AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTraviaPartagez
 

 Entretien entre deux vampyrs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeJeu 15 Déc 2016 - 1:43

Claudiquant au gré des rues de Travia, Gray était content. Il revenait d'une expédition fructueuse dans une librairie obscure de la ville où il avait pu dénicher une première édition d'un vieil ouvrage de magie où un mage, visionnaire aux yeux de Gray mais idiot aux yeux de bien d'autres, avait émis l'hypothèse d'une magie vivante. Pour cela, il avait procédé à divers raisonnements, parfois étranges et tordus... Gray n'avait avant qu'accès à la version simplifiée et réductrice des travaux dudits mages... A savoir "La magie est de l'énergie. L'énergie, c'est de la puissance. La puissance, c'est l'information. L'information, c'est la connaissance. La connaissance, c'est le savoir... Le savoir, c'est l'apanage des vivants."
Le demi-vampyr était certain qu'il y avait plus à voir dans les recherches de ce vieux mage, si semblable aux siennes.
Gray trouvait cela si fort intéressant qu'il en devenait joyeux, une chose qui était assez rare pour le remarquer...
Ca et le fait qu'apparemment, les mercenaires avaient fini par lui lâcher la grappe et arrêtait de l'attaquer à tout bout de champ. Certes, il maintenait ses alarmes actives, mais... Mais cela faisait maintenant une semaine de tranquillité, et Gray appréciait tellement, qu'il en oublia un instant de regarder devant... Tombant donc au sol, et laissant échapper sa canne. Ni une ni deux, notre demi-vampyr préféré se retrouva comme un poisson sans eaux, sur le dallage de Travia...
Gray maugréa un instant, avant de prononcer entre ses canines...

"Par le lévitus que je m'élève, car là, je ressemble à une brêle."

Encore une fois, si le Vampyr était doué pour des théories sur l'origine de la magie et son application sur le corps... Bien, il était très mauvais en poésie...
Toutefois, le Vampyr, de nouveau sur ses pattes grâce au sort de lévitation, alors que sa canne enchantée retrouvait sa place légitime, les mains de Gray, ce dernier se baissa... En effet, dans sa gaieté il avait bousculé quelqu'un et alors...

"Excusez moi mademoiselle de cette brutale chute. Allez vous bien ?"

Bien évidemment, pour des raisons physiques assez évidentes, Gray ne tendit pas sa main pour permettre à la jeune femme de se lever, mais pour appliquer un Reparus si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeVen 16 Déc 2016 - 21:33


Entretien entre deux vampyrs
Il faisait beau. Pas un nuage n'empêchait les deux soleils de déverser leur lumière dans les rues de Travia. Et Aarici'a ne se cachait pas. Elle ne portait pas de longue cape dotée d'une large capuche. Elle tournait son visage vers les deux astres, sentait leur chaleur. Sa peau ne présentait aucun signe d'inflammation. Elle ne se sentait pas brûler. Au contraire, cette sensation lui semblait tellement agréable qu'elle n'arrivait pas à croire qu'elle ait pu supporter d'en être privée durant près de 12 ans.
C'était la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher. Elle ne regrettait pas un instant sa décision, mais avait l'impression d'avoir perdu ce qu'elle était. Aarici'a était devenue quelqu'un d'autre le jour où elle avait bu du sang humain, et à présent qu'elle avait renoncé à cette pratique, elle changeait à nouveau. Elle devait se reconstruire entièrement, sans aucune autre base que son amour pour Landos. Elle n'avait plus que lui. Il était la seule personne qu'elle avait dans sa vie. Sa seule source de courage et de confiance. Grâce à lui elle avait su qu'elle pouvait se sortir de sa situation, qu'elle pouvait retrouver sa liberté de vampyr non buveur de sang humain.
A présent, elle se sentait coupée du monde qui l'entourait. Ses sens privés de la surpuissance que leur conférait le sang humain était à nouveau ceux d'un vampyr normal, et après avoir passé 12 ans à entendre jusqu'au bruit du sang passant dans les artères des personnes alentours et à sentir jusqu'au moindre fumet de liquide vital l'entourant, elle se sentait complètement isolée et vulnérable. Comme entourée par les bulles du devisatoire d'Omois.
Elle ne se sentait plus comme une chasseuse. Elle ne se sentait pas non plus comme une proie. Mais elle avait l'impression d'être transformée, et pas que physiquement. L'image de Selemba, le Chasseur, qui obsédait autrefois ses pensées était loin à présent. Il n'y avait plus cette envie de meurtre, de provoquer de la souffrance autour d'elle, seulement pour se sentir exister. Seulement cette envie de vivre.

Bon là par contre actuellement, elle avait plutôt envie de vomir le sang que Tara Duncan lui avait si gentiment offert. Ce qui serait bien dommage par ailleurs, étant donné qu'elle n'avait que ça dans l'estomac pour tenir jusqu'au manoir des Patcink. Et mourir de faim alors qu'elle avait atteint son but était un mauvais plan de carrière.
Sa nausée s'était calmée lorsqu'elle était sortie de la maison où avait eu lieu sa retransformation, puisqu'elle avait pu prendre l'air. Cependant le passage de la porte de transfert lui avait été fatal. Elle avait cou... marché aussi vite que possible jusqu'à la sortie du Château Vivant et s'était reposée durant de nombreuses minutes sur un banc du parc. Demander un réparus la perturbait trop. Au bout de 12 ans de fuite, traquée par les brigades noires, se méfiant de tout le monde, limitant les contacts, sur ses gardes en permanence, Aarici'a n'était plus capable d'aborder quelqu'un pour lui demander un service. Alors elle n'avait d'autre choix que de tenir jusqu'à ses retrouvailles avec Landos.
Au bout d'un long moment, elle s'était remis en marche. Heureusement, le domaine des Patcink n'était pas loin de Travia. A vrai dire, cela aurait pu bien se passer si, traversant une artère principale de la ville, Aarici'a n'avait pas été projetée au sol par la chute d'une personne peu adroite.
En temps normal, le choc ne lui aurait rien fait, d'ailleurs il n'y aurait même pas eu de choc puisqu'elle aurait esquivé le corps de l'homme à la canne alors même qu'il trébuchait. Mais là cela lui fit régurgiter le contenu de son estomac, non loin des chaussures de l'élégant vampyr qui lui tendait la main en s'excusant.
Ne se sentant guère mieux, Aarici'a leva une main pour tenter de rassurer celui qui avait projeté sa chute, surtout pour ne pas subir trop de questions, :
« Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas vous qui avez provoqué mon état. »

C'est alors qu'elle essayait de se relever qu'elle sentit sa tête tourner beaucoup plus que de raison, sa conscience s'éloigner, et une brutale extinction des lumières.   

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Entretien entre deux vampyrs. Nn3e
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeSam 17 Déc 2016 - 0:11

Gray regarda un instant la jeune femme qu'il avait bousculé. Il s'agissait d'une congénère, et elle venait de vomir du sang. Cas 1 : elle était malade et ne voulait pas déranger le chercheur. Cas 2 : Elle était faible et venir de régurgiter son repas.
Dans les deux cas, la maladresse du demi-vampyr venait de causer du tort à la jeune femme. C'est pour cela qu'il s'accroupit et pour faire bonne mesure, posa sa main sur l'épaule de la jeune femme.

"Par le Reparus et l'Infusus, je donne librement afin qu'elle se remette rapidement."

Encore une fois les rimes de Gray ne s'arrangeaient pas, mais ce n'était pas l'important. Le Reparus était là pour soigner les blessures éventuelles, et l'Infusus pour redonner des forces à partir de la magie de Gray à la malheureuse... Ce n'est pas comme si le Vampyr allait en manquer.

"Mes excuses, encore une fois. Je n'ai pas provoqué votre état, mais je ne crois pas l'avoir arrangé..."

Le jeune homme commença donc à fouiller de sa main de libre dans sa poche sans fond... Pour en ressortir une sorte de bulle emplie d'un liquide rouge.

"Je garde toujours un en-cas habituellement, mais vous semblez en avoir plus besoin que moi."

Le Vampyr savait combien il était difficile pour leur peuple de se nourrir des fois. Peu de restaurant savait cuisiner ou voulait préparer le sang pour les Vampyrs. C'était probablement la seule bonne chose qu'il ait hérité de sa mère : sa capacité à ingérer de la matière solide ET la matière liquide... En conséquence de quoi, il n'avait pas le problème de nourriture à régler... Sans compter qu'il possédait beaucoup de bulles dans le même genre.

"Ce n'est pas moi qui vais me moquer de la faiblesse d'un des miens."

Rajouta le chercheur, en tapotant de l'index sa canne...

"Gray Luros, pour vous servir mademoiselle. Puis-je vous apporter un peu d'aide ? Vous semblez toujours peu en forme..."
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeVen 23 Déc 2016 - 22:52


Entretien entre deux vampyrs
Il posa sa main sur son épaule, et le corps de la vampyr se tendit. Avait-il compris ? Allait-il la dénoncer ? Les brigades noires arrêtaient-elles les anciens BSH ? Après tout elles n'avaient pas de preuves...
Sa tête se remit à tourner et la peur fit battre son coeur plus vite. Néanmoins ce qu'il prononça la tranquillisa instantanément. Elle sentit le réparus agir sur son tournis et son mal de crâne et l'infusus lui rendre des forces. Bien évidemment, cela ne lui ôta pas la sensation désagréable d'être isolée du monde, mais elle put se relever sans craindre de s'étaler à nouveau sur le pavé de la rue.
Aarici'a s'en voulut de s'être ainsi méfiée de lui, puis se rassura en se disant qu'il était normal d'avoir encore ces réflexes, et qu'elle les garderait encore longtemps. Elle jeta un regard reconnaissant à son congénère et allait le remercier lorsqu'il plongea sa main dans sa poche. Elle n'eut pas le temps de se méfier à nouveau qu'il en sortait une bulle remplie de sang animal qu'il lui tendit. Elle lâcha une exclamation de surprise et contempla la nourriture qui flottait devant elle sans oser la prendre, peu habituée à telle générosité, surtout de la part d'un autre vampyr, étant donné que les seuls qu'elle ait rencontrés, à part sa famille, sont les Brigades Noires qui la traquaient sans merci.
« Oh merci, mais cela suffit grandement. Je ne saurais vous remercier suffisamment pour votre générosité. »

Les yeux brillants de gratitude, elle s'inclina devant le dénommé Gray Luros, et son regard tomba alors sur un vieil ouvrage que le vampyr avait sûrement laissé tomber dans sa chute. Alors qu'elle le ramassait, intriguée, ses yeux déchiffrèrent le titre et elle comprit de quoi il s'agissait.
« Vous vous intéressez aux travaux du mage Lisian Viuezodc(1) ?
lâcha-t-elle, surprise. »
Sa mère, chercheuse en magie, lui avait appris de nombreuses choses dans ce domaine, de ses 100 ans à ses 200 ans, dont les travaux de ce mage, qu'elle considérait ridicules, de par leur originalité. Aarici'a pensait que l'idée d'une magie vivante pouvait se discuter, étant donné que celle-ci pouvait créer et être n'importe quoi. Néanmoins elle n'avait jamais senti la quelconque présence d'un être vivant en lançant des sorts.
« Vous êtes chercheur en magie ? »


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Spoiler:
 
[/center]


Entretien entre deux vampyrs. Nn3e
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeMar 27 Déc 2016 - 18:08

[HRP] Oulah... Plus rien ne peut me péter les yeux, depuis certaines notations de RP que j'ai du faire (on a appris par la suite que le mec faisait exprès et étudiait ses RPs afin de les rendre les plus horribles possibles, que cela soit en termes de codages, de grammaire, de formulation ou encore d'intrigues.
Secundo : Nice name :D [HRP]

Gray regarda un instant sa consoeur, ne sachant de quoi il devait être le plus surpris... De son refus de boire du sang ou du fait qu'elle connaisse le nom du chercheur dont il voulait étudier les recherches ? Après tout, ce n'était point un mage du niveau de Demiderus dont on parlait, mais d'un de ces chercheurs trop méconnus, qui n'avaient pas la puissance magique pour supporter leur intelligence... C'était quelque chose de beaucoup plus fréquent qu'on ne le croyait et très souvent leur recherche était crédité au nom du Haut-mage qui les supervisaient. C'était d'ailleurs la cause du départ de Gray d'Omois. Son supérieur l'autorisait à poursuivre ses recherches sous son aile, à condition qu'il abandonne toute légitimité sur elle. Gray avait refusé et avait par la suite vu tout ses crédits de recherche coupé. Bien évidemment, il n'avait pas de connections politiques pour faire valoir ses droits et donc, il avait fait la seule chose à faire. Il était parti, avec ses données et parchemins.

En attendant, le dampyre (terme correct pour un demi vampire, mais adapté à l'orthographe autremondienne), détailla plus sa congénère. Selon les critères humains, elle serait jeune, mais sur un monde peuplé de sorciers et d'autres races, le concept de jeune était très variable. Elle était très probablement plus agé que le sang impur qu'il était... C'est d'ailleurs cette pensée qui arracha un petit sourire goguenard à notre chercheur de magie. C'était assez drôle de voir un Vampyr qui lui témoignait un peu de respect... Ou ne pas lui cracher à la figure, tout simplement. Bon, bien sûr le jeune homme se défendait si son intégrité était en danger, mais cela ne semblait pas le cas. Alors, autant apprécier l'occasion présente, surtout que la jeune dame lui demandait son occupation...

"C'est exact. Je suis Gray Luros, chercheur en magie diplômé d'Omois, actuellement indépendant. Et oui, j'appartiens à la famille déchue Luros... J'aimerais beaucoup que vous ne posiez pas de question sur mon père merci..."

Après tout, un vampyr buveur de sang humain qui requérait une intervention conjointe des brigades noires et des elfes guerriers d'Omois... Cela faisait tâche. Surtout quand ledit vampyre était censé descendre d'une famille vénérable et respecté, alors qu'il n'était qu'une saleté de criminel.
Toutefois, il avait transmis son nom à son fils, et ce dernier ne s'en cachait pas. Il était le fruit des crimes de son père et non son héritier. Il n'était pas mauvais et ne suivrait pas les traces de son paternel.

"Mais sinon, oui, je m'intéresse bien aux recherches de Lisian Viuezodc. La nature même de la magie reste mystérieuse... Les humains ont déterminés avec une certaine justesse qu'il n'existe que quatres types de choses dans le monde : L'animal, le minéral, le végétal et le vide. La magie pouvant être présente dans le végétal comme dans la pierre, cela pourrait donc être une indication qu'elle est vivante, quoique dans un sens que nous ne comprenons pas forcément..."

Gray posa sa main sur la couverture du livre, presque amoureusement... Les livres étant la clé du savoir, il fallait les respecter au plus haut point. Il n'avait d'ailleurs pour dieu qu'un seul : Le Savoir, sous toutes ces formes...
Toutefois, le Vampyr arrêta rapidement ces considérations hors-sujets, avant d'observer l'heure... Il rangea ensuite rapidement son livre dans sa poche dimensionnelle, en le faisant léviter, comme sa bulle de sang.

"Ah, j'y suis. Vous ne voulez donc point de la bulle car il est l'heure de déjeuner ? Je suis désolé, les recherches absorbent si souvent mon esprit que j'en oublie fréquemment l'heure de manger ou de dormir... En revanche, il me semble qu'un restaurant du meilleur goût face un succulent sang de veau parfumées aux herbes terriennes peu loin d'ici."

Gray regarda rapidement la jeune femme, et ajouta...

"Et vous semblez suffisamment affamée pour deux vampyres. Je ne sais pas où vous allez, mais à moins que cela ne soit à côté, vous allez d'abord tomber d'inanitions si vous ne vous sustentez en premier lieu. Ne vous inquiétez pas, je vous invite. De plus, c'est toujours un plaisir de parler avec une personne suffisamment cultivée pour connaître le nom d'un obscur chercheur en magie, ou ne pas simplement rigoler à la mention de cette profession."
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeVen 30 Déc 2016 - 18:28


Entretien entre deux vampyrs
Luros. Ce nom faisait ressortir de la mémoire d'Aarici'a de nombreux souvenirs de sa mère, lorsqu'elle prenait deux heures par jour pour lui apprendre la science de la magie, les seules heures où elles se voyaient. De même, son père lui expliquait durant deux autres heures de la journée les secrets de la politique. Le reste du temps, elle était libre et seule. Elle aimait bien comprendre comment manipuler et ne pas être manipulée, mais la science l'intéressait beaucoup plus.
Ainsi, à raison de deux heures presque tous les jours durant cent ans, , Aarici'a pouvait affirmer posséder suffisamment de connaissances en matière de magie pour tenir une longue discussion avec un autre scientifique.
Et ce nom. C'était juste avant qu'Aarici'a s'enfuie de chez elle. Sa mère lui parlait des recherches illégales sur les possibilités qu'offrait la magie. Et le pseudo docteur Luros était l'un des représentants de cette catégorie de scientifiques peu scrupuleux. Elle connaissait peu de chose à son sujet, à part le fait qu'il kidnappait des femmes nonsos pour manipuler leurs embryons, et ignorait s'il avait été marié à une vampyr. Le physique de Gray Luros pouvait laisser penser qu'il avait un sang métissé, mais elle n'en était pas sûre. Et puis cela signifierait que les recherches du docteur Luros avaient réussi. Seulement, elle ne pouvait lui poser la question puisqu'il venait d'émettre la volonté de ne pas être interrogé à ce sujet.

Aarici'a était plutôt pressée de rentrer au manoir, mais elle dut se rendre à l'évidence : sa curiosité était piquée. C'était la première fois depuis seize ans qu'elle réfléchissait à nouveau à la science de la magie. Elle voulait revoir Landos, mais en même temps ce chercheur l'intéressait tellement qu'elle accepta son invitation en rougissant légèrement à ce qu'elle prit pour un compliment.
C'est donc ainsi qu'ils marchèrent tous deux vers le restaurant promis par le vampyr. Aarici'a constata rapidement que Gray Luros avait des difficultés à se mouvoir aisément et qu'il devait s'aider d'une canne, aussi adapta-t-elle son allure à la sienne. Elle fut étonnée de cela, puisque pareils handicaps étaient guéris par la magie. En était-elle incapable ? Etait-ce pour cela qu'il exerçait cette profession ? Elle n'osa pas émettre cette hypothèse, puisqu'il semblait ne pas vouloir parler de son passé.
Cependant, la théorie à laquelle il avait fait allusion juste avant son invitation tournait dans sa tête, et elle y répondit par la sienne :

« Je me permets de revenir au débat de la nature même de la magie. Je ne peux m'empêcher de penser que nous ne devrions pas réduire la constitution du monde en seulement quatre catégories. A mes yeux, il ne s'agirait que des quatre que nous avons découvertes, que nous pouvons percevoir. La magie pourrait appartenir à une autre catégorie, peut-être même être la cinquième catégorie ! Cette théorie n'exclue pas le fait qu'elle puisse être vivante, seulement différemment du sens auquel nous l'entendons, ce qui rejoint ce que vous avez dit précédemment. »

Son regard se fit pensif, et se perdit dans la foule qui défilait autour d'elle.

« Ma mère défendait la théorie d'une magie minérale, issue de la roche constituant le noyau des planètes. Selon elle et ses associés, chaque élément chimique possèderait une capacité d'émission magique, un nombre précis d'unité de magie émis en fonction du temps, et chaque planète aurait un niveau de magie correspondant à la constitution de son noyau. Et, en effet, elle rejoint également la théorie d'une quantification possible de la magie, qui pourrait être comptée par unité de magie, mais le nom et la nature de cette unité n'ont pas encore été bien définis. Cette théorie est assez intéressante selon moi, puisqu'elle a l'avantage de se baser sur des éléments concrets et qui peuvent être plus facilement étudiés que les seuls hypothèses que j'ai émises juste avant. D'autant qu'elle permet d'expliquer plutôt simplement pourquoi les différents corps célestes ont une magie plus ou moins présente en leur sein. »

Cette discussion la faisait de plus en plus plonger dans ses souvenirs, et pour une fois ce n'était pas pour faire émerger de la mélancolie en elle, mais plutôt pour discuter d'un sujet qui l'intéressait au plus au point.

« Pour ma part, je ne réfute pas complètement l'hypothèse d'une magie vivante, dans le sens où elle serait un être vivant, seulement il reste de nombreuses choses à préciser et à éclaircir. D'abord, une magie vivante impliquerait qu'elle puisse mourir vous ne pensez pas ? Mais imaginez-vous possible que notre bonne vieille magie disparaisse un jour ? Pour ma part je n'en sais rien. De plus, la magie aurait alors des besoins, comme n'importe quel être vivant : s'alimenter -pas forcément en nourriture à proprement parler, peut-être en énergie ?- ou respirer, que sais-je ? Et puis pourquoi serait-elle présente sur certains astres et non sur d'autres ? Il y a de nombreux points obscurs, tout de même, conclut-elle avec un sourire. »

Elle se tourna alors vers le chercheur :

« Et vous quelle théorie soutenez-vous ? Est-elle complètement différente de celles que j'ai énoncées ? »


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Spoiler:
 


Entretien entre deux vampyrs. Nn3e
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeSam 31 Déc 2016 - 18:39

Tout en claudiquant à l'aide de sa canne, le vampyr avançait tranquillement avec la jeune femme, faisait attention à ce qu'elle ne retombe pas dans les pommes. Cela serait fâcheux, sans compter du raffut que cela pourrait causer... Les Vampyrs avaient une drôle de réputation, et nul ne savait comment l'histoire pourrait tourner. Sans compter que le dampyre avait l'habitude désormais que les ennuis s’amoncèlent autour de lui plus rapidement qu'on ne pouvait dire bonjour... Alors une consœur qui s’évanouirait près de lui ? 10 contre 1 que cela lui retomberait dans les dents.

Alors, autant faire attention à la jeune femme... Qui acceptait de ne pas se montrer curieuse à son encontre. Une chose que Gray appréciait. Avoir son espace de vie privé était important, et il tenait particulièrement au sien. La question qu'on lui posait (trop) fréquemment, était sur le besoin d'avoir une canne. La raison était pourtant simple. Il avait une de ces rares maladies que la magie et la science ne pouvait soigner. Le Dampyr se demandait toujours comment il avait survécu aux expériences de son père, malgré cette difformité génétique...

Mais cela était de l'histoire ancienne, et rapidement, Gray retrouva son meilleur ami grâce à un serveur... A savoir, un très joli fauteuil, bien rembourré. La table était côté fenêtre, histoire d'être agréablement au soleil, pour profiter des rayons des astres du jour. Encore une des raisons qui l'avait incité à ne pas devenir un BSH, malgré la solution que cela représenterait à sa condition.

La jeune femme commença donc à faire part de sa théorie sur la nature de la magie à Gray, qui sourit. Leurs théories étaient bien semblable, même si apparemment, le caractère de vivant de la magie était encore une fois un point de vue bien discutable. C'était étrange de voir comment les gens avaient du mal à voir un élément aussi quotidien que la magie, aussi important, comme autre chose qu'un outil présent gratuitement dans l'air... Gray attendit donc patiemment que la vampyre termine son analyse, avant d'exposer son point de vue.

"Je vois la magie comme une sorte de symbiote. Elle s'attache au sang des êtres vivants, qui la véhicule, et peuvent en générer par la suite. Quand la magie est utilisée dans un sort, elle est expulsée dans les airs, où elle peut de nouveau être assimilé par un autre être vivant, ou une plante ou même de la pierre..."

Gray ressortit de sa poche le bouquin poussiéreux qu'il avait récemment acquise...

"De plus, ce ne sont pas exactement les recherches imparfaites de ce cher monsieur qui m'intéresse, mais une certaine chose que je soupçonne, mais que j'ai du mal à pouvoir vérifier... A savoir qu'effectivement la magie puisse disparaître. Qu'à vrai dire, cela c'est même déjà produit en quelque sorte, au moins une fois."

Gray sourit à cette pensée, à tout ce qu'elle impliquait si jamais il avait raison... Mais également à quel point prouver cela serait difficile. Comment, il serait probablement forcer d'abandonner toute paternité sur cette recherche, et cela le désolait.

"Mais pour ma théorie, j'aurais besoin d'aller sur la Terre... Toutefois, vous savez comme moi comment les Vampyrs qui ne sont point Haut-mages ou non rattachés à la Krasalvye ont d'énormes difficultés pour obtenir un simple visa... Alors une autorisation de vie prolongée ?"

Gray soupira un instant... Le serveur arriva alors, avec deux menus.
Le Dampyre ne l'ouvrit pas, se contentant de demander l'assiette de sang de veau dont il avait précédemment parler à la jeune femme qui l'accompagnait... dont il ne connaissait toujours pas le nom.

"Par ailleurs, demoiselle... Je crois que vous avez un avantage sur moi. Vous connaissez mon nom, mais je connais point le vôtre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeDim 15 Jan 2017 - 18:34


Entretien entre deux vampyrs
Aarici'a eut un mouvement de recul lorsque le chercheur s'assit à l'une des tables ensoleillées du restaurant, puis se rappela qu'elle ne brûlera pas en s'y installant. Elle regarda autour d'elle pour vérifier que personne ne l'avait vue, et eut honte de se trahir si facilement après avoir passé douze années sans jamais se faire repérer.
Sa tension se dissipa rapidement en écoutant le chercheur exposer sa thèse. Une relation entre la sienne et celle de la mère de la vampyr lui apparut immédiatement : si la magie décrite par le docteur Luros peut s' "attacher" au sang d'un être vivant, il est possible que ce soit grâce aux particules minérales contenues dans ce liquide vital. Néanmoins cette théorie ne permet pas d'expliquer la différence des capacités magiques entre un individu et un autre, si ce n'est une concentration différente de minéraux dans le sang. Mais de telles différences entre les compositions chimiques du sang de chacun auraient été découvertes bien avant ! Une faille plus importante apparaît : la pierre ne possède aucun liquide vital, or les pierres autremondiennes sont bien chargées en magie. Aarici'a décida cependant de laisser le scientifique terminer son exposition avant d'aborder ces interrogations.
La vampyr s'imagina un instant le monde sans magie, et se dit que cela ne pouvait pas s'être déjà produit : comment la vie aurait pu continuer d'exister sans elle ? Tout être vivant s'en nourrit, chaque pierre en contient, les planètes entières baignent dedans, elle est l'origine de la vie elle-même ! Si cela devait arriver un jour... Ce serait la fin de toute vie. Mais alors peut-être qu'elle réussirait à se développer à nouveau par la suite, en s'adaptant, comme elle l'a toujours fait ? En serait-elle capable ?
Elle eut soudainement l'envie de lire l'ouvrage que tenait le chercheur, mais ne pouvait se permettre de le lui demander : il ne l'avait pas encore lu, et devait être encore plus curieux qu'elle.
Lorsque son congénère reprit la parole, Aarici'a sortit de ses pensées pour grimacer au problème qu'il rencontrait. Effectivement, même si les vampyrs n'éprouvaient, en général, pas le besoin de boire du sang humain, avoir autant de nonsos que sur Terre autour d'eux pouvait toutefois faire fondre la volonté de certains, et les gouvernements autremondiens estimaient donc que seuls ceux dont la profession était suffisamment importante pouvaient s'y rendre. Et la recherche en magie ne l'était pas.
Aarici'a se rappela de sa propre visite sur Terre. Sachant qu'elle serait moins exposée aux poursuites des brigades noires (qui avaient déjà suffisamment de BSH à chasser sur AutreMonde pour la suivre sur la planète des nonsos), elle s'y était cachée durant quelques temps. Mais pour passer la porte de Transfert, elle avait dû tuer son gardien, qui ne représentait à l'époque qu'une victime de plus et un témoin de moins.
Lorsque le serveur arriva pour prendre leur commande, Aarici'a choisit la même chose que celui qui l'avait invitée.
"Par ailleurs, demoiselle... Je crois que vous avez un avantage sur moi. Vous connaissez mon nom, mais je connais point le vôtre ?"
Surprise, et rouge de honte (décidément quelle invitée elle faisait !), elle réalisa que, en effet, elle n'avait pas pensé à se présenter elle aussi, ayant l'habitude de faire profil bas et de ne jamais révéler son nom sous peine d'être facilement traçable.

« Oh veuillez m'excuser, je suis vraiment confuse. Je suis Aarici'a Nevarra, et, comme vous, je préfèrerais éviter le sujet à propos de ma famille, vous m'en verriez soulagée. »

La jeune vampyr aurait voulu pouvoir aider son congénère à pouvoir poursuivre ses recherches. Elle réfléchit un moment avant d'avancer, avec précautions :

« J'aimerais vous aider, mais je ne suis pas sûre que celui fonctionne. Il se trouve que mon fiancé est un duc lancovien plutôt influent auprès des dirigeants du Royaume. Il pourrait tenter de les convaincre de vous laisser aller sur Terre pour continuer vos recherches, qui méritent d'être poursuivies, en échange de votre aide à mon égard. J'aimerais tellement pouvoir vous être utile à mon tour... Vous méritez bien cela. »

Elle se demanda dans quelle mesure cela pourrait vraiment fonctionner, mais se dit que, dans la mesure où Landos était parvenu à ce qu'Aarici'a puisse être retransformée en vampyr normale, tout était possible pour lui. Enfin elle l'espérait. Elle s'en voudrait d'avoir proposé quelque chose alors que cela n'amenait à rien. Enfin pour cela il faudrait qu'elle rentre chez elle. Mais discuter de théorie de science magique l'intéressait tellement qu'elle se surprit à vouloir rester avec le chercheur encore un peu.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Spoiler:
 


Entretien entre deux vampyrs. Nn3e
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeMer 18 Jan 2017 - 14:45

"J'apprécie la proposition, mais je me vois contraint de la décliner."

La réponse de Gray fut assez rapide à la proposition, très aimable et gentille de la vampyre... Sur le visage de celui-ci, se dessinait un simple sourire de compassion. Comprenant également qu'une telle offre ne se refusait pas simplement, Gray entreprit de lui répondre. Une offre aussi sympathique méritait une explication...

"Premièrement, il faut que vous compreniez que bien que je fasse mes études en solitaire, je suis toujours techniquement rattaché à Omois. Si un duc du Lancovit venait à m'aider, cela pourrait causer des problèmes politiques, puisque certaines personnes ne verraient pas mes recherches, mais simplement un prétexte pour causer une turbulence politique et accroître leur pouvoir."

Alors, lesquels ? Gray ne le savait pas et ne souhaitait pas les connaître. Toutefois, savoir comment fonctionnait la politique internationale était ce qui lui permettait de voyager relativement facilement entre les divers pays d'Autremonde... Mais venait d'autres raisons...

"Secundo, les Brigades noires seraient également en train de me surveiller à ce moment-là. Je veux dire... Un demi-vampyr qui n'a pas grandi en Krasalvie et qui est soudain entouré de personnes capable de le guérir de son infirmité en une seule gorgée ? Surtout avec un passif comme son père ? J'ai peur de subir comment dire... Une sanction préventive. Après tout, simplement avoir réussi à convaincre un duc d'envoyer un vampyr sur Terre nécessiterait probablement une certaine manipulation mentale."

Celle-là était déjà moins sûre, mais cela restait une possibilité assez évidente, que Gray devait constamment garder à l'esprit. S'il n'était pas surveillé activement au Lancovit, c'est parce que les gardes de Travia transmettaient les rapports des agressions sur Gray sans soucis aux Brigades noires, qui s'assuraient ainsi que le Demi-vampyr reste "sobre"...
Enfin, et ce fut la dernière raison... Une raison assez importante d'ailleurs...

"Pour finir, il s'agit d'une énorme faveur. Du genre que l'on ne fait qu'à des amis proches, qu'on connaît de longues dates. Or, toutes nos interactions n'ont eu lieu que dans un cadre purement fortuit. Comprenez bien que j'apprécie grandement votre compagnie, mais si vous êtes la promise d'un duc, je me dois également d'agir selon les règles de la bienséance et refuser votre cadeau qui pourrait mettre, même involontairement, votre promis dans une situation compliquée."

Le serveur choisit alors ce moment pour apporter le thé de Gray et le sang commandé par les deux vampyrs... Avec Gray qui versa du thé pour eux deux.

"Ce qui n'empêche pas une simple tasse de thé. En revanche, si vous tenez vraiment à me remercier, simplement me prévenir si vous trouvez des ouvrages rares dans votre bibliothèque et me les laisser les consulter... Cela me suffira amplement et ne causera de soucis à personne. Et avant que vous ne posiez la question sur mon âge, je n'ai qu'une vingtaine d'année. Donc, ne soyez pas si formelle avec moi, je doute que vous ayez moins que moi."
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeSam 4 Fév 2017 - 12:57


Entretien entre deux vampyrs
Aarici'a fut déçue, mais elle ne le laissa pas paraître. Après tout il était évident que ce ne serait pas si simple. Elle avait eu cette idée comme ça, sans vraiment y avoir réfléchi. Elle ignorait déjà qu'il était rattaché à Omois. La mère de la jeune vampyr avait fait parti d'un centre de recherche privé et indépendant, elle n'était pas rattachée à la Krasalvie, et si elle avait besoin de se rendre sur Terre, son mari pouvait lui obtenir ce droit, même s'il ne semblait pas à Aarici'a qu'elle eut réellement eu besoin d'y aller. Enfin en tout cas, l'ancienne BSH comprenait qu'il ne refuse de créer un incident diplomatique. Elle aurait dû s'en douter, mais son père ne lui avait enseigné que des rudiments de politique krasalvienne qu'elle avait moins retenus que ce qui lui apprenait sa mère.
Enfin, Aarici'a dut reconnaître que Gray Luros avait raison : il serait étroitement surveillé par les brigades noires, et la jeune vampyr savait à quel point cela pouvait être terrible, d'autant qu'il n'aurait pas les capacités d'un BSH pour leur échapper si elles envisageaient de le punir d'avance.
Le dernier argument du chercheur acheva de la mettre mal à l'aise. Quelle idée elle avait eue ! Il était évident qu'elle n'était pas restée à sa place. Elle était la fiancée d'un duc, elle ne pouvait pas proposer ce genre de chose au premier inconnu sympathique qu'elle croisait dans la rue. Elle essaya de dissimuler sa honte, mais se douta qu'elle devait largement transparaître. La jeune vampyr était bien loin de saisir la subtilité des relations diplomatiques et politiques, cela ne l'avait jamais intéressée. Elle comprit que dans l'intérêt de Landos, elle ferait mieux de ne pas se mêler de ce genre de chose et faire profil bas.
Elle espéra cependant que son comportement envers elle n'allait pas changer pour devenir plus officiel, mais la suite des propos du chercheur la rassura. Elle fut étonnée d'apprendre qu'il était bien plus jeune qu'elle. Elle ne le pensait pas plus âgé qu'elle, bien sûr, mais elle était loin de se douter qu'il était dix fois plus jeune qu'elle.
Elle entreprit alors de lui répondre en mesurant ses paroles cette fois.

« Je comprends, je ne suis pas restée à ma place, je suis désolée. Bien entendu, je serais ravie de pouvoir vous aider dans vos recherches en mettant notre bibliothèque à votre disposition. (Elle lui donna donc ses coordonnées de boule avant d'ajouter :)Bien que, en effet, vous soyez bien plus jeune que moi, étant donné que j'ai 216 ans, sachez que je n'en vois une raison pour me comporter avec plus de familiarité seulement si cela devient réciproque. »

Aarici'a gouta alors le sang animal qui se trouvait dans son bol. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas bu autre chose que du délicieux sang humain, qu'elle eut l'impression de découvrir un goût nouveau, alors qu'elle avait bu du sang animal pendant deux cent ans. Cela lui sembla terriblement fade comparé au sang humain et l'espace d'un instant elle regretta son choix, mais se rappela toutes les horreurs qu'elle avait fait subir à des innocents, et ce regret disparu d'un coup.
Cela lui fit alors penser à quelque chose que le chercheur avait dit précédemment en rapport avec les BSH et sa blessure, sur lequel elle n'avait pas tiqué au début.

« Sans vouloir paraître indiscrète, j'ai été interloquée par une chose que vous avez abordée tout à l'heure. Vous avez laissé entendre que le sang humain vous guérirait de votre infirmité. Pourquoi n'avoir jamais cédé à cette possibilité ? »

Comment avait-il pu résister à l'appel du sang humain, alors que celui-ci pouvait le guérir ? Elle, elle n'avait à la base pas grand avantage à goûter de l'humain, pourtant elle avait cédé très facilement. Elle se demandait toujours comment les autres vampyrs faisaient pour ne pas se laisser tenter, d'autant que cela servirait énormément à Gray Luros.


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeJeu 23 Mar 2017 - 11:20

Gray la regarda un instant. C'était une question légitime après tout. Il souffrait d'une infirmité grave et une simple goutte de sang humain pourrait la guérir... Plus besoin de canne. Plus besoin de faire attention où il marchait.

"Certains diront que c'est parce que je suis un enfoiré orgueilleux."

Répondit-il. Ce qui était la stricte vérité. Il était parfois un enfoiré et il était très certainement orgueilleux... D'un autre coté, c'était parce qu'il savait ce qu'il voulait et il avait une certaine fierté.

"Cela serait un aveu de faiblesse que de céder à une pulsion primaire comme celle-ci. Hors, je me refuse à me considérer comme faible. Handicapé, peut-être. Faible non."

Le vampyr continua donc de déguster le délicieux sang de boeuf parfumé aux herbes... Vraiment un délice de ce restaurant... Puis, il développa son propos.

" Cela ne ferait que confirmer l'opinion que d'autres ont de moi. Je ne suis pas mon père. J'ai une morale et une fierté. Contrairement à ce que pourrait penser certains, la fierté, cela ne permet pas de faire des choses. C'est de choisir et respecter ce qui est bien et mal."

Gray rebut un peu de sang, le regard dans le vague...

"Et qui suis-je pour estimer qu'une vie humaine vaudrait moins que la mienne ? Que ma vie aurait plus de valeur ? Cela serait un paradoxe. Je ferais preuve de faiblesse car je m'estimerais meilleur. Je refuse cela."

Gray arrêta un moment de boire sa soupe...

"Sans compter que j'ai pitié des BSHs. Ils ne peuvent plus goûter le soleil sans risquer d'en mourir. Ils doivent vive constamment entre la crainte d'être trouvés par les Brigades noires et le fait d'être un BSH. Ils doivent renoncer à tout espoir d'avoir une famille, de vrais amis. Non pas que j'en ai, mais vous me suivez."

De nouveau le regard dans le vide... Gray regarda le soleil, et sourit.

"Ca sera mon prochain projet je pense. Trouver un moyen aisé de soigner les vampyrs BSH qui souhaiterait faire amende de leurs actes."
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeDim 23 Avr 2017 - 12:52


Entretien entre deux vampyrs
Aarici'a fut grandement étonnée de la première réponse du chercheur. Il n'avait absolument pas l'air d'un "enfoiré orgueilleux". Mais elle ne devait sûrement pas le connaître assez pour le savoir. Pourtant il était poli, serviable et  absolument pas imbu de lui-même. Mais peut-être était-ce parce qu'elle était une inconnue qu'il était si courtois et qu'il ne montrait pas ses mauvais côtés. Cependant, il lui semblait que reconnaitre ainsi être présomptueux était déjà la preuve même qu'il ne l'était pas.
Sa seconde phrase fut comme une claque pour la jeune vampyr. Il avait mis le doigt sur ce qui blessait. Mais sur ce qui était aussi totalement vrai. Elle avait été faible. Pendant deux ans. Infiniment faible. Sur le coup, son estime pour le chercheur augmenta d'un coup. Sa fierté lui permettait de refuser ce qui pouvait à coup sûr le guérir, mais aussi le transformer en machine à tuer, sauvage et primaire, comme elle l'avait été. Elle était impressionnée par sa résistance et sa volonté.
Lorsqu'il développa par la suite, elle fut confortée dans son idée : Gray Luros était quelqu'un de bien, de fort et de déterminé à suivre ce qu'il pensait être juste, soit : respecter la vie et refuser de s'imaginer avoir le pouvoir de la prendre aux autres. De fait, elle s'attendait à un dégoût certain des BSH, à ce qu'il les blâme, les rejette, mais elle fut surprise de l'entendre avouer ressentir de la pitié pour eux. En effet, la vie des BSH est loin d'être facile, et est déconseillée aux stressés, car il faut sans cesse être sur ses gardes, prêts à se battre et à s'enfuir, vivre la nuit, éviter les gens... Au début elle s'en moquait bien : le goût du sang humain compensait largement tout le reste, d'autant que techniquement elle n'était pas seule, car elle avait Amelia et Yukia qui l'avaient transformée. Mais au fil du temps, et surtout depuis qu'elle eut rencontré Landos, elle avait fini par être totalement dégoûtée de ce mode de vie, et peut-être aussi parce qu'au fond d'elle, elle savait pertinemment que tout ce qu'elle faisait était mal. Elle avait toujours eu bon fond finalement, mais elle l'avait mis de côté à l'époque où elle n'avait plus personne et où elle avait besoin de prendre des vies pour se rappeler l'existence de la sienne.
Sa dernière phrase la fit presque sursauter, et le chercheur eut soudainement toute son attention. Elle attendit qu'il développe un peu plus, mais il n'en fit rien.
Elle, qui venait de subir une transformation plus que difficile, fut particulièrement intéressée par cette idée. Elle s'avoua ne pas y avoir pensé plus tôt et se trouva un peu stupide. Quelle idée brillante ! En effet, elle avait elle-même longuement hésité à faire la démarche pour accéder à la retransformation en vampyr normal. D'abord parce que cela nécessitait d'être en contact avec l'Héritière, ce qui ne se faisait pas facilement. Elle avait eu de la chance que Landos soit assez influent. Ensuite parce que cela pouvait être dangereux, Mara Duncan aurait pu l'envoyer aux Brigades Noires avant même d'entendre ses explications, et refuser de l'aider à contacter Tara Duncan. Enfin parce qu'elle aurait pu mourir de la transformation, à cause d'une erreur de l'Héritière, ou d'une anomalie imprévue dans son organisme, ou tout simplement de douleur. Ainsi, même si elle avait osé et réussi à accéder à cette retransformation, peut-être qu'un bon nombre de BSH n'avait pas eu le courage, ou n'avait tout simplement pas réussi à approcher l'Héritière !
Une idée commença à germer dans l'esprit de la jeune vampyr. Elle qui avait envie de revenir du côté des sciences, voilà une idée plutôt alléchante, d'autant qu'elle réussirait peut-être par ce moyen à faire taire sa culpabilité, en réduisant le nombre de BSH. Pour cela, il lui faudrait s'engager dans les Brigades Noires, pour pouvoir étudier de près ses congénères et mener ses expériences. Elle avait déjà une idée de la technique qu'elle pourrait adopter...
Elle se rendit alors compte qu'elle commençait à s'emballer, à divaguer un peu trop et à prendre ses rêves pour la réalité. Cela devait d'ailleurs se voir sur son visage. Elle reprit alors une attitude neutre, histoire de ne pas en dévoiler trop à Gray Luros. Mais l'idée s'était installée.
« Je trouve qu'il s'agit d'un excellent projet. Je suis même plutôt intéressée. J'ai... une connaissance qui était autrefois BSH, et qui est parvenue à se retransformer avec l'aide inestimable de Tara Duncan. Mais cela a été extrêmement douloureux, et elle a beaucoup souffert, d'autant qu'elle a eu déjà beaucoup de mal à contacter l'Héritière. J'aimerais énormément pouvoir contribuer à la retransformation des BSH désirant "s'amender", comme vous dites. Je suis une scientifique sans projet actuellement, et je me lancerai volontiers dans celui-là. »
Aarici'a réalisa qu'elle n'avait plus de but maintenant. Alors qu'elle s'était enfuie de chez elle, elle avait juste eu comme objectif de faire payer à ses parents leur trahison, avant d'apprendre qu'ils étaient déjà morts. Lorsqu'elle est devenue BSH, elle se contentait de vivre au jour le jour et de survivre. Maintenant qu'elle ne l'était plus, elle n'avait plus que Landos, mais celui-ci était fort occupé, et n'allait pas consacrer tout son temps à elle.
Elle devait se trouver un but à présent, ou au moins quelque chose à faire, ne pas se sentir inutile. Et c'était là l'occasion rêvée. Elle en parlerait à son fiancé dès son arrivée.


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Gray Luros


Gray Luros

Age du personnage : 23 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu azuré
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Très faible


Métier : Chercheur indépendant en magie
Résidence : Aucune
Dans le sac : Des parchemins contenant ses théories ou des parchemins anciens qu'il a trouvé.

Affinités : Sangraves : Ils sont intéressants, mais il a eu des accrochages avec certains membres.
Magicgang : Des êtres intéressants, mais trop bruyants et chaotiques.
Démons : Aimerait discuter avec.


MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeLun 24 Avr 2017 - 15:12

Gray termina tranquillement son assiette de sang, alors que son interlocutrice semblait... Touchée parce qu'il avait dit. Aurait-elle eu un proche dans une telle situation ? Il était vrai qu'on comparait souvent les BSH à des drogués... Mais si c'était vraiment le cas, alors cela voulait dire qu'ils avaient parfois des redescentes et pouvaient redevenir, au moins un instant, ceux qu'ils étaient sans la drogue que représentait le sang humain. Leurs familles devaient alors doublement souffrir car ils savaient que sa redescente en enfer serait inéluctable...
Entendre sa consoeur qui voulait donc reprendre cette idée lui plu. C'était une bonne chose pour un Vampyr de rester occuper, et si en plus cette occupation pouvait amener de bonnes choses pour le monde... C'était tant mieux. Sans compter cette Héritière... Ses pouvoirs semblaient impressionnant si elle était capable de transformer ainsi les BSHs en vampyrs réguliers...

"Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer l'Héritière, mais j'aimerais un jour le faire. Peut-être en tant qu'Haut-Mage, qui sait ?"

Gray regarda Arricia... Faisant signe au serveur de venir pour pouvoir lui payer la note du restaurant.

"Et si vous commencez les recherches et qu'elles ne sont point terminées à la fin des miennes, j'ose espérer que vous me trouverez une place comme collaborateur détaché... J'imagine que la Krasalvye sera ravie de servir d'intermédiaire entre Omois et le Lancovit pour former un triumvirat de recherche sur un sujet qui permettrait potentiellement d'éliminer une des grandes peurs d'Autremonde. Là, les risques de conflits diplomatiques seraient minimes."

Fit rapidement le Dampyr en souriant... Avant de se relever difficilement. Ses muscles lui faisaient mal et la douleur lancinante lui arracha une grimace. Toutefois, se déplacer dans une bulle ne ferait qu'empirer les choses. Il n'aurait plus mal mais serait mou et flasque. Son objectif à long terme restait de se soigner de sa maladie... Ou de trouver un palliatif viable. Cela serait une excellente idée aussi...

"... En attendant, j'espère que je trouverais ce dont j'ai besoin dans mon nouveau livre. Si c'est bien le cas... Je pense que je vais devoir retourner à Omois pour conduire les recherches chez moi. Cela fera longtemps que je n'y ait point mis les pieds..."

Le Dampyr s'épousseta un brin, et agita un doigt pour faire bouger un stylo et un morceau de papier de sa poche pour écrire un numéro de cristal...

"Si vous souhaitez me contactez..."

Avant de se rendre compte qu'il venait de pratiquer de la magie sans parole devant une inconnue... Ce qui lui attira une petite grimace.

"Si vous pouviez évitez de parler de ce que je viens de faire, cela m'arrangerait beaucoup."

Pour des raisons évidentes. Les gens capable de faire de la magie sans paroles étaient peu nombreuses sur Autremonde. A la connaissance de Gray : L'Héritière, les Sangraves... Et c'était tout. Toutefois, il était évident que Gray n'était pas un Sangrave du fait de son sang mêlé. Oui, il y avait une Vampyr dans l'organisation, mais lui n'en faisait pas partie... Alors autant éviter qu'Arricia ne se fasse une mauvaise idée, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

Aarici'a Nevarra

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitimeSam 6 Mai 2017 - 18:26


Entretien entre deux vampyrs
Aarici'a sourit en songeant à l'Héritière. La rencontrer ne l'avait jamais intéressée, pas parce qu'elle ne l'aimait pas, seulement parce qu'elle n'en voyait pas l'intérêt. Sa famille avait déjà un haut rang dans la société krasalvienne : elle n'avait pas besoin de plus de notoriété, ni d'argent. Et puis bon, à part Landos, elle ne trouvait pas les humains très intéressants. Pas spécialement intelligents, ni beaux, ni scientifiques. Pas assez vampyriques, quoi. Landos était une exception : c'était son empathie et son originalité qui l'avait charmée.
Cependant, elle avait dû faire sa connaissance personnellement il y a quelques heures. Et elle était pleine de gratitude et d'admiration envers elle. Tara Duncan était quelqu'un de bien.
Elle sourit au chercheur. Elle espérait pour lui qu'il réussirait à être Haut-Mage, afin de pouvoir mener ses recherches tranquillement et sans en perdre la paternité. En tout cas elle serait ravie de pouvoir mener ces recherches avec lui. Cependant, elle pensait plutôt mener ses recherches depuis la Krasalvie, en liaison directe avec les brigades noires pour plus de facilité, plutôt que de faire intervenir Landos. Enfin bon, ce n'était pas encore fait.
Elle eut un mouvement vers le chercheur pour l'aider à se relever mais se retint, cela aurait pu le vexer. Il devait déjà supporter difficilement ce handicap, il valait mieux ne pas lui témoigner de la compassion, cela l'énerverait à coup sûr, surtout s'il a vraiment l'égo dont il lui avait parlé.
Elle sursauta en voyant son stylo bouger tout seul pour écrire le numéro de boule de Gray sur le papier. Elle le prit, incrédule, et le rangea précieusement, tout en fixant le vampyr toujours interdite. Comment pouvait-il être capable de faire ça ? Etait-il un sangrave ? Elle ne sut quoi faire. Si elle lui demandait et que c'était le cas, cela l'exposerait à un danger certain. Si ce n'était pas le cas, elle le mettrait très mal à l'aise. Mais si elle ne demandait pas, c'était elle qui était mal à l'aise.
Elle opta pour la troisième option. Elle lui laissait le bénéfice du doute. Après tout si Tara Duncan était capable de le faire sans être sangrave, rien ne disait que personne d'autre n'était capable de le faire sans que cela soit connu. Après tout Gray Luros était un être particulier, s'il était le résultat de l'expérience réussie de son père.
Elle hocha donc la tête à sa requête.

« Je ne dirai rien. Je ne vous demanderai pas non plus comment vous savez faire ça. Vous ne me le diriez pas. »


Elle se releva et lui sourit.

« Je vous remercie pour ce repas, c'était délicieux et très aimable de votre part. Je dois retourner chez moi à présent. Je vous recontacterai prochainement pour savoir où vous en êtes dans vos recherches, et pour vous informer des miennes. Ce fut un vrai plaisir de vous avoir rencontré, Docteur Luros. Que le sang vous nourrisse. »


Elle s'inclina, lui sourit à nouveau et quitta le restaurant. Elle se tenait droite et marchait avec plus d'assurance. Sa vue ne se brouillait plus et elle ne se sentait plus agressée par les bruits ou les odeurs. Elle n'avait plus non plus l'impression d'être dans une bulle. Elle était pleine d'énergie et d’optimisme. Elle était tournée vers l'avenir, à présent. Et vers Landos. Elle allait le retrouver.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Entretien entre deux vampyrs. Nn3e
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien entre deux vampyrs.   Entretien entre deux vampyrs. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien entre deux vampyrs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique nique entre deux chemins...
» Causette entre deux pages du roman qu'est la vie [PV Hayley York]
» Entre deux contrats ~ Sujets d'un tueur à gage
» Entre deux Tzinpafs [PV]
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia-
Sauter vers: