AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Accueil :: PrésentationsPrésentations :: Présentations validéesPartagez | 
 

 amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts


MessageSujet: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   Lun 26 Déc 2016 - 19:58


Amber Dumont
who we are and who we need to be to survive are two different things.  
 




 Nom(s) : Dumont

 Prénom(s) : Amber

 Surnom(s) : Ambou ?

 Sexe : Féminin

 Orientation Sexuelle : elle pense être hétérosexuelle

 Race(s) : Humaine et sorctelière

 Âge du personnage : 19 ans et bientôt 20 !

 Métier :Voleuse Patentée, c’est un peu compliqué par contre par rapport à l’Académie où elle a été. Elle a vécu au Lancovit et je l’ai foutue dans l’Académie là-bas sauf que j’ai RP avec Dédé et Mara, qui sont à l’Académie d’Omois. Donc c’est la merde concernant quelle Académie, mais sinon tout va bien je crois

Résidence : Anciennement au Château Vivant du Lancovit mais elle a dû rendre sa Suite vu qu’elle n’étudie plus là-bas. Maintenant elle s’est installée à Tingapour dans un petit appartement.

 Niveau de magie : Plutôt élevé

 Niveau de combat : Plutôt élevé 

 Familier : Arès, un tigre blanc



physique
Tu te réveilles tranquillement, dérangée par les rayons du jour qui traversent les rideaux blancs. Il ne doit pas être très tard car tu n’entends que peu d’agitation dans la rue. Tu décides après quelques minutes à te tourner et te retourner dans ton grand lit, de te lever. Tes petits pieds posés contre le parquet, tu sors du lit avec énergie et étire ton long corps musclé. Tu aperçois ensuite devant toi un grand miroir entouré d’une cadre en bois de chêne, à l’intérieur tu vois le reflet d’une belle brune aux longs cheveux bruns. Ton visage donne parfois l’impression que t’es au bord de l’explosion, ton regard captivant, tes beaux yeux verts en amande qui affichent presque toujours un air fort et déterminé. Tu te grattes la nuque et aperçoit les traits de ton visage, qui sont fins mais montrent néanmoins une certaine maturité comme si des événements de ta vie t’avaient marquée et que tu ne les oubliera jamais. Tu as des sourcils assez fins et légèrement arqués, ainsi que de longs cils noirs. Tu renifles de ton petit nez retroussé et sourit : des pommettes hautes viennent adoucir ton visage qui peut sembler sévère par moments. Tu possèdes également une bouche charnue et bien rosée. Tu souris, et sous tes lèvres on remarque de belles dents blanches qui sont parfaitement alignées. Dans l’ensemble, tu apprécies ton apparence. Tu es plutôt grande,1m72 tu penses, et tes longues jambes sont mises en valeur par ta couleur de peau qui légèrement hâlée. Tes yeux tombent alors sur une méchante cicatrice sur son genou droit, qui restera probablement à vie. Tu t’attardes sur tes formes, te dis que tu en as juste ce qu’il faut à son goût, une poitrine ferme, petite et des fesses bombées. Tu passes ton visage entre tes mains aux longs doigts fins puis t’apprêtes à aller t’habiller. Un jean slim taille haute, débardeur blanc, veste en cuir, baskets ou bottines et tu es prête pour la journée.
caractère
Tu t’regardes dans la glace. Des yeux vert d’eau te fixent et tu sais qu’ils t’appartiennent, mais tu te reconnais plus. C’est plus toi, ça. Non, ça te ressemble pas d’être cette personne. La fille qui devient indifférente, qui pète des câbles encore plus vite que d’habitude. La fille qui prenait autrefois le temps de parler à sa meilleure amie. Maintenant, t’es plus comme ça. Mais alors, qui es-tu ? Tu connais ton prénom mais il veut plus rien dire à tes yeux parce que t’as changé, maintenant on pourrait t’appeler dans la rue que tu sais pas si tu te retournerais. Tu fronces les sourcils et cherches la faille, t’essayes de te souvenir pourquoi t’as commencé à devenir cette Amber. Celle d’avant, elle aurait pas réagi comme ça face à la haine, elle se serait battue, aurait tapé du pied. Maintenant, t’es pire que ça. Tu casses tout autour de toi, tu te met dans une colère noire chaque fois qu’un truc cloche. Malgré ça, t’es contente de garder une part de toi. Tu restes courageuse et t’as peur de pas grand-chose, ce qui est un sacré avantage dans ce monde de cons. Tu commences à jouer un rôle. T’es plus aussi franche qu’avant, car on t’as fait comprendre qu’il fallait pas se montrer tel qu’on était. On finit trop facilement blessé et on souffre. Sauf que toi, tu la connais trop bien, la douleur. T’as l’impression que t’es née pour ça, pour avoir mal au cœur. Quel cœur d’ailleurs, il est où aujourd’hui ? T’as l’impression qu’il est brisé et que tu pourras plus jamais le réparer. Croire que c’est possible, tu l’auras fait avant. Maintenant, t’es encore plus réaliste. Il y a des événements qui t’ont marquée au fer rouge. Des gens, aussi. Tu supportes plus la superficialité alors pourquoi tu deviens comme tout le monde, à balancer des mensonges à tout bout de champ ? C’est pas forcément des mensonges parce qu’au fond de toi tu le penses vraiment, mais c’est pas non plus vrai. Tu caches ta personnalité à présent. L’ancienne Amber te manque terriblement, celle qui riait de tout, qui pouvait danser sur la table d’une taverne à quatre heures du mat’ et s’en fiche de ce qui arrivera après. Elle te manque, cette fille là. A tes yeux, c’est une inconnue. Tu ressens encore toute cette peine, le poids sur tes épaules a pas changé. La mort de ton père, toi qu’abandonnes ta mère, la construction d’une vie solitaire alors que t’es encore qu’une enfant. Tu retrouves ta mère malencontreusement, tu réclames une audience. T’attends qu’elle crève, juste ça, et ça te fait rien parce que tu la considères plus comme un parent. Ensuite, tu reparles à ta meilleure amie avec qui tu t’étais engueulée comme jamais auparavant. A l’époque, t’étais pas encore touchée par le changement. Ensuite, tu réalises que t’es raide dingue du plus gros connard de toute l’humanité, que s’il était amoureux de toi aussi tu pourrais tout faire pour lui. Malheureusement c’est pas le cas et il brise les parties de toi qui ne l’étaient pas encore, t’as plus l’impression d’avoir d’âme. Un coup il est hypocrite avec toi, et la minute d’après il t’avoue tout. Qu’il se sert de toi, qu’il s’en fout de ta gueule en réalité et que c’est pas un mec bien. T’as trop repoussé ta rancœur, maintenant elle envahit tout ton être, tes tripes, ton esprit. Tu te sens tellement humiliée, utilisée. Tu pensais pas que tu te serais fait marcher dessus par un foutu prince. Non, tu pensais que si t’avais pas appris l’existence de cette planète, si ton père était pas mort, tu serais heureuse. Tout ce déferlement ce colère, de dégoût, de tristesse, tout ça à cause d’une enfance gâchée. Tu tords ton visage en une grimace, visualisant le visage d’un certain beau brun aux yeux noisettes. Tu devrais arrêter de penser à lui, arrêter de vouloir qu’il devienne quelqu’un de bien pour toi. Sauf que c’est trop tard, t’as déjà sombré. Tu t’es déjà trop attachée. Pourquoi tu l’as rencontré ? Le destin a pourri ta vie. Non, bien réfléchi c’est pas ça. C’est juste ta vie qui est à chier et ce depuis ta naissance. Tu te battais dans l’espoir d’être heureuse, maintenant tu t’en contre-fous parce que tu vis au jour le jour et c’est tout. Tu repenses à des moments que tu partageais autrefois avec tes amis. Ils te manquent, tous. Ethan, Eleör, Lisa. Mara… Surtout elle. Mais tu peux pas revenir vers elle, elle te reconnaîtrait pas, elle comprendrait pas. Toi même t’es pommée, tu sais pas trop pourquoi tu changes. T’es devenue plus agressive, même si dans le fond t’as toujours la même force de caractère et cette gentillesse à toute épreuve, t’aimes toujours parler avec ironie et dire ce que tu penses. Et encore, ça t’en es plus très sûre parce que maintenant t’es plus prudente, tu fais plus attention à ce que tu dis. T’essayes de redevenir comme avant, petit à petit parce que ça te manque, la joie de vivre et cette énergie folle, l’ambition et la détermination se lit plus dans ton regard. Maintenant, on voit juste le chaos qu’est si semblable à ta vie.

on ne change pas le passé
Tu repenses à ton passé, à tout ce que t’as vécu. Les yeux dans le vague et la tête entre tes mains, tu regardes Travia et ses millions de lumière brillant dans la nuit. Vue du Château, c’est tellement beau que t’en oublierais presque tous tes soucis. Pourtant ils sont bien là parce que ce n’est pas parce qu’on ne voit pas les choses et qu’elles sont cachées qu’elles ne nous font pas souffrir. Au plus profond de ton être, tu ressens encore toute la peine, la douleur. Des cris, de la haine. Des larmes roulent le long de tes joues. Tu te rappelles encore de la première fois où t'es allée sur ce balcon, t'étais pas seule ce soir là, tu étais avec lui. Tu y retournes te ressourcer et te rappeler au passé même si c’est pas si lointain que ça, parce qu’à ce moment là tu n’avais pas encore changé. Du moins pas totalement. C’est ici que tout a commencé, que tu t’es dit que jouer un rôle était idéal, qu’il fallait pas qu’on te voie comme la fille courageuse et franche, sans filtre et loyale. A présent, tu fais gaffe à tout parce que si on te voit telle que tu es, on risque de t’atteindre. Sauf que t’es inatteignable, t’es forte et tu vas le rester. Ça ne t’empêche pas de te dire que tu en as vraiment chié depuis que t’es toute petite. T’es pas d’ici et pourtant tu te sens comme chez toi sur cette planète, parce qu’ici t’as tes amis à qui tu parles presque plus ces temps-ci. A la base, t’es une Terrienne. Oui, cette planète où l’on ne connaît pas l’existence de la magie où les sortceliers, dragons et tout ce qui touche de près ou de loin à de la science fiction c’est une légende, un mythe. T’es née là-bas et plus précisément en Europe. Tu te rappelles être née dans le sud de la Russie juste entre le Kazakhstan et l’Ukraine, parce que tes parents étaient en voyage à ce moment là. T’es vite rentrée en Angleterre et tu y as vécu de belles années. Les plus belles de ta vie, les plus sereines. Les seules où tu te souviens avoir été heureuse. Les seules où ton enfance était pas encore saccagée. Tout a empiré quand t’as emménagé en Amérique, à New York. Cette fois, c’était pour de bon. T’avais quand même une bonne capacité d’adaptation et tu t’es fais des amis. Ça allait mieux mais un soir en rentrant de l’école, l’horreur a vite remplacé le bonheur que vous aviez créé. Tes parents t’avais parlé le matin même d’Autremonde parce que ta magie s’était révélée et t’avais hâte de tout apprendre sur cette planète mystérieuse, dont tu ne connaissais absolument rien. Cependant, en rentrant dans ta jolie maison remplie d’heureux souvenirs jusqu’à présent, t’as vu une scène qui t’as traumatisée. Gravée dans ta mémoire. Tu revois encore parfaitement les images, toutes plus marquantes les unes que les autres. Ton père qui était là étalé par terre comme s’il n’était rien qu’une pauvre merde, allongé au beau milieu d’une flaque de sang. Sang qui sortait de son corps. T’as aussitôt compris. Ton père. Mort. Celui que t’aimais plus que tout, celui qui te protégeais quitte à crever pour sauver ta peau. Ton modèle, ton complice. Tes yeux s’étaient remplis de larmes. Ta mère est vite arrivée et elle t’as emmenée sans que tu saches trop comment sur Autremonde. Elle a dû t’assommer et t’y emmener par Porte de Transfert. Elle t’as ensuite demandé d’aller vivre avec elle, alors que tu savais que c’était une putain de meurtrière. T’as pas hésité longtemps puis tu lui en voulais trop, t’avais la haine contre elle. Tu sentais que si tu partais avec elle tu la tuerais, que tu lui arracherais les yeux ou les tripes selon ton humeur et les ferai bouffer à quelqu’un. Alors évidemment, t’as refusé. Tu t’es vite installée au Lancovit et tu t’es inscrite à l’Académie de Voleurs Patentés, ton grand rêve d'intégrer quelque chose qui ressemblait à une société d'espion se réalisait enfin. Ta petite vie commençait doucement, tu te faisais à l’idée que t’étais devenue comme une orpheline. Tu t’es tout de suite sentie moins seule quand tu as rencontré Comète. Un lien indestructible vous unit et il restera à tes côtés pour toujours, prêt à tout pour toi, comme toi pour lui. T’as passé quelques années plutôt tranquilles si on tient compte des immondicités que t’as vécu étant plus jeune. Petit à petit, la douleur paraissait moins forte. Elle ne s’en allait pas et ne s’en irait jamais mais tu parvenais à l’oublier un peu. Tu as ensuite rencontré quelqu’un qui a changé le cours de ta vie. C'est une jeune femme pas comme les autres. Rien de tel que Mara’tylanhnem Duncan pour vous combler de bonheur. Enfin… Y avait quand même une limite. La limite n’était autre que son frère jumeau Jar, en toute sa splendeur. Comment t’as fait pour tomber amoureuse d’un être pareil ? D’un des pires connards existant sur la planète ? D’un des pires manipulateurs égocentriques mégalos qui existent ? Putain, pourquoi t’arrive pas à te détacher de lui ? Tu en es tout simplement incapable aujourd’hui et c’est principalement de sa faute si aujourd’hui tu te sens comme ça. Humiliée, brisée en miettes. Tu essuies tes joues d’un mouvement brusque de la main, tu veux pas passer pour une faible alors que tu ne l’es pas. Non toi t’es forte, tu vas te relever et tu casseras tout sur ton passage si on te cherche. Tu te contredis parce que d’un côté t’es la fille forte que tout le monde connait, t’es la fille qui se soucie des autres. Mais de l’autre… T’es détruire et tu te fous de la vie, plus rien ne te blesse car t’es déjà trop anéantie. Mais tu vas t’en remettre. Et tu dois essayer à tout prix. Sinon, ta vie sera encore plus foutue. Tu regardes vers la droite, là où se tenait Jar quelques temps auparavant lors de ce fameux bal. Tu te rappelles ses mots, ceux qui t’ont réduite en morceaux. « Tu sais quoi, la seule raison pour laquelle j'ai voulu me rapprocher de toi, c'est que je pensais que tu pourrais espionner tout ce que fait ma sœur pour moi. » Pour un coup bas, c’en était un. Quand t’as entendu ça tout s’est arrêté instinctivement, t'avais le cœur au bord du gouffre. T’aurai voulu lui casser la gueule, lui dire que t’étais une fille bien et qu’il te méritait pas mais pourtant tu l’aimais quand même. T’aurai adoré lui cracher dessus, séparer sa tête de son corps à ce moment là. T’aurais vite regretté mais c’est qu’un détail dans l’histoire parce que c’était lui le fautif. C’était de sa faute si tu devenais comme ça, enfin en partie. Tu serres les poings en te remémorant ses autres phrases. Il parlait d’une voix calme de sa belle voix grave : « Je ne suis pas quelqu'un de bien. Tu le sais, alors pourquoi tu t'accroches à moi ? » Tu t’accroches à lui c’est vrai mais tu le fais parce que tu l’aimes et tu peux pas arrêter ça, c’est comme ça. T’aurais aimé jamais le rencontrer si ça t’avais évité de souffrir autant. T’aurais aimé jamais connaître le malheur. En fait t’aurais aimé ne pas connaître ce monde. Peut-être que tu aurais eu une chance d’avoir une belle vie. Tu regardes à nouveau vers la ville et tu te dis que tu mérites d’être heureuse, alors pourquoi le sort s’acharne contre toi ? Pourquoi tout ce qui arrive te fait du mal ? T’es pourtant pas dépressive alors c’est quoi le problème ? A cause de quoi t’es comme ça ? A cause de qui ? De lui. Il est la cause de la plupart de tes tourments, il va te réduire à néant. Tu penses bien que t’es foutue mais tu as quand même de l’espoir. Alors c’est ce que tu continues à faire, à espérer. Que plus le temps passe, plus les blessures s’effacent. Que plus les choses avancent, plus tu récupéreras en silence.


derrière l'écran

« Que pensez-vous des Sangraves ? » Je ne sais pas. Je pense avant tout qu'ils ont leurs raisons de faire ce qu'ils font. Je ne suis pas la personne à qui il faut demander son avis, je ne suis pas une personne qui juge. Mais je dirai que ce ne sont pas mes affaires, ils ont les leurs et j'ai les miennes.


« Vous trouvez quelqu'un dans une très mauvaise situation qui pourrait le conduire à la mort. Vous pouvez le tirer de là, mais c'est à vos risques et périls, vous pourriez succomber vous aussi. Que faites-vous ? » Je pense que j'hésiterai beaucoup avant de faire quelque chose, soit ne rien faire soit sauver la vie de cette personne. C'est assez compliqué à vrai dire... Je n'ai pas envie de risquer ma vie pour un inconnu, mais si c'est quelqu'un que je connais et que j'apprécie je la sauverais, je n'ai pas envie d'avoir la mort de quelqu'un que j'aime sous la conscience. J'ai déjà beaucoup trop enduré.

« Vous vous trouvez devant une table sur laquelle sont disposés quatre objets : une part de gâteau, un couteau, un vieux grimoire et un bijou resplendissant. Vous ne pouvez en prendre qu'un seul avec vous. Lequel choisissez-vous ? »J'ai bien assez d'armes comme ça grâce à mon métier et je suis assez forte en combat pour me passer d'un couteau. Je ne suis pas très gourmande alors je laisserai le gâteau. Le bijou je peux très bien le voler, je suis une pro dans ce domaine. Je choisis le grimoire, il doit sûrement y avoir des trucs intéressants dedans.

« Seriez-vous capable de tuer si vous pensiez avoir de bonnes raisons de le faire ? »
C'est une question difficile. Avant, j'aurai hésité longtemps face à ça. Mais je me dis que, si j'ai de bonnes raisons je pourrai très bien tuer quelqu'un voir plusieurs personnes. Je n'aurai pas à culpabiliser si je n'aime pas la personne, je serai débarrassée pour de bon. Regardez, j'ai bien emmené ma mère en prison et elle attend d'être jugée, j'en suis pas morte. Je pense être parfaitement capable de tuer.

 



fiche by Anthemis.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.




real
« you think you know death, but you don't. not until you've seen it. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4869-amber-9650-pain-never-disappear-we-just-learn-to-live-with-it
Jar'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   Lun 26 Déc 2016 - 23:05

Moi aussi je t'aime Conjointe. I love you

Re-bienvenue Ambou, finis vite ta prez que je puisse lire ta nouvelle histoire :DD
(non je dec, prends tout le temps qu'il faut)

edit : TA PREZ EST TROP COOL ! En fait je dirais pas qu'Amber est dark, enfin si mais plutôt dans le sens déprimée. Et Jar est trop un bâtard hahaha n'empêche qu'il occupe quoi, le tiers de ton histoire


Bend the knee to your emperor.



Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   Lun 2 Jan 2017 - 16:29

Ambou a écrit:
Voleuse Patentée, c’est un peu compliqué par contre par rapport à l’Académie où elle a été. Elle a vécu au Lancovit et je l’ai foutue dans l’Académie là-bas sauf que j’ai RP avec Dédé et Mara, qui sont à l’Académie d’Omois. Donc c’est la merde concernant quelle Académie, mais sinon tout va bien je crois
Sans dec jusque là tout était parfait, c'était cool, j'avais pas à réfléchir, et alors là c'est devenu trop compliqué, j'ai dû me concentrer pour comprendre ce que tu baragouinais... XDDD

Ambou a écrit:
Tes yeux tombent
T'imagine pas l'image que j'ai eu omg. O_O

Et en vrai, comme Chéris, je pensais pas qu'Amber c'était une meuf aussi torturée dans sa tête. Oo Elle est grave, on dirait presque Angie (d'ailleurs le "Tu sentais que si tu partais avec elle tu la tuerais, que tu lui arracherais les yeux ou les tripes selon ton humeur et les ferai bouffer à quelqu’un." ça m'a fait vaguement penser à quelqu'un... :a: )

Bon pour moi, c'est super bien (bordel pauvre Amber j'ai trop pitié d'elle du coup XDDD), à part deux détails que j'ai pas trop captés :
• Amber a refusé de vivre avec sa mère sur AM... Mais elle avait quel âge à ce moment là ? Parce que déjà que sur Terre une fille vivant toute seule et n'ayant pas au moins 16 ans va avoir du mal à survivre, alors imagine sur AM quoi. XD
• (Bon ça c'est pas forcément utile pour l'histoire, c'est plus ma curiosité :) pourquoi la maman d'Amber a tué son papa ? DDD8

PS : Pardon du retard, j'ai complètement zappé de mater les nouvelles prez. D8





Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Employé dans une usine technicomagique
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   Sam 7 Jan 2017 - 2:35

C'est pas ce que j'ai dit. Je savais que c'était le zbrol dans la tête d'Amber (j'en suis quand même en partie à l'origine, cf les RP Amber/Jar). Mais quand elle écrivait sa prez, Ambou a dit qu'elle allait montrer une part beaucoup plus sombre de son perso - et c'est vrai, mais dans le sens déprime, au bord du craquage, plus que "méchante" (même si elle le devient un peu aussi, ça se voit dans son caractère qu'elle est plus froide et plus instable).
Bref, ça dépend de ce qu'on entend par "dark".

Par contre non, je ne pense pas qu'elle soit comme Angie. Elle est plus dans une mauvaise passe, mais elle ne va pas se transformer en psychopathe du jour au lendemain. En tout cas je ne l'espère pas pour elle (mais de toute façon le Tamber va l'aider à remonter la pente et à se venger <3)


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts


MessageSujet: Re: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   Dim 8 Jan 2017 - 14:28

Laara > Oui c'était un peu le bordel cette histoire enfin ça l'est toujours d'ailleurs mais j'espère ne pas être la seule à être paummée là desss XD
Ah oui non ses yeux ne tombent pas réellement t'inquiète pas :') 
ouais t'as vu elle fait un peu pitié en fin de compte la pauvre enfant. Uh elle avait 13 ans il me semble mais j'avais pas pensé à ce détail quand j'ai fait sa prez y a trois ans XD Et elle l'a tué car elle était un peu malade dans sa tête XD bon j'ai imaginé ça y a peu de temps genre l'année dernière mais elle est folle et comme preuve il peut y avoir le rp avec Mara à Selenda, elle voit sa mère après je sais plus combien de temps et tout. Si tu veux je t'envoies le lien xD Et donc voilà, après est ce que je précise certains de ces trucs dans l'histoire ou pas ? 
Ahah ouais elle est un peu torturée mais on s'adapte XD Et ouais j'avoue t'es trop responsable de son état psychologique en fait mdr Et oui l'ilnie t'as tout à fait raison, après je pense qu'elle ne sera pas déprimée tout sa vie il y aura du changement, elle va être froide et tout sans être au bout du rouleau je pense. Ah ouais ça tu peux pas en être sûre, l'ilnie, qu'elle ne deviendra pas une psychopathe :robert: *meurt* 

Bref désolée j'ai mis cinq cents ans à répondre XD J'espère que j'ai rien oublié. 
PS : #JesuisAmbar :l: #JesuisTamber :l: 



real
« you think you know death, but you don't. not until you've seen it. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4869-amber-9650-pain-never-disappear-we-just-learn-to-live-with-it
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.   

Revenir en haut Aller en bas
 
amber ▲ pain never disappear, we just learn to live with it.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» La Cascade de Pain : Illustration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Accueil :: PrésentationsPrésentations :: Présentations validées-
Sauter vers: