait le but de vouloir la camoufler ? Cette hargne, ce besoin, cette envie d'être meilleur que mon professeur, j'arrivais à en tirer du positif. Une volonté d'acier, même lors des entraînements les plus physiques, une motivation qui me permettait de tenir sur place et de ne pas abandonner.


Voilà où s'entassait mon arrogance.


Porte boisé, un sourire s'étire le long de mon visage. Je retrousse les manches de ma veste, adresse un clin d’œil à l'encontre d'Alexandre et entre dans le salon. La sonnette habituelle m'accueille et je suis surpris de trouver le lieu si vide de client. D'habitude vu l'heure et le jour, l'endroit devrait être bondé. Mais peu importe, moins il y a de monde, mieux je me porte, au moins mon tatouage sera vite terminé. Je me dirige vers le comptoir foncé, Alex me suivant comme une ombre et sans hésitation je passe derrière, me glissant derrière l'épais rideau bordeaux.


« Tey ? Devine qui est là ?! »


L'imposant thug me serre dans ses bras, et je lui rend son étreinte sans hésiter. Je lui présente ensuite mon prof et Teylhor lui agrippe la main d'une poigne forte et affirmé. Une fois les présentations faites, il nous conduit de nouveau dans son salon. Accoudé au comptoir, il me demande ce nous faisons là. Je soupire, légèrement énervé par le fait qu'il ai oublié, mais hey, le p'tit monsieur doit avoir une bonne centaine de clients chaque jour, alors je ne lui en veux pas. Tournant le dos au tatoueur, je retire ma veste puis attrape le bas de mon t-shirt, le relevant suffisamment pour que le thug puisse voir le dessin inachevé ornant ma peau. « C'est bon gamin, j'ai pigé, pas la peine de t'exhiber, jusqu'à preuve du contraire t'as toujours une langue non ? Oh, et tu connais le chemin maintenant, alors va pendant que je prépare mon matériel. »

Je rigole légèrement et marche rapidement vers la table où je resterai jusqu'à ce que mon tatouage soit fini. J'enlève mon t-shirt et pose soigneusement mes affaires sur la chaise située dans le coin de la pièce, faisant craquer mes épaules douloureuse, je me perche sur le cousin de cuir recouvert d'un drap fin blanc, le genre de truc changeable, question d'hygiène m'a un jour dit Tey. La voix de ce dernier se rapproche et je l'entends demander à Alexandre si il a déjà pensé à ce faire faire un tatouage, il lui propose ensuite de faire un tour du salon au cas où. Haussant la voix, j'interpelle mon professeur « Dis Alex, sinon tu peux venir ici, c'pas comme si c'était la première fois que tu me voyais torse-nu. » semblant de rire dans ma voix, suivi du rire franc du thug qui , désormais assis sur un tabouret, pistolet à la main, se tient prêt. « J'veux dire, viens donc voir comment les gamins obtiennent leur premiers poils sur le torse ! »


Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4474-owen-2-0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]   Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's get inked ~ [PV Alexandre N. O'Nyme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Alexandre
» Alexandre Taylor
» Alexandre & Hitler
» Fara
» Les Artistes [8/9]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia-
Sauter vers: