AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Le Château VivantPartagez
 

 Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anselme


Anselme

Age du personnage : 56 ans.

Familier : Un cafard appelé Robert.
Couleur de magie : Mordoré
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Explorateur

MessageSujet: Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪   Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ Icon_minitimeSam 13 Juil 2013 - 16:01



    La vie à Travia était, pour Ezabel, une vie relativement tranquille. Outre les travaux dérangés de son astrophysicien de compagnon, elle était libre d'aller où bon lui semblaient et de vaquer aux occupations qu'elle souhaitait. Il n'était plus rare de voir la ravissante jeune femme se promener dans les jardins du château vivant à midi ou balader entre les rues commerçantes en fin d'après-midi. Il fallait dire qu'elle était tout ce qu'il y avait de plus agréable et que la populace savait apprécier sa compagnie. Elle menait un train de vie plutôt paisible et rien ne semblait bien pouvoir la déranger. Enfin, c'était sans compter sur les excentricité de son ami. Le professeur Emmett Black était quelqu'un de considérablement exigeant. C'était une des nombreuses choses qu'Ezabel n'avait compris qu'avec le temps. Il était relativement fréquent qu'elle soit envoyée un peu partout dans le château pour aller chercher tel ou tel instrument. C'était le cas, ce jour-là. La journée s'était avérée d'une banalité sans pareille jusqu'à ce que l'astrophysicien ne lui quémande deux ou trois outils de mesure et autres ouvrages plus ou moins complexes. Dans toute sa bonté, la démone avait acquiescé en silence et s'était rendue à la bibliothèque pour y chercher ce dont son compagnon avait besoin. Elle avait mis un certains temps à les trouver, mais elle avait fini par revenir dans la haute tour les bras chargés de livres tous plus poussiéreux les uns que les autres. Puis il lui demanda d'aller rapporter d'autres bouquins dont il ne se servirait plus, ce qu'elle fit sans broncher. Une fois de retour, il lui signala qu'elle s'était trompée sur un des manuels et qu'il fallait qu'elle aille le rechercher. Elle passa finalement son après-midi à faire des aller-retour entre son foyer et la vaste bibliothèque du chateau vivant de Travia, quelque peu exaspérée par les exigences du professeur.
    Ce fut en fin d'après midi qu'elle fit une rencontre pour le moindre singulière. Alors qu'elle rangeait platement les ouvrages dans les divers rayons qu'elle connaissait si bien, une maladresse de sa part lui valu la chute d'une étagère et de tous les manuscrits qui y étaient exposés. Embarrassée, elle se dépêcha d'essayer de tout remettre dans l'ordre, mais le meuble était bien trop lourd pour qu'elle puisse le porter à elle toute seule. Et si il y avait quelqu'un en dessous ? Cette pensée la déchira. Mon dieu, si il y avait quelqu'un en dessous de tout ça ! Prudemment, elle activa sa magie et souleva l'imposante étagère pour la remettre en place. Elle put alors admirer le désastre de cette montagne d'ouvrages pourtant précieux étalés sur le sol. « Heh... j-je suis désolée... » murmura t-elle, rouge de honte, plus pour elle que pour quiconque.




Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ 999795RochefortCUBE019 Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ 763443RochefortCUBE006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4531-anselme-corbray-en-cours#72469
Amelia Nevarra


Amelia Nevarra

Age du personnage : 250, mais en paraît 20

Familier : Pourquoi faire?
Couleur de magie : Bleu pâle
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : BSH en fuite, c'est un métier?
Résidence : Nul part. Partout. Veux-tu vraiment le savoir?
Dans le sac : Une boule de cristal, une dague ou un poignard, des bonbons venus de la terre, une fiole de sang humain, un papier avec des vieux numéros de téléphone, une photo souvenir de ma mère, une mèche de mes cheveux, une lettre que je dois envoyer depuis des années mais j'oublie tout le temps de le faire, un papier ignifugé et indestructible avec l'adresse et le numéro de cristal de Liam, un pot de teinture pour cheveux, des vêtements de rechange, mon vieux doudou de quand j'étais petite, une luciole dans un pot, une lampe torche, une vieille bougies, des papiers de bonbons, des paquets de mouchoirs, une brosse à dents, du dentifrice, une vieille carte d'anniversaire reçue pour mes 13 ans, un vieux foulard, un flacon de parfum et une boîte de maquillage.

Affinités : Liam => <3


MessageSujet: Re: Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪   Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 11:27


Parfois, sur un coup de tête, il m'arrivait d'aller dans des endroits dans lesquels je n'avais pas l'habitude d'aller, ou de faire des choses que je n'avais pas l'habitude de faire, ou encore de manger des choses que je n'avais pas l'habitude de manger. Ou bien... Tuer des types de gens que je n'avais pas l'habitude de tuer. Mais bref. Nous sommes ici dans un récit convenable, nous ne sommes pas là pour parler meurtre, surtout que je sais qu'un jeune public peut nous lire, ne soyons donc pas trop choquant dans nos propos.

Je disais donc que parfois, je fais des choses que je n'ai pas l'habitude de faire sans savoir pourquoi. Cela m'est arrivé le jour où j'avais séparé deux vampyres en train de se battre en pleine rue, alors que d'habitude je restais discrète. Heureusement que je l'avais fait d'ailleurs sinon je n'aurais jamais rencontré Aarici'a ! Aarici'a, c'est ma soeur. Elle m'a fait rencontrer mon oncle, Seow. Il est un peu bizarre, mais je l'aime bien. Et puis j'ai rencontré Liam, et Alice, et... Bon, si je vous fait la liste des gens que j'ai rencontré récemment, ça va faire un sacré paquet et le but n'est pas de raconter mon passé mais le présent. J'ai remarqué d'ailleurs que j'aime bien raconter mon passé. Ca doit être la vieillesse. (Mais oui, à 17 ans !)

Bref, tout ça pour dire que j'étais allée dans la bibliothèque du Lancovit pour me "documenter", ce que à priori je n'avais pas vraiment l'habitude de faire. Ceci explique le monologue que j'avais fait about les choses que je n'avais pas l'habitude de faire.
L'odeur du feu de bois qui venait à mes narines ; la sensation des feuilles glacées sous mes doigts, que je tournais page après page ; le nuage que je voyais se former quand je soufflais doucement sur la couverture des livres pour en retirer la poussière qui s'y était accumulée avec le temps ; mais surtout, la lecture elle-même, cette sensation de redécouvrir ce que j'avais oublié, les phrases sous mes yeux qui défilaient à toute allure, qui s'insinuaient dans mon esprit afin de s'y graver à jamais., encre qui devient savoir. Oui, chaque goutte d'encre versée sur ces pages était une information de plus à ce que j'avais déjà appris, aux informations que je possédais déjà, cachées au plus profond de ma mémoire mais qui saura ressortir dès que j'en aurai besoin.
Cela m'avait-il toujours fait ça ? La lecture, le fait de recevoir information après information, tout en sachant que cela allait me servir plus tard ?

Ce jour-là, je voulais me renseigner sur l'effet du sang elfique sur les vampyrs. Je m'étais soudainement souvenue de ce jour-là, où un elfe avait subitement décidé de s'en prendre à moi, et évidemment par pur réflexe je l'avais mordu. J'avais oublié que je voulais faire des recherches pour savoir si le sang d'elfe était nocif ou non, si cela pouvait devenir une addiction aussi importante que celle du sang humain. Je l'avais bu sans réfléchir, par simple geste de défense.
Et aujourd'hui seulement, je m'en souviens. Et je m'inquiète. Je n'en ai pas rebu, ce qui prouve que ce n'est pas une addiction. Rien ne m'est arrivé, aucune maladie, problème de cœur, etc. Rien. N'importe qui aurait, à ce stade, éliminé l'hypothèse du poison, et aurait deviné que c'était inoffensif.
Mais pas moi.
Je sais qu'il existe des poisons à retardement, mais surtout, je suis terriblement paranoïaque. L'idée qu'une quelconque substance illicite se soit glissée dans mes veines et puisse se déclencher à tout moment avec des effets qui me seraient inconnus, me fait frissonner. C'est pourquoi je suis là, le nez dans des bouquins, à essayer dans savoir plus à ce sujet. Mais ce que je peux vous assurer, c'est que pour l'instant, ma recherche n'était pas très fructueuse. Peut-être que je ne cherchais pas au bon endroit. Mais pour l'instant, il me semblait que, au cours des siècles, aucun BSH n'avait jamais avalé de sang d'elfe. Je ne trouvais aucun témoignage à ce sujet. Je crois que j'allais finir par être obligée d'interroger un Devisatoire, car même si j'appréciais le sentiment éprouvé en lisant, j'aimerais trouver une réponse rapidement...
J'allais prendre mon sac et partir pour Omois quand soudain j'entendis un bruit monstrueux. Une étagère était tombée.  Je me retournai et aperçut une jeune femme à la beauté étonnante. J'avais l'impression que rien ne pouvait être plus beau que ce visage, ce cors magnifique, pas même la plus belle des vampyres utilisant son charisme. Rien. Le charme de cette peau de satin, j'en était comme... Hypnotisée.
La jeune femme activa sa magie et fit remonter l'étagère doucement. Elle semblait s'inquiéter horriblement. La montagne de livre en dessous, plus que tout, sembla lui enlever toute sa joie de vivre. Elle murmura quelques excuses, que personne ne put entendre à part les quelques elfes, vampyrs, etc. qui peuplaient cette bibliothèque à ce moment précis. Sa voix correspondait tellement à son physique qu'elle me fit frissonner, une fois de plus. Prise d'un soudain élan de compassion, et surtout car je voulais me rapprocher d'elle, voir de plus près ce corps si parfait. Était-ce seulement possible d'être aussi pur, d'avoir une peau et un visage aussi dénué de défaut ? Je ne le pensais pas, jusqu'à maintenant. Tout en moi me semblait repoussant après avoir vu cette apparition. Était-elle réelle ? N'était-ce pas un mirage ? N'allais-je pas m'adresser à un mur, à un vide ? J'en avais tellement l'impression que mes paroles restèrent coincées dans ma gorge. Je déglutis, et réussis à articuler :

« Je peux vous aider à remettre les livres ? »

Quelle question. Évidemment que tu ne peux pas l'aider. Elle a de la magie, pas toi. Elle peut remettre les livres en place en quelques secondes, alors que toi, malgré toute ta force, ta vitesse, ton courage, cela te prendrait plus d'une demi-heure. Mais rien n'avais pu m'empêcher de le faire, lui adresser la parole, lui faire tourner la tête, être sure qu'elle était vivante, que cette entité avait une conscience, que ce n'était pas une statue, ou une illusion. Mais tout semblait indiquer qu'elle était réelle...  


Gloire au Dieu Nyan Cat Nyan Cat Toi aussi Invité, rejoins le mouvement! Nyan Cat

Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ Amy12

Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪ Amyyy10

merci ma Cassiew ♥:
 


♥:
 


Signe de notre paix avec les Canardiens Nyan CatCanard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3025-amelia http://cherubrevolutionrpg.forumsactifs.com/
 
Ce n'était qu'un petit chat qui passait par là ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un long trucage d'un petit chat barbare (1ere image truquée)
» Le chat qui n'existait pas...
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Le réveil du chat
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Le Château Vivant-
Sauter vers: