AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Avr 2016 - 18:11

Emilie ne savait pas vraiment si c’était ses paroles qui avaient réellement calmé Idril, mais le plus important c’était qu’elle s’était calmé. Emilie avait su qu’elle se calmait au moment où Idril se mit à respirer profondément enfin sa plus le faite que comme elle la tenait par la taille elle avait senti ses muscles se détendre.
 
Emilie fut troublée par la profondeur du regard de remerciement qu’Idril lui adressa. Jamais encore personne ne l’avait regardé comme ça. Bon en même temps souvent on la regardait comme la cruche de service fan de mode ou quand c’était des mecs avec ce regard lubrique qu’elle détestait tant et qui la faisait frissonné intérieurement et avec lequel pourtant elle s’amusait flirtant avec eux pour augmenter leur espoir avant de et bien en fait de ne rien faire du tout que qu’elle se contentait de flirter elle ne concluait pas puis elle n’en avait aucune envie dès le départ. Il était étrange d’agir ainsi peut-être que ça avait été sa façon de mettre un peu de frisson dans sa vie avant de rencontré Idril.
 
A vrai dire Emilie en avait été si troublée qu’elle n’avait même pas retenue son amie et l’avais laissé tomber doucement au sol. Lorsqu’Idril lui demanda si elle devait ou non continuer l’entrainement Emilie fut bien obligé d’admettre qu’elle préférait l’arrêter. Bien qu’elle n’oublierait jamais cette facette de son amie, qu’elle l’acceptait entièrement et qu’à vrai dire elle ne lui faisait pas vraiment peur vu qu’apparemment elle était « gérable ». Elle préférait néanmoins ne pas se retrouver de nouveau devant cette Idril aujourd’hui. Elle avait plus peur de l’effet que sa pourrait avoir sur son amie que peur pour elle-même. Elle l’avait déjà dit elle ne pensait pas être en danger même avec cette Idril plus « sauvage ». A vrai dire le plus grand danger serait que cela trouve écho en elle et que cette Idril se retrouve face à ses propres instincts là sa pourrait être une catastrophe pour elle deux ou pour n’importe qui qui aurait la malchance de croiser leur route.
 
Emilie ne savait pas vraiment quoi faire bien sur la première idée qui lui vint fut de faire du shopping sauf qu’elle venait d’en faire ses sacs étaient encore dans la chambre d’Idril avec ses achats étaler sur le lit. Instinctivement elle se mit à réfléchir en faisant les 100 pas dans la pièce. Un peu comme elle le faisait chez elle à la seule différence que précisément cette pièce n’était pas son appartement. Alors si elle pouvait se permettre de faire sa les yeux fermés dans son appartement ici elle comprit assez rapidement que ce n’était pas réellement une très bonne idée vu qu’elle se prenait les pieds à peu près partout et faillit à plusieurs reprise se caché la cheville. Elle rouvrit donc les yeux et en les rouvrant la première chose qu’elle vit ce n’était pas la salle d’entrainement, mais l’endroit ou Idril entreposait ses armes et qu’elle avait eu l’occasion de voir un peu plus tôt. Sans réellement savoir pourquoi elle qui ne s’était jamais réellement intéressé aux armes s’en approcha elle en profita d’ailleurs pour ranger les armes qu’elle avait emprunté tout à l’heure histoire de pas aller à cette folle mission les mains vides.
 

Elle observa surtout les couteaux, poignard et autres épées et lames. Elle n'avait rien contre les armes à feu et autre armes de jet, mais elle préférait les conte de fée à un remake de Calamity Jane. Lorsqu’elle regardait un film romantique elle avait toujours aimé ses scènes du preux chevalier qui vient sauver la demoiselle en détresse sur son cheval blanc. Jusqu’alors elle s’imaginait dans le rôle de la pauvre demoiselle en détresse sauf que ces derniers jours lui avait fait changer d’avis. Elle n’avait rien d’une pauvre demoiselle en détresse. Bien au contraire elle était forte. Elle était… une prédatrice oui voilà ce qu’elle était. Une prédatrice qui pouvait être fragile certes et avec un lourd passé qu’elle n’arrivait toujours pas à accepter, mais peu importe tout sa une prédatrice reste une prédatrice. Elle fut soudain tiré de ses rêveries qui s’apprêtait d’ailleurs a peut-être ressemblé plus à un remake de meurtre à la tronçonneuse sauf que ce serait des crocs et des griffes qui remplacerait la tronçonneuse qu’au joli conte de fée de départ. Elle avait dû toucher sans s’en rendre compte une lame et elle s’était couper. Elle regardait sa paume se remplir lentement de son sang avant que la blessure ne se referme sous ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 24 Avr 2016 - 17:58

La jolie demi-elfe regarda avec stupeur Emilie frôler les couteaux avec ses doigts. Elle la vit même se couper et entendit la coupure grâce à son ouïe surdéveloppée. Mais la plaie se refermait déjà. Elle se relevait d'une manière féline et gracieuse et enlevait le sac de frappe du plafond, pour le ranger dans un coffre. Elle referma ce dernier, en se disant qu'il y en avait eu assez pour aujourd'hui. Soudain, elle entendit une porte claquer. Ah oui, son frère venait de rentrer. Elle lançait un regard vers son amie et fit un signe de tête pour sortir de sa salle d'entraînement. Son petit frère ne connaissait pas l'existence de cette salle ou sinon il était très bon menteur, alors autant la cacher. C'était le repère d'Idril, celui de personne d'autre.

« Mon frère est rentré. Il vaudrait mieux qu'on sorte de cette pièce. » dit-elle doucement afin que son frère ne l'entende pas, car vu que c'était un elfe il entendait très bien aussi.. » [/color]

Idril se remit pour la énième fois de la journée à quatre pattes et rampait jusqu'à sa chambre. Elle épousseta son jean et marchait jusqu'à sa porte qu'elle ouvrit rapidement. Elle se ruait vers les escaliers et elle voyait son frère mais.. il n'était pas seul. Il était avec une fille, humaine. La demi-elfe écarquillait les yeux et Jules se retourna doucement.

« Euh bonjour.. Jules ? Comme tu vois je suis rentrée et je suis toujours avec Emilie. Tu ne me présentes pas ? »

Ce dernier sourit à sa soeur et à l'inconnue à qui il tenait la main. Ok, bon, je vois.. Idril soupirait et attendait impatiemment une réponse. Le blondinet la regardait et annonçait :

« Idril, voici Manon, Manon voici Idril, ma soeur. Si tu permets, on va monter. »

La grande blonde fit un signe de la main pour leur dire d'aller à l'étage et pendant qu'ils étaient dans les escaliers elle examina la fameuse Manon. Elle était brune avec les cheveux lisses et très longs, elle était plutôt grande et fine et son visage était enfantin, elle avait des petites tâches de rousseurs et un nez retroussé. Tout à fait le genre de son frère.  

Après avoir but un peu d'eau, Idril remontait dans sa chambre et remarquait son amie, assise sur son lit. Elle lui sourit et se dirigeait devant la baie vitrée. Elle adorait se coller à la vitre pour regarder le magnifique paysage, à tout heure la lumière était différente, chaque jour le ciel n'avait pas la même couleur.. Elle aimait sa chambre, qu'elle trouvait simple et d'une pureté sans égale. Dans la chambre à côté, elle entendait son frère rire avec sa petite amie, enfin elle ne faisait que supposer mais c'était évident. Pour une fois, qu'il ramenait une fille, elle ne s'en plaindrait pas. La demi-elfe souriait en se rendant compte de ce à quoi elle pensait et se retournait vers sa chère amie.

« Tu veux faire quelque chose en particulier ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 24 Avr 2016 - 23:44

Emilie avait très bien entendu la porte claqué et apparemment vu le regard d’Idril il n’était pas au courant pour cette pièce. Ce qui à vrai dire ne surprenait pas tellement Emilie, mais continuait de la flatter vu qu’à elle Idril la lui avait montré. Elle sorti donc à la suite d’Idril comme celle-ci le lui avait demandé. Elle la laissa quitté la chambre pendant qu’elle frottait ses vêtements puis soudain après les avoir frotté elle décida de se changer.
 
Elle enfila une robe verte qui faisait partie de ses petits achats de tout à l’heure avec de hauts talons assorti et pris le temps de refaire son maquillage. C’est ensuite qu’elle vit le frère d’Idril passé avec une jeune femme. Lui ne la remarqua pas bien trop occupé à lancer de regard langoureux à la jeune femme qui l’accompagnait, mais la jeune femme elle remarqua très bien Emilie et au vue du regard qu’elle lui lança elle sembla la considéré comme une menace potentiel. Cela amusa beaucoup Emilie d’une part parce qu’elle n’avait jamais eu l’intention de dragué le frère de son amie. Ca rendrait la situation bien trop compliqué si jamais un jour y venait à se disputer ou à rompre et qu’Idril se retrouvait coincée entre son amie et son frère. Et d’autre part parce qu’elle avait déjà largement assez de mec qui voulait d’elle sans avoir besoin de s’encombrer de mec déjà pris. Puis avouons-le pas une seule seconde elle n’avait eu envie de le dragué ou de se laissé dragué par lui.
 
Non définitivement elle n’était pas une menace pour la jeune femme, mais bon c’était assez amusant et flatteur qu’elle la considère comme tel même si sa prouvait bien qu’elle n’avait rien compris. Parce qu’il n’avait suffi que d’un regard à Emilie pour savoir qu’il était totalement raide dingue de la jeune femme et qu’il n’avait d’yeux que pour elle et pour personne d’autre même Emilie toute sublime et parfaite qu’elle soit ne pouvait lutter contre ça puis de toute façon elle n’en avait aucune envie elle aimait et respectait énormément l’amour. Et elle avait beau dragué pas mal de personne jamais elle ne draguait de personne en couple et quand une personne en couple venait la dragué elle s’arrangeait pour que la personne avec qui il était en soit informé. Emilie était comme sa une incurable romantique bien qu’assez peu de gens le sache.
 
Emilie resta ensuite simplement assise sur le lit puis Idril revint et se plaça devant la baie vitrée. Lorsqu’elle lui demanda ce qu’elle voulait faire Emilie hésita avec son ouïe de loup elle pouvait très bien entendre ce qui se passait dans la chambre du frère d’Idril et avec son ouie d’elfe elle savait qu’Idril le pouvait aussi peut-être même mieux qu’elle. Ça lui semblait déplacer de pouvoir les entendre aux yeux d’Emilie ils avaient droit à leur intimité, mais en même temps peut-être qu’Idril voulait veiller sur son frère pour pas que cette fille lui fasse de mal. Elle ne connaissait pas grand chose aux relations frère-sœur, mais elle avait l’impression que sa se faisait entre frère et sœur de se protéger même en amour.
 
Emilie avait bien une sœur, mais leur relation était plus compliqué et bien trop pour qu’elle se permette de s’inséré dans la vie privé de sa sœur puis de toute façon elle ne savait rien de sa vie privé puis c’était Idril la grande sœur c’était à elle de la protéger non ? Même si à vrai dire Emilie ne ressentait pas le besoin d’être protéger pas de l’amour en tout cas et pas en ce moment.
 
Comme souvent lorsqu’elle ne savait pas trop quoi faire elle décida d’écouter son instinct elle ferma quelques secondes les yeux avant de les rouvrir et d’enfin répondre.
 
« Je n’ai aucune envie spécial en tête, mais je pense qu’on devrait sortir leur laissé un peu d’intimité. Puis j’ai bien vu comment cette fille me regardait comme si j’étais une menace pour elle. Je ne voudrais pas accidentellement créé une dispute de jalousie qui n’a pas lieu d’être vu qu’il n’a d’yeux que pour elle »
 

Elle avait dit sa tranquillement comme si le faite d’être considéré comme une menace par une autre fille ne signifiait rien pour elle se qui à vrai dire était réellement le cas elle se fichait éperdument de ça. Elle n’était ni la première ni la dernière fille à la considéré comme tel à tort ou à raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 19 Juil 2016 - 20:03

Idril eut un rire amusé lorsqu'Emilie s'annonçait menace potentielle, c'était tout à fait son style de dire ce genre de choses et pourtant la demi-elfe riait à chaque fois car son amie avait un naturel étonnant pour dire ça, même si maintenant elle commençait à s'y habituer à force de la côtoyer.

Toutefois, la belle brune avait raison, il fallait leur laisser un peu d'intimité surtout qu'il était clairement écrit sur le visage de son frère qu'il voulait être tranquille, et pourtant la jeune femme avait ignoré sa tête alors qu'elle avait bien compris. Elle hôchait la tête et se tournait enfin vers la louve.

« Tu as raison, on devrait sortir. Viens, on y va. On trouvera bien quelque chose à faire surtout qu'avec toi on manque pas de s'amuser n'est ce pas? »déclara-t-elle en souriant.

L'elfe ouvrit la porte et descendit les marches en courant, puis criait à son frère qu'elle sortait avec Emilie. Il entendit mais trop occupé avec sa copine, il ne prenait même pas la peine de répondre.. Idril haussait donc les épaules et sortit en trombe de la maison, suivie de son amie. Une fois dans la rue elles entamaient une marche dans la ville.

« Je te propose d'aller dans une taverne de ton choix. Comme ça on boit un verre mais on reste dans un endroit classe enfin je suppose vu tes goûts et tout ça.. Qu'est ce que tu en dis? »

Elle savait très bien que la magnifique brune accepterait mais par politesse cela sonnait comme une proposition. Emilie ne manquerait jamais une occasion de s'amuser enfin.. Sinon quoi, elles s'ennuyeraient? Même le verbe s'ennuyer ne convenait pas aux deux amies qui bougeaient sans cesse et adoraient les missions suicides.. Alors si la louve ne m'amusait pas, qui s'amuserait? Personne, du moins personne qu'Idril ne connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 19 Juil 2016 - 20:43

« Qu’est-ce que tu veux je suis un véritable aimant à amusement comme tu es un aimant à aventure c’est comme ça j’y peux rien »
 
Répondit-elle à son amie en ayant largement sur joué la phrase même pour elle à tel point que ça lui semblait à elle même totalement ridicule comme phrase. Et pourtant elle n’en restait néanmoins pas moins vrai. Emilie et s’ennuyer ça n’allait pas du tout ensemble, ce n’était pas compatible. Ou qu’elle aille en général elle mettait le feu comme on dit enfin elle ou quelqu’un d’autre d’ailleurs peu importe qui mettait le feu pour qu’il y ait une bonne ambiance du moment qu’elle finissait par être le centre de l’attention de tout le monde ce qui n’était pas vraiment très compliquer quand on était aussi belle et parfaite qu’elle.
 
D’ailleurs en parlant de perfection elle ne pût s’empêcher de tout vérifier une dernière fois dans un miroir pour être sûr d’être parfaite même si elle s’était refait une beauté juste avant. Elle ne trouva rien à refaire et suivit donc son amie dehors. Idril lui proposa d’aller boire un verre dans une taverne classe de la ville bien sûr Emilie accepta tout en appréciant le compliment qu’elle ne fréquentait que des endroits classe. Ce n’était pas réellement le cas parfois elle finissait ses soirées dans des endroits nettement moins classe, mais la plupart du temps elle fréquentait en effet des endroits classes puis elle aimait à penser à tort ou à raison que sa simple présence dans une taverne faisait de cet endroit un endroit classe.
 
Elle réfléchit un peu à l’endroit où elle pourrait emmener son amie. Ce n’était pas qu’elle manquait de choix, mais elle voulait à la fois un endroit classe, mais pas non plus trop coincé. Elle finit par trouver. Elle emmena Idril dans une taverne avec plein de décoration en or, mais qui avait su trouver un certaine équilibre pour que tout cet or ne devienne pas trop oppressant de toute façon ce n’était pas réellement de l’or, mais un simple sort qui en donnait l’impression comme le propriétaire le lui avait révélé un jour ou elle avait un peu flirté avec lui. Elle n’avait pas réellement été surprise qui aurait eu les moyens de mettre autant d’or à part peut-être un dragon, mais jamais Emilie ne rentrerait dans une taverne tenue par un dragon à vrai dire elle aurait même eut tendance à quitter la taverne dès qu’un dragon y entrait tellement elle en avait peur et les haïssait. L’impératrice aussi en aurait largement eut les moyens, mais Emilie voyait assez mal l’Impératrice une femme, si belle, classe et puissante tenir une simple taverne aussi belle soit elle.
 
Emilie entra dans la taverne tranquillement un peu comme si elle était chez elle. Elle se dirigeât vers le barman pour lui commander un verre de sa boisson habituel un truc assez fort. Quel but d’une traite dès qu’i lui eut servi. Puis elle se tourna vers la salle elle trouvait sa beaucoup trop calme.
 
« Bon vous êtes tous mort ou quoi aller on se réveil et on fait la fête »
 
Elle incanta pour envoyer de la musique quelque chose d’assez doux, mais qui ne faisait pas trop slow non plus puis elle se faufila entre les gens en dansant tranquillement poussant les gens les un vers les autres comme si cette taverne lui appartenait et qu’elle faisait se qu’elle voulait dedans. Ce n’était pas le cas, mais ca ne l’avait encore jamais dérangé puis elle avait un certain don pour pousser les gens les un vers les autres et créé des couples qui dureraient au moins le temps de la soirée et parfois plus longtemps d’ailleurs même si elle faisait ça d’instinct.
 
En quelques minutes elle venait de mettre de l’ambiance dans cette taverne elle revint ensuite vers Idril.
 


« Bon ben voilà la fête est lancée »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 26 Juil 2016 - 19:05

Idril était déjà morte de rire rien qu'à voir son amie mettre le feu dans un bar sans se soucier du patron qui devait se dire "mais elle est folle celle-là". Non, elle le faisait comme cela, sans gêne. C'était très drôle à voir surtout que la jeune demi-elfe n'était pas du genre à traîner dans les bars tout le temps même si elle avouait bien qu'elle aimait s'éclater en boîte de nuit, par exemple. Le simple fait de voir Emilie dans son milieu "naturel" était rassurant. De voir que quelqu'un se sent bien et à trouvé ce qu'il aime, qu'il a trouvé sa personnalité.

La jolie demi-elfe s'assit alors au comptoir comme à son habitude et commandait le fameux alcool elfe qu'elle avait fait goûter à son amie un peu plus tôt. Elle n'en prenait que rarement mais elle ne savait pas pourquoi, aujourd'hui elle avait envie d'en boire. C'était tout de même ses origines, en tout cas la moitié de ses origines, qui avaient créés cette boisson, ce délicieux nectar à la fois doux et puissant. On pouvait dire que le mot "boisson elfique" lui correspondait parfaitement, même si dans la langue elfe, on le disait autrement.

La belle brune s'assit à côté d'elle et recommanda un verre de la boisson qu'elle avait bu cul sec tout à l'heure ou plutôt il y avait quelques minutes de cela. Idril commençait alors à discuter avec son amie. Elle ne voyait pas le temps passer, malgré la fatigue qui commençait à s'installer vu le manque de sommeil.

- Je ne sais pas si il n'y a que moi, mais je suis épuisée. dit-elle.

Elle sourit à son amie qui allait sûrement la charier sur le fait qu'elle ne s'amusait pas assez si elle était fatiguée "aussi tôt". Idril aurait rit à sa remarque et elles auraient continué leur discussion tranquillement jusqu'à ce que la jolie blonde tombe d'épuisement ou qu'elle s'endorme la tête contre le comptoir. Mais cela n'arrivera pas. Idril entendit une sonnerie retentit. Elle regardait son hor, d'où le prénom "Jules" s'affichait en grand.

- Excuse moi je dois répondre, c'est mon petit frère.

Elle lançait un sourire désolé à la belle brune qui haussait un sourcil et elle s'éloignait des bruits le plus possible. Une fois sur le seuil de la porte de la taverne, elle décrochait enfin et c'est un vacarme fou qu'elle entendait de l'autre côté du hor. Elle fronçait les sourcils.

- Jules? Tout va bien? demanda-t-elle, inquiète.

- Idril.. Tu devrais venir à la maison. Il y a un problème.

-Qu.. Quoi? Quel genre de problème? Allô? Jules?

Il lui avait raccroché au nez! Cela devait être grave. Elle retournait à l'intérieur de la taverne et fit un signe de la main à Emilie. Elle s'approchait d'elle avec un air paniqué et lui expliquait vaguement la situation pour ne pas dire pas du tout. Elle lui fit juste comprendre qu'elle devait vite s'en aller car quelque chose n'allait pas.

- Je dois rentrer, mon frère à un problème. Restes ici, amuses toi bien et ne t'inquiètes pas on se revoit bientôt, d'accord?

Elle sourit à son amie et lui fit un câlin rapide avant de s'éclipser en courant. Elle fonçait et plusieurs fois bousculait certaines personnes sur son passage. Elle s'excusait vaguement et reprenait sa route. Elle se demandait vraiment ce qui se passait pour que son frère lui raccroche au nez et qu'il y ai un boucan d'enfer. Elle ne pensait pas que ce qu'elle allait voir allait la perturber jusqu'au plus profond de son être.

[Fin du RP pour moi I love you]


hell
"it's just some feel and others don't"

(code sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: