AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Archives :: Archives :: Autres :: JeuxPartagez
 

 Histoire Déjantée ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 27  Suivant
AuteurMessage
Gabriel


Gabriel

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 21 Sep 2011 - 21:17

Sujet: Re: Histoire Déjantée ♣ Aujourd'hui à 21:06
Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5157-gabriel-i-am-the-one-who-knocks http://tara-duncan.actifforum.com/t4986-gabriel
Calista Manticore


Calista Manticore

Age du personnage : 16 ans

Couleur de magie : Argenté
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Apprentie Voleuse Patentée Lancovienne, pleureuse professionnelle & malchanceuse éternelle
Résidence : Un appartement à Travia, &, occasionnellement, un autre à Tingapour
Dans le sac : Des poignards tranchants, des fioles diverses, des crayons de couleurs mal taillés, un stylo qui ne marche plus, une boule de cristal plutôt récente, une carte d'AutreMonde, des épingles, des mouchoirs, des bouts de papier qui trainent, des outils de Voleuse, un bloc-note, des élastiques, des barrettes, des bonbons à la menthe, des chewing-gums et des Kidikois. Oui, mon sac, c'est un peu la caverne d'Ali Baba.

Affinités : . . . Haru ? Haru, t'es là, c'est bien toi ?
Tu me laisseras pas, hein, tu partiras pas ?
Dis-moi que tu m'abandonneras pas.

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 8:52

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand


CALLY Ϟ
« Vivre à en {voir ses proches} crever »

“Mon malheur passe mon espérance : Oui, je te loue, ô ciel, de ta persévérance. Appliqué sans relâche au soin de me punir, Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir. Ta haine a pris plaisir à former ma misère; J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli. ” ▬ Andromaque de Racine, acte V scène 5


avatars (c) SPOTLESS MIND, Brain Damage, Cyrine
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 657185meilleurerliste2014
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3957-cally-990-all-that-you-touch-tumbles-down http://tara-duncan.actifforum.com/t1060-calista-manticore
Gabriel


Gabriel

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 9:52

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi

Boum badah boum boum... Ah!
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5157-gabriel-i-am-the-one-who-knocks http://tara-duncan.actifforum.com/t4986-gabriel
Calista Manticore


Calista Manticore

Age du personnage : 16 ans

Couleur de magie : Argenté
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Apprentie Voleuse Patentée Lancovienne, pleureuse professionnelle & malchanceuse éternelle
Résidence : Un appartement à Travia, &, occasionnellement, un autre à Tingapour
Dans le sac : Des poignards tranchants, des fioles diverses, des crayons de couleurs mal taillés, un stylo qui ne marche plus, une boule de cristal plutôt récente, une carte d'AutreMonde, des épingles, des mouchoirs, des bouts de papier qui trainent, des outils de Voleuse, un bloc-note, des élastiques, des barrettes, des bonbons à la menthe, des chewing-gums et des Kidikois. Oui, mon sac, c'est un peu la caverne d'Ali Baba.

Affinités : . . . Haru ? Haru, t'es là, c'est bien toi ?
Tu me laisseras pas, hein, tu partiras pas ?
Dis-moi que tu m'abandonneras pas.

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 12:51

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée


CALLY Ϟ
« Vivre à en {voir ses proches} crever »

“Mon malheur passe mon espérance : Oui, je te loue, ô ciel, de ta persévérance. Appliqué sans relâche au soin de me punir, Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir. Ta haine a pris plaisir à former ma misère; J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli. ” ▬ Andromaque de Racine, acte V scène 5


avatars (c) SPOTLESS MIND, Brain Damage, Cyrine
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 657185meilleurerliste2014
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3957-cally-990-all-that-you-touch-tumbles-down http://tara-duncan.actifforum.com/t1060-calista-manticore
Gabriel


Gabriel

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 18:56

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais aujourd'hui

Boum badah boum boum... Ah!
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5157-gabriel-i-am-the-one-who-knocks http://tara-duncan.actifforum.com/t4986-gabriel
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 20:18

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais aujourd'hui le garde-forestier

Revenir en haut Aller en bas
Calista Manticore


Calista Manticore

Age du personnage : 16 ans

Couleur de magie : Argenté
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Apprentie Voleuse Patentée Lancovienne, pleureuse professionnelle & malchanceuse éternelle
Résidence : Un appartement à Travia, &, occasionnellement, un autre à Tingapour
Dans le sac : Des poignards tranchants, des fioles diverses, des crayons de couleurs mal taillés, un stylo qui ne marche plus, une boule de cristal plutôt récente, une carte d'AutreMonde, des épingles, des mouchoirs, des bouts de papier qui trainent, des outils de Voleuse, un bloc-note, des élastiques, des barrettes, des bonbons à la menthe, des chewing-gums et des Kidikois. Oui, mon sac, c'est un peu la caverne d'Ali Baba.

Affinités : . . . Haru ? Haru, t'es là, c'est bien toi ?
Tu me laisseras pas, hein, tu partiras pas ?
Dis-moi que tu m'abandonneras pas.

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2011 - 20:57


--------------------------------------------------------------------------------

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé



CALLY Ϟ
« Vivre à en {voir ses proches} crever »

“Mon malheur passe mon espérance : Oui, je te loue, ô ciel, de ta persévérance. Appliqué sans relâche au soin de me punir, Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir. Ta haine a pris plaisir à former ma misère; J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli. ” ▬ Andromaque de Racine, acte V scène 5


avatars (c) SPOTLESS MIND, Brain Damage, Cyrine
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 657185meilleurerliste2014
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t3957-cally-990-all-that-you-touch-tumbles-down http://tara-duncan.actifforum.com/t1060-calista-manticore
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeSam 24 Sep 2011 - 15:05

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel


Gabriel

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeSam 24 Sep 2011 - 17:56

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons

[Boum badah boum boum... Ah!]
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5157-gabriel-i-am-the-one-who-knocks http://tara-duncan.actifforum.com/t4986-gabriel
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeSam 24 Sep 2011 - 18:18

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses
Revenir en haut Aller en bas
Solveig


Solveig

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMar 27 Sep 2011 - 17:07

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMar 27 Sep 2011 - 17:46

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins.
Revenir en haut Aller en bas
Nivéole


Nivéole

Age du personnage : Lol.

Familier : Lol.²
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Lol.³ (ah, pardon, il est styliste.)
Résidence : ...

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 28 Sep 2011 - 0:04

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il


Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Tumblr_ma6j4sHmYW1rv4j4y
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Tumblr_lqj0axgi5G1r05y7eo1_500

Histoire Déjantée ♣ - Page 15 3251370065
Revenir en haut Aller en bas
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 28 Sep 2011 - 11:08

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia
Revenir en haut Aller en bas
Solveig


Solveig

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 28 Sep 2011 - 15:10

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 28 Sep 2011 - 18:08

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de

Revenir en haut Aller en bas
Nate Manticore


Nate Manticore

Age du personnage : Nous en avons dix-sept, désormais...

Familier : Nous n'avons pas besoin de ces bestioles, chou. Nous nous suffisons à nous-même.
Couleur de magie : Vert comme nos yeux.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Métier... Tssss.
Dans le sac : Dans le sac ? Non mais tu rêves. Il est bien trop petit, le sac. Et puis d'abord, qu'est-ce que tu fais à fouiller dedans ?

Affinités : ~ Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me
Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me ~


MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMar 11 Oct 2011 - 23:55

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir



♥-♥-♥:
 

True. Always True.:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t1771-cassie-petit-muffin-perdu-aux-pommes
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
Lisa Grey

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 12 Oct 2011 - 8:58

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture



Histoire Déjantée ♣ - Page 15 43209210
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Keysa10
Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Updalo10
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeMer 12 Oct 2011 - 12:18

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve
Revenir en haut Aller en bas
Nate Manticore


Nate Manticore

Age du personnage : Nous en avons dix-sept, désormais...

Familier : Nous n'avons pas besoin de ces bestioles, chou. Nous nous suffisons à nous-même.
Couleur de magie : Vert comme nos yeux.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Métier... Tssss.
Dans le sac : Dans le sac ? Non mais tu rêves. Il est bien trop petit, le sac. Et puis d'abord, qu'est-ce que tu fais à fouiller dedans ?

Affinités : ~ Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me
Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me ~


MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 20 Oct 2011 - 22:16

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement



♥-♥-♥:
 

True. Always True.:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t1771-cassie-petit-muffin-perdu-aux-pommes
Laara

► WORLD.END.ER ◄
Laara

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 14:28

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement jolie


Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Fl6n


Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Syrena Devina


Syrena Devina

Age du personnage : 18

Familier : Sana, une toute jeune renarde des neiges Terriennes.
Couleur de magie : Indigo
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Sangrave.
Résidence : La Forteresse Grise.
Dans le sac : Une sacoche emplie de poisons ainsi qu'une dague.

Affinités : Shinzô Reikon >>> Un maître dans l'art d'être sangrave...

Seana Menes'il >>> Une demie-soeur adorée.

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 14:38

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement jolie et



Il n'y a qu'un pas entre l'Amour et la Haine...


"L'Amour est comme une rose au printemps. Laisse ses épines me piquer."
Proverbe


"Aimer, c'est haïr. Haïr, c'est aimer."



Syrena :
 
Mes musiques préférées (cliquez ici)

Sana :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t2385-syrena http://tara-duncan.actifforum.com/t2381-syrena https://chroniques-am.actifforum.com
V'ala


V'ala

Age du personnage : 18 ans

Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Héritière de Selenda/Capitaine de l'armée des Elfes Violets
Résidence : Dans les quartiers impériaux du palais de Seborn
Dans le sac : Son arc,des flèches,des épées,des trucs tranchants sans nom...Bref,un sac de guerrière ; )

Affinités : E'rée la Violette:Fille d'une des Trois Grandes
Tara Duncan:La hait pour lui voler ses conquetes(Robin,joli Robin ...)
MontagneCristeaux:A mis une option sur lui Nananère
Robin M'Angil:Compagnon...d'armes .
Lillandril:Fidèle aliée et complice ; )

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 16:04

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement jolie et cuirassée
Revenir en haut Aller en bas
Senar Roran


Senar Roran

Age du personnage : 23 ans.

Familier : Reno, un Vrrir.
Couleur de magie : Bleu saphir.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Sangrave.
Résidence : La Forteresse Grise.
Dans le sac : Pas beaucoup de choses... une épée, quelques petites dagues et des bandages au cas ou.

Affinités : Sangraves >>> Alliés mais Senar se méfie.

Loups-garous >>> Il ne fait partie d'aucune meute et évite les rencontres avec eux.

Magister >>> Il ne l'aime pas mais ne le hait pas. Il est forcé de lui obéir.

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 16:18

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement jolie et cuirassée. Il
Revenir en haut Aller en bas
Laara

► WORLD.END.ER ◄
Laara

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitimeJeu 27 Oct 2011 - 16:41

Il faut vénérer l'idiot, quant à l'oiseau qui rote dans la boue pourquoi ne pas lui demander de vénérer l'autre cactus plutonien qui chante follement l'hymne impérial lunaire afin de retrouver les hérétiques anti-burtonistes soumis au Grand Conseil Déjanté de l’astrophysique, créé en 1958 par Anticonstitutionnellement qui voulait absolument dissoudre l'hôtesse de Tingapour et manger ses orteils plastifiés et son vernis à langue pustuleuse graduellement puant la coccinelle martienne anthropophage zombiifié par refroidissement glaciaire en compagnie de Carabistouille le Bouffon insecticide. Pourquoi le castor grignote en jouant de l'harmonica, méthamorphe du splendide bocal intercellulaire qui semble convexe mais unicellulaire mutant en crapaud tricolore italien ? Jamais pourtant mes chaussettes roses et kaki en polyester jauni par la moisissure magique interplanétaire hérétiquement céphalorachidien n'eurent jamais copié au roi de Camelot hamburger draconien végétarien en synesthésies citrique qu'il embrassa longuement & passionnément. Alors que Schnuffle incantait le sort laineux implacable déplaçant scrupuleusement le cerveau poissonneux d'Indiana Nïra petit arbre anthropophage à partir du téléviseur barbie lavable, Muffy se lavait frénétiquement tout-en mâchouillant la carotte homosexuelle d'Owly venant de casser le navet sur l'autel du pardon rose bonbon. Pendant ce temps là, Cally suçotait une ChupaChups avec Hibaru qui sentait furieusement le traduc en décomposition dans la marmite danseuse de french cancan. Elle le poussa dans les chaussettes-fougères de Tarzan , toutes mouillées par l'apéro party du samedi , parce qu'elles moisissaient dans la limonade quand il était là. Hibaru se roulait dans la boue visqueuse pour imiter Dumbo en mangeant des chips cosmiques arrosées de chantilly intergalactique. Les vieillards, moutonneux, se fichaient du traité déjanté des schtroumphs rose barbie d'Era en criant " Chouette pleurnicheuse" ! Si bien que les mantes religieuses disséquèrent Cassiopé tout en dansant le tango primitif de l'illustre roi de Délircity. La Mozambique qui était envahie par les Calistiens sourds pouffait et crachait des miettes cannibales terriblement sexy parce qu'elles marchaient avec des chouchous sur les orteils et une culotte rectangulaire rose fuchsia qui jouait à la marelle en criant : "Ordidadidoulapinou!". Ce cri, fashion, illustrait parfaitement la grosse boite pleine de sauterelles hystériques en peignoirs de toutes les couleurs des casseroles tachetées de camemberts au poivre fantastiquement délicieux. Le prince de Bonbonville explosa à tue-tête lorsque, sans raison, une peanut insuffla le bouddhisme vénusien en métropole tout en tachant l'écologiste totalement zarbi qui, condescendant, ne pipa mot. La brouette, étranglée par le colibri armé, lui cria dessus très fort, toute chamboulée qu'elle était. Mais les vampyrs anti-bactériens étaient venus envahir le céleri égocentrique plein de chewing-gums à la pastèque tueuse en état d'ivresse bouleversant quelqu'un qui gisait par terre dans de la sauce pomme-frites de modo assez terrienne. Père Castor populus courut raconter domui de la choucroute à la moutarde poivrée avec du ketchup et de la limonade fraiche préparée par Mère-Grand, toujours aussi poivrée, mais ce jour là le garde-forestier avait décidé de courir avec des talons tels des échasses miniaturisées en forme de pingouins. Il se plia en huit afin de salir la voiture neuve anciennement jolie et cuirassée. Il est


Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Fl6n


Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire Déjantée ♣   Histoire Déjantée ♣ - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire Déjantée ♣
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» AGATE ♣ L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Musique et Histoire...
» Les génies précoces de l'Histoire...
» 08. Histoire Triste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Archives :: Archives :: Autres :: Jeux-
Sauter vers: