AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Accueil :: PrésentationsPrésentations :: Présentations validéesPartagez
 

 Hope.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hope


Hope

Age du personnage : 20 années passée à espérer

Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Âme Perdue, est-ce un métier ?
Résidence : L'asile peut-être.
Dans le sac : Néant et Souffrance.

Affinités : Des amis ? Qu'est-ce donc ?

MessageSujet: Hope.    Hope.  Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 0:21

Bonsoir, bonsoir ! Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour ! Et oui, la petite Hope est loin d'être une Newbie :3 Je dois vous avouez que je suis surprise de pas m'être faite cramée, et que je me suis bien amusée à jouer la p'tite nouvelle ! Réussirez vous à trouver qui ce cache sous le masque du Ninja ? Good Luck Cool (Oui, je zappe la partie "Vous" pour plus de suspens What a Face)


« Et toi p’tite, c’est quoi ton nom ? »


Hope.  Tumblr_m3ocrg5p8Q1rs4h8ko1_500

Hope. Comme un murmure, le léger bruit d’une plume portée par le vent ou même le simple son d’un Ange chuchotant à un autre. Hope. Petite humaine perdue dans un monde cruel, certain ont la magie pour vivre, elle, elle n’a que ses yeux pour pleurer. Dix-sept grains de sable se sont écoulés depuis sa naissance, connaissant le sexe mais pas l’amour, homme comme femme rien ne l’arrête. Âme perdue et déchirée, telle est sa vocation, son avenir.

« Interrogatoire en vue d’une sortie anticipée. Dirigé par le docteur Jonathan Crane. Patiente numéro 25. »

Hope.  Tumblr_m2mswa0Kpj1qksm50o1_500


« Hope, elle s’appellera Hope »


Enfant du miracle je suis devenu celui de la discorde. Un refrain incessant entre les lèvres de ma mère, Hope ceci et Hope cela, je n’étais qu’une excuse, un argument de plus dans son discours si bien préparé qui lui permettait de retenir mon géniteur entre ses griffes. Actrice hors pair, insouciante, collectionneuse d’hommes, calculatrice, ma mère savait comment s’y prendre pour faire tomber mon père. Riche patron d’une entreprise quelconque, accro à l’alcool, aux jeux d’argents mais surtout violent. Hope. Lueur d’espoir au fin fond d’une sombre union, j’étais censée semer paix et harmonie. Ils n’ont récolté que le chaos depuis ma naissance. Peut-être que le mélange de sang pourri et sale comme le leur ne m’a pas aidée à bien naitre. Peut être que tout le long de leur vie mes parents étaient condamnées à souffrir, vivant au dépend de l’autre, se déchirant sans cesse pour s’aimer le temps de quelques nuits de répit. Peut-être est-ce de ma faute ou peut-être pas…

Ce fut une nuit de pleine lune que je pris conscience de la folie humaine. Je sais qu’il faisait froid. Je dormais. Ou plutôt j’essayais mais leurs cris m’en empêchaient. Mais cette nuit là, tout était différent. Ma mère ne pleurait pas, je n’entendais pas ses sanglots se perdre dans la nuit quand mon père la coupait d’un baiser, non, ma mère tremblait ce jour là. Je me souviens du froid sous mes pieds en sortant de mon lit. Je sais qu’il faisait noir et que le vent jouait avec mes cheveux quand du haut de mes cinq ans j’ai couru jusqu’au salon. Quelqu’un pleurait le long du mur du couloir. C’était mon papa. Mon petit papa à moi. Insouciance de l’enfance je l’avais serrée dans mes bras et lui avait assuré que ma mère l’aimait de tout son cœur. Puis, j’avais continué.

« Mademoiselle, quelque chose ne vas pas ? Vous voulez faire une pause peut-être ? Quelque chose à boire ? »


Je, je n’aurais peut-être pas du marcher jusqu’au fond de la pièce. L’odeur de ma mère y régnait en maître. Mais que voulez-vous, j’étais gamine et je voulais prendre ma maman contre moi. Mes pieds blancs ressortaient tellement sur ce rouge. Rouge, rouge, rouge. Avant c’était ma couleur préférée, je vous l’ai peut-être déjà mentionné avant. Tout ce sang ce n’était pas humain. Ma mère gisait au sol, je ne sais si elle était morte ou vivante mais j’avais mal. Mon cœur disparaissait au fur et à mesure que le sang glissait sur ma peau. Je sais que je n’ai pas pleuré quand le visage paisible de ma mère est apparu. Doux, calme, elle souriait dans sa mort comme si le seul espoir que j’avais apporté était celui de cette mort douce. Je sais, docteur, sa mort n’était pas douce. Je ne sais plus le nombre exact. Quinze ? Seize ? Non, dix-sept. Dix-sept coup de couteau de cuisine. Comme mon âge. Hasard non ? Comme si c’était écrit. J’sais pas, on a décidé pour moi, des forces supérieures surement. Elles jouaient aux dés, histoire de déterminer tout ce bordel. Non mais, imaginez les « Alors, qui ça ? Hope ? Attends, je lance le dé. Hm, elle sortira de son asile à dix-sept ans. Dix-sept ? Ca sonne bien ça, vous en pensez quoi les gars ? Et si son père tuait sa mère avec dix-sept coups de couteau ? Un peu d’action vous voyez. » Oui, je sais, je m’égare. Pardonnez-moi. Douleur dans mon être entier. C’est tout se dont je me souviens. De la sensation d’une lame chauffée à blanc. Agenouillée près de son corps, j’ai observé, pendant longtemps. J’ai espéré, en vain, qu’elle ouvre les yeux. J’ai vu les dernières rougeurs s’effacer sur ses joues, j’ai senti son parfum s’égarer dans la pièce. Et de suite, doc. J’ai haï mon père encore plus. Je sais que la colère est montée, bouillonnante, j’ai fuis. Courant loin de cette mare de sang, tombant à plusieurs reprises sur le sol rouge. Il pleuvait dehors.

Savez-vous à quel point la pluie est quelque chose d’essentiel ? La pluie cache les larmes, elle réunit les couples brisés, elle réfrène les ardeurs. Reléguée au fond d’un orphelinat aux grilles noires, sans droit de sortie, ni d’être - ne serai-ce que quelques minutes - heureuse, la pluie était ma source d’oxygène. J’en ai passée des années à récurer le fond des chiottes, à faire la bouffe, laver le linge des autres. Dix ans d’enfer, alors croyez moi, quand pendant la courte minute où l’on pouvait voir le jour, lorsqu’il pleuvait, je me sentais bien et j’avais cette lueur au fond de moi qui vibrait encore. Franchement, orphelinat. Rien que le nom présage l’ambiance merdique qui y règne. Chacun pour soit, telle est la loi à l’orphelinat. Je devrais en faire une chanson vous en pensez quoi ?

« Mademoiselle. »


Pardon. Je m’égare encore c’est ça ? A quinze ans, j’ai enfin pu sortir de cette prison noire. Des centaines de papillons dans le ventre je déployais enfin mes ailes. Amaigrie par le régime de l’orphelinat, j’avais grandi, j’avais changé. Des formes s’étaient ajoutées sur mon corps. D’autres rondeurs avaient chassées celles de l’enfance. Et je suis rentrée chez moi. Pensant être seule, pensant être en sécurité. Ayant encore un petit espoir de bonheur. Après tout, je m’appelle Hope non ? Alors pourquoi l’espoir me ferait faux bond, encore une fois ? Et bien, je lui demanderai quand je le croiserai, parce qu’il m’a une nouvelle fois abandonnée. J’ai ouvert la porte et d’un coup mon bonheur nouvellement né s’est éteint. Une ombre se tenait dans le salon. Courbé, penché sur je ne sais quoi, il était là. Dites Doc, je peux faire une pause ? Ou une avance rapide, je…

« Continuez. Si vous voulez sortir vous devez surpassez ça. »


Ses yeux s’illuminent d’un coup et je sais qu’il m’a remarquée. J’avance, doucement. Après tout, ce n’est que mon père, que pouvait-il me faire ? Il ouvre la bouche, souffle légèrement quand je passe à côté de lui et je rougis. Je sens son haleine d’alcool et je ne peux que constater les dégâts que la prison à eu sur lui. Maigre, mal rasé, vieux. Mon père n’est plus le riche directeur d’entreprise, jouant, buvant, gueulant sur tous les toits qu’il était le meilleur. Dangereusement, il s’approche de moi. Je recule, par instinct. Il lève ses mains en l’air, murmurant un petit « Chut » tout bas. Je sais qu’il a vu mes formes de femmes. J’ai aperçu cette lumière danser dans son regard. Ses mains poisseuses s’accrochent à mes poignets et il m’emprisonne dans son étreinte alcoolisée. Il chuchote à mon oreille. Et moi je pleure. Ses lèvres se déposent lentement contre mon cou et je gémis lentement, découvrant de nouvelles sensations. Dégoutée de ce désir m’envahissant au fur et à mesure, je ne peux que reculer encore une fois. Me heurtant au bar, je lis sa colère sur son visage et je devine que tout ceci ne sera que violence et besoin. Il me pousse contre ce bar, et ses mains partent à la rencontre de mes nouveaux attributs. Je ne sais comment réagir, hésitant entre les cris et les pleurs, je retiens des gémissements qui à ma grande colère reflètent le plaisir. Sa main remonte un peu plus le long de ma cuisse et je ne suis que poupée de chiffon. Je ferme doucement les yeux et ma conscience oubliée choisit ce moment pour réapparaitre. Sortant de l’emprise de mon père, je clos mes bras sur ma poitrine, refusant de céder. Fureur, colère, il m’attrape les poignets, m’obligeant à lâcher prise. Je cris, me débats, mords tout ce qui passe à ma portée. Je pense que je réussi à le blesser car le liquide dans ma bouche à le gout de sang. Je cours au travers de la maison, me réfugiant dans la cuisine, je chasse les souvenirs de ma mère. Retenant ma respiration, j’entends sa voix murmurant des « Hope, Hope, vient là ma belle. Vient voir Papa. » Je frissonne, j’ai peur, je veux retourner dans ma prison, en sécurité, loin de lui, loin du monde, loin de l’alcool. Loin. Une lueur attire mon regard et je me rapproche de cette chose brillante. Passant ma main sous le meuble, je sors un couteau peint en rouge. Un haut le cœur me traverse quand je comprends quel fut le rôle de cette arme. Sortant de ma cachette, une flamme ardente dans la poitrine, celle de la vengeance, je découvre cet homme, ce connard, mon père dos à moi. Ne réfléchissant pas plus, je cours droit vers lui.

Pluie. Eau lavant le sang de mon visage, de mes mains, de mon être. Dix-sept. Je rigolais encore quand les hommes en blanc sont venus me chercher. Ils m’ont pris et m’ont foutu dans l’ambulance. Morte de rire, hystérique, tremblante, j’avais perdue chaque notion de la vie. Je voyais du blanc partout depuis quelques minutes. Le blanc des murs, celui de mes vêtements, même le ciel semblait blanc. Et vous, Docteur, je vous ai rencontré là non ? C’est vous qui m’avez déclaré tarée ? Z’avez bien fait Doc. Vous auriez pu ordonner mon exécution vous savez, histoire que l’histoire d’Hope se finisse par un autre drame. J’me vois bien dans un bouquin. Ou non, la section fait divers d’un journal. J’vois déjà les gros titres. Hope, la jeune fille qui est passée de l’orphelinat à l’asile vient d’être euthanasiée. Dites, Doc. Gardez moi encore. J’aime vos séances, j’aime votre asile, je suis bien là. Je suis en sécurité. Vous, vous savez la vérité. Je ne suis pas folle. Juste perdue dans un monde trop grand, hein dites moi, vous voulez bien ?

« Hope. Tu sais que tu trouveras toujours un foyer ici. Mais essaie de vivre. Essaie de vivre et d’être heureuse »

Pluie. Toujours ces gouttes d’eau. Libre. Je peux enfin recommencer à m’envoler loin des portes blanches, loin des grilles noires. Just Hope.


« Qui se cache sous cette carapace ? »


Hope.  Tumblr_ljvenzxguu1qc0hek

Fine et pâle une femme m’observe. Je bouge légèrement le visage et ses cheveux bruns ondulent le long de ses épaules. Perdue, je fixe ses grands yeux clairs. Cette femme est belle. Elle semble heureuse pourtant dans son regard aux milles nuances de bleus, tout n’est que tristesse. Doucement, je tends la main vers cette inconnue qui ne peut s’empêcher de m’imiter. J’hésite, j’arrête mon mouvement emprisonnant ma lèvre avec mes dents. Elle fait de même. Une surface dure se dresse entre elle et moi. Miroir, miroir, dis moi qui est la plus belle ? Ils m’avaient enlevé les miroirs à l’asile, de peur que mes poignets en prennent un coup. J’avais beau leur dire que le verre s’attaquait de lui-même à moi, ils me les avaient pris, me laissant dans ce blanc écœurant. Cette femme ne me semble plus aussi belle maintenant que je sais que c’est moi. Chaque imperfection, cicatrices et autre marques m’apparaissent désormais. Pommettes trop saillantes, bras trop marqués, je souhaite retourner de suite dans cet asile qui était ma maison. Mal à l’aise, je fuis ce reflet qui n’est pas mien. Mais partout où je passe, les fenêtres, voitures et même les flaques d’eau me renvoient mon image. Les regards se tournent vers moi, folle courant pieds nus dans la rue. Les femmes lèvent les yeux en l’air, leurs maris me suivent du regard, l’espoir de voir plus plein les yeux.J’entends leur murmure et leurs critiques, ils pensent me connaitre sous cet amas d’apparence. Ils jugent rien qu’a mon allure mais connaissent-ils les recoins de mon cœur ? Sont-ils au courant que l’espoir, mon nom, mon ami m’a lâchement abandonné à la naissance ? Lisent-ils dans mes cicatrices, devinant mon mal-être, mon histoire, mon enfer ? Les gens se fient trop aux apparences. Ils voient et concluent sans essayer de comprendre. Tandis que moi, je préfère voir, me renseigner, essayer de comprendre, d’en savoir plus avant de juger. Je porte un masque couleur rouge lui aussi. Cachant mes émotions et mes faiblesses au fond de mon cœur meurtri, je joue la fille innocente, mais j’écoute. Ecouter pour comprendre. Ecouter pour survivre à ce monde surfait. La confiance m’a abandonnée depuis longtemps elle aussi. Je pense qu’ils ont fait un voyage en commun. Confiance, Espoir, Innocence. Ils sont tous partis, trouvant un meilleur endroit surement. Là. Ici. Je suis arrivée. Ma maison. Je pousse la porte et les souvenirs m’attaquent agressif. Je vis dans le passé, m’y accrochant sans cesse, j’aimerais tout recommencer et revenir en arrière. Je marche vite et m’étends sur le lit qui fut mien. Tout est intact. Tout est beau. L’espoir d’une meilleure vie m’assaille soudain. Serai-ce possible ? Compteur à zéro, puis-je recommencer du début ?



Qui se cache sous le ninja.:
 

AUTRE

Code 1 :
Code 2 :


Merci à ma BFFOTD qui m'a supporté pendant l'élaboration de Hope Choute. <3 Et à Lilnie et Cally pour l'aide apporté <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4561-hope-c-fawkes-nouveau-depart-dans-un-monde-etrange http://tara-duncan.actifforum.com/t3786-hope?highlight=Hope
Nate Manticore


Nate Manticore

Age du personnage : Nous en avons dix-sept, désormais...

Familier : Nous n'avons pas besoin de ces bestioles, chou. Nous nous suffisons à nous-même.
Couleur de magie : Vert comme nos yeux.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Métier... Tssss.
Dans le sac : Dans le sac ? Non mais tu rêves. Il est bien trop petit, le sac. Et puis d'abord, qu'est-ce que tu fais à fouiller dedans ?

Affinités : ~ Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me
Oh wanna dance with somebody
I wanna feel the heat with somebody
Yeah wanna dance with somebody
With somebody who loves me ~


MessageSujet: Re: Hope.    Hope.  Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 4:29


Sweeeeetie I love you

Rhaaa, pour ma défense, je n'ai pas croisée Hope souvent sur la CB, et malgré mon doute avant de t'y croiser, j'ai été eu èwé Cassie la grande reconnaît ses erreurs, tutafait. Mais c'était de la faute aux autres (aa) Sisisisi, c'est toujours à cause des autres, Cassie serait Maître du Monde sans eux. Et qu'on ne me dise pas qu'être la seule créature existant sur ce monde permet en effet sans peine d'être Maître du Monde

Btw, j'ai deviné quand tu m'as dit que tu avais un truc à faire avant, j'ai su dans quel registre c'était, muhuhu *o*

Ceci étant de moindre importance, mes états d'âme et ce qui s'ensuit n'intéressant personnes (Siiiii, les ratons-laveurs, ils s'intéressent beaucoup à ce que je leurs dit depuis la fenêtre de ma chaaambre ! ... Enfin, maintenant je vais passer pour une fille perdue qui parle aux racoons), j'en viens au plus intéressant, c'est à dire... Cette présentation ! Malgrés mes petits chipotages de tantôt, je ne vois rien à critiquer, et de toute façon, c'était des améliorations, et non pas des obligations. Enfin, moi j'aimerais bien en faire des obligations, mais pour ça, il faudrait que je sois Maître du Monde. Ce qui implique, si vous avez bien suivi, qu'il n'y ai que moi en ce monde. Et des racoons.

Je passerais toutefois une contraite à ta validation, il faudrait que tu indiques dans quel groupe tu souhaite être. Certes, j'ai lu avant d'aller manger, ce qui fait que c'était y'a un sacré bout de temps, mais je ne pense pas avoir vu une indication quant à la race du personnage. (quoique, élémentaire mon cher Watson, je crois que la question se pose entre Nonsos et sortcelier, non ? Pas l'air très elfe, vampyr, ou tatris, cette histoire :3 )

Sinon, je suis désolé, mais y'a usage excessif des gifs ! ... Okeyjesors. Mais je soutient que tu t'es inspirée d'ailleurs 8D

Breeeef, à demain pour une jolie validation en bleu ou en... brun ? Brun clair, c'est ça la couleur des nonsos ? Caramel, on va dire !



♥-♥-♥:
 

True. Always True.:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t1771-cassie-petit-muffin-perdu-aux-pommes
Coleen Gowhen

Fruit de la passion en décomposition
Coleen Gowhen

Age du personnage : 21 ans

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Serveuse & Etudiante.
Résidence : J'donne pas mon adresse à des inconnus.
Dans le sac : Un peu d'argent, une brosse à cheveux, les clés de son appart, un élastique à cheveux, une trousse à maquillage, quelques livres de cours et une photo de Candice et elle.

Affinités : Candy : ex qui vient encore hanter ses nuits

MessageSujet: Re: Hope.    Hope.  Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 18:00

    Re-Bienvenue twoua I love you
    Zooey *__*


i miss the taste of the sweet life, i miss the conversation, i'm searching for a song tonight, i'm changing all of the stations. i like to think that we had it all, we drew a map to a better place, but on that road i took a fall. oh baby why did you run away ?

(avatar sweet disaster
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3654-coleen-9709-les-amis-cest-comme-les-lunettes-ca-donne-lair-intelligent-mais-ca-se-raye-facilement-et-puis-ca-fatigue#63294 http://tara-duncan.actifforum.com/t4724-coleen-2-0
Solveig


Solveig

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Hope.    Hope.  Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 19:11

ÇA ROXXE !

Vraiment ! *-* Pauvre Hope... Je vais t'apprendre à martyriser tes persos, toi ! Et en passant... Re-bienvenue Wenouuuu C\'est divin <333

Et de rien, ce fut un plaisir ♥


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Loup


Loup

Age du personnage : 2642 ans

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Hope.    Hope.  Icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 9:01

    *saute sur Chou*
    OYEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Tu t'es enfin décidée à passer le cap ! I love you
    Pour ma part, je ne t'ai pas croisée sur la Cébé (ou alors j'ai oublié (aa)) et heureusement, parce que j'ai le droit à une belle surprise *______*
    Par principe, je ne lis jamais les présentations, mais j'adore le nom et le groupe que tu as choisis ♥ Tu t'es inspirée d'Alex je suppose ?


Hope.  Pv6rnmb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope


Hope

Age du personnage : 20 années passée à espérer

Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Âme Perdue, est-ce un métier ?
Résidence : L'asile peut-être.
Dans le sac : Néant et Souffrance.

Affinités : Des amis ? Qu'est-ce donc ?

MessageSujet: Re: Hope.    Hope.  Icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 23:33

Merciiiiiiii pour vos petits messageeeees ! I love you

Lilnie, pas de ma faute si mon côté sadique à tendance à ressortir la nuit (aa) Emy Choute, y'avait pas de cap extraordinaire à passer hein xD Puis, ça faisait longtemps qu'Hope me trottait dans la tête mais j'avais jamais vraiment mis les choses au point sur Word :3
Honey, si tu étais maitre du monde, le monde serait peut-être mieux qu'à l'heure actuelle, qui sait ? :3 Et faut que tu m'expliques c'est quoi cette admiration soudaine pour les ratons laveurs xD

Je plaide coupable pour les Gif (aa) Mais j'aime çaaaaa <3