AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Accueil :: PrésentationsPrésentations :: Présentations validéesPartagez | 
 

 Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vany "The Heart" VonGauss


avatar

Age du personnage : quatre ans.

Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Très élevé



MessageSujet: Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss   Sam 24 Déc 2016 - 1:47


 
 

 Undyne Lightspear

 Tu vas devoir faire mieux que ça !

 
Derrière l'écran

 

Prénom (ou pseudo) : Axou

Âge : 24

Avez-vous lu les Tara Duncan ? Si oui, quels tomes ? All but the last

Vos activités préférées : La glande

Vos groupes/artistes de musique préférés : La k-pop

Vos livres/auteurs préférés : wallah

Vos films/réalisateurs/acteurs/séries préférés : wallah

Où habitez-vous ? (Simplement dire le pays.) Auvergne

Ce que vous préférez dans les forums : Sa faune et sa flore.

Est-ce votre premier forum ? Du tout.

 

 
Votre Personnage

 

Nom(s) : Lightspear (Von Gauss)

Prénom(s) : Undyne (Vaneloppe)

Surnom(s) :  La justice borgne

Sexe : Féminin

Orientation Sexuelle : Elle même ne le sait pas. Pan?

Race(s) : Triton ? Un truc de ce style la

Âge du personnage : 26 ans pour elle (4ans)

Métier : Chasseuse de prime et justicière

Résidence : Réponse Les routes

Niveau de magie : Elle n’a pas de magie dans le sens comment du terme. Par conséquent, se référer à la partie pouvoir.


Niveau de combat :Elevé (voir pouvoir)
[

Familier : Non

Pouvoir : Le principe est simple. Sous cette forme, Undyne est capable de matérialiser des lances de lumière solides, qui n’ont rien de bien particulier par rapport à des lances normales, mise à part qu’elle brille et du coup c’est hyper méga classe (et ça peut faire lampe torche). A leur apparition, elle peut les envoyer (une fois seulement), dans une direction (en général, un méchant), histoire d’exposer au monde ses boyaux et les qualités d’un bon empalement des familles. Mis à part cela, elle peut seulement décider du moment où la lance se dématérialise (ce qui arrive sinon au bout de quelques minutes, ou si Undyne s’éloigne d’un peu trop.) Bien entendu, elle peut en invoquer dans ses mains et s’en servir comme d’une arme classique, et c’est la forme de combat dans laquelle elle excelle : une grosse armure et plein de lance. Très efficace. Elle pourrait arrêter une charge de pégases à elle toute seule. Sinon, par rapport à son semblant de race, elle peut respirer et nager sous l’eau avec aisance, tout en pouvant vivre sur la terre ferme sans inconvénients (ce qu’elle préfère, d’ailleurs).

Enfin, par rapport à l’IA en elle-même, Undyne n’a accès à aucun des pouvoirs que l’IA possède normalement. La seule exception à cette règle est un bypass qui s’enclenche uniquement dans un cas particulier : si, dans un moment où Undyne peut craindre pour sa vie, les facultés de transmissions du corps hôte sont brouillées (ce qui correspond à l’impossibilité pour Vaneloppe de récupérer les données recueillies). Cela entraine un protocole d’urgence dont Undyne ne se souviendra pas (si elle survit).

Description physique : Initialisation des variables de physiques. Préparation de la matrice 3D. Matérialisation en cours.
La structure corporelle commença à se forme sur la plateforme de création d’avatar. Vaneloppe l’avait choisi plutôt grande, du genre un bon mètre quatre-vingt-dix. Undyne devait en imposer et elle avait donc mis un point d’honneur à la rendre… ba… imposante. Le processus continua et la guerrière était terminée. Enfin, peut-être un peu trop nue pour être présentable. Cela laissa cependant la possibilité à l’IA de vérifier que tout était en ordre. Il y avait le bon nombre de jambe, de bras, d’oreille et de nez, mais pas d’œil. Vaneloppe ne lui en avait, sciemment, fourni qu’un seul, jaune et brillant d’intensité. Elle porterait un bandeau de pirate, ce serait plutôt cool. La musculature puissante, fruit d’un entrainement (virtuel hein), long et intense, se dessinerait parfaitement quel que soit les vêtements qu’elle mettrait par-dessus et dissuaderait les plus téméraires de se frotter à elle. Elle avait choisi de lui laisser une peau bleue, presque grise, à la frontière entre l’écaille et le derme humain classique. Cela allait à ravir avec ses autres attributs marins, à savoir de ravissantes oreilles palmées (merci L’ilne), mobile et très efficace sous l’eau. Elle l’avait affublé d’une longue chevelure rouge éclatante, qui allait pourtant bien avec la couleur de sa peau.
Elle matérialisa le bandeau, un petit pendentif représentant un coeur, et des vêtements casuals, un debarder noir et un pantalon de toile de la même couleur. Cela lui allait plutôt bien et elle était assez agréable à regarder (quand on aime le genre poisson). Son sourire très dentu lui allait à ravir et elle semblait prête à dévorer n’importe quoi avec appétit et intensité. En fait, elle transpirait l’intensité. Rien de ce qu’elle ferait ne serait pas fait avec 140% (wink Russia) de ses capacités.
Elle testa ensuite avec l’armure, qu’elle voulait massive et agressive. Noire, avec des pointes en guise d’épaulière. Le casque masquait complètement son visage malgré un visière qu’elle pourrait remontait, et ferait son office quant à l’aspect effrayant de la guerrière. Elle serait une Némésis pour les criminels, et ils devaient la voir en tant que tel.
Après une rapide inspection, Vaneloppe fit satisfaite et fit disparaitre le modèle. Elle pourrait bientôt commencer.


Description mentale :Il est assez facile de cerner Undyne. Elle est un archétype sur patte et remplie parfaitement le rôle de justicière passionnée que Vaneloppe lui a donné. Undyne deteste donc l’injustice, les voleurs, les tricheurs, les assassins et tout ce qui s’assimilent de près ou de loin au non-respect de la loi. Mais que si la loi est juste, bien entendu. Undyne pourrait tout à fait se retrouver à la tête d’une faction rebelle pour mettre à bas un tyran (comme Jar, par exemple). Elle incarne une certaine droiture et s’impose un code de conduite strict duquel elle ne s’écarte jamais. Rien de bien original, on y retrouve des choses comme « on ne tue pas d’innocents » etc…
Ensuite, Undyne vit toujours tout à fond. Quand elle s’investit d’une mission, d’un but, elle mettra tout en œuvre pour l’accomplir, y compris démolir trois maisons, se casser les deux jambes et manger un gâteau entier. Oui, tout ça. Les gens ont très rapidement compris qu’il ne fallait pas la lancer dans n’importe quoi et ne surtout pas la mettre au défi de faire quoi que ce soit. Ne lancez jamais une partie de « t’es pas cap » avec elle…
Son tempérament un peu particulier fait qu’elle n’a pas forcement beaucoup d’ami permanent, les gens étaient plutôt prudents et préférant se sauver assez rapidement après avoir compris l’ampleur de la tâche qui les attendait en restant à ses côtés. Mais elle n’en tient pas rigueur, car, si elle apprécie la compagnie d’autres êtres pensants, son investissement dans sa quête de justice lui permet d’affronter sans grand effort la solitude.
Elle est un peu crédule et il est parfois possible de lui faire croire un peu n’importe quoi, mais gare à celui qui l’a dupé si elle se rend compte de la supercherie.
Chez les gens, elle apprécie exactement ce qu’elle est. Undyne adore que les gens se donnent un fond, même dans des trucs futiles, tant qu’on y va à 100%. La justice, la loyauté et le sacrifice de soi aussi, bien entendu.
Dans les trucs plus communs, elle apprécie la cuisine, qui est son passe-temps favoris après le cassage de gueule de malfrat.


Histoire :Lancement des algorithmes d’écriture. Récupération des données temporelle d’environnement. Création des relations avec des entités ayant existées.
Undyne n’a pas vraiment de souvenir de son enfance. Elle ne sait pas qui sont ses parents, ni même qui l’a élevée. Elle s’en fiche un peu, de toute façon. Ses premiers souvenirs, elle les a dans une mine de sel magique, travaillant comme esclave pour les Salterens. Peut-être était-elle née ici ? Elle n’en savait rien et n’avait trouvé, à ce jour, encore personne capable de l’identifiée à une race connue d’Autremonde, et était souvent prise pour un membre du peuple des eaux génétiquement dégénéré à force de trop d’hybridation.
La vie d’esclave était dure. Mais elle forge le caractère, et s’il y avait bien quelque chose qu’Undyne pouvait revendre, c’était de l’énergie et de la volonté. De toute façon, dès lors que l’on était trop faible ou qu’on montrait un manque de motivation, les Salterens étaient enclins à donner une mort douloureuse qu’elle ne préférait pas connaître.
Elle ne sut trop dire quand elle découvrit son don, mais elle devait bien avoir une dizaine d’année quand elle en eut la première démonstration. Elle eut de la chance que cela n’arrive pas en présence d’un de ses tortionnaires, car elle n’aurait pas fait long feu sinon. Quand on se rend compte que quelqu’un peut faire apparaitre des lances de lumière sur demande, on flippe un peu pour sa mine et sa sécurité. Undyne, ne chercha pas pour autant à s’en servir. Comme tout don, celui-ci étant d’ailleurs inexpliqué jusqu’à ce jour, il était nécessaire d’en maitriser tous les tenants et aboutissants avant de faire quoique ce soit.
Le travail dans la mine avait forgé son corps, elle était athlétique et terriblement musclée. Comme beaucoup d’autres esclaves. Seul la menace des t’sils les empêchait de se révolter. Mais les pouvoirs d’Undyne lui donnait l’espoir de pouvoir un jour se sortir de là. Elle s’entrainait en cachette, la nuit, quand elle était certaine que personne ne la voyait.
Après six longues années, elle se sentait prête et avait commencé à créer un petit réseau de rebelle qu’elle avait mis dans la confidence. Ensemble, ils rassemblèrent des informations sur le fonctionnement global de la mine. La seule façon de se sortir de la mine était d’agir vite. Suffisamment vite pour récupérer les antidotes des t’sils avant que quoi que ce soit ne leur arrive. Et après un mois de préparation, Undyne se mit enfin en mouvement.
Elle n’était pas encore aussi puissante qu’aujourd’hui, mais elle était assez forte pour briser le mécanisme de la porte de sa geôle d’une lance de lumière, pour la quitter. Elle aurait pu partir seule, mais elle préférait mourir que d’abandonner d’autres comme elle à leur sort. Silencieusement, connaissant les mines comme sa poche, elle esquiva les rares patrouilles des Salterens souvent trop confiant dans leur toute puissance, pour s’approcher du point clé : la réserve des antidotes, qui était accessoirement le bureau du responsable du coin.
Elle entra avec fracas en défonçant la porte d’un coup d’épaule, et ledit chef la contempla, interdit. En même temps, qui s’attendrait à voir une femme poisson faire irruption dans son bureau, avant de vous ficher un long épieu de lumière dans le torse, vous clouant a votre siège ? Pas lui. Le cri de douleur qu’il poussa alerta le reste de la mine. Tant mieux. C’était ce qu’elle voulait. Il n’y avait qu’une porte, et elle clouerait sur place tous ceux qui oseraient la passer. Elle vérifia que les antidotes étaient bel et bien là, et elle sur que la lutte pouvait commencer. L’avantage de menacer tout le monde avec les T’sils, c’était qu’on avait une deadline de quatre jours avant de craindre pour sa vie, et elle avait tout loisir de prendre d’assaut la mine sans craindre pour la vie des autres. Elle avait choisi d’agir seule, pour ne pas impliquer qui que ce soit en cas d’échec et entama donc le long combat qui l’attendait.
Les premiers salterens tentèrent de passer la porte et se retrouvèrent très vite transpercés de toute part. Si bien que bien vite, plus aucun ne se risqua à entrer. C’était donc pour elle le moment de sortir. La purge de la mine lui prit de nombreuses heures, et les autres esclaves s’étaient joints à la lutte une fois qu’elle fut certaine de la réussite probable de leur entreprise. Et quand tous les salterens furent tués, ou qu’ils se soient rendus, tous acclamèrent Undyne. Mais elle n’en avait que faire, elle n’avait pas fait ça pour la gloire.
La suite était plus compliquée. Dans le désert, un groupe d’esclave peut difficilement survivre, et il fallait préparer la sortie aussi minutieusement que la libération de la mine. Heureusement pour eux, ils étaient relativement proche de la frontière, et avait assez d’antidote pour se permettre une traversée du désert. Une nouvelle vie pouvait commencer. Cependant, Undyne, ainsi que les plus courageux ou vindicatifs des esclaves, créèrent une petite bande dont l’objectif était l’attaque et la libération d’autres mines.
Si cela fonctionna bien au début, le groupe n’étant pas très connu et pouvait agir sans encombre, mais bien vite, une force conséquente fut créée pour les arrêter et après une bataille sanglante, les quelques survivants préfèrent fuir plutôt que de continuer le combat. Malgré sa détermination, Undyne dut se résoudre à faire de même. Il était impossible de survivre seul dans ce désert. Elle partit donc pour le monde civilisée, qu’elle commença aisément, ayant volée une quantité suffisante de sel magique pour se créer un petit pécule de départ, et elle se mit en quête d’un maitre d’arme. Elle avait déjà décidé de sa vocation, et ce serait le combat. Ses pouvoirs étaient aussi puissants qu’uniques mais pas forcément suffisant pour survivre. Elle voulait apprendre. Le combat, et la cuisine (mais ça, elle le fit toute seule).
C’est ainsi qu’elle fit la connaissance d’un vieux soldat, Mordecaï, qui avait certes fait son temps mais qui avait vécu son lot de combat, ce qu’Undyne recherchait. Il accepta de la prendre comme élève et parfaire son entrainement. La jeune guerrière ne fut satisfaite de ses progrès qu’après dix longues années d’apprentissage, et la fin de celui-ci tomba à pic puisqu’elle commençait à manquer d’argent. Assez fier de son élève, Mordecaï lui avait fait forger une armure qu’il trouvait parfaite pour elle, bien qu’au style un peu douteux, mais Undyne ne s’en formalisa pas et l’accepta avec joie à son départ.
Sa vraie vie commençait. Et j’entends par là, que c’est à ce moment-là de ses souvenirs que Vaneloppe a matérialiser pour de vrai le corps d’Undyne et s’est incarnée dedans. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver sa vocation. Si elle ne pouvait pas retourner dans le désert pour libérer tous les esclaves, elle pouvait lutter pour la justice partout où elle irait, si bien qu’elle se mit à parcourir le monde en tant que chasseuse de prime. Eliminer des monstres, des brigands, des pirates. Elle ne refusait rien, et elle se fit une certaine réputation dans certains coins d’Autremonde.
Voila deux années que celle qui était maintenant connue comme le bras armé de la Justice arpente ce monde, à la recherche d’un contrat quelconque ou d’une personne en détresse.


Votre perso est interviewé !


« Que pensez-vous des Sangraves ? »
Ces infâmes suppôts maléfiques ne méritent que la mort (en toute amitié bien sûr)

« Vous trouvez quelqu'un dans une très mauvaise situation qui pourrait le conduire à la mort. Vous pouvez le tirer de là, mais c'est à vos risques et périls, vous pourriez succomber vous aussi. Que faites-vous ? »
Le risque fait partie de ma vie et de mes missions. Pourquoi ma vie aurait-elle plus de valeur que celle d’un innocent ?

« Vous vous trouvez devant une table sur laquelle sont disposés quatre objets : une part de gâteau, un couteau, un vieux grimoire et un bijou resplendissant. Vous ne pouvez en prendre qu'un seul avec vous. Lequel choisissez-vous ? »
Le bijou, j’imagine, s’il n’appartient à personne.

« Seriez-vous capable de tuer si vous pensiez avoir de bonnes raisons de le faire ? »
Demandez au dernier sangrave que j’ai croisé.


 
Vous et le forum

 

 Etes-vous le 2ème, 3ème ou 4ème compte d'un membre déjà présent sur le forum ? Si oui, de qui s'agit-il ? C’est une version différente de la fiche de Vaneloppe ;)

 Si vous avez répondu non à la question précédente, comment avez-vous connu le forum ?   Réponse

 Avez-vous des idées ou des remarques à nous faire partager pour améliorer le forum ? Si oui, lesquelles ? Wallah jsuis dans l’equipe de modo, je le fais déjà (un peu)

  Si vous êtes nouveau, souhaitez-vous qu'on vous attribue un parrain ? Oh ouais trop ! (lulz)


 

 
Autre

 

 Code 1

 Code 2

 

 
Fiche codée par Fangs de Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3842-vaneloppe-von-gauss
Loup


avatar

Age du personnage : 2642 ans

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss   Sam 24 Déc 2016 - 2:27

Thug life
J'lis ça après


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss   Lun 2 Jan 2017 - 18:07

Oreilles palmées.... °_°
En vrai j'ai vu la scrollbarre qui était vachement longue et j'ai eu peur d'une remake de la fiche de Tara, et, je sais pas comment, j'ai trouvé le courage de lire, et puis finalement je la trouve pas si longue, donc merci d'avoir eu pitié de ceux qui la lisent. XDDD
Bon bah t'es déjà validé, mais je le dis quand même : je te valide. =3





Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss   

Revenir en haut Aller en bas
 
Undyne Lightspear, premier avatar personnel de Vaneloppe Von Gauss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème avec mon avatar sur steam
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Accueil :: PrésentationsPrésentations :: Présentations validées-
Sauter vers: