AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Planètes/Lunes :: TerrePartagez | 
 

 Le chant du monstre [Neela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jar'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Le chant du monstre [Neela]   Sam 5 Mar 2016 - 23:41

Le chant du monstre
   feat. Neela C. Tamahees
La gare était presque vide lorsque Jar descendit du train, l'esprit encore embrumé de s'être assoupi pendant le voyage. On était à l'heure bleue, celle où le jour et la nuit se confondent. Quelques étoiles commençaient timidement à apparaitre, seules compagnes d'une lune unique. Ici, pas de tapis volants pour encombrer le ciel. Dommage pour Jar, qui aurait préféré ça aux transports terriens, beaucoup plus lents.

Il ne comprenait pas comment sa grand-mère avait pu s'installer volontairement dans un monde aussi archaïque. Mais malgré toutes ses excentricités, Isabella Duncan était peut-être la seule personne de sa nouvelle famille qu'il ne méprisait pas, avec Lisbeth, et il avait l'impression que c'était réciproque. C'est pourquoi il était venu lui rendre visite sur Terre, dans son manoir du sud de la France. Cela faisait plusieurs années que son séjour forcé chez elle avait pris fin, mais le nombre de semchanachs qui causaient des problèmes parmi les terriens n'avait pas baissé. La sortcelière avait donc fort à faire. Si bien qu'elle avait profité de la présence de son petit-fils pour le convaincre de l'aider dans une tâche qu'elle n'avait pas le temps d'effectuer. L'affaire en question n'avait rien de compliqué. On soupçonnait une sirène de s'être installé dans une petite ville côtière, et d'user de ses pouvoirs sur ses habitants sans défense. Jar devait la neutraliser et la ramener sur Autremonde, où il la remettre aux mains des autorités. On ne terrorisait pas les terriens impunément.

Il trouvait tout de même incroyable qu'on ne dépêche pas plus de personnes pour gérer ce genre de fauteurs de troubles. Enfin, il valait mieux se mettre à la recherche de la sirène sans tarder, s'il voulait terminer ça rapidement. Il sortit de la gare en suivant les autres voyageurs. Il ne savait pas exactement où elle se trouvait, alors il déambula dans les rues du centre-ville. Il n'y avait pas un chat. Il ignorait si c'était normal ou s'il devait s'en inquiéter. Un son lointain éveilla alors son attention. Sans trop savoir pourquoi, il se mit à marcher dans sa direction. Cela ne ressemblait à rien qu'il n'ait jamais entendu. C'était un chant qu'on aurait dit sorti tout droit des profondeurs de la terre, au timbre suave, presque irréel. Il se laissa guider jusqu'à se retrouver devant une auberge, la seule qui semblait ouverte dans les environs. Intrigué, il franchit la porte laissée ouverte.

Une femme chantait, debout près du bar. Tous les regards étaient rivés sur elle, en particulier ceux des hommes. Personne ne prononçait un mot, chacun observant un silence religieux, ne souhaitant pas interrompre ce qui ressemblait à une apparition céleste. Jar avait l'habitude de croiser des personnes à la beauté surréaliste sur Autremonde, mais là, parmi ces gens ternes et quelconques, elle détonnait de par sa beauté. Ses cheveux de jais coulaient sur ses épaules et il avait du mal à détacher ses yeux de ses traits d'une sensualité désinvolte. Son chant emplissait toute la salle, jusqu'à éclipser le reste, comme si le monde autour n'existait plus. Dès qu'il la vit, le jeune homme sut que c'était elle qu'il était venu chercher.

Il se fraya un chemin dans l'auberge bondée et s'installa à une table vide. Personne ne vint le voir pour lui demander ce qu'il désirait boire, comme si les serveurs eux-même ne savaient pas très bien ce qu'ils faisaient là. C'était en tout cas l'impression qu'avait Jar. Il devait y avoir une erreur. Une créature aussi ravissante ne pouvait pas être la source des problèmes dont on l'accusait. Il fallait qu'il éclaircisse cette affaire, il l'avait promis à... Qui, déjà ? Mais plus tard. Pour l'instant, il devait se laisser bercer par la mélopée enchanteresse. Rien d'autre n'avait d'importance.

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.



Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Neela C. Tamahees


avatar

Age du personnage : 25 vagues écumées de déréliction.

Familier : Aucun petit animal aux yeux dorés à mes arrières. Fort heureusement.
Couleur de magie : Varie entre le vert algue et le vert oxyde.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : .
Résidence : .
Dans le sac : .

Affinités : Je suis tristesse. Je suis haine. Je suis solitude, et désespoir.

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Dim 6 Mar 2016 - 4:32



Le chant du monstre..
(prévert) ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
Tous étaient béats d’admiration face à cette déesse à la voix séraphique. Ceux qui avaient pu profiter de son aria depuis déjà quelques temps, demeuraient là, les yeux livides. Ils étaient prisonniers de cette funeste mélodie. Impuissants, leur passion, leur désir, leur admiration s’exaltaient sous la mélopée de la sirène. Sa chevelure ondoyante coulait sur ses épaules, encadrait avec perfection son visage archangélique, et retombait en cascade dans son dos. Elle portait une longue robe, blanche, vaporeuse, qui lui donnait quelques airs de fantôme lorsqu’elle se déplaçait. Son récitatif, était tout simplement envoûtant. Sa voix se distinguait, autant aux cieux que dans les profondeurs. Il paraissait, à certain moment, que tout un ensemble vocalisait dans la salle. Le son se répandait, avec une puissance et une profondeur naturelles.
 
Lorsque Neela remarqua le jeune homme qui venait d’entrer, et qui s’ajoutait à tous les transportés déjà présents. Un sourire se peignit alors sur ses lèvres charnues. Sa silhouette gracile se mut alors dans la salle, avec une élégance, une légèreté, un charme tout simplement indéfinissable, sous les regards admiratifs. Elle faisait quelques fois l’aumône d’un regard, avant de reprendre sa route vers l’autre bout de la salle. Et alors, le rêve disparut pour laisser place au cauchemar. La sirène, commençait à mêler des éclats de voix, à vous en rendre sourd à son chant, de manière totalement spontanée. Comme si elle ne cherchât plus à atteindre et émouvoir les cœurs et les âmes, mais plutôt à les anéantir et les briser. Les vitres et les verres éclatèrent. Les poteaux, qui soutenaient l’édifice se fendirent. Des fissures ne tardèrent pas à apparaître sur les murs. La bâtisse se mit à s’écrouler, alors que nombreux de ses spectateurs se tenaient là, sans que la moindre panique ne vienne affecter leurs mines ensorcelées. 
 
La sirène disparut, dans un éclair vert, les laissant seuls à leur sort.
(c) AMIANTE







«Angel singin' in the ocean of evil»
(c) ystananas





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3993-leyla-d-el-mar
Jar'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Sam 19 Mar 2016 - 19:05

Le chant du monstre
   feat. Neela C. Tamahees
Jar eut l'impression de s'éveiller d'une torpeur angélique, pour se retrouver plongé dans une réalité cauchemardesque. Cela paraissait poétique ainsi formulé, mais croyez-moi si je vous dis que la situation n'était pas jolie à voir. On aurait dit qu'un tremblement de terre avait secoué l'auberge pour la détruire en morceaux. Les murs s'écroulaient, des colonnes entières avaient été brisées, et le plafond que rien ne soutenait plus s'effrondra sur lui-même. Des gens criaient, Jar crut même entendre un enfant pleurer. Il devait y avoir des habitants à l'étage. Il vit des corps ensevelis sous les gravats, des personnes courir vers la sortie sans la trouver, condamnée par des morceaux de murs et de plafond qui leur barraient le chemin. La poussière qui s'effritait de partout l'obligeait presque à fermer les yeux. Il n'avait pas le choix. Il devait user de ses pouvoirs, et au diable la loi du secret.

Il ouvrit les bras et ses poings fendant l'air s'illuminèrent d'une lumière violette. Quelque nonsos interloqués tournèrent le regard vers lui. Il rassembla toute la puissance dont il était capable et soudain lâcha sa magie. Grâce aux enseignements de son père et de ses disciples, il n'avait jamais besoin d'incanter, ce qui lui faisait gagner un temps précieux. Les jets de lumière mauve touchèrent l'auberge entière, aveuglant tout le monde autour de lui.

Le chaos s'arrêta brusquement. Tout ce qui était en train de s'effondrer se figea, les débris en plein vol restèrent suspendus en l'air. Même les derniers nonsos debouts s'immobilisèrent, interdits.

- Ne restez pas plantés là, bougez les pierres pour dégager les blessés. Allez me chercher ceux qui se sont barrés dehors et ramenez-les ici. Maintenant !

Jar s'exaspéra devant leurs expressions abasourdies. Quoi, c'était si incroyable que ça de voir un gamin de dix-sept ans prendre les commandes ? Ou alors c'était le fait de voir quelqu'un pratiquer de la magie qui les étonnait ? Il n'avait pas le temps de les convaincre de lui obéir, il lui fallait agir très vite. Chaque seconde qui passait était une occasion de plus pour cette petite pute de s'évanouir dans les airs et de se débrouiller pour ne jamais être retrouvée. Il maitrisa le Levitus pour déposer en douceur ce qui était resté suspendu en l'air sur le sol. Puis il consolida les murs et répara les colonnes brisées pour que le bâtiment redevienne comme avant. Il recréa le plafond, qui heureusement n'avait pas eu le temps de s'écrouler entièrement.

Une fois que l'endroit fut sécurisé, il sortit sa boule de cristal d'un geste pressé et composa le numéro de sa grand-mère. Celle-ci ne se trouvait pas au manoir, ce qui ne l'empêcha pas de décrocher rapidement. Elle devait savoir qu'il ne l'aurait pas appelée à moins d'avoir une très bonne raison.

- Isabella, j'ai besoin de renforts en urgence, débita-t-il sur un rythme rapide. Oui, tout de suite. La sirène a détruit une auberge. Il y a beaucoup de blessés, peut-être une cinquantaine de témoins. Sans oublier le voisinage. Oui. D'accord. Mais qu'est-ce que je pouvais prévoir ! Sa voix a des pouvoirs de manipulation mentale. Oui, sa voix, pas sa magie. Occupez-vous des nonsos, je me charge d'elle. Je raccroche.

Tout en parlant, il distribua des Reparus à tous les blessés qu'il trouva. Ces terriens mettaient ses nerfs à bout, tant ils lui faisaient perdre du temps. Et sa grand-mère qui lui reprochait de ne pas l'avoir vu venir. Il n'était pas devin non plus, il ne s'était jamais douté que ce genre de magie puisse exister. Il étudierait cela de très près, une fois rentré sur Autremonde. Pour l'heure, ce qui importait le plus était de retrouver la fauteuse de troubles.

Sans perdre plus de temps, il invoqua un sortilège de lévitation sous les yeux des nonsos. Les sorts d'oubli effaceraient toute trace de surnaturel de leurs mémoires, de toute manière. Il réapparut à l'extérieur de l'auberge. Des lumières s'étaient allumées aux fenêtres voisines, des hommes et des femmes erraient dans la rue. Tachil et Mangus, ou peu importe qui Isabella lui avait envoyé en renforts, s'occuperaient de leur effacer la mémoire. Au train où allaient les choses, la ville entière subirait des perturbations.

Le jeune sortcelier n'avait pas le temps de quadriller la ville. Il lévita dans les airs jusqu'à s'élever au-dessus des toits. Ses yeux fouillèrent la ville en contrebas, mais il n'y avait aucune trace de la sirène. Ça n'avait pas d'importance, il la retrouverait quoi qu'il arrive. Il se dirigea en volant jusqu'à la plage qui bordait la ville. C'était l'endroit le plus logique, celui qui lui venait à l'esprit en premier. Il atterrit sur le sable fin, l'oeil aux aguets. Il ne s'agissait plus seulement de rendre service à sa grand-mère. Il en faisait une affaire personnelle.

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.



Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Neela C. Tamahees


avatar

Age du personnage : 25 vagues écumées de déréliction.

Familier : Aucun petit animal aux yeux dorés à mes arrières. Fort heureusement.
Couleur de magie : Varie entre le vert algue et le vert oxyde.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : .
Résidence : .
Dans le sac : .

Affinités : Je suis tristesse. Je suis haine. Je suis solitude, et désespoir.

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Sam 9 Avr 2016 - 5:22


LE CHANT DE LA SIRENE
Jar et Neela..





Dans un éclat de lumière qui irradia dans la nuit noire, la sirène réapparut. Sa robe, longue et immaculée, semblait encore conserver un peu des étincellements de sa magie. Avec légèreté, elle s’élança dans la pénombre. Déambulant dans les rues, égayée, enivrée de joie d’avoir détruit de nouvelles vies, Neela, évoluait. Sa silhouette gracile, semblait onduler. Oui c’était cela. Elle semblait exécuter une danse étrange, animée par une mélodie que seule elle semblait entendre. Et elle fredonnait, quelques fois, sa funeste mélodie. Une seule de ses notes, suffisaient déjà à les captiver. Elle y prenait une jouissance indescriptible. C’était si plaisant, et à la fois si malsain. Une fois son chant parvenu à leurs oreilles, ils n’étaient plus qu’une ribambelle de marionnettes spectatrices de leur propre trépas. Jusqu’ici, personne ne lui résista. Jusqu’ici, personne ne survécut à ses machinations. On entendait, souvent, aux informations que des bateaux s’étaient écrasés sur des rochers, que des bâtiments pourtant solidement construits s’étaient effondrés, ensevelissant violemment des personnes sous les décombres. Et si quelques exceptions, étaient secourues à temps, elles étaient bien incapables de décrire ce mal qui les frappa.

La ténébreuse, qui dansait encore, finit par arriver sur la plage. Elle rit encore pendant plusieurs instants, avant de se reprendre. Elle alla se poser face aux roulements de la splendide marée vengeresse. Elle se mit à nouveau à chanter. Son timbre se fit des plus rayonnants. Comme si elle cherchait à exprimer l’harmonie, et la paix qui régnaient en son âme en cet instant. C’est ici qu’elle comprenait que tuer, était une passion, une lubie. Que c’était ce pour quoi elle était faite. Sa voix se perdit en de sinistres rires, qui sous-entendaient une violente psychose. Puis, soudainement, elle se reprit, et cessa de rire. Elle croisa ses jambes diaphanes et repoussa sa chevelure de jais à l’arrière de ses épaules. Elle se mit calmement à songer, et à préparer sa prochaine machination. Mais ses lèvres s’entrouvrirent, lorsque soudain, un jeune homme qu’elle avait envoûté auparavant, apparut sur la plage. Qui était-ce ? Il semblait doté de pouvoirs similaires à ceux de la sirène. Tout-à-coup, une sorte d’intérêt, de fascination, germa en son sein. Il était bien le premier à ressortir vivant d’un des concerts de la dépravée. Avec malice, elle dissimula ses lèvres derrière ses doigts, et laissa échapper un rire fluet, qui perturba le silence apaisant de la plage, qui se voulait volontairement moqueur, provocateur.

Un nouvel aria, macabre et destructeur, résonna sur le rivage.  

Spoiler:
 

FICHE ET CODES PAR ILMARË




«Angel singin' in the ocean of evil»
(c) ystananas





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3993-leyla-d-el-mar
Jar'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Lun 11 Avr 2016 - 2:59

Le chant du monstre
   feat. Neela C. Tamahees
Tout d'abord Jar ne vit rien. Il faisait si noir qu'il avait de la peine à distinguer la mer du rivage. Seul le bruit des vagues retenaient le silence ; elles allaient et venaient, comme une respiration. Puis un rire s'éleva à quelques pas de lui. Il rappela aussitôt sa magie. Les flammes violettes apportèrent un peu de lumière, assez pour qu'il puisse voir le sol à ses pieds, mais pas au-delà. Idiot. Maintenant, elle te voit comme un phare et tu restes aveugle. Mais il préférait de loin garder sa magie allumée, pour anticiper les attaques, plutôt que de rester désarmé.

Un chant lui parvint alors, semblable à celui qui avait ravagé l'auberge. Porté par un instinct étrange, il se dirigea vers lui, comme attiré par la promesse que quelque chose d'extraordinaire se trouvait à cet endroit. Tout cela lui donnait une impression de déjà vu. Non, reprends-toi ! Elle recommence ! Il invoqua alors un bouclier, et la sensation se dissipa. Il l'avait échappé belle. Progressant entouré de son dôme translucide, il n'eut besoin que de quelques pas de plus pour l'apercevoir.

Elle était belle, indéniablement. Même sans l'effet de ses étranges pouvoirs, elle donnait l'impression d'une créature inoffensive, quoique sa beauté paraissait toute différente sans son charme irréel. Pourtant, son apparence n'avait pas changé. Jar s'en voulut de s'être laissé prendre dans un piège aussi grossier. Il y avait des femmes bien plus belles sur Autremonde, naturellement ou non, si bien que chacun se protégeait contre les charmes d'attirance mineurs. Celui de la sirène devait être beaucoup plus puissant, s'il avait pu percer ses défenses avec une telle facilité.

- Semchanach, j'ai été mandé par la Gardienne de la Terre pour mettre un terme à vos crimes. Au nom des lois d'Autremonde, je vous déclare en état d'arrestation.

S'il y avait une seule chose qui lui manquait de son séjour sur Terre, c'était bien de prononcer cette phrase. Il n'y avait rien de plus pompeux, mais il adorait. À croire qu'il avait raté une carrière dans la police. Quoique non, les jeux de pouvoir étaient beaucoup plus amusants.

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.



Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Neela C. Tamahees


avatar

Age du personnage : 25 vagues écumées de déréliction.

Familier : Aucun petit animal aux yeux dorés à mes arrières. Fort heureusement.
Couleur de magie : Varie entre le vert algue et le vert oxyde.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : .
Résidence : .
Dans le sac : .

Affinités : Je suis tristesse. Je suis haine. Je suis solitude, et désespoir.

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Mer 29 Juin 2016 - 3:24


LE CHANT DE LA SIRENE
Jar et Neela..





Elle le vit s’approcher, au loin. Savoir qu’il en redemandait encore fit naître un sourire sur le visage de la sirène. Si son souhait était de goûter encore une fois à son chant divin, rien ne l’en empêchait. Et Neela ne refuserait certainement. Alors qu’il commençait à être de plus en plus proche, et donc de plus en plus réceptif à sa mélopée, Neela descendit de son rocher. Et alors, sa voix splendide régna encore sur la plage, ensorcelant tous ceux qui l’entendaient. Mais son sourire disparut, car elle fut bien forcée de constater que cela n’avait eu aucun effet sur lui. Il lui déclara même qu’elle était en « état d’arrestation », montrant bien qu’il disposait de toute sa clarté d’esprit. Une vague grimace d’incompréhension sur le visage, Neela répondit, parlant pour la première fois de la soirée :

« Autremonde ? Qu’est-ce que c’est ? »

Son esprit se mit à étudier la situation. Il n’avait donc clairement rien à voir avec les humains ordinaires qu’elle avait eu l’habitude de croiser. Il possédait des pouvoirs magiques aussi, et qui plus est suffisamment puissants pour empêcher sa voix de l’atteindre. Il était bien le premier à lui résister. Et cela rendait les choses très intéressantes. En vérité, son discours, elle s’en fichait. Royalement. Ce qu’elle ne se retint pas de faire savoir, avec désinvolture, en balayant l’air de sa main. Le regard de Neela dévia vers les quelques humains qui avaient été attirés sur la plage.

« Hm… En réalité, je m’en contrefiche. »

Si le jeune homme avait su s’en protéger, ce n’était pas le cas de ceux qui avaient rodé dans les alentours. Des flammes vertes vinrent danser entre les doigts manucurés de la cruelle, après qu’elle n’ait incanté un carbonus. Alors qu’elle feignit de le diriger vers lui, elle préféra s’attaquer à des hommes et des femmes qui n’avaient aucune idée de ce qu’ils faisaient là. Elle en profita pour enflammer la plage par la même occasion, et masquer sa fuite par l’océan.



FICHE ET CODES PAR ILMARË




«Angel singin' in the ocean of evil»
(c) ystananas





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3993-leyla-d-el-mar
Jar'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : inexistant
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Empereur d'Omois.
Résidence : La suite la plus luxueuse du palais de Tingapour
Dans le sac : secret d'État. (de la paperasse, deux ou trois livres, des boules de cristal, des vêtements de rechange, des potions de soin et du poison, un taludi, un DRAC)

Affinités : Mara : sœur jumelle. On se croyait inséparables, jusqu'à ce qu'on prenne des chemins différents, trop peut-être. Malgré tout, on sera toujours là pour veiller l'un sur l'autre.

Tara : sœur ainée & ex-héritière du trône. Meurtre raté. Et pourtant tu t'es acharnée à essayer de me faire confiance. Je suppose que je te suis redevable maintenant. Fait chier.

Magister : "père" décédé. Vous m'avez tout appris. Jusqu'à ce que vous me laissiez tomber. Dommage pour vous.

Selena : "mère" dont j'avais oublié l'existence. Le temps ne se rattrape pas, alors qu'est-ce que ça peut bien faire si l'Amemorus a été levé ?

Amber : tu me crois si je te dis que je suis désolé ? Pour une fois, c'est sincère. Merci pour ton silence et tes confidences.

toi ? (MP si t'as envie d'un lien)

MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   Sam 23 Juil 2016 - 23:59

Le chant du monstre
   
ft. Neela C. Tamahees
Comment, "qu'est-ce que c'est" ? Est-ce qu'elle se moquait de lui ? Si elle avait été une simple sortcelière terrienne qui venait de découvrir ses pouvoirs, il n'aurait pas eu de mal à la croire, mais on parlait ici d'une sirène. Il ne fallait pas le prendre pour un abruti, non plus. On n'avait jamais entendu parler d'une sirène qui serait née sur Terre.

- Hm… En réalité, je m’en contrefiche.

Jar commençait à être particulièrement dérouté par cette femme au comportement étrange, quand celle-ci incanta un Carbonus. Il renforça aussitôt son bouclier. Son histoire n'avait décidément pas de sens. Où est-ce qu'elle aurait pu apprendre une incantation pareille, si ce n'était pas sur Autremonde ? C'est alors qu'elle changea de cible au dernier moment, et attaqua des badauds que son chant avait attirés sur la plage.

Des hurlements déchirèrent le calme nocturne. Jar se retourna et grimaça de dégoût devant les véritables torches humaines qui se consumaient devant ses yeux, à quelques dizaines de mètres à peine. Les flammes vertes leur léchaient le visage, déjà leurs vêtements se noircissaient, leurs corps se tordaient. La plage entière s'embrasait, dans un phénomène qui n'avait rien de naturel. Il se retourna à nouveau. La criminelle s'enfuyait déjà par la mer. S'il s'occupait des victimes, il n'aurait pas le temps de la poursuivre. C'était elle ou eux.

Il n'hésita pas longtemps. Poussé par l'adrénaline, il courut vers l'océan et plongea à son tour. Il mourait d'envie d'en savoir plus sur elle, sur ses pouvoirs si singuliers, fascinants même, mais il voulait aussi se venger de l'humiliation qu'il avait subie. Il n'avait que faire de deux ou trois nonsos ; il dirait à sa grand-mère qu'il n'avait pas pu les sauver.

Une fois dans l'eau, il se jeta un sort qui créa une bulle d'air autour de sa tête, comme un scaphandre transparent. Il pouvait désormais plonger la tête et respirer sans mal. Malheureusement pour lui, on y voyait encore moins sous l'eau que sur la plage. Il savait que la sirène n'était pas bien loin, mais il n'avait aucun moyen de savoir où, et cela l'exaspérait au plus au point.

- Revenez ! Je peux vous aider !

Un plan commençait en effet à se dessiner dans la tête du jeune homme. Un plan qui n'était encore qu'à l'état embryonnaire, mais qui pourrait porter des fruits très intéressants, si jamais il aboutissait.

© Gasmask    


Bend the knee to your emperor.



Multi-compte de Solveig, Keylo et Ace & Jeff Ducks :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4740-jar-9674-prince-d-omois#74782 http://tara-duncan.actifforum.com/t4619-jar-tylanhnem-duncan#73315
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chant du monstre [Neela]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chant du monstre [Neela]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Planètes/Lunes :: Terre-
Sauter vers: