AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'ImpératricePartagez
 

 Si l'imper a tort il n'a pas raison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeDim 10 Fév 2019 - 3:33



Petite visite.




Tara était un peu nerveuse. Cela faisait un sacré bout de temps qu'elle n'était pas venu à Omois. La dernière fois, c'était pour le courronnement de son petit frère. Elle n'avait pas eu le temps ni une raison de venir depuis. Le Talion lui prenait accaparait toute son attention et quand elle ne se battait pas, elle s’entraînait ou prenait des décisions avec le reste de son conseil. Des fois, ses appartements, son confort et sa fratrie lui manquait, mais la présence à ses côtés de ses amis et surtout d'Amber suffisait à compenser cette absence.

Elle conversait quand elle avait le temps avec Mara à travers le reseau cristalin, mais ce n'était pas pareil qu'en vrai, la chaleur de son etreinte et l'enthousiasme communicatif de son sourire n'étant pas là. Elle avait hésité plusieurs fois à faire de même avec Jar, sans en trouver le courage. Non seulement elle était bien placé pour savoir qu'il devait être très occupé et qu'il avait autre chose à faire que d'écouter sa pimbêche de soeur lui racontait sa vie. Oui, c'est surement ce qu'il se serait dit en la voyant appeler. Alors elle reprimait cette envie soudaine et attendait le moment où elle pourrait le revoir en personne. Ils étaient très protocolaire dans leurs relations. Il ne l'aimait pas vraiment. En tout cas, ne le lui montrait pas. La jeune générale n'était pas certaine que ce fait changerait maintenant qu'elle lui avait offert ce qu'il avait si ardemment désiré. Elle avait parfois tenté de briser cette boucle, sans grand succès autre que la satisfaction de voir la surprise dans son visage. Elle regrettait souvent de ne pas avoir enregistré la fameuse révélation. On aurait pu faire rentrer une balboune entière dans sa bouche tellement elle était ouverte. Il lui avait dit merci, aussi. C'était un fait rare. Oh mais, elle avait un enregistrement en fait, grâce aux lentilles du Talion. Des fois, elle se repassait les images pour savourer. Elle avait même montré ce passage-là à Amber.

Elle secoua la tête en souriant bêtement en traversant le palais. Métamorphosée en simple guerrière elfe, elle se déplaçait tranquillement sans attirer l'attention. Sa position délicate au sein du Talion rendait chacune de ses visites un acte diplomatique et sa simple présence dans une capitale pouvait enflammer les autres pays s'ils se sentaient lesés. Beaucoup étaient encore très méfiant vis à vis de ce qu'elles avaient construit toutes les quatre. Jar était surement sur son trône, en pleine audience avec ses conseillers. Que ce soit la politique intérieure que la gestion de la guerre planétaire qu'ils avaient sur les bras, tout demandait un nombre incroyable de palabre et de négociation. A la fin, Jar trancherait. C'était un type de gouvernement dangereux, de tout concentré en une seule personne, mais à force de trainer sur cette planète, Tara s'y était fait et y voyait enfin les avantages que lui vantait Lisbeth.

Elle se présenta devant la porte de la chambre de son frère, se présentant à l'huis comme Tara Duncan et son nom à rallonge. Une rapide analyse adn lui permit de rentrer et elle fut heureuse de voir qu'elle avait encore ce passe-droit. Peut-être qu'il lui retirerait après cette entrevue, s'il n’appréciait pas ses manières. Elle reprit son apparence une fois que le battant se fut refermé et laissa sa changeline l'habiller confortablement. Quand il n'y avait pas d'enjeu ou de semblant à maintenir, elle arborait ses vêtements terriens. Elle était bien dedans et ils plaisaient aussi à Amber. Sûrement par nostalgie. Elle n'oubliait cependant pas d'y incruster un ou deux paons dorés, question de principe.
La chambre de Jar avait changé et restait à la fois la même. Elle y était rarement rentré, et encore moins resté plus de quelques minutes. Elle s'assit sur le premier fauteuil qu'elle trouva et sortit sa boule de cristal, pour laisser un message à son petit frère.


« Salut Jar ! Quand tu auras un moment, je t'attends dans ta chambre. Rien de très grave, ni de très urgent. A très vite. »

Elle avait ecrit la dernière phrase sans grande conviction. Selon son emploi du temps, l'empereur ne pourrait être là qu'après le repas. Il n'était que quatorze heures. Elle prendrait son mal en patience. Même s'il n'arrivait que tard, c'était une situation bienvenue, car elle n'avait que rarement l'occasion de ne rien faire. Peut-être ferait-elle quelques exercices si elle s'ennuyait trop, mais depuis que Vaneloppe avait réussi à récupérer les dernières séries terriennes et les stocker sur le réseau du Talion, elle mourrait d'envie de regarder les derniers épisodes de RWBY (MDR).



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Jar'tylanhnem Duncan


Jar'tylanhnem Duncan

Age du personnage : 19 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeLun 4 Mar 2019 - 5:22


   
est-ce que vous saviez que j'étais empereur ?
« À huit heures comme d'habitude, vous présiderez le conseil des ministres. Le trésorier sera absent, il est en déplacement dans le Sud du pays. »

Jar terminait de lacer sa botte gauche - calmement, sans trahir le tourbillon de pensées dans sa tête. Dommage, il y avait à l'ordre du jour le problème de l'exportation des vaches vers le Dranvouglispenchir, quelle plaie ces négociants dragons, sans oublier les derniers mouvements de Maldan, l'ouragan dans l'ouest du pays qui avait ravagé des centaines de foyers la nuit dernière, et puis bien sûr

« À dix heures trente, visite du siège de la guilde des commerçants pour rencontrer sa direction. N'oubliez pas que M. Onwumere est allergique au café. »

Il bataillait avec la boucle de sa botte droite. Du cuir d'aragne, de très bonne facture de surcroît. À coup sûr Onwumere allait lui demander encore une fois de mieux réguler les prérogatives du métier d'assassin, il faudrait lui donner une réponse concrète, n'oublions pas que ce sont eux qui font tourner l'économie du pays, sans compter

« À treize heures, déjeuner en compagnie de membres de la cour triés sur le volet. Votre idée de les faire payer pour y prendre part a très bien fonctionné... »

Il boutonnait rapidement son manteau de soie pourpre et or. Les tabloids vantaient son couturier à longueur d'article. Comme tous les jours sourire à la myriade de ducs, duchesses, comtes et comtesses avec qui il déjeunait, le baron Melchior essayerait probablement d'intriguer contre la marquise Cunégonde, il le surveillerait du coin de l'oeil

« À quatorze heures, session d'audiences publiques. Deux cent trente-sept personnes vous sollicitent aujourd'hui, vous aurez le temps d'en faire passer au maximum trente pour cent, à raison de... Pardon, j'accélère. »

Il avait interrompu de nouer sa cravate pour lui lancer un regard las, puis il termina le noeud en levant les yeux au ciel. Il n'aurait jamais le temps d'en faire trente pour cent, quinze tout au plus, il prendrait son temps, comme d'habitude pour chaque cas ses conseillers lui donneraient des opinions contradictoires, il ferait semblant de les juger avec considération avant de trancher, et puis quelle extravagance dans les demandes, les nobles ou les plébéiens il ne savait pas lesquels étaient les pires, peut-être les

« Si la session se termine assez tôt, je veux dire avant vingt heures, vous étudierez les dossiers sur votre bureau, je les ai triés par ordre d'importance. »

Il lissait ses épaulettes pour en retirer toute trace de poussière. D'après ses secrétaires il se débrouillait plutôt bien pour se tenir au courant des dossiers concernant les affaires internes comme externes, il avait presque rattrapé son retard (il en avait des résumés sous forme de notes succintes et précises, mais il préférait aller dans le fond des sujets), même s'il avait arrêté d'utiliser la magie pour ingurgiter les centaines de pages, parce que cela ne lui permettait pas de réfléchir au problème, et surtout il avait la tête en bouillie à force de noyer son cerveau sous les informations

« À vingt heures, vous aurez une pause. Je sais que ce n'est pas mon rôle mais par pitié, reposez-vous, même Lisbeth était plus raisonnable. »

Il révisait sa coiffure dans le miroir orné d'argent. Foutaises. Comme d'habitude il profiterait de ce temps de pause pour visiter ses sources secrètes d'informations, il était toujours bon de savoir si les hommes et les femmes qu'il pensait lui être acquis complotaient en secret contre lui ou non, et puis les intrigues de cour et autres potins le distrayaient

« À vingt et une heure vous dînerez en compagnie de l'ambassadeur de Brontagne. Je sais qu'il est insistant mais vous avez déjà reporté cette rencontre deux fois, alors pour l'amour des deux, allez-y. »

Il avait terminé de s'inspecter et regardait à présent sa montre à gousset d'un air ennuyé. L'ambassadeur lui demanderait probablement d'épouser la fille aînée du roi bronton, au cours des trois derniers mois il avait appris à refuser poliment une demande en mariage en trente-six langues

« À vingt-deux heures, votre journée sera terminée, Votre Majesté Impériale. »

Une journée terminée signifiait qu'il aurait la soirée pour se consacrer pleinement à ses dossiers. Peut-être aussi qu'il réfléchirait à un moyen de faire aboutir le projet d'Isaak en Krasalvie - il savait déjà ce qu'il allait lui demander en contrepartie.

Il considéra enfin la secrétaire qui lui faisait face, le chignon tiré mais déjà échevelé, des tâches de rousseur et des dossiers de la taille d'un dictionnaire de latin sous son carnet de notes. Il lui adressa un signe de tête avant qu'un valet déposait la couronne scintillante sur ses cheveux noirs.

« Merci, Domitille. Quel dommage qu'une journée ne comporte que vingt-six heures. »


• • •


Quinze heures trente. Session d'audiences publiques. Sa Majesté Impériale Jar le Magnifique, premier du nom, profita d'une courte pause pour vérifier ses messages sur son portable. Sur son hor, pardon - il n'était pas un adolescent en cours d'espagnol. Dans la masse de notifications habituelle, un message attira son attention.

Salut Jar ! Quand tu auras un moment, je t'attends dans ta chambre. Rien de très grave, ni de très urgent. A très vite.

Il fronça les sourcils, surpris, puis il sourit et rédigea une réponse. Il fit signe à Domitille de s'approcher de lui et lui murmura :

« J'ai besoin de reporter mon dîner avec l'ambassadeur.
- Mais enfin, Votre Majesté ! C'est la troisième fois en trois jours, et puis votre emploi du temps est surchargé, je ne...
- Annulez-le. L'ambassadeur omoisien suffira s'il ne s'agit que d'une demande en mariage.
- Votre Majesté - Votre Majesté Impériale, je dois insister, l'amba...
- Parlez plus fort, Domitille, je ne vous entends pas très bien... Oh, quel dommage, la séance reprend. »


Sa réponse à Tara n'était pas très longue :

Je suis en plein audiences publiques. Je suppose que tu ne me diras pas ce qui t'amène avant ce soir ? Mangeons ensemble si tu veux. 20h dans ma chambre. À ce soir.

Suivi d'un deuxième message :

Ne fouille pas trop.

Il avait laissé la pierre du juge en évidence sur l'étagère de sa bibliothèque. Il ne blâmerait pas sa soeur s'il lui prenait l'envie de l'utiliser, mais il espérait que Danviou ne trahirait pas son petit secret.


• • •


À dix-neuf heures quarante-cinq, Jar poussa la porte de sa suite, exténué. Pour une fois, il avait bien envie d'écouter Domitille et de profiter de son temps de pause pour prendre un bon bain chaud. Sa suite ressemblait en vérité à un appartement luxueux. Il l'avait fait agrandir magiquement quand il était entré en fonction - il était empereur, après tout, il y avait bien droit. Tara avait accès à toutes les pièces, exceptées son bureau et sa chambre. La salle d'entrée n'avait guère changé : elle servait de pièce pour recevoir, avec des fauteuils, une table basse, une bibliothèque fournie et une cafetière magique. Comme dans le reste de la suite, la décoration était aérée et les couleurs d'un violet sobre, même si les meubles étaient hors de prix.

Il retint un soupir, ou bien un sourire, lorsqu'il aperçut Tara installée dans un des fauteuils, vaquant à ses occupations. Il n'allait quand même pas lui faire comprendre qu'elle lui avait manqué. Il en avait pris conscience en lisant son message. Et puis non, elle ne lui avait pas vraiment manqué, cela ne faisait que trois mois. Il prenait des nouvelles d'elle par le biais de Mara, l'air de rien - sa soeur jumelle était toujours très bavarde lorsqu'il s'agissait de leur aînée.

Il lui arrivait encore de se demander ce qui se serait passé si elle ne lui avait pas laissé le trône, à sa grande surprise, quatre mois auparavant. Si vraiment, il avait seulement fait semblant d'abandonner ses plans d'assassinat. Ou si au contraire il n'avait jamais réellement eu l'intention de les mettre à exécution, une fois revenu de la Terre.

Il ne le saurait jamais, et il le préférait sans doute.

« Bonsoir, Tara. J'espère que tu n'as pas trop attendu, les audiences viennent à peine de se terminer. »

Il retira sa couronne et accrocha son manteau, avant de s'asseoir dans le fauteuil qui faisait face à Tara. Il avait trouvé une vingtaine de raisons qui auraient pu la pousser à lui rendre visite - la plupart étant plus politiques que personnelles. Mais elle trouvait toujours le moyen de surprendre les pronostics, alors il s'attendait à tout.

« Comment ça se passe au Talion ? »

Il appuya sur un bouton sur la console de commandes de la table basse pour commander un repas, invitant Tara à faire de même. La nourriture apparaitrait magiquement au bout de quelques minutes, directement envoyée des cuisines.

Puis il finit par craquer. Les bavardages de politesse, ce n'était pas vraiment son truc.

« Bon, pourquoi est-ce que tu voulais me voir exactement ? »

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.

xxx

Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeJeu 14 Mar 2019 - 20:50



Petite visite.




Tara aurait peut-être du envoyer son message avant de se pointer dans la chambre de son frère et devoir y zoner l'intégralité de la journée. En même temps, c'était aussi l'occasion pour elle de ne rien faire du tout, ce qui était rare en ces temps troublés. Ne fouille pas trop qu'il lui avait dit. Elle n'était plus comme ça. Tout du moins, plus de cette façon. Si elle voulait fouiner, elle demandait à Vanelloppe et si elle était suffisamment patiente elle pouvait presque tout avoir. Néanmoins, elle lui était reconnaissant d'avoir laissé la pierre du Juge accessible.

Elle passa donc quelques temps avec son père, puis sa tante. Le premier était curieux d'en savoir plus sur sa vie en générale, là où Lisbeth était encore friande des informations géopolitiques. Si Jar en discutait surement avec elle, Tara avait un autre angle de vue et apportait d'autres informations que son petit frère n'avait pas forcement. Enfin, ce n'était que spéculation parce qu'elle savait que sa défunte tante protégeait avant tout son empire et qu'elle serait prête à mourir une seconde fois plutôt que de laisser entendre que Jar avait connaissances de certaines décisions plus vite qu'il ne l'aurait du.

Elle termina son après-midi seule, après avoir reposé la pierre à son emplacement. Elle avait été sage et n'avait fouillé nulle part. Pour de vrai. La blondinette se leva quand l'Empereur entra. Elle se fendit d'une révérence décente, mais qu'on pouvait interpréter moqueusement quand on connaissait son amour pour le protocole. Et comme on était en privé...


« Votre Majesté Impériale. J'ose espérer que ma présence n'a pas trop bouleversé son emploi du temps. »

Bon, là c'était peut-être un peu plus évident. Mais Tara savait que son frère ne lui en tiendrait pas rigueur. D'une part parce qu'il avait l'habitude et d'autre part parce qu'elle savait se tenir quand c'était nécessaire. Elle reprit plus sérieusement.

« Désolée, j'aurais voulu pouvoir te prévenir un peu plus tôt. Alors quand j'ai eu l'occasion j'ai sauté dessus.»

Elle savait également que c'était aussi lui offrir l'opportunité de fuir quelques temps ses responsabilités s'il en avait envie, en lui fournissant une excuse parfaite pour cela. Elle se rassit alors qu'il prenait place sur un fauteuil proche.

« Plutôt bien compte tenu des circonstances. Il y a encore des frictions entre les races mais il n'y a pas eu d'incidents notables depuis un moment. Ils sont de toute façon très occupé avec les missions et les entraînements. On n'a cependant pas eu de résultats significatifs depuis un moment. Les loups ne tentent rien de conséquent depuis leur dernière débâcle, alors on ne fait qu'avancer à pas de fourmi.»

Elle qui avait fui le trône parce qu'elle n'aimait pas son aspect chronophage, elle était servie maintenant.

« J'aimerai pouvoir faire plus.»

La question de Jar qui vint ensuite fit écho à ses paroles. Après tout, c'était une des raisons de sa venue. Il était temps de réduire l'écart qu'Autremonde avait avec les loups.

« Je viens te demander quelque chose qui devrait te faire plaisir.»

Pour une fois que les convictions de son petit frère l'arrangeaient, Tara n'allait pas cracher dessus, même si elle n'était pas certaine de ce qu'elle avançait.

« Tu es de loin le dirigeant qui a le plus d'influence dans ce monde. L'Empire d'Omois est aussi puissant que respecté.
La guerre piétine faute de pouvoir déployer un armement adéquat. J'ai besoin de ton appui politique pour faire voter, décider, signer ou je ne sais quoi de ce genre, un traité Autremondien. Pour autoriser la production d'arme à feu magique. Ceux qui s'y opposeront le plus fermement seront les dragons, tu imagines aisément pourquoi. Mais je suis certaine que tu pourras convaincre les autres nations qu'il n'est pas toujours nécessaire d'avoir l'autorisation des dragons pour lever le petit doigt, surtout quand on constate leur implication nulle dans le conflit actuel.»



La blonde leur en voulait un peu d'avoir refusé d'appuyer le Talion. Même une aide économique ou scientifique aurait été la bienvenue. C'était une petite vengeance qui accompagnait le nécessaire.

« Si tu parviens à faire ça, le Talion pourra se battre à arme égale avec Maldan. Bien entendu, tous les pays réclameront un prototype ou un butin de guerre pour développer leurs modèles, s'ils n'en ont pas déjà récupérés au cours des batailles. Cela ne doit surement pas d'enchanter. Mais les laboratoires Omoisiens font partie des plus efficaces, juste derrière les vampyrs. -elle lui fit un clin d'oeil- Mais peut-être qu'Omois pourra recevoir des plans un peu plus avancés que les autres...»

Ce n'était pas très correct et elle savait pertinemment qu'elle faisait exactement ce qui pouvait compromettre sa position auprès des autres nations, mais les intrigues étaient nécessaires à l'avancement de sa mission. Omois pourrait toujours justifier leur avance d'une manière ou d'une autre, puisque le pays ne manquait clairement pas de moyen. Il ne serait pas surprenant qu'une partie massive de ses richesses soient allouées à la recherche militaire, vu les temps qui courent...

« Oh, mais ça c'est un peu moins grave au niveau géopolitique, mais je n'ai jamais osé demandé à Amber ce qu'il s'était passé entre vous, j'ai peur qu'elle le prenne mal ou que cela la blesse d'une manière ou d'une autre. Tu connais ma curiosité légendaire. Alors si tu voulais bien me raconter...»

Avec de la chance, la question sortie de nulle part le destabiliserait assez pour obtenir une réponse. Sinon, tant pis ! Tant qu'elle pouvait espérer armer ses hommes avec des fusils, elle repartirait sereine.



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Jar'tylanhnem Duncan


Jar'tylanhnem Duncan

Age du personnage : 19 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeMer 20 Mar 2019 - 2:54

best boy :
 


   
proposition fructueuse
À en juger par ses manières, Tara'tylanhem Duncan n'avait pas beaucoup changé en trois mois. Jar leva les yeux au ciel devant la révérence. Autrefois, son espièglerie et son arrogance dissimulée sous des airs d'héroïne modèle l'aurait agacé, mais ce soir-là il n'était pas mécontent de les retrouver. Depuis qu'il portait la couronne, il était devenu le centre d'un univers où ceux qui gravitaient autour de lui se révélaient plus souvent des ennemis que des amis. Leur relation avait beau être ce qu'elle était, sa grande sœur restait un visage familier et digne de confiance. Il pouvait tolérer sa compagnie, ne serait-ce que pour une soirée.

« Non. Enfin, si, tu m'as probablement privé de la soixante-quinzième proposition de mariage ce mois-ci. Mais la princesse de Brontagne s'en remettra. »

Il avait parlé d'un ton plus agacé qu'amusé. Un jour ou l'autre, il allait falloir qu'il règle le problème de son épouse - et de la marmaille censée l'accompagner. Jusque-là il avait repoussé ce moment de son mieux et sans trop de problèmes - les tabloids comme les courtisans avaient beau se repaitre de la question, les plus aimables l'excusaient, invoquant son jeune âge ou son acharnement au travail. Mais il savait qu'il ne pourrait pas ignorer le sujet éternellement.

En l'écoutant raconter la vie au Talion, il nota tout de même une évolution chez sa sœur ainée. Elle lui paraissait plus mature, plus martiale - il voyait enfin la chef de guerre derrière les traits de l'adolescente impertinente qu'il avait d'abord connue. Il avait régulièrement des nouvelles du Damoclès, que ce soit par les biais officiels ou par ses propres réseaux. Mais c'était intéressant de recevoir un point de vue au cœur des opérations. Si l'irruption inattendue de l'organisation avait fait du bruit sur la scène internationale, Jar considérait qu'elle s'y était plutôt bien intégrée depuis. Pour lui, elle représentait surtout un allié de taille contre Maldan.

Vint enfin l'explication sur la raison de sa venue. Ah, il ne se lasserait jamais de se faire appeler l'homme le plus influent du monde. Comme il l'espérait, il aurait droit à une discussion géopolitique au pire divertissante, au mieux fructueuse pour lui comme pour elle.

Il se redressa lorsqu'elle lui demanda d'autoriser la production d'armes à feu magiques, joignant les mains sur la table basse pour y poser le menton. Oh. Voilà une proposition juteuse. L'accord des dragons ? Mais au contraire, le scandale qui éclaterait autour d'un tel traité et le refus des dragons - inévitable - seraient un prétexte parfait pour les chasser d'Autremonde. Cela ne surprendrait personne, il ne cachait pas son hostilité à l'égard de ces reptiles colonialistes, même s'il en avait montré jusque-là une version édulcorée.

Sa fatigue s'envola, il réfléchissait à toute vitesse. Bien sûr, une légalisation des broyettes ne viendrait pas sans problèmes, les crimes allaient probablement augmenter et il entendait déjà les protestations des Paci. C'était typiquement terrien de la part de Tara. Mais s'il renforçait suffisamment sa police... Et puis les autres états se débrouilleraient.

Il manqua de tiquer lorsqu'elle lui fit un clin d’œil en évoquant les vampyrs. Est-ce qu'elle savait ?... Non, ne pas tomber dans la paranoïa. Oh, ça aussi, c'était intéressant. Alors Tara jouait ce genre de jeux, désormais ? Ce n'était pas pour lui déplaire. Plus que jamais, il ne comprenait pas pourquoi elle avait refusé le titre d'impératrice. Elle mentait effrontément, aux autres ou à elle-même, il l'ignorait, lorsqu'elle déclarait ne pas être intéressée par le pouvoir. Peut-être pas sous la même forme que lui, d'accord, mais tout de même... Au moins ses compétences n'étaient pas complètement gâchées désormais.

Après un silence, il s'autorisa un sourire en coin, les mains toujours croisées dans la même position, à la fois sérieuse et nonchalante.

« Alors, où est passée ta fameuse neutralité ? Enfin, heureusement que tu as l'homme le plus influent de ce monde dans tes contacts. Autrement, j'imagine que le Talion aurait pu attendre longtemps qu'un autre pays ne risque une proposition pareille. »

Même le Lancovit, aussi puissant soit-il, y aurait réfléchi à deux fois de peur de froisser ses alliés - surtout avec des pleutres tels que Bear et Titania à sa tête.

« Je suppose que je peux y réfléchir. Si les plans en question s'accompagnent de quelques-unes de vos avancées technologiques sur d'autres terrains. Après tout, ce ne sera pas une bataille facile. J'imagine déjà les congrès avec les autres dirigeants... »

Mais ce serait une bataille gagnable, et surtout une ambitieuse. Une qui serait sans aucun doute écrite dans les livres d'histoire. Comment l'audace d'un jeune empereur permettrait de sauver Autremonde en repoussant une invasion lycanthrope - puis en la dotant d'une défense suffisante pour être autonome en matière militaire. Adieu la dépendance aux dragons. Oui, il pourrait se satisfaire de tels exploits. Ce n'était pas la première fois qu'il réfléchissait à employer les broyettes, mais même son père n'avait pas osé les remettre en service de manière massive. Que la proposition vienne de Tara le surprenait délicieusement.

Il se redressa pour se rasseoir correctement sur son fauteuil.

« J'espère que tu es prête à froisser ton ami Chemnashaovirodaintrachivu. (Il y avait un certain dégoût dans le mot "ami".) Il ne sera jamais d'accord pour laisser autant de puissance et d'autonomie à Autremonde. »

Une fois éloignées les questions géopolitiques, elle lui en posa une autre beaucoup plus personnelle. Une dont il n'avait jamais eu le courage d'avouer la réponse à sa sœur ainée. Mara était au courant de son homosexualité depuis plusieurs mois - elle avait réagi de la manière la plus maraesque qui soit, en l'étreignant et en lui promettant son soutien indéfectible -, ainsi que quelques personnes de son entourage proche. Il avait même hésité à en parler à Selena, avec qui il avait finalement renoué peu à peu.

En soi, c'était une excentricité beaucoup plus acceptée sur Autremonde que sur Terre. Mais il n'avait pas exactement grandi dans un milieu qui favorisait son épanouissement, sans compter... Enfin, vous voyez... Disons que son père promouvait plus que n'importe qui d'autre la virilité et la domination masculine. Il y avait aussi que Jar n'était pas très à l'aise avec tout ce qui était relations amoureuses. Avec tout ce qui était relations de manière générale. Il n'aimait pas se confier, c'était comme ça.

Encore moins à Tara. Et puis, ce qui s'était passé ce soir-là avec Amber avait été très intime, d'un point de vue émotionnel. Quelque part, il avait envie de garder ça pour lui.

Mais il savait que sa sœur insisterait. Et qu'il serait ridicule de continuer à lui cacher la vérité.

« Je ne pense pas qu'elle l'aurait mal pris, ça fait longtemps maintenant. Si elle ne t'a rien dit, c'est parce que je lui ai demandé. »

Il n'aimait pas cette conversation. C'était beaucoup plus confortable de parler enjeux planétaires et légalisation des armes à feu, aussi bizarre cela puisse-t-il paraitre pour d'autres personnes. Tara se contenterait de ces dernières paroles pour le moment. Elle avait peut-être déjà deviné. Jar avait toujours l'impression que les gens devinaient, mais peut-être qu'il était simplement paranoïaque. Tout ça, c'était la faute d'Ophélie.

©️ Gasmask    


Spoiler:
 


Bend the knee to your emperor.

xxx

Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeMer 20 Mar 2019 - 17:49



Sujet épineux.




C'était une petite vengeance, de se moquer de Jar maintenant. Après tout, il avait fait de sa vie un enfer, pendant quelques temps (avant d'essayer de l'y envoyer). Ce genre de petite vanne n'était que justice, et Tara était connue pour son sens de la justice. Ces histoires de mariage impériaux ne l'étonnait pas vraiment. Lui-même lui avait brandi les histoires d'héritiers sous le nez à l'époque. C'était une des raisons pour laquelle elle avait fuit le trône également. Elle le plaignait, parce que cela ne s'arrêterait pas tant qu'il en aurait choisi une. Ce n'était pas un choix anodin et les répercussions diplomatiques seraient surement multiples. Il le savait déjà et il n'en était pas très heureux, de ce qu'elle en voyait.

Tara demanda un repas plutôt léger tandis qu'il prenait le temps d'assimiler ce qu'elle venait de dire. Sa proposition avait embrasé en son petit frère la flamme de l'homme politique. C'était son avantage sur elle. Cela l'amusait. Faire pression, envoyer les bons cadeaux aux bons endroits, menacer ceux qui rechignaient. Elle était trop directe dans certaines de ces approches et manquait de la patience nécessaire pour jouer de tous ces rouages. D'une certaine façon, il était toujours sa tête et elle le cœur (et surtout le poing). Alors s'il pouvait mettre une arme dans ce poing, elle n'en serait que plus ravi et efficace. La blondinette releva les yeux vers son frère qui faisait son Jar en pleine réflexion. Elle se demandait parfois qui était le plus calculateur entre lui et Myakko. Mais l'elfe n'évoluait pas dans le même milieu et tout deux étaient des génies à leur façon.

Il répondit en l'attaquant, gentiment. Elle prit un air faussement offusqué.


« Qui te dit que je n'ai pas fait cette proposition à tous les dirigeants les uns après les autres pour les faire se sentir spéciaux? Plus sérieusement, c'est un simple avantage temporel. Le Talion a déjà des prototypes fonctionnels. Si le traité abouti et que nous armons nos hommes, tout le monde va demander à en posséder la technologie et par définition même de l'organisation, nous pourrons difficilement refuser. Je t'offre juste la possibilité d'organiser ta propre production plus vite que les autres. »

Ce petit requin en demandait plus. Pas étonnant. Elle ricana.

« Pourquoi je ne suis pas surprise ? Mais je devrais pouvoir t'obtenir d'autres choses moins épineuses et qui pourraient passer inaperçues. Je verrais avec les trois autres, mais je ne peux rien te promettre. »

Elle n'allait pas s'engager plus ce terrain là. D'une part parce qu'elle n'était effectivement pas la seule décisionnaire et parce qu'elle ne pouvait trop risquer non plus.

« Et puis je suis certaine que tu auras d'autres moyens d'y trouver ton compte que par de simples avantages matériels. Ne serait-ce que l'excitation de mener ce genre de congrès. Après, je ne te force en rien, mais c'est une opportunité autant pour toi que pour le Talion.»

Le nom de Chem la fit grimacer intérieurement. Son ancien mentor s'était éloigné d'elle petit à petit. Ce n'était pas que de son fait, Lisbeth n'aimait pas trop l'influence qu'il aurait pu avoir sur elle. L’impératrice avait donc fait en sorte de leur laisser le moins de temps possible ensemble. Il avait désapprouvé la création du Talion et qu'elle n'ait pas accédé au trône. S'il y avait une certaine affection entre eux, Chem ne faisait pas exception et tentait lui aussi de jouer sur l'échiquier d'Autremonde. Il lui avait donc avoué, peut-être sans le vouloir, qu'il préférait son pouvoir personnel aux choix qu'elle pouvait faire. Alors elle n'était plus refroidie à l'idée de le froisser.


« C'est déjà chose faite. Les dragons n'aiment déjà pas l'idée du Talion. Après tout, on leur a pris leur place de police Autremondienne. S'ils ne sont toujours pas d'accord pour laisser les habitants de cette planète sortir de leur tutelle et de nous considérer en tant qu'égaux, tant pis pour eux.»

Elle aimait bien les dragons, au même titre qu'un autre peuple. Ils étaient puissants mais s'obstinaient à vouloir rester les seuls vrais décisionnaires. Comme des parents trop protecteurs. Mais il était temps. Tara n'aimait pas l'idée que cela puisse se faire "à leur insu", mais il était temps de s'émanciper, puisqu'ils n'étaient pas capable de remplir les devoirs qui s'accompagnaient de ce genre de contrôle. Tara y voyait parfois une punition à son encontre. Après tout, elle les avait défié en forçant l'accès du continent interdit, c'était indirectement sa faute si Maldan était maintenant à la tête d'une superpuissance technologique. Puisqu'ils n'aideraient pas, elle se passerait de leur approbation.

« Alors fonce. Et si le Talion a un jour à se dresser devant les dragons pour protéger Autremonde. Qu'il en soit ainsi. Et je préférerais le faire avec des fusils, dans ce cas là.»

La question plus personnelle sur Amber et lui l'enchanta beaucoup moins. Elle ne lui fit pas l'affront de s'en amuser. Cela devait être difficile, même si elle ne savait pas vraiment pourquoi. Il resta assez évasif. Elle s'interrogea en s'enfonçant sur son siège et en piochant dans son assiettes qui était arrivée il y a quelques minutes déjà. Devait-elle pousser un peu plus loin ? Ou respecter son silence ? Elle lui laissa le choix, avec la porte de sortie qui allait avec.

« Comme tu veux. J'ai juste vu comment elle te regardait avant. J'étais un peu jalouse à l'époque, sans même trop m'en rendre compte. Alors je me posais la question. Mais si tu ne voulais pas qu'elle me le dise, c'est que tu dois avoir une bonne raison. Et loin de moi l'idée de te tirer les vers du nez.»

Même si elle mourrait d'envie de savoir, maintenant.



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Jar'tylanhnem Duncan


Jar'tylanhnem Duncan

Age du personnage : 19 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeVen 22 Mar 2019 - 1:30

Les aveux
   
Tara & Jar
Les plats apparurent bientôt, comme sortis de nulle part. Comme tout ce que consommaient les nobles qui vivaient au Palais, la nourriture était de qualité supérieure, et Jar en profitait allègrement. Il entama ses nouilles accompagnées de légumes en écoutant Tara lui répondre à propos des dragons. Il aimait beaucoup ce qu'il entendait. Cinq millénaires s'étaient écoulés depuis la guerre des Failles, pourtant de nombreux dirigeants autremondiens rechignaient toujours à se détacher des dragons, de peur que les démons ou un ennemi de la même stature ne refasse surface. Bien entendu, les sauriens jouaient de ces peurs d'une main de maitre, sans oublier leurs complots plus que douteux pour empêcher la technologie autremondienne de se développer. Pendant ce temps, ils pillaient leurs ressources et exploitaient gaiement leur économie, dans l'impunité la plus totale. Avec un peu de chance - et d'audace -, le Talion serait pour les sortceliers la porte de sortie de cinq mille ans de servage.

Il s'autorisa un regard fugace vers la bibliothèque. Tout cela plairait beaucoup à quelqu'un de sa connaissance.

« Dans ce cas, on peut dire qu'on a un accord. Quant aux dragons, ils n'auront pas leur mot à dire de toute manière. Ce sont eux qui ont créé le continent interdit. Maldan n'est que la conséquence de leurs déboires. S'ils n'en assument pas la responsabilité, qu'ils nous laissent au moins nous défendre contre lui. »

Sinon, il leur demanderait de partir. Présenté comme ça, il ne devrait pas avoir de mal à convaincre les dirigeants des autres pays de signer ce traité. Dans les faits, ce serait sans doute plus compliqué, mais il se montrait plutôt doué en négociations.

D'autant plus qu'il croyait à ce qu'il disait. Quelque part, il comprenait les loups-garou - même si aucune alliance n'était envisageable tant que Maldan ne serait pas destitué de ses fonctions. Il ne ferait pas ami-ami avec quelqu'un qui planifiait l'invasion de son empire.

Son assiette se vidait peu à peu jusqu'à ce qu'ils arrivent à la question un peu moins grave au niveau géopolitique (si elle savait). Il apprécia la délicatesse de sa soeur, mais l'heure était venue de se jeter à l'eau.

« Toi, tu étais jalouse de moi ? s'amusa-t-il, s'efforçant d'oublier sa gêne. C'est bon, je voulais te le dire depuis longtemps de toute façon. Du moment que tu ne le répètes à personne. Sauf à Mara, elle est déjà au courant. »

Il se demandait ce qu'Amber avait bien pu raconter à Tara. Sans doute pas quelque chose qui l'avait fait apparaitre sous son meilleur jour. Il repensait parfois à cette histoire et il en avait honte. Mais il était heureux d'apprendre que son amie avait respecté sa promesse.

« Je suppose que tu veux la version longue. »

Il aurait pu simplement lui avouer son homosexualité, mais il aurait alors omis le mal qu'il avait fait à la jeune femme. Et puis il n'était pas dupe quant à la curiosité de Tara. Il lui devait bien ça, en tant que champion olympique des potins en tout genre.*

« C'était il y a deux ans, je crois. À l'époque où elle me stalkait partout où j'allais, avec plus ou moins de discrétion. Mes gardes ont failli aller lui casser la figure plusieurs fois pour lui demander d'arrêter. Mais c'était une amie de Mara, alors... Bref, un jour où j'étais en déplacement au Lancovit pour le bal d'anniversaire de je ne sais plus quel princesse, elle est venue me voir dans ma chambre. J'ai fini par lui proposer d'aller au bal avec moi. Je n'aurais sans doute pas dû. »

Il ne se souvenait plus exactement de ce qu'il lui avait dit ce soir-là. Mais il savait qu'il l'avait fait pleurer. Il savait aussi qu'il avait essayé, vraiment. Il avait voulu ressentir de l'attirance pour Amber. Il n'avait tout simplement pas pu.

« C'était sympa, vraiment. Mais je voyais bien que si je continuais, elle allait s'imaginer qu'elle m'intéressait, alors que ce n'était pas le cas. Parce que... Bref. On a eu une conversation plutôt désagréable. Et j'ai fini par lui avouer - non, ce n'était même pas moi, c'était Ophélie d'Opale, tu sais, la fille du duc. Elle a avoué à Amber que j'étais gay. »

Il regardait ailleurs, en ayant l'impression de raconter l'histoire la plus ridicule qu'il n'ait jamais entendue. Si seulement Ophélie avait tenu sa langue... si elle l'avait laissé s'expliquer. Il aimait beaucoup Ophélie. Déjà du temps où il était prince, elle faisait partie des rares personnes en qui il avait confiance à la cour. Elle avait deviné toute seule qu'il aimait les hommes, en essayant de le séduire, parce qu'il était « le seul mâle à avoir résisté à ses charmes » - selon ses dires. Mais ce n'état pas la personne avec le plus de tact qu'il connaisse.

Quand il y repensait, Amber l'avait su de la pire des façons. Il aurait au moins pu jouer franc jeu avec elle. À l'époque, non seulement il n'assumait pas sa sexualité, mais il se sentait incapable de se montrer honnête avec quelqu'un. Encore aujourd'hui, il ne savait pas toujours bien s'y prendre, mais il considérait qu'il avait fait du progrès - au moins un peu.

Comme l'illustrait. le moment présent Il s'était rendu compte en parlant que Tara allait sans doute faire plus grand cas de son attitude vis-à-vis d'Amber que de son orientation sexuelle.

« Je lui ai demandé de ne rien dire parce que je ne voulais pas que les gens le sachent à l'époque. Surtout pas la presse people. Ou encore Lisbeth. Je sais que c'est ridicule, surtout depuis que toi tu... »

Il laissa sa phrase en suspens. Il avait recommencé à bougonner comme d'habitude, mais en vérité il se sentait presque penaud. Ça ne lui allait pas du tout. Surtout devant Tara.

« Enfin, au moins elle s'est consolé maintenant. »

Il s'autorisa un regard vers elle avant de regarder à nouveau ailleurs. Il espérait qu'elle n'allait pas pousser jusqu'à lui demander comment allaient ses amours à lui.** Il n'avait pas du tout envie d'avoir cette conversation avec elle. Surtout avec toutes ces demandes en mariage...

© Gasmask    


* :
 


Bend the knee to your emperor.

xxx

Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeVen 22 Mar 2019 - 17:53



Il l'a dit !




Jar lisait presque dans ses pensées. Il venait de transférer l'existence de Maldan sur les dragons et pas sur elle. Sans le vouloir. Elle sourit. Le sort était un peu ironique, parce que c'était une décision politique qui allait mettre les sauriens volants hors de l'échiquier des pouvoirs d'Autremonde. Pas la soif de puissance de Magister. Pas la violence de Maldan. C'était tout de même la conséquence de leurs actes qui allait amener à ça. C'était tout de même délicieux de le penser. Jar devait peut-être même jubiler. Il venait de prouver à son père adoptif qu'il était un gros gland et que lui avait réussi là où le moule à tarte avait échoué. Maldan cesserait peut-être ses agressions. Mais ça, elle n'y croyait pas trop. Vu ses méthodes, il cherchait une domination complète de toutes les races qui pouvaient être transformées. Et qui sait, peut-être l'éradication des autres, au cas où. Il fallait de toute façon le destituer et mettre un loup un peu moins bourrin à la tête de la meute.


« Bon courage alors. Tu vas pouvoir t'amuser. De manière générale, tous les soldats du Talion pensent que des armes à feu les aideraient, à part peut-être les mages. Il y aura une forme de soutien populaire dans tous les pays qui se battent. Un peu moins du côté des pays qui n'apportent qu'un soutien logistique, comme Gandis par exemple.»

Allez faire rentrer un géant dans un vaisseau. A la place, ils apportaient un soutien financier et faisaient également des dons en pierre masksort, ce qui avait permis à Vany de faire un revêtement complet du vaisseau. Les réacteurs émettaient encore une signature pour qui savait la chercher, mais tout le reste était invisible.

Jar reprit sur l'autre question. Qu'elle fut jalouse de lui l'amusa. En même temps, lui était resté des années à vouloir sa place. Cette inversion des rôles, même très minimes, était certainement très agréable. Mais c'était pourtant la vérité. Même si elle ne savait pas vraiment pourquoi à l'époque, l'attitude d'Amber vis à vis de son petit frère l'irritait. Une petite étincelle dans le regard, un peu de nostalgie, quelque chose dans ce goût là, qu'elle n'identifiait pas avec précision mais qui lui serrait un peu le cœur. Avec le temps, cela s'était dissipé et Tara avait compris pourquoi cela l’embêtait autant depuis...


« Tu peux me faire confiance pour ça. Je ne trahis jamais ma famille. »

Elle se fouetta mentalement d'avoir dit ça comme ça. Mais il comprendrait que ce n'était plus un reproche voilé. Ils avaient depuis longtemps relégué cette sombre affaire au rang de simple souvenir. Elle avait bien entendu enlevé ses lentilles connectées. Rangées au fond de sa poche dimensionnelle, elle ne pouvait rien capter du tout. Elle acquiesça de la tête quand il lui proposa la version longue. Autant tout avoir.

Elle grinça des dents quand il commença par parler de sa tendance au stalk. C'était du Amber tout craché. Mais cela ne lui faisait pas vraiment plaisir de l'entendre. Sa jalousie, tout ça. Mais c'était stupide de s’énerver pour ça, maintenant. Elle n'arrivait juste pas à l’écarter de façon logique. L'image plus agréable de sa douce en robe de soirée vint adoucir son amertume. Elle le laissa continuer, ayant trop peur de le braquer si elle intervenait. Il semblait regretter ce qu'il s'était passé, ce qui était étrange de sa part. Jar n'était pas du genre à s'excuser. Cela arrivait rarement. Mais cela voulait dire qu'il n'était pas un cas désespéré non plus. La bombe qui suivit manqua de lui faire recracher son repas. Elle le savait pourtant, qu'il ne fallait pas boire quand ce genre d'histoire était raconté.

Tel frère, tel sœur hein? Plus que Mara et on avait le tiercé gagnant.

Elle sourit, bienveillante. Même s'il était beaucoup trop chou en cet instant, elle devait faire très attention à ce qu'elle devait dire. Il avait osé lui confier quelque chose d'important et il semblait avoir peur de sa réaction à elle. Il avait fait une erreur et il le savait. Elle n'avait pas à lui taper dessus. Il avait fait du mal à Amber, sans forcement le vouloir. Elle aussi était championne dans ce domaine et elle avait son lot d'amitié brisée ce genre d'idiotie. Et elle n'allait pas prétendre le contraire, Amber s'était effectivement consolé depuis.


« Sauf vot' respect, votre majesté impériale, mais vous êtes parfois un peu nouille.»

Elle s'autorisa un petit rire, guilleret et surtout pas moqueur.


« Mais c'est un trait de famille. On a l'habitude de faire ce genre d'erreur, et Amber ne semble pas t'en tenir rigueur de toute façon. Je comprends pourquoi tu tenais à ce que ça reste secret. Brrrr - elle frissonna en l'imaginant - Lisbeth aurait fait de ta vie un enfer, à sa façon. »

Le pauvre Jar était vraiment dans une situation délicate maintenant. Il était peu probable qu'il puisse avoir un homme à ses côtés sur le trône. Peut-être le laisserait-on batifoler hors mariage, mais il aurait à faire des héritiers, puisque c'est ce qu'on attendait de lui. A moins que Mara ou elle-même ne lui enlève cette épine du pied.

« Je ne l'aurais pas parié, pourtant. Je suis une bien piètre sœur. Je te prendrai bien dans mes bras mais je ne suis pas certaine que c'est ce dont tu as envie. Et puis Mara a déjà du s'en charger. Mais je te remercie d'avoir osé m'en parler. J'ai peut-être une nouvelle qui pourrait peut-être t'enlever une épine du pied. »

Donnant donnant hein. Et puis cela pourrait l'encourager à mettre fin au conflit au plus vite.

« Quand la situation se sera calmée avec les loups, je pourrais me pencher sur le problème de l'héritier. Enfin, de l'héritière, parce que la génétique est ainsi faite. »

C'était assez sibyllin dit comme ça, mais il devait avoir l'habitude avec elle. Entre le don du trône et la Talion, elle avait déjà provoqué son lot de surprise.

« Puisque je suis capable de me transformer en une autre race, sans te faire un dessin, je peux aussi passer de Tara à Tar, si l'on en croit la façon de nous nommer de notre mère. Ça pourra peut-être réduire la pression qu'on te mettra sur les épaules. En plus de provoquer l'incrédulité totale de tout Autremonde.»



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Jar'tylanhnem Duncan


Jar'tylanhnem Duncan

Age du personnage : 19 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeDim 24 Mar 2019 - 19:10

Tonton Jar
   
Tara & Jar
Finalement, elle ne prenait pas la nouvelle aussi mal qu'il ne l'avait craint. Même si son humour était toujours aussi douteux. L'air boudeur, Jar considéra son assiette, puis Tara, puis de nouveau son assiette, en se demandant si lui balancer son plat de nouilles à la figure serait oui ou non une vengeance suffisamment impériale. Hélas, cela manquait de style. Il se contenta donc de l'écouter faire sa Tara, à grands renforts de bienveillance et de paroles réconfortantes. Il ne l'avouerait pas à haute voix, mais cela fonctionna un peu. Entendre qu'Amber ne lui en tenait pas rigueur lui enleva un poids dont il ne soupçonnait pas l'existence. Heureusement qu'elle n'essaya pas de le prendre dans ses bras, en revanche. Toute cette conversation était déjà terriblement mièvre et embarrassante, pas besoin d'en rajouter.

Il ne décoda pas tout de suite l'annonce énigmatique de Tara, mais lorsqu'il comprit, il manqua de s'étrangler au « Je peux aussi passer de Tara à Tar ». Il fit de son mieux pour déglutir et garder un semblant de sérieux jusqu'à ce qu'elle finisse de parler, après quoi il ne se gêna pas pour tousser et ricaner en même temps.

« Bon sang - je ne voulais vraiment pas avoir cette conversation, déclara-t-il en essayant d'arrêter de rire. Par pitié, épargne-moi les détails. Et ne compte pas sur moi pour passer de Jar à Jara. »

Il avait beau se moquer, si elle mettait son idée à exécution, c'était une très bonne nouvelle pour lui dans l'absolu. Même s'il n'avait pas osé en parler à l'une ou l'autre de ses sœurs jusque-là - entre autres parce qu'il estimait que c'était beaucoup trop tôt -, il allait bien falloir à un moment ou à un autre perpétuer la lignée de Demiderus avec de nouveaux héritiers. Ne serait-ce que pour garantir l'accès aux Failles, sans parler de la quantité invraisemblable de pouvoir qui coulait dans leurs veines... Ni de la succession sur le trône, bien entendu.

Ces derniers temps, plus il y pensait et plus il ressentait l'envie de prier tous les dieux qu'il connaissait pour les supplier de le sortir de là. Il n'avait pas signé pour ça.

Au-delà de l'aspect problématique de la procréation - il plaignait sincèrement la pauvre femme qui deviendrait son épouse, si jamais il cédait à la pression du mariage -, il ne s'imaginait vraiment pas entouré d'enfants. De toute façon, il savait déjà qu'il ne ferait pas un bon père. Il ne serait ni disponible, ni bienveillant, ni patient, ni pédagogue ni rien de ce qu'une figure paternelle était censée être. En somme, il ressemblerait un peu trop à ce que son propre père avait été pour lui. Et il préférait être la risée de la noblesse autremondienne sur ce sujet plutôt que de reproduire cela.

La pierre dorée luisait légèrement sur l'étagère remplie de livres, comme une provocation. Il enchaina sans s'attarder sur ces pensées :

« À vrai dire, je ne m'attendais pas à ça. Mais je ne serais pas mécontent d'avoir une nièce ou deux, un jour. Et puis peu importe la réaction d'Autremonde, au point où on en est. »

Oncle Jar, c'était un peu plus acceptable que père. Après tout, il jouait déjà très bien le rôle du vieux rabat-joie qui passait son temps à râler pendant les réunions familiales.

« Mais, sérieusement, vous y pensez ? Vous en avez déjà parlé ? »

Il ne pouvait pas s'empêcher de se montrer curieux. Il estimait qu'il en avait le droit, après ce qu'il venait de raconter. En revanche, il espérait que Mara n'allait pas s'y mettre aussi, ils étaient vraiment trop jeunes pour ça.

Tout compte fait, il n'était pas mécontent de la tournure que prenaient la conversation et la soirée. Il s'était attendu à ce qu'elle soit plus pénible. Finalement, elle le sortait un peu de son quotidien, certes passionnant, mais souvent rempli de bureaucratie et de sourires hypocrites.

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.

xxx

Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeMar 26 Mar 2019 - 2:09



Il l'a dit !




« Pourtant, je suis certaine que tu feras une magnifique impératrice ! »

Elle gloussa comme une courgette savait bien le faire. Mais elle ne s'y risquerait pas. Si la transformation sur sa personne était devenue instinctive, c'était une autre histoire quand il s'agissait de le faire sur d'autres personnes. Non seulement c'était douloureux mais en plus elle pouvait faire des bêtise. Et Jar n'aimerait pas changer de jumelle. Deux blondinettes pour le prix d'une ! En tout cas, elle était fière d'avoir réussi à lui tirer un semblant d'hilarité, c'était un bon début. Quand bien même c'était un petit peu moqueur de sa part. Mais moqueur gentil. Tara devait y aller mollo, parce qu'elle avait presque vu le bol s'envoler. Une intuition de guerrière ou quelque chose comme ça. Les nouilles seraient certainement assorties à ses cheveux, mais elle portait mal le champignon chinois et le bouillon ne lui irait clairement pas au teint.

« En même temps, qui pourrait s'y attendre. Y'a que moi pour avoir des idées aussi farfelues. Et les pouvoirs pour les mettre à exécution. »

Parce que sinon, elle était à peu près certaine qu'il y aura plus de changelin magique. Elle ne doutait pas que Jar entrevoyait déjà sa potentielle porte de sortie. S'il aurait surement à se marier un jour, cela lui laissait plus de temps pour s'y préparer, avec la perspective d'une descendance, certes indirecte, mais assurée.

« Vous ferez un oncle et une tante parfaites ! Mara leur fera assez de câlins pour contrebalancer ton air bougon. Jusqu'à ce que tu leurs apprennent les tours dont vous aviez le secret et que mon foyer se transforme en maison des pièges.»

Elle s'y voyait déjà. Le champs de bataille lui semblait presque préférable, maintenant. La jeune générale laissa échapper un petit rire. C'était tout de même un peu étrange d'échanger avec son frère comme ça et elle avait peur que cela semblait forcé de sa part. Elle s'était fait un peu violence au début mais elle était d'un naturel jovial et un peu taquin, alors elle n'avait plus à se pousser dans ce sens là. Maintenant que la cause de leur différent était réglé, peut-être que la forme de leurs rapports pouvaient changer. Cela demanderait des efforts qu'elle serait ravie de fournir, de toute façon.

Il contre-attaqua avec une question. Elle sourit en terminant son assiette, qu'elle reposa sur la table.



« Pas vraiment. A vrai dire, l'idée m'est venue un peu au hasard (Comme irl mdr). Je n'ai pas osé tenter l’expérience pour valider la théorie. Une erreur facheuse et je pourrais manquer à mes devoirs. Pour ça que j'ai dit "quand les loups se seront calmés". Ou que nous les aurons calmés. Mais elle doit se douter de ma découverte. J'ai perçu qu'elle n'y était pas hostile mais qu'il faudrait en discuter pour de vrai. »

Elle hésita sur la dernière phrase, avant de continuer. Chacun son tour.

« C'est vrai que je ne t'ai pas dit ça. »

Parce que les rituels de fusion d'âme, c'est le genre de truc qu'on lâche au détour d'une phrase.

« Accroche-toi, tu risques de flipper. »

Encore une fois, elle allait lui lâcher une petite bombe sur la table. Qu'elle adorait ça. La tête de son frère allait encore une fois se graver dans sa mémoire. En espérant qu'il ne s’énerve pas très fort d'avoir transformé Amber en machine de guerre.

« En discutant avec Demiderus, il m'a parlé d'un rituel utilisé pendant les guerres. Un genre de fusion de deux êtres, niveau combat. Alors si je suis pas loin, ptet bien qu'Amber pourrait faire jeu égal avec toi en duel magique. On partage un peu nos sensations. C'est pratique mais un peu flippant. On a poussé le terme de relation fusionnelle un peu loin je crois. »

Elle tenta de justifier un peu la chose.

« Ça me tranquillise un peu. De savoir qu'elle risque moins. J'ai trop peur de la perdre et tu sais que si cela arrivait je raserais le continent interdit dans son ensemble. Ce ne serait pas très professionnel.»



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Jar'tylanhnem Duncan


Jar'tylanhnem Duncan

Age du personnage : 19 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeMer 27 Mar 2019 - 17:07

jara, ou le concours de plot twists
   Tara & Jar
La conversation avait dérivé d'une curieuse manière, sans que Jar ne comprenne exactement comment. Le décalage entre la chef de guerre d'un peu plus tôt et la jeune femme malicieuse qui riait à présent le laissa songeur. Peut-être que Tara n'était pas venue seulement pour négocier un traité militaire. C'était une pensée bizarre. Pendant des années, il avait fait tous les efforts du monde pour être un petit frère désagréable au possible - il avait déjà mis du temps avant d'accepter leur lien de parenté. De l'eau avait coulé sous les ponts, mais il espérait qu'elle n'en attendait pas trop de lui ce soir-là. Il s'était déjà fait violence pour se confier à elle tout-à-l'heure, il avait ses limites.

Cependant il devait avouer qu'imaginer la nouvelle génération de Duncan était aussi effrayant qu'amusant. Au début, il avait eu envie de les plaindre, ces nouveaux princes et princesses qui auraient à porter un drôle d'héritage sur leurs épaules. Mais tels que Tara les présentait, il se demandait s'ils ne seraient pas encore pires qu'eux.

« Tu plaisantes ? Elles auront une mère et une tante Voleuses Patentées, et c'est moi la mauvaise influence ? C'est Mara qui avait la plupart des idées à l'époque, pas moi. Ne te laisse pas abuser. »

Ils formaient un sacré duo, tous les deux. Déjà à la Forteresse Grise, puis au palais de Tingapour, ils tenaient une liste des personnes qui les insupportaient ou dont la tête ne leur revenait pas - Tara la première, avec ses manières de princesse parfaite et m'as-tu-vu. Ensuite ils avaient de longs conciliabules pour concocter un feu d'artifices de farces qui tenaient alors du grand art. Mara trouvait les idées, il élaborait le plan et ils le mettaient tous les deux en place avec leurs magies dangereusement puissantes pour des enfants. Voir l'expression sur le visage des personnes piégées, c'était leur passe-temps favori.

Rien que l'idée de se retrouver avec de nouveaux Jar et Mara puissance dix sur les bras lui donnait envie de renoncer à la paternité.

De son côté, du moment qu'il y en aurait une pour ne pas trop détester l'exercice du pouvoir, il serait satisfait. Il pourrait la prendre sous son aile et lui transmettre tous les ressorts de la politique qu'il connaissait. En espérant que la succession pose légèrement moins problème que pour la génération précédente... Mais ils n'en étaient pas encore là.

Allons bon, encore une révélation. Après avoir posé son assiette à son tour, il se fit plus attentif.

Il écarquilla les yeux devant les explications de sa sœur. Une fusion entre deux êtres... Il avait déjà compris qu'elle raffolait des expérimentations douteuses pour augmenter sa puissance brute - sur ce terrain-là, elle le battait à plate couture -, mais de là à entrainer Amber là-dedans... Il n'était pas certain d'approuver. Il avait du mal à imaginer un tel phénomène.

Il fallait qu'il dise quelque chose, pourtant. Il n'avait pas envie de rompre la bonne ambiance - presque miraculeuse - en prolongeant un silence gêné.

« C'est... tenta-t-il, les sourcils froncés, en essayant de se représenter l'expérience. ...horrible. (Zut. Tant pis pour la gêne.) Je veux dire, tant mieux si sa puissance égale la tienne, mais... vous partagez toutes vos sensations ? Vos pensées aussi ? Je n'avais jamais entendu parler d'un tel rituel. »

S'imaginer fusionner son esprit avec une autre personne lui donnait des frissons. Il était beaucoup trop attaché à son indépendance et surtout aux secrets qu'il gardait. Ses proches le savaient bien, son monde intérieur constituait un espace intime et sacré qu'il ne partageait qu'avec beaucoup de précautions. Pour cette raison et pour d'autres, une relation comme celle qu'entrenaient Tara et Amber le dépassait, même en-dehors de l'étrange rituel guerrier.

« Enfin, si elle est volontaire... Je suppose que vous savez ce que vous faites. »

Il ne pouvait s'empêcher d'en retirer un sentiment de malaise. Il faudrait qu'il se documente sur le sujet. Si le rituel datait de Demiderus, il serait probablement difficile de trouver des archives qui en fasse mention, le cas échéant il aurait à en écrire lui-même, s'il en trouvait le temps. C'est-à-dire jamais. S'il avait suivi son emploi du temps, il aurait dû être en train d'étudier ses dossiers pour le lendemain.

Quoi qu'il en soit, Amber avait désormais accès à une puissance magique phénoménale. Jar lui souhaitait bien du courage. Lui-même n'échangerait ses pouvoirs pour rien au monde, mais il était bien placé pour savoir qu'un tel prodige n'était pas toujours un cadeau. Il espérait que la nouvelle ne se répandrait pas trop vite - il connaissait plus d'un vautour qu'un potentiel pareil intéresserait d'un peu trop près.

La soirée avançait. Leurs assiettes vides avaient disparu, remplacées par des tasses fumantes et un choix d'infusions et de thés qu'ils n'avaient pas demandés, mais que Jar jugea bienvenus.

D'une confidence à l'autre, peut-être que l'heure était venue de poser la question qu'il avait laissée en suspens tout au long de la conversation.

« Tu ne regrettes pas cette vie, alors ? »

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.

xxx

Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Tara "The Fire" Duncan


Tara

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitimeSam 1 Juin 2019 - 3:36



Full keltril jacket




Les révélations de Jar sur sa jumelle ne l'étonna guère. Mara cachait bien son jeu mais elle serait certainement plus terrifiante que son frère si elle le souhaitait. Tara pouvait s'estimer heureuse que ce ne soit pas elle qui ait développé l'avidité du pouvoir. La tentative d'assassinat d'une voleuse patenté est certes plus directe que le plan alambiqué de Jar, mais il aurait eu l'avantage de ne pas laisser la place à l'erreur des variables qu'on ne contrôlait pas. Comme des gros trolls, par exemple. De manière plus générale, elle n'oublierait jamais l'état de rage permanente qui l'habitait quand elle subissait leurs farces quotidiennes. Mais elle n'avait jamais réussi à leur faire payer, même si elle avait souvent penser à s'abaisser à leur niveau. Elle n'avait pas eu le temps à l'époque, trop occupée à sauver le monde ( de ses propres bêtises ).

« Je n'en doute pas un seul instant. J'ai vu ce dont elle était capable en mission... Quant à Amber, son influence sera... particulière. »

Et de cela, Tara était terrifiée. L'idée de voir des enfants en claquette chaussette la hantait toutes les nuits. Il y avait des choses que même les gens comme elle ne pouvait supporter, et cette attaque au bon goût était bien trop grave pour qu'elle puisse l'ignorer. Ses enfants seraient bien chaussés, ou elle leur couperait les pieds elle même. La suite de son histoire avec Amber tira une expression étrange de Jar. Ce n'était pas étonnant, n'importe qui réagirait de cette façon, en fait. Sauf elle. Sauf Amber. Elle laissa échapper un petit rire soufflé en entendant sa première réaction, qu'il ne s'inquiète pas d'avoir été aussi franc. Autant l'encourager à continuer dans cette voie là.

« Pas tout à fait tout. Pas les pensées, juste les sentiments. Ceux qui débordent. Ou qu'on veut transmettre. C'est apaisant d'avoir toujours ce contact avec moi. Il s’atténue avec la distance, mais je le sens, au creux de mon coeur. Si elle est en danger, je le saurais. Si elle est en colère. Si elle pense à moi.»

Et inversement. Amber devait certainement sentir une petite boule de chaleur apaisante en elle. Un petit cadeau de début de soirée.


«On avait un peu peur aussi, au début. Il est bon de garder un peu de soi pour soi. Mais il n'est pas dur de maîtriser ce qu'il se transmet entre nous. Outre le bassin commun de magie, elle pioche dans mes expériences de combat, et inversement. C'est comme si on avait vécu et qu'on s'était entraîné deux fois plus longtemps.»

Myakko pouvait en témoigner. A vrai dire, si Tara n'était pas intervenue, l'excès de puissance qu'Amber avait déployé, surprise par l'immense reserve de la blondinette, aurait tué leur mentor. L'elfe avait assez mal vécu sa défaite jusqu'à ce que Tara lui explique la situation. Elle avait levé les yeux au ciel, avant de murmurer quelque chose comme "super, maintenant il y en a deux." Cela les avait beaucoup fait rire et l'elfe était parti après une dernière œillade mauvaise. L'elfe n'aimait pas qu'on la surprenne.

La dernière question de Jar la surprit. Elle ne répondit pas tout de suite, essayant de jauger ce qu'il essayait d'obtenir comme réponse. Avait-il peur qu'elle ne veuille lui reprendre le trône ? Lui répondre la vérité n'avait cependant aucun risque, puisque cela allait dans son sens.


« En vérité, j'ai hâte que Maldan tombe. Parce qu'à ce moment là, il y aura une période de grâce que l'on nomme vacances. Un truc que tu ne connaîtras plus avant longtemps je crois. De toute façon, tu n'en voudrais pas ! Plus sérieusement, j'ai toujours aimé me battre, mais c'est la première fois que je fais la guerre. Je n'aime pas ça. Une petite part de moi-même s'envole à chaque fois qu'un de mes soldats meurt. Néanmoins, je ne regrette pas. C'est un combat qu'il faut mener. Tant qu'on aura besoin du Talion et de moi, je continuerai. Et un jour viendra où je pourrais disparaître un peu des radars. Changer mon apparence et visiter Autremonde comme je n'ai jamais pu le faire. Retourner un peu sur Terre.»

La suite était encore floue. La victoire semblait si lointaine. Elle qui avait cru que tout serait réglé en un coup de cuillère à pot, la situation politique qui faisait sa puissance était aussi ce qui la restreignait. C'était rageant. La générale devait résister chaque jour à l'envie de débarquer seule sur le continent et de casser du loup. Mais c'était du suicide. Tant que le Talion ne possédait pas plus de puissance de feu, elle serait cantonnée à des missions défensives. Elle reprit, retrouvant la joie guillerette qu'on lui connaissait et qui s'était estompé pour un brin de nostalgie sur la fin de son discours.

« Donc ne t'en fais pas. Pour rien au monde je ne reviendrais te piquer ta place, hein ! J»

Elle l'avait dit en rigolant, mais si c'était vraiment ce qu'il cherchait à savoir, il en serait rassuré.

« Et toi ? C'était comme tu pensais que cela serait ? Il parait que tu as du mal à déléguer. Ne tires pas trop sur la corde, même si je suis mal placé pour te dire ça. -elle jeta un œil critique à son bras métallique -Mais je me soigne ! »

Les Duncan avaient tendance à se donner à fond. Trop à fond. Tara avait trouvé ses garde-fous, qui l'empêchait d'aller trop loin, trop souvent. Jar en avait aussi besoin, sinon, il se tuerait à la tâche.



Watch me
Ignite

Si l'imper a tort il n'a pas raison. 1516483774-daewae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-am.actifforum.com/t5169-tara-tylanhem-duncan
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si l'imper a tort il n'a pas raison.   Si l'imper a tort il n'a pas raison. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Si l'imper a tort il n'a pas raison.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOUIS&EOWYN X I don't even need your love
» Hauē Imperātor, moritūrī tē salūtant! [P.V. Alibaba]
» L'orgueil n'a jamais tort. Même si il est chiant à avoir toujours raison.
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» PROSPER AVRIL AVAIT RAISON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: