AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 23 Fév 2016 - 22:03

En principe, l'idée d'Emilie était bonne mais il y avait quelques failles dans son plan. Tout d'abord il valait mieux rester discret et ne pas se faire voir parce que dans le cas contraire même jouer de ses charmes était inutile. Les gardes sont formés pour être performants et ne rien laisser échapper donc il était évident que même si une jolie jeune femme les draguait, cela n'aurait aucun effet. De base c'était une bonne idée mais Emilie ne pouvait pas savoir que lorsqu'on est en mission il ne faut pas se faire voir sinon on est complètement fichu. Désactiver les scoops, caméras, alarmes et tout ce qui pouvait nuire à la mission par contre c'était une bonne idée que la demi-elfe n'avait pas besoin d'améliorer ni de corriger. Elle soupira quand son amie lui dit qu'elle ne la laisserait pas se faire prendre seule. La jeune femme était altruiste envers ses amis apparemment. La blonde aurait fait de même si elle tenait suffisamment à la personne. Dans ce cas là elle l'aurait fait sans hésiter.

Sans perdre une seconde, Idril fouillait un peu partout dans ses étagères, ouvrant les vitrines à la recherche d'une bonne arme pour Emilie qu'elle saurait manier à la seconde où elle la tiendrait dans ses mains. Même si c'était une louve il était préférable qu'elle ne se transforme pas au risque de se prendre une balle ou un autre truc nocif pour elle. L'elfe tomba sur un pistolet qui venait de la Terre. Ah oui. Elle avait pris un stock d'armes qui était directement importé de la planète terre. Ce n'était pas très légal mais en cas de danger cela pouvait s'avérer utile..

« Tu sais tenir un flingue ? Attend je te montre et tu fais la même chose. »

Elle saisit l'arme et eut un mouvement de recul lorsque le métal froid rentra en contact avec sa peau. Idril avait oublié cette sensation. La jeune femme commença son manège et allait doucement pour qu'Emilie comprenne bien. Elle enleva les balles, appuya sur la gâchette et hocha la tête comme pour dire à Emilie que c'était tout. Ensuite elle replaça les balles dans l'arme et le rangea dans son pantalon. Heureusement qu'elle avait une ceinte et que le pistolet tenait. Il ne restait plus qu'à sortir de chez elle en s'assurant qu'elles n'avaient rien oublié d'important.


hell
"it's just some feel and others don't"

(code sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 24 Fév 2016 - 11:30

Emilie qui ne doutait pas de ses charmes n’était pas d’accord  sur le fait que ses charmes n’auraient aucun effet sur les gardes. Enfin si peut-être sur les plus vieux et les plus expérimenté, mais pas si elle arrivait à trouver un jeune garde, mais cependant évidemment Idril avait raison mieux valait rester discrète et même si Emilie pensait son plan assez discret elle ne pouvait pas réellement savoir si elle ne tomberait pas sûr d’autre garde en chemin à vrai dire il y avait même de grande chance que ce soit le cas et ça sa ferrait capoter tout son joli plan. Emilie sourit en entendant Idril soupirer apparemment elle n’appréciait pas beaucoup son idée de on réussit ou on échoue ensemble cependant elle ne tenta pas de la dissuader de rester avec elle de toute façon elle n’aurait probablement pas réussi à le faire.

Puis Emilie vit Idril sortir des armes à feu terrienne de son stock d’arme sa première réaction fût de se dire qu’elle pensait ses armes interdite sur Autremonde, mais bon après tout voler n’était pas non plus une chose terriblement légal alors un peu plus ou un peu moins d’illégalité. Emilie regarda comment manier l’arme simplement pour le cas où les films ne montreraient pas la réalité, mais apparemment ils le faisaient et comme Idril l’avait fait remarquer un peu plus tôt Emilie regardait beaucoup de film donc elle savait comment fonctionnait ce genre d’arme. En somme s’était simple tu pointe la cible tu armes, tu retires le cran de sureté et tu tires. Emilie prit deux petits calibres dans les armes d’Idril. Elle préférait les petits calibres ainsi elle risquait moins de se faire surprendre par le recul de l’arme quand elle tirerait même si sa force de louve lui aurait sans doute permit de contrôler le recul, mais surtout ils étaient bien plus discret ainsi elle pouvait les cacher sous ses vêtements tout en les ayant à porter de main. Elle testa les deux armes dans ses mains dans une sorte de remake de Lara Croft et comme elle lui semblait très bien elle prit ceux-là. Elle allait partir lorsqu’elle se rappela d’un détail. Ces armes faisaient beaucoup de bruit si elle tirait avec sa comme ça elle allait attirer tout le palais. Elle fût d’ailleurs surprise qu’Idril n’ai pas pensé à sa comme quoi on pouvait jamais penser à tout ou alors peut-être qu’elle ne se servait pas souvent d’arme à feu Elle fouilla donc à nouveau dans les armes pour trouver des silencieux elle en vissa à ses armes et en donna un à Idril pour l’arme qu’elle avait prise.

« Tiens met sa sur le canon de ton arme ça évitera qu’on rameute tous le palais au premier coup de feu parce que ce serait quand même dommage qu’on neutralise un danger et qu’on s’attire du coup le reste de la garde royal sur le dos »

Maintenant elle se sentait un peu plus prête à se lancer dans cette folie. Elle sentait le métal froid contre sa peau, mais étrangement se contact n’était pas dérangeant il avait au contraire quelque chose de rassurant. Puis Emilie se sentait comme une sorte de cowgirl avec ses armes même si elle n’avait pas vraiment la tenue approprié à une cowgirl, mais bon en même temps des vêtements du far west n’aurait pas été super discret à Omois d’ailleurs ce n’était probablement discret nullipare et pour passer inaperçu il y avait sans doute mieux au moins sa tenue traditionnel lui permettait de se fondre dans la foule pour une fois qu’elle voulait se fondre dans la foule et non s’en démarquer ça la changeait.

« D’autre conseil à me donner avant qu’on parte madame la voleuse patentée ? Parce que je suis pas sûre qu’on ait beaucoup le temps de bavarder une fois là-bas »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Ven 26 Fév 2016 - 23:20

Idril avait complètement oublié que les armes faisaient un bruit de dingue alors elle remercia à peu près tous les cieux et très hauts-mages etc que son amie ai pensé aux silencieux. Elle prit celui qu'Emilie lui tendait et le fixa sur son arme. Elle replaça l'arme dans son pantalon et fit un break, passa en revue tout ce dont elles avaient besoin et s'il manquait quelque chose qu'elle ne l'oublie pas. Apparemment rien ne manquait à l'appel alors elle haussa les épaules et fit signe à son amie qu'il ne manquait rien apparemment. Soudain elle pensa à une carte. Il y en avait une dans le dossier et elle n'avait pas pensé à la prendre alors que c'était indispensable d'avoir un plan du Palais pour savoir où se trouvait la pierre et quelles pièces elles allaient devoir traverser. Idril regarda Emilie histoire de lui prouver que même si l'on est Voleur on est étourdi et il peut arriver d'oublier des objets primordiaux pour la suite de la mission. Enfin la demi-elfe avait terminé toute la préparation pour la mission et conseilla juste des petites astuces au cas-où Emilie l'ignorait.

« Mmh n'oublies pas qu'on entre d'abord dans le Palais comme deux innocentes ensuite on cherche l'entrée la plus proche à l'aide du plan. Après on se faufile discrètement et c'est là que ça se corse. On arrivera sûrement à un stade où il y aura une demi-douzaine de gardes donc on ira dans les conduits d'aération bien sûr. Pendant qu'on sera dedans on ne devra faire aucun bruit, même pas se cogner la tête alors je te conseille de te faire petite, d'aller doucement mais sûrement. On ne se hâte pas, on prend notre temps. Dans les conduits on peut pas être repérées normalement. Après on arrivera à la salle de la pierre. Là, j'ouvrirai le conduit et s'il y a une trappe c'est encore mieux y aura qu'à l'ouvrir. J'examinerai la salle et analyserai tous les pièces quelle y compte, je les désactive si possible, je prend la pierre je réactive les pièges et on se casse. En apparence ça paraît compliqué et ça l'est sûrement mais j'adore ce qui est difficile à relever ça me donne encore plus envie d'y arriver. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 27 Fév 2016 - 2:22

Mmmmm jouer les innocente ça sa devait être dans les cordes d’Emilie et se faufiler dans les conduits d’aérations ne devrait pas non plus lui posé trop de problème après tout elle était assez fine et souple elle devrait juste faire gaffe à ne pas se cogné car il pouvait lui arriver d’être assez maladroit parfois. Et contrairement à ce qu’Idril disait Emilie elle trouvait se plan assez simple même s’il lui paraitrait sans doute moins simple et plus dangereux lorsqu’elle l’appliquerait. Cependant elle se demandait un peu à quoi elle servait en fait dans ce plan parce qu’à part augmenter les risques qu’Idril se fasse prendre en emmenant une plus que novice avec elle. Idril aurait très bien pût faire se cambriolage toute seule elle n’avait pas besoin de partenaire. Emilie hésite un peu puis fini par demander

« Je veux pas que tu crois que je n’apprécie pas de t’accompagner dans ton travail et tout ça, mais pourquoi tu le fais ? Tu augmentes les risques en m’emmenant et tu es parfaitement capable de réussir ce vol toute seule. Alors je ne sais pas est ce que c’est une sorte de formation pour si un jour t’as besoin de l’aide de quelqu’un pour une de tes missions, mais que tu ne peux pas demander d’aide à l’académie ? Où c’est juste pour compliquer encore plus la mission pour te donner une plus forte dose d’adrénaline ? »


Honnêtement Emilie préférait la première solution à la seconde parce que savoir qu’elle l’emmenait juste pour renforcer la dangerosité de la mission sa lui donnerait un peu l’impression d’être un poids (ce qui pour le coup d’ailleurs n’était pas totalement faux, mais ce n’était pas une raison pour le dire) Tandis que subir une sorte d’entrainement étrange par la pratique pour l’aider ultérieurement avait un coté assez espion dormant qui lui plaisait assez, mais peu importe la raison elle faisait assez confiance à Idril pour savoir qu’elle lui répondrait honnêtement.

Emilie prit le temps de prendre quelques couteaux et de les dissimulé sur elle juste au cas où elle se retrouverait dans une situation où elle ne pourrait pas dégainer son arme, ou pour le cas où elle serait à court de munition ou ligoter un couteau peut toujours être utile pour se libéré quand on est ligoter même s’il était assez peu probable que les gardes les ligotes, mais bon puis peut être qu’elle pourrait fur si elle se faisait attrapé en leur plantant un couteau n’importe où dans le corps pour qu’il la lâche même s’il était assez peu probable que des garde surentrainer la lâche si facilement, mais bon si elle se retrouvait dans cette situation désespéré et bien elle tenterait cette manœuvre tout aussi désespéré une sorte de recourt de la dernière chance même si elle avait plus de chance de les surprendre en se changeant en louve qu’en leur enfonçant un couteau.

D’ailleurs maintenant qu’elle y repensait elle se demandait si s’était une si bonne idée que ça si Idril se faisait capturer de se faire capturer avec elle après tout si elle parvenait à fuir elle pourrait tenter de la sauvé plus tard alors que si elle se faisait prendre toutes les deux qui viendrait les sauver ? Restait la question de savoir si elle serait assez bonne dans ce cas pour s’infiltrer jusqu’aux cellules du palais et pour libéré Idril elle l’ignorait, mais elle tenterait sans doute sa chance elle avait déja un plan absolument pourri qui contenait un déguisement de garde sauf qu’elle pourrait jamais se faire passer pour une thug sans magie et qu’elle n’était pas sûr de pouvoir maintenir un sort d’illusion aussi longtemps sans compter tous les pièges et autre contre sort que les prisons pouvaient contenir précisément pour éviter ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 28 Fév 2016 - 14:33

Idril était un peu perdue à vrai dire. Elle ne savait pas quoi répondre à son amie. C'était un peu des deux, mais surtout pour voir comment s'en sortait Emilie et elle n'avait pas envie de quitter la jolie brune encore une fois. Il était fort possible que c'était pour lui donner de l'adrénaline oui mais ce n'était pas la raison principale. La demi-elfe n'avait même pas pensé au pourquoi du comment en fait.. Peut-être qu'elle voudrait initier Emilie à des missions particulièrement difficiles ou juste parce que ça lui donnait encore plus envie de réussir.

« Je sais pas un peu des deux peut-être. Je pensais te montrer comment se déroulait une mission tu aurais pu apprendre des choses, voir comment cela fonctionnait. Ça pourrait aussi t'aider pour contrôler un peu la louve qui est en toi je sais vraiment pas. »

Idril inspira bruyamment et était prête à partir. Elle se mit à quatre pattes et rampa pour sortir de la salle d'entraînement puis elle sortit de sa chambre. La télé était encore allumée. Elle descendit les marches et apercevait son frère en train de remplir son verre de tzinpaf. La blonde se rapprochait de lui et lui dit:

« Jules je sors avec Emilie on à un petit truc à faire.. Je reviens vite et si je suis pas rentrée avant ce soir t'inquiètes pas. Je t'aime. »

Idril passa une main dans les cheveux de son frère, les ébouriffant. Elle avait l'impression de lui dire adieu c'était plutôt flippant. Il lâcha un "bonne après-midi et moi aussi..". La demi-elfe renifla et se dirigea vers la porte. Il était tant de partir pour le Palais à présent.


hell
"it's just some feel and others don't"

(code sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 28 Fév 2016 - 23:38

Un peu des deux s’était sans doute la meilleure des réponses qu’idril pouvait lui donner parce que si elle lui avait dit qu’elle le faisait pas un minimum pour l’adrénaline elle aurait su que ce n’était pas totalement honnête. Et si elle lui avait dit que ce  n’était que pour ça s’aurait été assez vexant. C’est sûr qu’elle allait découvrir ce que c’est qu’une mission et pas des moindres en plus volé l’impératrice et s’introduire dans un des endroits sans doute les plus sécurisé d’Autremonde et probablement qu’au passage elle apprendrait deux trois trucs notamment sur les systèmes de sécurité sans doute, mais ce qui la surprenait plus c’était la suite de la phrase d’Idril en quoi ça pourrait l’aider à contrôler son côté louve. Non là elle ne voyait vraiment pas.

Emilie suivit Idril hors de sa salle d’entrainement et de sa chambre et resta un peu en retrait pendant qu’elle disait au revoir à son frère un au revoir qui d’ailleurs sonnait plus comme un adieu étrangement ce qui n’était pas vraiment pour rassurer Emilie. Pourtant bien qu’elle garda le silence tant que son frère pouvait l’entendre dès qu’elle fût hors d’entente ou du moins qu’elle pensa l’être parce qu’en réalité elle ne savait pas trop jusqu’où un elfe pouvait entendre elle posa doucement un main sur l’épaule d’Idril et se voulant rassurante lui dit avec le sourire.

« T’inquiète pas on va s’en sortir après tout toi tu es super bonne dans ce que tu fais et moi et bien je suis bien trop belle pour finir mes jours enfermé dans une cellule sombre et humide. T’imagine toute cette humidité se serait un véritable désastre pour mes cheveux puis privé le monde de mon incommensurable beauté se serait un terrible crime »

Elle ne savait pas trop qui elle essayait le plus de rassurer avec ses phrase Idril ou elle-même peut-être que s’était un peu des deux et même si elle tachait de se montré confiante, calme et convaincante à l’intérieur elle était totalement flippée, stressée et agitée, Mais bon il fallait avoir l’air calme et innocente c’était la phase un du plan puis pour le moment elle n’avait rien fait de mal pas encore en tout cas. Le trajet vers le palais lui semblait à la fois trop court et trop long. Puis soudain alors qu’elle marchait dans la rue elle s’arrêta d’un coup elle venait de pensé à une chose, mais à vrai dire elle ne savait plus si elle l’avait déjà fait ou pas.

« On devrait peut-être échanger nos numéros de boule de cristal juste au cas où nous serions séparée »


Après tout si jamais y déclenchait une alarme après avoir volé la pierre elle aurait sans doute plus de chance de se fondre dans la masse seule qu’à deux surtout qu’Idril était sans doute formée à se fondre dans la masse et Emilie et bien disons que quand on cherche une sortcelière on ne fait pas très attention à une louve donc si elle arrivait à rejoindre le bois en sortant du palais elle devrait être à peu près en sécurité elle pourrait y resté jusqu’à la nuit tombée puis revenir n’importe ou ensuite discrètement ou attendre quelques jours s’il fallait que les choses se tasse un peu enfin pour autant qu’une Impératrice furieuse de s’être faite cambriolée puisse se calmée, mais elle doit en avoir plein des pierres comme ça non ? Après tout qu’elle est l’avantage d’être impératrice si tu n’as pas plein de bijoux très précieux à te mettre quand tu veux. Bon si on éliminé l’avantage d’avoir une garde entière à son service, des tas de crédits, des couturiers personnels non en fait y avait des tas d’avantage à être Impératrice. Même si Emilie n’aurait jamais voulu l’être parce que sa représentait aussi beaucoup de danger de politique. Puis s’afficher partout alors qu’Emilie aimait sa relative discrétion ou du moins elle aimait apparaitre là ou elle en avait envie pas à des conseils barbant ou ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 29 Fév 2016 - 21:42

Excellente idée, se disait Idril. Elle donna son numéro de boule de cristal à son amie et hocha la tête comme pour se convaincre qu'il était temps d'y aller. Lorsque la jolie brune la réconfortait, elle souriait mais était étonnamment triste. Comme si c'était la dernière fois qu'elle traversait les rues, la dernière fois qu'elle voyait son frère, et qu'elle vivait cette fin avec Emilie. La demi-elfe ne savait pas pourquoi mais elle se sentait.. fatiguée. Fatiguée de toujours vivre à fond. Elle aimait la vie mais parfois il fallait savoir lâcher prise. Elle ne le faisait jamais. Pour elle cette mission signifiait qu'elle était capable de tout. Qu'elle pourrait accomplir quelque chose sans aide, sans qu'on lui ai ordonné de le faire et de plus elle n'était pas seule et c'était rassurant. Elle ne l'avoua pas à son amie mais elle n'y aurait pas été seule et elle disait qu'il lui fallait des encouragements pour réussir.

La blague d'Emilie à propos de ses cheveux l'avait fait sourire. La jolie brune au teint mat avait voulu la rassurer, la faire rire peut-être elle ne savait pas mais elle appréciait ce geste qui montrait une grande et puissante amitié, en si peu de temps.. Idril n'aurait jamais imaginé qu'elle se lierait avec une personne comme cela surtout en si peu de temps.. En même pas 26h.. Il était temps d'affronter les conduits d'aération du Palais et tous les autres obstacles.

« Bon. Allons-y. »

Elle se rendait vers le Palais de l'Impératrice lentement. Arrivée devant elle sourit à son amie une dernière fois et devint sérieuse, comme en mission. Emilie devait trouver cela bizarre ou peut-être pas. C'était juste professionnel d'une certaine manière et puis Idril ne voudrait pas parler pendant leur avancée, elle aurait peur de se faire prendre et peur aussi tout simplement de craquer. "Ton pire ennemi, c'est toi", lui disait son père. Depuis toujours, cette phrase était comme une devise. Elle ne voulait pas devenir faible ou se combattre contre elle même, contre ses pensées. C'est pour cela que la blonde tâchait d'être toujours concentrée sur ce qu'elle faisait. Cela lui évitait de s'évader et de laisser ses idées prendre le dessus. Sinon, elle ferait des choses encore plus dingues qu'elle ne faisait déjà.

Une fois dans le palais elle trouvait une porte interdite par laquelle les deux jeunes filles pourraient passer et se faufiler dans les conduits. Elle l'ouvrit et rien ne se passa, c'était une bonne nouvelle. Après avoir laissé passer Emilie elle referma la porte en regardant la lumière du jour. Le jeu commençait. Sur leur chemin, il n'y avait pas de gardes. Idril arriva très rapidement devant un conduit qu'elle ouvrit d'un grand coup de bras. Simple et efficace. Elle se hissa vers le haut et réussit à se hisser dans le conduit en hauteur. Elle espérait que son amie n'échouerait pas et qu'elle refermait le conduit..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 1 Mar 2016 - 2:12

Emilie rentra le numéro de boule de cristal dans ses contacts avant de continuer à avancer. Emilie était contente que sa blague ai fait sourire Idril il fallait bien se détendre un peu avant de se lancer dans ce projet fou puis s’était la vérité se serait probablement une catastrophe pour ses cheveux les cellules d’Omois même si ce ne serait probablement pas son plus grand soucis si elle se faisait capturée.

Alors qu’elles arrivaient devant le palais et après un dernier sourire Idril changeât d’un coup devenant bien plus sérieuse. Basculant dans ce qu’Emilie appellerait désormais le mode professionnelle. C’est peut-être à ce moment précis qu’Emilie réalisa toute l’ampleur de la situation parce que là on en était plus à mettre au point un hypothétique plan d’action là elles allaient le réaliser et soit réussir l’un des plus beaux vols, soit payé très chère leur audace.

Une fois dans le palais Emilie s’attendait à croiser plein de gardes, mais en fait ils n’en croisèrent aucun. Etais ce un coup de chance ou Idril connaissait elle les heures et les itinéraires des rondes bien qu’Emilie ne voyait pas trop comment elle pourrait le savoir vu qu’à sa connaissance elle changeait sans arrêt pour justement ne pas être prévisible, mais si c’était un coup de chance et bien Emilie espérait que la chance allait continuée à être de leur côté parce qu’un peu de chance ne serait sans doute pas de trop.

Quand Idril ouvrit cette porte interdite Emiie se figea et toucha légèrement son arme attendant d’entendre une alarme ou de voir des gardes débarquer, mais rien ne sembla se produire peut-être qu’elle était parano. Ensuite Emilie suivit Idril jusqu’au conduit et se hissa à sa suite sans trop de difficulté. Elle allait suivre Idril lorsqu’elle se rappela d’un film qu’elle avait vu ou le héros dévoilait sa présence aux gardes parce qu’il avait oublié de fermer l’entrée du conduit dans lequel il s’était faufiler comme quoi être cinéphile avait ses avantages. Du coup elle referma l’entrée du conduit dans lequel elles s’étaient faufilées pour ne pas que les gardes sachent qu’elles étaient la ni même qu’elles empruntait les conduits d’aération même si elle voyait assez mal les gardes thug assez massif se glissé dans ses conduits bien que pour elle qui était assez fine il lui semblait assez grand et elle ne pensait pas avoir de problème à se déplacer dedans sans faire de bruit ni se cogner si bien sur elle faisait bien attention à ce qu’elle faisait.

Emilie n’avait aucune idée du chemin à emprunter alors elle se contentait de suivre Idril en se déplaçant le plus lentement et silencieusement possible. Elle s’attendait presque à ce qu’elles soient démasquer à chaque seconde ou qu’un système de sécurité quelconque se déclenche, mais jusque-là tout se passait très bien et suivait le plan établi et honnêtement Emilie espérait que sa continuerait ainsi elle aimait les surprises en général, mais là elle s’en passerait volontiers. Déjà qu’elle avait l’impression d‘entendre les gardes discuter sous elle. D’ailleurs étais ce réellement une impression il était tout à fait possible qu’elle soit entrain de passé au-dessus de la tête de garde en ce moment même et juste quand elle se disait sa elle se rendit compte que si elle avait été dans un film se serait pile à ce moment-là que le conduit cèderait et qu’elle tomberait juste devant les gardes du coup elle avança encore plus prudemment même si elle et Idril ne pesait pas très lourd et que donc il était assez peu probable que le conduits cèdent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 1 Mar 2016 - 22:51

L'avancée des deux amies se faisait lente et calme. Aucune alarme ou autre système ne se déclenchait et elles ne faisaient pas de bruit. De temps en temps Idril regardait le plan du Palais pour voir par où passer mais elle avait le sens de l'orientation même dans les conduits d'aération alors tout se passait pour le mieux. Pourvu que cela continue. Emilie avait pensé à refermer le conduit elle avait bien fait sinon les deux filles se seraient déjà faites prendre et enfermées dans les prisons très réputées pour être affreuses. Pour le moment la chance était de leur côté. Sur ce long chemin, Idril entendait parfois des gardes juste en dessous. Avec son ouïe surnaturelle elle entendait ce qu'ils disaient comme si elle était avec eux. Ils parlaient de l'Impératrice et de Tara, très intéressant n'est-ce-pas... La jolie blonde ne s'attardait pas à écouter ce genre de conversations mais à chaque fois qu'elle entendait des voix elle redoublait d'efforts pour ne pas faire de gestes brusques et elle tendait l'oreille au cas-où.

Le parcours ne dura pas plus de vingt minutes et elles étaient arrivées juste au dessus de la salle où se trouvait la merveilleuse pierre.  Comme avait prévu la demi-elfe il y avait une trappe qui pouvait s'ouvrir et se fermer. Il serait facile d'aller prendre la pierre mais il fallait d'abord s'occuper des alarmes s'il y en avait. Elle fit un signe de la main pour s'arrêter à son amie qui se trouvait derrière elle. Il n'y avait aucun bruit dans la salle donc pas de gardes.

OK. Idril plaça un silencieux qu'elle avait piqué à Emilie sur la trappe, peut-être que ça fonctionnait aussi la dessus et que la trappe ne ferai pas de bruit. Elle saisit doucement le côté à ouvrir et poussa. Aucun son ne s'échappait alors elle le fit rapidement et regardait dans la pièce. Elle était carrée, assez petite et les murs étaients des couleurs d'Omois, pourpre et or. Le sol en marbre blanc et la pièce était posée sur un petit piédestal. A première vue il n'y avait pas d'alarme. La salle devait sûrement être ensorcelée pour ne pas laisser passer la magie alors elle sortit un fil de sa poche, il était très pratique car il prenait la forme de ce qu'il attrapait de plus ilétait transparent et rendait transparent les objets qu'il transportait.. Par exemple, il prendrait une forme de diamant et le fil viendrait se placer autour de la pierre précieuse pour l'enlacer et la serrer sans la briser. Elle commença à descendre le fil et visait le gros diamant en bas. Une fois cela fait le fil vint entourer la pierre et celle-ci prenait une couleur translucide à tel point que seul des yeux d'elfes ou d'autres races non-humaines pouvaient la voir. Idril remonta tout doucement la pierre. Au bout de deux minutes la pierre était remontée. Elle la posa et referma la trappe directement. On ne savait jamais. Ensuite, La blonde enlevait le fil et le diamant reprenait sa couleur. Il était sublime, brillant. Majestueux. Emilie devait adorer le spectacle. Elle montra un pouce en l'air à Emilie genre "mission presque réussie, maintenant on repart vite fait sans se faire prendre, là on doit vraiment faire gaffe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 2 Mar 2016 - 1:30

Le trajet à travers les conduits n’avait pas dû être particulièrement long pourtant il semblait à Emilie qu’il avait duré une éternité tant elle était stressé et limite paranoïaque elle s’’immobilisait aux moindres bruits avant de repartir silencieusement en se rendant compte que ce n’était rien ou même que ce bruit n’avait jamais existé et qu’elle se l’était simplement imaginé. Elles finirent cependant par arriver à la salle sans avoir déclenché la moindre alarme ni prévenu le moindre garde ce qui pour Emilie relevait quasiment du miracle dans un lieu aussi sécurisé, mais sans doute que c’était surtout dû à Idril et à sa connaissance des systèmes de sécurités.

Idril se servit du silencieux pour ouvrir la trappe s’était une façon comme une autre d’ouvrir cette trappe et dans se conduit elle n’avait sans doute pas assez de recul disponible pour pouvoir donner un coup assez puissant qui ouvrirait la trappe comme tout à l’heure. Puis alors qu’Emilie s’attendait à ce qu’Idril lance un levitus ou descende dans la pièce pour prendre la pierre précieuse elle sembla se servir d’une sorte de fil et au grand étonnement d’Emilie elle parvint à remonter la pierre, mais il lui sembla d’abord que ce n’était pas la bonne pierre elle était transparente alors qu’elles étaient censé volé une pierre précieuse rouge à part sa elle ressemblait trait pour trait à celle qu’elles étaient censé voler, mais faire une erreur aussi grossière ne ressemblait pas à Idril ça ne cadrait pas avec son professionnalisme qu’elle avait montré jusqu’à maintenant. Puis Emilie compris quand le fil lâcha la pierre et qu’elle redevint fidèle à la photo et même encore plus belle. Il fallait vraiment qu’elle supplie Idril de la laissé l’essayer juste une fois avant qu’elle ne fasse avec ce qu’elle avait à faire. Peut-être même qu’elle pourrait la dupliquer avec un sort. Bon d’accord ça ne serait qu’un faux qui n’aurait pas la valeur du vrai, mais il ressemblerait en tout point au vrai. Cependant elle doute que sa marche et même qu’Idril la laisse faire de toute façon. Elle aurait aussi pût filer le faux au commanditaire de la mission et garder le vrai pour elle, mais le commanditaire s’en rendrait probablement compte et Idril ne la laisserait probablement pas faire. Il restait la solution de le faire sans lui dire, mais tenté d’arnaquer une voleuse professionnel qui en plus était son amie serait très stupide en plus de gâcher leur amitié et même si Emilie y pensa d’un point de vue théorique elle savait très bien qu’elle ne ferrait jamais ça.

Maintenant qu’elles avaient le diamant il fallait qu’elles repartent d’où elles venaient et c’était maintenant Emilie qui était devant or elle n’avait pas le sens de l’orientation d’Idril ni sa carte. Cela aurait pût poser un problème si elle n’avait pas été dans un espace si confiner. Ici même sans être sous forme de louve elle n’avait aucun mal à suivre leur odeur et à revenir sur ses pas tranquillement en passant par les même passage qu’à l’aller il ne restait qu’à espérer que personne n’entre dans cette salle au moins jusqu’à ce qu’elles aient quitter le palais. Il fallait également espérer qu’Emilie avait bien observé la technique d’idril pour ouvrir la grille car se serait à elle d’ouvrir celle de sortie sans faire de bruit et avant elle devait s’assurer qu’il n’y avait aucun garde dans les environs se serait idiot qu’elle gâche toute la mission à ce moment la alors qu’elles seraient si prêt du but. Dire qu’elle avait participer à un des plus beaux vols dans un endroit sécurisé et pour le moment sans se faire prendre waw s’était pas mal pour une novice sans la moindre expérience même si elle n’aurait jamais réussit sans Idril, mais à vrai dire elle n’aurait même jamais tenter cette folie sans elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 10 Mar 2016 - 22:22

Emilie s'en sortait très bien devant, elle menait à bien l'expédition dans les conduits mais il fallait se dépêcher au cas-où les gardes arriveraient dans la salle où le diamant se trouvait quelques minutes plus tôt. La demi-elfe pressa le pas et elle espérait que son amie retrouverait le bon chemin vu qu'elle était devant. Il ne fallait absolument par se perdre, surtout pas maintenant alors que tout se passait bien même si tout pouvait dégénérer d'une seconde à l'autre et ça Idril le savait très bien. Son coeur battait vite mais rien d'affolant, elle avait l'habitude de mener des missions comme celles-ci bien que ce soit un des meilleurs vols qu'elle ai effectué pour le moment. C'était clairement de l'art. En deux minutes, elles avaient eu la pierre sans qu'aucune alarme ne se déclenche! C'était juste une chance incroyable, non?

La jolie brune accélérait à son tour en comprenant qu'il fallait se grouiller, et bientôt elles arriveraient à la grille. Ce serait l'instant fatidique. Si des gardes l'attendaient là-bas, elles étaient clairement foutues. La jolie blonde espérait juste que la chance resterait un petit bout de temps en plus avec elles. Elle avait vraiment un grain quand même, voler un diamant très précieux dans le Palais de l'Impératrice! Il fallait être complètement dingue, ou juste vraiment idiot, au choix. Idril était sûrement un peu des deux. Surtout malade, ça c'était confirmé par son entourage tout entier. Son amie atteignait bientôt la trappe.. Il ne restait plus que quelques mètres qui les séparaient de la sortie et de la liberté. Le coeur d'Idril faisait des bonds et pour la première fois depuis le début de la mission suicide, elle avait peur de se faire prendre. C'est toujours lorsqu'on croit qu'on est tiré d'affaire qu'on se fait choper, alors.. Elle secoua la tête, se disant qu'elle regardait beaucoup trop de films. Tout se passait bien pour l'instant et aucume alarme ne sonnait. Il fallait juste ouvrir la grille, Emilie s'en chargerait et réussirait. C'est pas compliqué d'ouvrir une grille en même temps. Idril prit juste l'initiative de murmurer quelque chose à son amie avant qu'elle ne s'apprête à ouvrir le conduit.

« Eh mais dis-donc tu m'avais pas dit que tu étais plutôt méga super forte en mission! Je vais finir par t'embaucher, tu sais! Maintenant ouvres le conduit doucement mais avant essayes d'écouter et de voir s'il y a quelqu'un dans la pièce. Si y a personne, vas-y et on se grouille de sortir le plus innocemment possible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Ven 11 Mar 2016 - 1:58

Emilie tenta d’accélérer en sentant qu’Idril accélérait derrière elle de toute façon elle était plutôt pressé de sortir de se conduit parce que comme piège on ne faisait pas mieux que se conduit assez serré si on les attendait à la sortie elles n’auraient aucun moyen de fuir alors elle était assez pressée de les quitter elle aussi sauf que si elle allait trop vite elle risquait de faire du bruit et d’alerter les gardes alors elle tenta d’accélérer la cadence tout en restant assez prudente. Elle ne savait pas vraiment si elle allait assez vite pour Idril, mais de toute façon cette dernière n’avait pas le choix elle était forcée de la suivre et de suivre son rythme et aux yeux d’Emilie elle préfèrerait sans doute quelques secondes de plus que de se faire prendre à cause d’un empressement.
 
Elles arrivèrent enfin à cette fameuse trappe qu’Emilie devait ouvrir elle s’apprêtait à l’ouvrir lorsqu’Idril lui parla. Emilie qui commençait à être habitué à ce silence faillit bien sursauter en l’entendant parler, mais elle parvint de justesse à se contenir. Elle se demanda si Idril était sérieuse elle avait vraiment l’intention de l’embauché. Bon Emilie imaginait qu’avoir une complice voleuse non officiel pouvait sans doute avoir ses avantages comme le faite de ne pas avoir à demander l’autorisation de son académie bien qu’Emilie ne savait pas vraiment trop comment ça marchait. Alors qu’elle se faisait cette réflexion sur le faite qu’elle soit sérieuse ou non elle se dit que ce n’était pas le moment elle devait dégager de la et vite fait chaque secondes passé ici augmentait les risques de se faire prendre. Elle regarda à travers la trappe et écouta, mais comme elle n’entendait rien elle sorti son arme avec le silencieux et tira dans la trappe pour l’ouvrir comme elle avait vu Idril le faire avant de descendre elle murmura à Idril
 
« Tu devrais remettre ton fil ou quoi que ce soit autour de la pierre elle est plus discrète transparente que rouge »
 

Elle aurait été ravie de parler un peu plus des compliments qu’Idril lui avait faits et de cette histoire d’engagement, mais ce n’était pas vraiment le moment alors elle garderait sa pour plus tard. Elle descendit lentement par la trappe et rangea son arme au moment même où elle toucha le sol pour plus de discrétion puis elle entreprit de quitter le palais le plus naturellement du monde en essayant de paraitre la plus innocente possible au cas où elle croiserait quelqu’un. Elle ne prit même pas le temps de vérifier qu’Idril la suivait. C’était une professionnel elle savait ce qu’elle avait à faire puis si jamais la mission venait à merder maintenant elles avaient une chance de s’en sortir si seulement l’une des deux se faisait arrêter et dans le cas où tout se passe bien elle se retrouverait en dehors du palais ou au pire chez Idril. Maintenant qu’Emilie savait ou s’était ce ne serait pas un problème de s’y rendre. Si jamais elle arriverait chez elle sans encombre Emilie allait vraiment avoir besoin d’un verre et de préférence de quelque chose de fort pour se remettre de tout ce stress et de toute cette tension. Elle aurait pût dire que s’était une folie et qu’elle ne recommencerait jamais une telle chose, mais étrangement même si elle était totalement en panique intérieurement au point de ne pas être sûr que ses jambes la porte jusqu’à chez Idril ou de ne pas craqué sous le stress avant d’être arrivé  elle avait adoré ça et elle se sentait terriblement puissante en ce moment limite invincible même si elle était consciente que ce n’était qu’une impression induite par l’adrénaline, mais ce sentiment était si fort qu’elle était sure que si Idril lui proposait un autre vol un jour elle accepterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 13 Mar 2016 - 21:34

La jolie demi-elfe suivait le conseil de son amie et prit la pierre précieuse pour l'entourer du fil afin qu'elle se fasse plus discrète. Voilà, c'était mieux. Emilie se débrouilla très bien avec la trappe et elle sortit sans encombre tandis qu'Idril lui fit un signe de la main pour lui dire au revoir, et que si elles ne se retrouvaient pas elles se reverraient très bientôt de toute façon et ça c'était une certitude car quand on à trouvé une amie très chère à ses yeux on ne peut pas s'empêcher de la voir quasiment tout le temps. Cela faisait environ un jour que les deux jeunes femmes se fréquentaient et pour la demi-elfe en tout cas, ça ne l'ennuyait absolument pas au contraire ça l'amusait vraiment plus qu'autre chose. Depuis des mois, elle ne s'était pas sentie aussi vivante qu'en compagnie de la louve.

La grande blonde ouvrit la porte et sortit à son tour de la pièce où son amie l'avait quittée trois minutes auparavant, elle marchait avec un air le plus innocent du monde et pour l'instant personne ne l'arrêtait alors elle se disait qu'elle avait vraiment réussi sa mission mais elle ne savait même pas si elle allait rendre à l'Académie la pierre à vrai dire, elle avait aussi envie de la donner à Emilie car de un elle l'avait bien mérité et de deux ce serait une sorte de cadeau d'amitié, et de souvenirs bien sûr. Et puis la belle brune la voulait, cela se voyait dans son regard et dans ses sous-entendus à mourir de rire. Sans compter que personne n'était au courant dans son Académie qu'elle avait entreprit de voler la pierre sans autorisation et si elle se faisait prendre elle était vraiment foutue alors il faudrait s'en débarasser. Mh, en fait c'était une bonne idée de la donner à Emilie et puis cette dernière serait contente également, comme ça tout le monde est heureux et basta.

Idril faisait le chemin du retour et marchait d'un pas pressé vers sa maison. Devant un pub près de chez elle des gens buvaient un verre, d'autre essayaient tant bien que mal de travailler enfin toute une organisation. Elle passait le pub et les magasins et arrivait au seuil de sa porte, qu'elle ouvrit. Elle rentra dans sa maison de vacances et remarquait que Jules ne regardait plus la télé il devait être dans sa chambre. La demi-elfe commença à foncer et courait avec ses longues jambes fines dans les escaliers pour monter dans sa chambre. Une fois dedans elle s'étala comme une crêpe sur son lit et commençait doucement à somnoler. Elle repensait à sa journée, sa rencontre avec Emilie la jolie brune et louve. D'ailleurs il fallait qu'elle la revoie très vite! Idril lui avait promit de l'aider à améliorer ses sens de louve, sa technique de combat et tout ce qui allait avec. Et bien sûr qu'elle allait tenir cette promesse mais elle espérait juste que son amie saurait retrouver la maison de l'elfe. Sinon elle ne pourrait pas lui donner la pierre et la remercier infiniment de son aide et encore moins l'entraîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 14 Mar 2016 - 2:12

En sortant du palais Emilie avait décidé de se promener un petit peu dans les rues avant de rentrer chez Idril. D’un part pour se calmer un peu parce que même si elle avait adoré ça s’était une activité extrêmement stressante qui mettait légèrement ses nerfs à rude épreuve, mais également pour un côté plus pratique comme elle n’était pas très douée pour savoir si elle était suivie ou non elle s’était dit que ce serait une bonne idée de faire d’abord un tour afin de vérifier qu’elle ne voyait pas quelqu’un la suivre un peu trop avant de l’emmener directement à Idril et à la pierre précieuse. De toute façon si quelqu’un l’arrêtait elle. Il ne pourrait pas prouver grand-chose contre elle vu qu’elle n’avait pas la pierre c’était idril qui l’avait. S’il l’avait suivi elle il avait suivi la mauvaise personne. Elle fit tranquillement un tour dans les magasins comme elle le faisait très souvent afin de ne pas éveiller les soupçons et acheta quelques vêtements et accessoire de plus.
 
Une fois qu’elle eut fini sa petite virée shopping et qu’elle fut à peu près sure qu’on ne la suivait pas elle se rendit chez Idril elle n’eut pas vraiment de mal à en retrouver le chemin. Elle hésita un peu devant la porte devait elle entrée ou sonné ? Si elle rentrait comme sa sans sonné elle risquait peut-être de déclencher la sécurité même si elle ne se rappelait pas avoir vu Idril la réenclencher lorsqu’elles étaient sortie. Elle se dit qu’elle devait tenter le coup après tout elle venait de faire l’un des plus beaux vols dans un endroit super sécurisé alors sonné à une porte juste après pour qu’on lui ouvre ça lui semblait quasiment absurde. Elle poussa donc la porte et rien ne sembla se produire. Alors forte de son succès apparent elle décida de tenter quelque chose de plus compliqué. Tenter de surprendre Idril en se faisant la plus discrète possible. Bien sûr elle était consciente qu’il y avait assez peu de chance qu’elle arrive à tromper son oreille surdéveloppé et son entrainement de voleuse patentée. Sans compté que si réellement elle y arrivait Idril pourrait agir par instinct et l’attaqué directement pour se défendre, mais à vrai dire elle ne craignait pas qu’Idril l’attaque même si elle le faisait au pire elle lui ferrait une blessure qui guérirait vite avant de stopper son assaut en réalisant que c’était elle. Et étrangement l’idée lui semblait amusante peut-être qu’elle fréquentait beaucoup trop idril son goût du risque commençait vraiment à beaucoup déteindre sur elle trop peut-être.
 

Elle grimpa donc le plus doucement et silencieusement possible les escaliers après avoir pris soin de poser les sacs contenant ses achats au rez de chaussé en faisant attention de ne pas les froissé pour ne pas qu’ils produisent de bruits. A chaque fois qu’elle grimpait une marche elle avait peur que celle-ci se mette un grincé, mais cela ne se produisit pas.  Elle arriva finalement devant la porte de la chambre d’Idril s’était sans doute le moment où elle risquait le plus de se faire repérer. Elle poussa la porte doucement, mais comme elle tenait quand même un peu à la vie elle prit soin de s’abaissé ainsi si jamais Idril avait l’idée de lui jeter un couteau avec un peu de chance il lui passerait au-dessus de la tête. Elle allait enfin savoir si elle avait vraiment réussi à surprendre la voleuse ou non. Si elle avait réussi alors soit Idril avait relâché sa vigilance ce qui était possible après tout elle était chez elle et qui viendrait l’attaqué chez elle. Cependant vu comment elle avait repéré son frère un peu plus tôt elle doutait fort que relâcher sa vigilance soit son genre. Il restait la possibilité qu’Emilie soit vraiment douée comme Idril lui avait dit un peu plus tôt, mais elle doutait d’être doué à ce point-là elle avait peut-être quelques prédispositions pour le vol elle n’en savait rien, mais pas au point de rivaliser avec une voleuse presque diplômée quand même. Le plus probable était qu’elle l’ait repéré, mais alors le tout était de savoir quand. Etais-ce quand elle avait ouvert la porte d’entrée ? Dans le rez de chaussée quand elle avait posé ses sacs ? Dans les escaliers ? Ou la quand elle avait ouvert la porte de sa chambre. Peu importe le moment ça lui apprendrait surement ou elle avait fait une erreur et par extension comment ne pas la reproduire et gagné en discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 14 Mar 2016 - 19:13

Idril somnolait et entendait son frère s'entraîner dans sa chambre, il était en train de taper sur un punching-ball. Elle allait s'endormir soudain elle entendit un bruit. Elle sursauta et se relevait en position assise. Ce bruit ne venait pas de la chambre de Jules, mais bien d'en bas. Elle entendait des frottements comme si on posait des objets sur le sol. Elle plissait les yeux et touchait le couteau coincé dans sa ceinture. La jole blonde était sûre qu'il y avait quelqu'un d'autre dans la maison, elle s'attendait à ce que l'intrus entre dans sa chambre mais ne se tournait pas pour autant vers la porte, non elle se rasseyait tranquillement sur son lit et calmement elle attendait. Après tout c'était peut-être juste une impression ou c'était son amie qui revenait. La porte de sa chambre s'ouvrait doucement elle le savait grâce au courant d'air qui entrait dans la pièce. Sans se retourner, elle souriait de toutes ses dents blanches et dit:

« Salut Emilie, tu as presque failli m'avoir. »

Idril se leva, fit volte face et montrait sa joie de revoir la jolie brune. La demi-elfe planta sa main sur la poche de son jean et sentit la pierre précieuse à l'intérieur. Bon est-ce qu'elle la donnait à son amie ou elle la faisait un peu attendre, enfin un peu c'était léger elle pourrait la lui donner dans quelques jours mais elle se disait qu'Emilie avait très envie de la voir rien qu'à la façon de fixer la pierre rouge qui brillait de mille feux. La grande blonde sortait la pierre de sa poche et la tendit à son amie, qui l'exposerait sans doute chez elle et qui l'apprécierait et en prendrait soin beaucoup plus que personne ne le ferait.

« Bon je te la donne j'ai bien vu que tu la voulais et puis de toute façon l'Académie sait même pas que je l'ai volée ils penseront juste qu'un chenapan à intercepté leur mission et l'a volé, ils ne m'accuseront pas et puis si je la leur rend je serai punie de toute façon puisque c'était pas ma mission. Et tu en prendras soin, j'en suis sûre. Tu l'as bien méritée! »

Son amie saisissait la pierre rouge bouche bée de la tenir entre ses mains ce qui fit rire Idril, puis cette dernière descendait au rez-de-chausée à toute vitesse et alla dans la cuisine là où elle sortait deux verres, un pour elle et un pour Emilie. Elle se servait un alcool spécial qui venait de chez les elfes et demandait à la jolie brune si elle voulait goûter la boisson. Ensuite elle repensa à sa promesse et s'empressait d'en parler à la louve.

« Ah oui et d'ailleurs j'ai promis de t'entraîner, je compte bien tenir cette promesse. Bon déjà que sur la mission tu t'es débrouillée comme une chef on va dire que c'était plus pour l'entraînement mental, t'en penses quoi de passer à l'entraînement physique? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 15 Mar 2016 - 2:36

Emilie avait raison Idril l’avait belle et bien repéré. Par contre elle avait deviné ue c’était elle du coup Emilie n’avait pas eu à subir d’attaque ce qui même si elle s’était préparé à en encaissé une était quand même quelque chose d’appréciable. Même si Emilie savait qu’il y avait de grande chance qu’Idril la repère le faite de s’être faite repéré était quand même quelques peut crispant, mais au moins sa avait le mérite de la faire redescendre un peu sur terre elle qui se sentait si forte limite invincible après le vol du diamant qui s’était déroulé sans accro.
 
Lorsqu’Idril lui tendit la pierre Emilie crût qu’elle voulait simplement la laissé la tenir un moment et l’admirée avant de devoir la reprendre pour la donnée à l’Académie. Pas une seule seconde Emilie avait imaginé qu’Idril allait lui donné cette pierre. Bien sûr elle avait plusieurs fois plaisanté sur le faite que cette pierre ferrait super bien à son cou ou sur le faite qu’elle souhaiterait possédé une telle pierre, mais pas une seule seconde elle aurait imaginé qu’Idril lui offrirait cette pierre surtout qu’elle devait valoir une fortune en crédit mut. Dans sa tête le plan s’était volé la pierre et la remettre heu et bien à la personne à qui elle devait la remettre Emilie ne savait pas trop qui à vrai dire, mais bon elle n’allait pas se faire prier pour garder une telle merveille même s’il faudrait qu’elle soit prudente et sans doute qu’elle renforce la sécurité quasiment inexistante de son appartement elle devrait peut-être s’acheter un cadenasus ou un truc encore plus sécurisé bien qu’elle ne connaisse rien d’autre.
 
Idril prétendait que l’académie penserait qu’un chenapan l’avait volé. Cela semblait assez peu probable à Emilie ou alors le chenapan devait être assez doué et totalement timbré de voler l’impératrice.
 
« Heu oui sa tu peux être sure que je vais prendre soin d’une telle merveille faudra juste que je trouve un endroit ou la caché et sans doute que je renforce ma sécurité pour éviter qu’on me vole cette beauté »
 
Emilie la regardait émerveillée à chaque fois qu’elle pensait en avoir vu toute la beauté et qu’elle reposait les yeux sur elle ensuite elle avait l’impression que la pierre était encore plus belle que la seconde d’avant. Lorsqu’elle repensait à la photo qui était dans le dossier elle la trouvait terne presque grossière en comparaison de la beauté de cette pierre. Elle achetait souvent du rouge à lèvre dont la couleur était censée égaler celle de la pierre. Jusqu’à présent elle y avait toujours cru, mais maintenant elle se rendait bien compte que c’était très loin d’être le cas et qu’il était sans doute quasiment impossible d’avoir un rouge à lèvre d’un rouge si pure si merveilleux.
 
Alors qu’elle était toujours en train d’admirer cette pierre le faite qu’Idril avait quitté la pièce commença doucement à se frayer un chemin dans son esprit et elle décida donc un peu à regret de mettre fin à sa contemplation, mais bon elle avait une grande compensation elle pourrait la reprendre quand elle voudrait maintenant que la pierre était à elle. Elle pensa à la mettre dans sa poche, mais elle avait quelques scrupule à mettre ainsi une telle beauté dans sa poche sans au moins l’entouré de quelque chose bien sûr c’était un peu ridicule la pierre ne risquait rien dans ses poches magique elle ne s’abimerait pas. Elle prit néanmoins le temps de la recouvrir d’un mouchoir en soie d’aragne elle ne possédait rien de mieux pour emballer la pierre même si elle mériterait au moins un écrin et peut-être même une vitrine, mais évidemment Emilie ne se promenait pas avec un écrin ou une vitrine dans ses poches. Une fois emballé et mis dans sa poche elle finit par descendre. Elle accepta volontiers le verre d’alcool d’elfe même si elle n’avait jamais but d’alcool d’elfe de sa vie ça ne devait pas être mauvais et ça ne pouvait pas lui faire de mal.
 
« Si je me suis débrouillée comme une chef c’est parce que j’avais un super partenaire et que ton plan était vraiment bon. Je devrais surement te dire que ce vol était une folie et qu’on n’aurait jamais dû prendre ce genre de risque sauf qu’en toute honnêteté j’ai adoré ça. Quant à l’entrainement physique et bien d’après ce que j’ai pût voir tout à l’heure on a une super salle d’entrainement la haut qui serait probablement parfaite pour sa puis de toute façon faut sans doute aller remettre tes petits jouets en place»
 

Emilie avait fait exprêt de ne pas parler directement d’arme on ne sait jamais que son frère les entendent et qu’il ne soit pas au courant ou même quelqu’un d’autre bien que ce soit beaucoup plus improbable. Mieux valait ne pas trop ébruiter cette histoire d’arme en particulier quand une partie des dite arme n’était pas réellement d’une très grande légalité comme l’arme à feu qu’Emilie portait toujours sur elle en ce moment. Elle était d’ailleurs surprise de la facilité avec laquelle elle s’était habituée au poids de l’arme sur elle. Elle ne la sentait déjà plus c’était comme si elle avait toujours porté une arme bien qu’en réalité se soit la première fois. Elle se demandait si tout le monde s’habituait aussi rapidement aux armes ou si elle avait également une sorte de prédisposition a portée une arme comme elle semblait en avoir une pour le vol. Il était surprenant de se découvrir ce genre de prédisposition pour elle alors qu’elles lui auraient probablement été utile sur le continent interdit enfin du moins pour l’arme si elle avait réussi à s’en procuré une sur le continent interdit ce qui était plus que complexe. Et alors qu’elle vivait jusqu’alors une vie plutôt calme depuis qu’elle en était sortie pourquoi les dieux d’Autremonde lui avaient ils donné de tels prédispositions et pourquoi les lui révéler maintenant avaient-ils un plan spécial pour elle dans leur toile cosmique de la vie de chaque être pour lequel ses prédispositions lui  serait utile, mais la peut-être qu’elle réfléchissait trop et qu’elle devenait beaucoup trop spirituel s’était tellement éloigné de l’Emilie qui passe son temps en soirée et shopping qu’on aurait pu croire que cette pensée venait d’une autre personne et sans doute que peu de personne « la connaissant » aurait cru que cette pensée venait d’elle d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 17 Mar 2016 - 22:21

Idril sirotait tranquillement son verre et écoutait son amie attentivement. La jolie brune qu'elle avait rencontré n'était plus aussi "fille" qu'elle l'avait été, elle parlait d'armes et d'entraînement.. Comme quoi une rencontre peut faire changer quelqu'un, même si ce n'est pas complètement c'était quelque chose de changer une fervue de shopping en voleuse et presque une guerrière mais ça se serait pour plus tard. Les compliments d'Emilie à son égard la faisait sourire, elle se sentait toujours gênée quand on lui faisait des éloges. Ce n'était pas une fille du genre à se trouver parfaite et elle était légèrement timide. Quand on apprenait à la connaître on voyait une jeune femme audacieuse, tenace et redoutable. Toujours prête à aider et protéger ses amis. Et elle allait le faire, avec la louve. Elle allait l'aider à devenir plus forte et à maîtriser son côté de lycanne.

L'après midi pointait bientôt le bout de son nez et la demi-elfe se croyait en fin de journée.. Le temps qui passait lorsqu'elle était avec Emilie était démesuré. Elle ne savait même plus quel jour on était, et elle avait tellement fait de choses qu'il parraîssait logique qu'elle se croit en début de soirée. Elle buvait de l'alcool à l'heure du déjeuner, ça n'allait plus décidément.. Elle regardait son amie et alla s'asseoir dans le canapé du salon. Ensuite elle alluma la télé et elle tombait sur une chaine d'informations. Elle allait avaler une gorgée de sa boisson et quand elle regarda l'image sur la télé, elle recracha tout d'un coup. Elle manquait un battement de coeur et se tourna vers Emilie.

« Je rêve là, tu vois ce que je vois?! Non mais ça passe aux infos maintenant! Heureusement qu'ils n'ont pas de caméras parce qu'ils se croient sécurisés, sinon on aurait été dans la bouse de traduc, vraiment profond.  »

La grande blonde soupirait, rassurée. Au moins la police du Palais n'avait pas de suspect, ils avaient même dit que c'était "un travail de professionnel", Idril se sentait fière et lançait un sourire vers son amie. Une fois qu'elle eut fini son verre elle le rinça et proposait à son amie de monter dans sa chambre, pour éventuellement s'entraîner et même pour être tranquilles d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Ven 18 Mar 2016 - 0:12

Alors comme ça l’information passait déjà aux infos. Honnêtement Emilie en était un peu surprise. Bien sûr elle s’attendait à ce que la disparition de la pierre soit rapidement remarquée. Ce qui la surprenait c’est que ça passe aux infos. Emilie aurait cru que l’Impératrice garderait ça secret. Du genre on peut rien voler au palais c’est l’endroit le plus sécurisé du monde personne ne peux y entré par effraction et encore moins en ressortir vivant du moins.
 
Mais bon ça n’inquiétait pas réellement Emilie après tout il n’avait aucune preuve aucun moyen de remonter jusqu’à eux. Puis honnêtement pour Idril Ok si on remontait jusqu’à elle ça pourrait paraitre suspect en tant que voleuse patentée elle pouvait mettre au point un plan pour voler se joyaux d’ailleurs elle l’avait fait, mais Emilie qui allait imaginer qu’une fêtarde accro au shopping avait participé à un casse aussi mémorable même s’ils remontaient jusqu’à elle bien qu’elle ne voit pas du tout comment ils croiraient avoir fait une erreur.   
 
Emilie jeta un regard et un sourire à Idril en regardant les informations du genre c’est ça le talent puis se jeta tranquillement dans le fauteuil comme si elle était chez elle seule franchement sa manquait de style sa devenait n’importe quoi. Il fallait vraiment qu’elle se ressaisisse après tout il était important de resté la fêtarde qui se prend pour une fille parfaite aux yeux du monde parce que sa lui faisait une parfaite couverture si vraiment elle devait devenir une guerrière ou une voleuse occasionnelle ainsi personne ne se douterait de se dont elle était réellement capable. Bien sûr elle n’avait pas à jouer la comédie devant Idril, mais il fallait néanmoins qu’elle garde son personnage à l’esprit.
 
Emilie accepta de monter dans la chambre d’Idril elle termina rapidement son verre d’ailleurs il était assez bon cet alcool elfe puis elle rinça son verre comme son amie avant de se rendre dans la chambre de cette dernière. Emilie aimait bien la chambre d’Idril elle s’y sentait bien et en sécurité bien qu’elle ne se sente pas particulièrement menacé. Tandis qu’elle se rendait dans la chambre d’Idril elle remarqua que sans même le faire volontairement elle tentait de se déplacer en faisant le moins de bruit possible, mais comme elle avait récupéré ses sacs au passage sa rendait la tâche légèrement plus complexe. D’ailleurs elle n’avait pas parlé de ses achats à Idril autant qu’elle le fasse maintenant qu’elles étaient dans sa chambre parce qu’elle allait surement se demander ce qu’Emilie faisait avec des sacs de shopping après un vol. Elle s’assit tranquillement sur le lit faisant pour changer comme chez elle.
 
« Au faite j’ai oublié de te dire ou j’en ai pas encore eut le temps enfin peu importe. J’ai fait un peu de shopping après qu’on ait fait ce qu’on avait à faire. Juste histoire de vérifier que je n’étais pas suivie avant de rentrer ici. Je crois que tu déteins un peu trop sur moi et que je deviens légèrement parano. D’ailleurs en parlant de parano vu ton petit cadeau de tout à l’heure va falloir vraiment que tu me conseille sur la sécurité de mon appartement. »
 
Tout en discutant elle sortait ses achats de ses sacs et les étalait tranquillement sur le lit un à un comme si chacun de ses achats était précieux même si honnêtement ils semblaient bien fade en comparaison de la pierre qui était maintenant dans sa poche. Il y avait quelque chose d’étrange et presque d’irréel à mélanger à la fois le shopping, la sécurité de son appart et le vol. Le plus étrange étant que tous cela lui venait naturellement comme si s’était son quotidien alors que seul le shopping l’était réellement, mais bien qu’elle avait toujours prétendu détesté le changement Emilie avait une belle capacité d’adaptation. Elle s’était rapidement faite à sa vie de fashion victime et là elle était déjà en train de s’habituée au changement qui semblait s’opérer dans sa vie. C’était même plus simple car cette fois elle pouvait combiner ses changements avec sa vie pas comme la dernière fois ou sa vie avait changé du tout au tout.
 

Elle venait de finir d’étaler ses achats sur le lit d’Idril et elle était là à les regarder sans les voir vraiment tout en se demandant ce que l’avenir lui réservait et ce qu’elle allait devenir des tas de questions se bousculaient dans sa tête au sujet de sa sœur, de sa peur du continent interdit et de tas d’autre sujet. Elle n’avait pas vraiment l’habitude de se poser ce genre de question elle qui le plus souvent se contentait de se laisser porter par la vie et de voir ou sa l’emmènerait. C’était assez déstabilisant de devenir plus mature, de grandir même si ce n’était qu’un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 5 Avr 2016 - 14:14

Idril écoutait son amie avec attention et à son tour elle la conseillait par exemple pour le sytème de sécurité de son appartement. C'est clair qu'avec une pierre précieuse et recherché par l'impératrice, il faut la cacher, et vachement bien. Elle lui proposait les meilleurs modèles de caméras, les coffres forts, portes sécurisées et tout le matériel requis en cas d'attaque, de vol.. En fait la jeune demi-elfe se rendait compte qu'elle déteignait beaucoup sur Emilie parce qu'en montant elle n'avait peut-être pas fait attention mais elle s'appliquait à ne pas faire de bruit, même si avec ses sacs c'était un peu compliqué. D'ailleurs, elle avait eu une très bonne idée d'aller faire du shopping avant de venir ici, juste au cas-ou. Vu qu'Idril était sûre de ne pas avoir été suivie, elle était directement rentrée chez elle même si elle avait traîné, elle aurait pu se promener ou elle ne savait quoi.

« Dis moi tu deviens une petite Voleuse Patentée toi, tu serais pas tentée de t'inscrire à l'Académie par hasard? Non parce qu'on dirait que t'as ça dans le sang, tu d'adaptes vraiment vite et c'est une très bonne qualité chez les Voleurs! Enfin bref dis moi t'as eu la fièvre acheteuse? Oh non bien sûr c'est habituel pour toi d'acheter autant de vêtements.. » Et elle fit un clin d'oeil à son amie.

D'ailleurs en regardant de plus près les achats de la belle brune, le regard d'Idril tomba sur une robe violette très foncé qui arrivait presque à la cheville avec un décolleté très plongeant et assez moulante. Elle était magnifique. Directement attirée par l'habit, la demi-elfe la prit délicatement dans ses mains et la regardait avec des étincelles dans les yeux. Tiens pourquoi pas l'essayer? Et puis elle n'avait rien à perdre, cette robe était sublime.

« Et ben toi aussi tu déteins sur moi hein parce que cette robe là elle est sublime et ça te dérange pas que je l'essaye? »

Emilie acquiesça et la grande blonde se dévêtit sans gêne et puis de toute façon elle était entre amies. Son corps était musclé et fin à la fois et elle avait des formes là où il fallait, elle enfila doucement la longue robe et une fois cela fait elle se tourna vers son amie et lui sourit en montrant sa nouvelle tenue. Elle lui demanda ce qu'elle en pensait. Idril fit apparaître un miroir et se regarda dedans. Elle se trouvait plutôt jolie dans cette tenue, pour une fois qu'elle se trouvait pas mal.. Emilie avait la chance de se trouver parfaite, même si parfois cela peut-être un défaut c'était avant tout une qualité, surtout que quand on se trouve bien, on à confiance en soi, et cela c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 5 Avr 2016 - 15:57

Emilie se surpris à écouter les conseils en matière de sécurité d’Idril avec beaucoup plus d’intérêt et d’attention qu’elle ne s’en serait crue capable. Elle qui trouvait ce genre de considération extrêmement barbante il y a quelques heures à peine, mais bon peut-être n’étais ce que de l’intérêt pour protéger sa sublime pierre précieuse qu’elle ne possédait pas quelques heures auparavant. Il serait vraiment dommage de se faire voler une telle beauté. Pire encore il serait vraiment dommageable pour elle que l’Impératrice parvienne à remettre la main dessus car comme elle l’avait déjà dit se serait criminel d’enfermer une femme aussi parfaite et sublime qu’elle dans un cachot humide et malodorant perdu quelque part dans les profondeurs du palais impérial puis se serait un désastre pour son teint.   
 
Emilie fût flattée qu’Idril lui dise qu’elle devenait une petite voleuse patentée et elle ne pût s’empêcher de sourire même si au fond d’elle elle ne se sentait pas réellement voleuse patentée. Peut-être en avait-elle certaine aptitude et peut-être en développait-elle d’autre en ce moment, mais elle avait beaucoup de lacune et elle en était parfaitement consciente. Puis elle n’était pas sûre qu’une vie de voleuse patentée lui convienne. Bien sûr elle adorait le frisson et cette sensation de danger que procurait le faite de pouvoir se faire prendre à n’importe quel moment, ou que la situation puisse d’un coup se retourner contre elle, mais les voleurs patentés étaient discrets alors qu’elle. Elle était plutôt du genre à attirer sans cesse l’attention sur elle à en être le centre. La ou les voleurs patentées se cachaient dans l’ombre elle se cachait en pleine lumière au milieu des foules sous ses apparences de jeune femme superficielle.
 
Mais Idril avait raison sur un point Emilie s’adaptait en effet très rapidement. A vrai dire sa vie elle-même était une adaptation permanente. Elle s’était adapté dès les premières années de sa vie pour survivre sur le continent interdit, puis ensuite elle s’était réinventé ou réadapté pour oublier ce continent maudit et survivre en dehors contre un ennemi bien plus redoutable que ceux qu’elle avait pu affronter sur le continent puisqu’elle ne pouvait pas fuir ou se cacher de cet ennemi vu que se nouvel ennemis c’était elle-même, ses peurs, ses doutes, ses angoisses et sa fragilité qu’elle n’avouait que rarement et depuis lors elle s’adaptait aux gens, aux environnement, à la mode et à a peu près tout ce qu’elle pouvait rencontré. Son ennemi était toujours là et refaisait parfois surface, mais elle l’enterrait de plus en plus profond sous les couches de ses adaptations successive.
 
Emilie sourit à nouveau lorsque son amie lui demanda l’autorisation d’essayer une des robes qu’elle venait d’acheter. Autorisation que bien sur Emilie lui donna avec plaisir. Elle ne s’était pas vraiment attendue à ce qu’Idril se déshabille ainsi devant elle, mais cela ne posait pas réellement de problème à Emilie puis elle avait un vague souvenir de quelqu’un lui disant que les elfes n’étaient pas très pudique apparemment ce n’était pas totalement faux, mais Emilie ne l’étant pas tellement non plus cela ne lui posait pas réellement de problème.
 
Emilie en profita pour admirer le corps d’Idril. Ce n’était pas la première fois qu’elle regardait son corps et ses muscles, mais s’était la première fois qu’elle le voyait sans vêtement. Son corps était musclé, mais sans que cela gâche sa beauté ou ne la rende trop masculine. Aux yeux d’Emilie il était clair qu’Idril pouvait faire baver d’envie un paquet de mecs sans problème et sans doute même quelques filles si Idril était intéressé par les filles bien qu’Emilie n’en ai absolument aucune idée.  
 
Emilie regarda Idril dans la robe elle trouvait qu’elle lui allait vraiment bien. Elle la trouvait très féminine dedans même si Idril savait toujours garder une part de féminité même dans son uniforme de voleuse patentée la sa féminité ressortait carrément. Emilie tenta de se retenir, mais la tentation était bien trop forte et l’occasion bien trop belle. Alors elle sorti une brosse d’une de ses poches pour se lancer dans un léger relooking ou du moins dans une encore plus grande mise en avant de sa féminité et se mit à coiffée patiemment les cheveux d’Idril. Elle avait de très beaux cheveux, mais leur petit séjour dans la ventilation du palais impérial les avait un peu emmêlés. Une fois qu’elle eut terminé de tout démêler elle lui laissât les cheveux détaché et entreprit de la maquillée. Bon elle resta dans la simplicité Idril n’avait pas vraiment l’air du genre de fille qui passait une éternité devant le miroir à se maquillé et remaquillé (pas comme elle quoi). Elle lui mit donc un peu de rouge à lèvre, de far à paupière et d’eyeliner. Et enfin elle termina en lui dégottant une paire d’escarpin dans les mêmes tons que la robe ainsi qu’un collier qui serait mis en valeur par ce décolleté.
 
« Voilà comme ça tu es parfaite tu pourrais même aller à un gala au palais impérial. Bon par contre si tu pouvais éviter de ramper, déchirer ou mettre du sang sur la robe se serait vraiment super » plaisantât-elle avant d’enchainer « Au faite tu peux garder la robe et les chaussures j’en ai plein puis ils valent nettement moins que le cadeau que tu m’as fait et pour ton information je n’ai pas du tout été atteinte de fièvre acheteuse. Je n’ai acheté que le strict minimum et encore je trouve que j’ai été plutôt raisonnable »
 

Dit-elle en tirant la langue comme une gamine. Ce qui était très loin de la fille classe en toute  circonstance qu’elle se donnait l’air d’être, mais ça n’avait aucune importance pas avec Idril en tout cas. Avec elle, elle pouvait se permettre d’être mature, intelligente moins superficiel et parfois même comme en ce moment précis une vraie gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 5 Avr 2016 - 17:13

Après le relooking qu'Emilie fit à la demi-elfe, elle put se regarder dans le miroir et voir sa "nouvelle" tête. Enfin c'était clairement nouveau pour elle, qui ne se maquillait quasiment jamais. Ses cheveux étaient redevenus doux et soyeux grâce à la brosse de la jolie brune. Elle lui avait même dégoté des chaussures et un collier. Elle se trouvait super jolie maintenant. Emilie l'avait regardée lorsqu'elle se changeait, elle trouvait ça plutôt drôle mais elle aurait fait de même. D'ailleurs Emilie aimait les femmes, les hommes ou bien les deux? Idril retenait cette question dans un coin de sa tête en se disant que ce serait amusant de savoir. Elle la voyait aussi bien avec une fille qu'avec un garçon alors..  

La jolie blonde regardait l'extérieur à travers la grande baie vitrée de sa chambre. L'envie d'aller sur les toits la prenait encore.. Bon, promis cette nuit elle sortirait. Mais là, c'était pas vraiment le moment idéal surtout qu'elle devait entraîner un peu Emilie. Enfin, pour l'instant elles étaient dans une situation complètement opposée, en plein essayage de fringues.

« Merci, pour la robe. Mh j'ai hâte de te voir quand tu as besoin de décompresser en achetant un max de fringues, ça peut être.. drôle. Et un peu flippant aussi, probablement. Bon ça te dit qu'on s'entraîne un peu ? »

Ce n'était pas qu'Idril n'aimait pas essayer des vêtements, hein. Mais il était peut-être temps d'apprendre à cette demoiselle à se battre avec son corps d'humaine. Pas besoin de l'entraîner en louve, elle perdrait le contrôle. Non, il fallait qu'elle augmente sa masse musculaire sur son corps de fille même si ça ne lui plaisait pas. Elle devait bien commencer à s'entraîner un jour. La demi-elfe ré-enleva sa robe ainsi que les escarpins et le collier, et chercha dans son armoire des vêtements d'entrainement. Un short noir, un débardeur blanc, des baskets noires. Elle enfilait tout cela et elle regardait rapidement dans le miroir. Ses jambes était vraiment mises en valeur par le short et sa couleur noire, elles étaient encore plus fines. Tout en tâchant qu'il n'y avait pas son frère dans la maison, elle posait une question à son amie:

« D'ailleurs j'avais une petite question bon c'est indiscret mais dis moi tu préfères les filles, les garçons, les deux? Je sais même pas d'où m'est venue cette question idiote. »

La grande blonde souriait à Emilie et riait juste après, un truc assez bizarre quoi. Pendant qu'elles discutaient, Idril fermait la porte de sa chambre qui était illuminée par le soleil du milieu d'après-midi et se dirigeait vers la fameuse trappe vers sa salle d'entraînement privée. Elle rampa jusqu'à entrer dans l'autre pièce. Note à retenir: Penser à créer une porte, parce que ramper tout le temps à la fin c'est fatiguant. La belle brune la suivait et se relevait rapidement. Pendant que son amie regardait la salle, la demi-elfe attrapait un sac de frappe d'environ 30kg et l'accrochait au plafond en vérifiant que ça tienne bien. Elles allaient commencer par frapper là-dessus, comme ça Idril évaluerait la force de son amie.

« Tu peux venir? Tu vas commencer par frapper là-dessus, je te dirais comment te placer si tu ne l'es pas bien, et puis ben.. Je vais évaluer ta force quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 6 Avr 2016 - 1:13

Emilie ne pût retenir un petit rire lorsqu’Idril lui dit que la voir en pleine fièvre acheteuse serait probablement un peu flippant. A vrai dire elle avait du mal à imaginer quoi que ce soit qui puisse faire flipper Idril, mais bon si vraiment Idril entrait par effraction dans le palais impérial sans flipper, mais flippait à cause d’une fièvre acheteuse alors elle avait vraiment un esprit très étrange encore plus que celui d’Emilie.
 
A sa connaissance les seules personnes que ses fièvres acheteuse faisait flipper c’était les vendeuses des boutiques car lorsqu’elle avait vraiment envie ou besoin d’acheter les vêtements volait dans tous les sens littéralement. C’est-à-dire qu’Emilie se promenait dans les rayons à sa taille en sortait à peu près toutes les tenues avant de jeté toute celle qui ne lui plaisait pas à travers le magasin tout en se dirigeant vers les cabines d’essayages. En théorie les vendeuses auraient dû lui faire des remarques, lui demander de ranger tout le bordel qu’elle avait mis dans le magasin, mais ses virée shopping était tellement rentable au magasin qu’elles n’osaient rien lui dire et lui pardonnaient aisément cette excentricité surtout qu’avec la magie les vêtements qu’elle avait jeté un peu partout retrouvait rapidement leur place.
 
Lorsqu’Idril lui proposa de s’entrainer Emilie lui jeta directement un regard du genre « tu plaisantes la tu ne vas pas t’entrainer avec cette tenue » même si elle était quasiment sûr qu’Idril serait capable de se défendre même en robe de haute couture et talon haut. Enfin si elle n’avait pas l’habitude d’en porter elle galèrerait un peu avec les talons, mais sa restait une elfe si les talons lui cassait trop la tête elle n’hésiterait pas à les brisé pour en faire des chaussures normales comportement qu’évidemment Emilie désapprouverait totalement on n’abime pas de si jolies chaussures. Emilie ignorait si c’était à cause du regard qu’elle lui avait lancé, mais toujours est-il qu’Idril se changea de nouveau pour une tenue qui clairement était beaucoup plus faite pour l’entrainement. Emilie eut donc l’occasion une nouvelle fois d’observer le corps nu d’Idril et c’est juste après cela qu’Idril la surpris avec une question sur son orientation sexuelle. Est-ce qu’elle l’avait regardé trop intensément et que c’était pour ça qu’elle lui posait la question ? Et plus perturbant encore elle s’était apparemment toute les deux posé la même question sur l’orientation sexuelle de l’autre puisqu’Emilie elle-même y avait pensé quelques minutes plus tôt à peine. Une fois remise de sa légère surprise Emilie répondit très simplement et d’une voix calme à son amie car elle n’avait aucun problème à aborder son orientation sexuelle, ça n’avait rien de tabou à ses yeux. On ne pouvait pas réellement dire qu’elle s’en vantait, mais enfin elle ne s’en cachait pas non plus quoi.
 
« Oh tu sais ça ne me gêne pas de parler de ça et à vrai dire je ne sais pas d’où elle t’est venue, mais ce que je sais en revanche c’est que je me suis posé la même toute à l’heure quand je regardais ton corps nu qui d’ailleurs est très joli. Il est musclé, mais pas trop juste ce qui faut pour être à la fois forte et féminine. Cela dit je m’éloigne un peu de la réponse à ta question la donc pour te répondre disons que je me cherche encore que pour le moment j’apprécie les deux, mais que je ne désespère pas qu’un jour je tomberais sur la personne de mes rêves et là je me fixerais enfin non pas sur un sexe, mais sur une personne qui saura m’aimer, me comprendre et m’offrir tout ce que je désire»
 
Emilie c’était peut-être un peu trop laissé aller au sentimentalisme d’un coup, mais au moins comme ça la réponse était complète. Il pouvait sembler étrange de complimenter son amie sur son corps lors d’une réponse sur son orientation sexuelle, mais Emilie ne s’embarrassait que rarement des convenances quand elle pensait un truc en général elle le disait tout simplement peu lui importait que le moment ne soit pas réellement opportun pour le faire.
 
Il y avait une autre chose dans ses paroles qui pourrait-être mal interpréter et qui à vrai dire le serrait probablement par la plupart des gens qui pensait la connaitre mais qui à vrai dire ne connaissait d’elle que ce qu’elle avait accepté de leur montré c’est-à-dire quasiment rien en fait, un rôle, un fantôme, une fille superficiel qu’elle faisait semblant d’être alors qu’elle ne l’était pas autant. C’était cette histoire de lui offrir tout ce qu’elle désirait. La plupart des gens interpréteraient ça comme des tonnes de bijoux, de robe. Il en déduirait donc qu’elle voulait être avec quelqu’un de riche. C’était ridicule après tout elle pouvait déjà s’acheter ce qu’elle voulait elle n’avait besoin de personne pour ça. Alors oui bien sûr elle serait ravie d’avoir plein de cadeau, mais quand elle avait dit ses mots ce n’était pas à sa qu’elle pensait, mais à un amour inconditionnel et pure, à la fidélité, à la complicité et à toutes ses choses merveilleuses que les couples peuvent avoir, mais qui ne s’achète pas. Voilà ce qu’elle désirait vraiment au fond d’elle contrairement à ce qu’on pouvait pensé elle pourrait parfaitement tomber amoureuse de quelqu’un qui n’a pas beaucoup d’argent et ne pourra pas lui offrir des tonnes de cadeau si vraiment l’amour était la et sincère.
 

Emilie du sortir de ses rêveries de conte de fée de petite fille qui ne l’avait jamais réellement quitté pour revenir au moment présent et suivre Idril dans sa salle d’entrainement. Elle aurait dû détester ramper de la sorte, mais en réalité cela ne la dérangeait pas tant que ça même si elle prit soin d’épousseter ses vêtements dès qu’elle fut dans la salle d’entrainement d’Idril. Emilie sourit à cet exercice. Ce n’était pas la première fois qu’Idril lui faisait faire cet exercice. Elle le lui avait déjà fait faire bien qu’elle ne se rappelait plus si s’était dans la clairière de la forêt ou dans son appartement bien qu’elle penchait plutôt pour l’appartement, mais le plus important était qu’elle se rappelait de la position à adopté et de la façon de frapper et comme Idril venait de le dire un peu plus tôt Emilie s’adaptait vite. Le combat n’était donc à ses yeux qu’une autre adaptation nécessaire. Elle se mit donc instinctivement dans la position qu’Idril lui avait montré puis se mit à frapper d’abord doucement pour être sûr de bien reproduire le mouvement qu’elle lui avait montré puis une fois qu’elle fût assez sure de son mouvement de plus en plus rapidement, mais surtout de plus en plus fort sans pour autant se donné à fond car à ses yeux donné quelques coup particulièrement puissant pour ensuite être déjà totalement épuisé ce n’était pas très utile il lui semblait plus intéressant de donné des coup un peu moins puissant, mais de tenir sur la longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 6 Avr 2016 - 14:59

Idril regardait son amie frapper le punching-ball avec satisfaction. Elle avait retenu la position qu'il fallait avoir et ne se donnait pas à fond pour ne pas s'épuiser. C'était exactement la technique à prendre pendant un entraînement. Bon, quand on à besoin de se défouler on peut frapper fort, mais ce n'était pas forcément une bonne idée surtout qu'on se fatigue plus vite. Il vaut mieux faire un entraînement raisonnable mais que ça dure longtemps. Même si parfois, si elle n'avait pas le temps, ça arrivait à Idril de faire une séance de dix minutes seulement et de frapper très fort ou d'avoir un entraînement très intensif.

La demi-elfe adorait vraiment la mentalité de son amie. Elle hochait la tête, d'accord avec elle que tant qu'on trouve le bonheur, ce n'est pas vraiment important le sexe de la personne, tant qu'on est bien. Même si elle personnellement elle préférait les hommes, c'était une très bonne façon de voir et elle admirait cela chez Emilie. Depuis quelques minutes la jolie brune tapait sur le sac de frappe et Idril estimait que cela suffisait, elle avait bien évalué la force de son amie.

« Déjà tu as retenu la position à prendre et tu frappes bien. Le problème, c'est que tu manques de muscles. Il va falloir travailler tout ça, hein. Tu verras ça fait pas de mal d'être musclée, c'est même cool et puis si ça se trouve tu te sentiras encore plus parfaite après. elle fit un clin d'oeil à son amie. Le changement peut prendre du temps mais le principal c'est que tu ressentes que ta force et tes muscles sont là. Bon maintenant c'est à mon tour tu vas quand même pas me dire que tu aimes tellement frapper dans un sac de frappe que tu ne veux plus le quitter, si? » elle sourit.

Emilie acquiesca et lui laissait sa place. Idril ne prenait pas de pincettes et n'enfilait pas de gants de boxe, elle était assez forte pour ne plus en avoir besoin. Elle se positionnait et devint sérieuse. Elle visualisait où frapper et c'était parti. Pendant un bon moment elle frappait doucement sur le sac de frappe, ensuite elle se disait que ce n'était pas assez, qu'il fallait qu'elle donne un peu plus, non pas pour impressionner son amie mais tout simplement car elle en avait envie et puis bon d'accord elle voulait aussi montrer à Emilie sa force assez surhumaine, ce n'était pas parce que ce n'était pas une "vraie" elfe qu'elle n'était pas moins forte. Au contraire elle redoublait d'efforts et avait acquit une certaine force, limite plus que certains elfes purs. Plus elle frappait fort mieux elle se sentait, elle évacuait le stress de la mission en quelque sorte et puis elle sortait toute la rage qu'elle avait en elle. Parce que, parfois, c'était dur pour elle d'être juste demi-elfe. Juste. C'est ce que lui disaient des gens pas forcément agréables. "tu es juste une moitié d'elfe" "tu es métissée, tu n'es pas pure" et d'autres remarques affreuses qu'elle subissait quelques fois. Bien sûr cela n'arrivait pas tout le temps et souvent quand ça arrivait les personnes qui le disaient prenaient un bon coup de pied au fesses, et regrettaient d'avoir énervé Idril.

La grande blonde sentait ses muscles se tendre et se détendre en fonction de ce qu'elle faisait au sac de frappe, elle n'arrivait plus à s'arrêter, ça la défoulait et lui faisait du bien. Peut-être que c'était son côté elfe qui ressortait, elle adorait se battre et parfois elle ne se sentait pas féminine ni humaine. Elle se sentait un peu garçon manqué. A cet instant elle se souvint de la remarque d'Emilie. "A la fois forte et féminine".. Idril sourit en y repensant. Son amie serait toujours la pour elle, maintenant. Et elle aussi d'ailleurs, toujours. Mais elle sentait quand même qu'Emilie lui cachait quelque chose.. Ce n'était qu'une impression mais si elle refoulait quelque chose elle attendrait que la belle brune le lui dise, elle ne voulait pas la forcer à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 6 Avr 2016 - 16:54

Emilie n’avait plus pensé à se musclé depuis qu’elle avait quitté le continent interdit. Un peu avant cela elle avait commencé à le faire pour sa propre survie, mais plus depuis. Dans un premier temps parce que le faite qu’elle soit une lycanne lui donnait déjà une force supérieur à la plupart des humains donc elle trouvait le faite de se musclé assez inutile, ensuite elle avait prévu de vivre une vie tranquille sans danger, sans bataille sans tous cela même si depuis qu’elle avait rencontrée Idril cette vie lui semblait moins attirante et trop ennuyeuse. Et enfin et s’était probablement la raison principal du faite qu’elle ne se soit jamais musclé car elle n’avait rien contre le sport du moins pas lorsqu’elle était seule chez elle parce que transpiré avec plein d’autre personne dans une salle à l’odeur nauséabonde très peu pour elle. Ce qui l’en avait dissuadé donc c’était les photos absolument atroce des culturiste féminine terrienne qui à vrai dire n’avait de féminine que le nom, mais il y a quelques minutes elle avait eu l’occasion de voir le superbe corps d’Idril à la fois musclé et féminin et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il ne l’avait pas laissé totalement indifférente. Elle trouvait son corps vraiment très beau et du coup l’idée de se musclée lui semblait tout à coup nettement moins repoussante.
 
Emilie leva les yeux au ciel quand Idril lui dit qu’elle se sentirait plus parfaite. Voit elle était déjà la perfection incarnée alors plus parfaite que parfaite ça n’existait pas. C’est un peu comme les pubs terrienne pour les poudres à lessivé qui sont censé lavé plus blanc que blanc du blanc c’est du blanc on ne peut pas laver plus que du blanc. Emilie répondit amusé à son amie.
 
« Non ça va je te laisse le sac entre lui et moi ce n’est pas encore une grande histoire d’amour puis je préfère que ceux qui partage ma vie soit un peu plus causant, mobile et heu vivant »
 
Emilie se plaça en retrait et pendant un long moment elle observa Idril frappé le sac de frappe sans rien dire elle observait sa technique et essayait de voir si elle ne pouvait pas en retiré quelque chose pour elle-même afin d’améliorer ses compétences. Mais d’un coup elle n’appréciât plus le spectacle au contraire elle le trouvait même légèrement effrayant Idril semblait comme possédé. Sa part de féminité comme disait souvent Emilie semblait s’être volatilisé. On dirait qu’elle avait en face d’elle une véritable machine à tuer et c’était tellement éloigné de l’Idril qu’elle connaissait et qu’elle appréciait que sa l’effrayait totalement. A tel point qu’elle resta un moment pétrifié sur place c’était comme si Idril perdait le contrôle un peu comme quand elle-même se laissait dominer par son côté louve. D’ailleurs Emilie se demanda si elle était aussi effrayante lorsque ça arrivait elle n’en avait encore jamais prise conscience avant, mais peut-être qu’elle ressemblait à une machine à tuer quand ses instincts de louve prenait le dessus à vrai dire dans ses moments-là elle se sentait parfaitement capable de tuer sans remords ni état d’âme.
 
Elle finit pas se dire qu’elle devait faire quelque chose bien qu’elle ne sache pas réellement quoi alors elle fit la première folie qui lui vint en tête. Elle s’approche d’Idril par derrière et passe ses bras doucement autour de sa taille avant de lui murmurer doucement à l’oreille
 
« Calme toi tous va bien je suis là avec toi et il n’y a personne d’autre avec nous ne laisse pas ta rage te contrôler et se servir de toi. Contrôle la plutôt elle te rendra plus forte tandis que si tu la laisse te dirigé elle serra ta plus grande faiblesse car elle t’amènera à commettre des erreurs qui pourrait bien t’être fatale. Alors fait ce que je n’arrive pas encore à faire contrôle là. »
 

Elle avait conscience qu'il était étrange que se soit-elle qui dise ça alors qu'elle-même n'en était pas du tout capable. Elle resta ainsi à la tenir par la taille sans la serré trop fort ou l’empêcher de bouger ou même de se retiré de son étreinte. Elle savait que sa représentait un risque si sa rage était aussi forte que la sienne pouvait l’être Idril pouvait parfaitement retourner ses coups contre elle et la Emilie serait dans une situation des plus délicate, mais elle n’avait pas peur elle avait confiance en Idril et elle aimait se dire que même en pleine rage la jeune femme ne lui ferait pas le moindre mal. Comme elle aimait également pensé qu’elle-même ne lui en ferait pas même sous le contrôle de ses instincts de louve bien qu’elle n’en soit pas totalement sure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.

MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Avr 2016 - 15:57

Idril était tellement énervée qu'elle s'était lachée, ça on pouvait le dire. Heureusement, son amie était venue à la rescousse et bien que la jolie demi-elfe sente la présence d'Emilie elle avait du mal à se calmer, vraiment beaucoup de mal. Elle s'était contenue trop longtemps. Elle avait enfin extériorisé sa colère et elle avait nettement mieux à présent. Alors la jeune femme décida de se calmer et de respirer profondément, son pouls se stabilisa à une vitesse normal et elle pouvait enfin redevenir elle-même. Elle regardait la jolie brune et la remerciait d'un simple regard mais tellement sincère, qui voulait tout dire que les mots ne suffisaient pas. Parfois il valait mieux ne pas parler, les regards parlaient eux aussi. Et il arrivait même qu'ils soient bien plus expressifs que des longs discours complètement barbants. Idril tomba doucement à terre et laissait son corps se calmer tout seul pendant qu'elle respirait doucement.

Bon maintenant quel était le programme ? Parce qu'elle avait du faire fichtrement peur à Emilie pour qu'elle agisse au lieu de la laisser se calmer seule alors il valait mieux arrêter l'entraînenment pour aujourd'hui dumoins c'est que que la demi-elfe pensait alors elle demandait son avis à la belle brune même si elle pensait qu'elle serait probablement du même avis qu'elle et qu'elle voudrait faire du shopping ou elle ne savait quoi encore.

Idril souriait, cela faisait quand même beaucoup de bien d'avoir une amie, une véritable amie sur qui on peut compter dans tous les moments, n'importe quand. Depuis quelques jours elle se sentait mieux que jamais grâce à la louve qui celle-ci devait certainement se sentir moins seule elle aussi surtout qu'elle faisait des cauchemars, et qu'elle cachait quelque chose à Idril qu'elle semblait ne pas vouloir révéler pour l'instant enfin bon la grande blonde comprenait, si c'était un secret lourd pour elle il était évident que ce serait long pour son amie de parvenir à en parler, mais à un moment ou un autre il faudrait qu'elle se libère de ce poids si encombrant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: