AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: RuinesRuinesPartagez | 
 

 Toute histoire a son commencement. [PV Andô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Ven 30 Nov 2012 - 23:09

 
Toute histoire a son commencement.
[Saison 1 - Épisode 1]

 



L
a pluie tombait depuis quelques heures sur la forteresse grise et avait réveillée la jeune sangrave qui se reposait. N'ayant rien à faire pour le moment et se réveillant peu à peu, elle observait sa chambre malgré l'obscurité. Elle était monotone. Les murs gris pour aller avec le qualificatif de la forteresse qui était sa maison depuis quelque temps déjà. Le reste était guère plus joyeux : Des draps beiges, un bureau noir, une penderie dans les mêmes tons... La seule différence par rapport aux autres chambres devait être sa bibliothèque qui prenait une partie des murs ainsi qu'un des coins de la chambre. Près de la fenêtre, un fauteuil moelleux qui n'attendait que quelqu'un s'assois et puis une petite table en bois vernis pour poser les ouvrages en cours de lecture ou à lire ensuite.

Olwen aurait pu rester encore quelque temps assise dans son lit, des coussins dans le dos à se reposer le cerveau, mais sa boule de cristal n'était pas du même avis et se mit à briller, annonçant un appel. La jeune fille se leva donc agacée puis répondis à son interlocuteur sèchement.

"-Oui?"

Lorsqu'elle vit l'image, toute le sensation de bien-être qu'elle avait eu dans son lit la quitta immédiatement. C'était un de ses supérieurs, il était vieux, il était vraiment horrible, il devenait médiocre,il ne l'aimait pas du tout et c'était réciproque. Bref, de quoi commencer la journée sur un mauvais départ. Elle aurait du faire plus attention en se levant, son pied gauche avait certainement touché le sol avant le droit.
La voleuse alluma enfin la lumière puis s'assit dans son fauteuil.

"-Vous désirez?" lâcha-t-elle blasée.
- Rendez-vous dans la salle de préparation des mission, il y en a une pour vous. Je vous veux donc là-bas dans deux heures, aucun retard accepté."

Sur les lèvres ridées de ce vieillard, un sourire qui n'augurait rien de bon avait prit place.
C'était vraiment pas sa journée...

Olwen hocha de la tête puis termina cette communication sans plus tardé. Deux heures? En plus d'être insupportable il était misogyne! La légende des femmes mettant deux heures à se préparé était sans doute fondée et marchait bien sur l'ex-voleuse mais lorsqu'elle n'avait pas le temps, elle allait plus vite. Il l'a prenait vraiment pour une incapable! Il ne manquerait plus qu'il lui mette un coéquipier et sa journée serait définitivement pourrie, mais autant ne pas démoralisé trop tôt. Ce serait peut-être une fabuleux trésor à voler? Ou un Dragon à espionner? Ou encore un homme important, imbu de sa personne, vaniteux et orgueilleux à capturer? Bref, quelque chose de divertissant.

Une fois dans sa salle de bain aux tons tout aussi neutres que sa chambre, Olwen se lava, se rinça grâce à un élémentaire eau puis se sécha avec un élémentaire air avant d'enfiler sa tenue noir et moulante de voleuse.
Ensuite ce fut l'étape coiffure, puisqu'il lui avait accordé deux heures elle avait tout le temps nécessaire pour prendre soin de sa tignasse qui commençait à être abimée par les entrainements, elle avait presque envie de faire appel à un elfe-styleur, mais de une, il n'y en avait pas dans la forteresse grise et il faudrait donc retourner chez ses parents au Lancovit, et de deux, un elfe styleur donne des résultats éblouissants mais ça prend du temps et elle ne disposait maintenant que d'une heure et quarante minutes : pas assez pour un brushing, un épointage, un ravivement de ses teintes naturelles et un soins complet. C'était donc de quelques formules de soins, d'une brosse et de patience qu'elle s'arma pour combattre ses propres cheveux.

Une fois le soin terminé, il lui restait encore une vingtaine de minutes, il ne fallait pas être en retard, pour éviter cela, la meilleure technique était encore d'arriver en avance.
Une fois devant la porte entrouverte, après avoir vérifier l'heure, elle entra. Il n'y avait personne. Pas une trace du vieux rabougris qui voulait absolument la voir morte ou soufrante depuis qu'un des hommes de Magister encore plus grader que lui avait vu du potentiel en Olwen. Depuis, par simple jalousie il lui tendait des pièges plus ou moins mortel, espérant au moins blesser gravement la voleuse, mais rien n'avait encore réussi au grand daim du vieil homme.

Venir ici lui parut suspect maintenant qu'elle réfléchissait, il était possible que le motif pour la faire venir soit vrai, mais aussi qu'il soit totalement faux et il aurait alors le champ libre pour l'éliminer. Mais qu'elle imbécile elle faisait!

Alors que la sangrave s’apprêtait à quitter les lieux avant d'y laissé sa vie, un supérieur du vieux sourit en la voyant.

"Il ne va pas tarder, il est retenu pour quelques minutes, et tu verras, elle a l'air super cool ta mission!"

Olwen remercia son supérieur en souriant. C'était celui qui lui perfectionnait sa technique de combat. Sympa et très bon professeur, elle ne savait toujours pas pourquoi il était devenu sangrave. Peut-être par vengeance? Peut-être pour le pouvoir? Peut-être pour s'amuser?
Aucune idée, mais elle l'aimais bien, il lui rappelait Neo.

Le jeune fille se rassit donc sur un des sièges en attendant que l'autre arrive. Cette pièce était vraiment spéciale. Toujours dans les tons grisâtres, là il n'y avait rien d’exceptionnel, mais des objets de toutes tailles, de toutes formes et certainement de toutes utilités étaient rangés dans des placard en verre, certainement les version finale de gadgets ultradéveloppésquesit'aspaslulanotcebahtuesmalcartupeuxdétruirelemonejusteneappuyantsurunboutonrouge. Que des truc trèèèèèès intéressant à voler, bon pas autant que de l'or, mais pas loin.

C'est pas qu'elle s'ennuyait là, mais un peu quand même... Qu'est-ce qu'il en prenait du temps, et si il était parti chercher quelqu'un pour qu'il soit son coéquipier? Argh! Vision d'horreur. Elle et un parfait inconnu travailler ensemble? Hors de question! L'ex-voleuse savait bien que le choix n'était pas le sien mais travailler avec quelqu'un demande un esprit d'équipe, un minimum de sociabilité et un minimum de gentillesse. Elle n'avait pas les qualités requises. Il ne restait plus qu'à espérer travailler en solo, comme toujours.
Crédit: Cali' in epicode


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Lun 3 Déc 2012 - 19:18

"Rendez vous dans la salle de préparation des missions. Il y en a une pour vous. Dans deux heures. Soyez à l'heure cette fois."

La chambre était plutôt petite, les vêtements gris et noir jonchaient le sol, les livres maltraités grands ouverts veillaient sur le lit, et la boule de cristal allumée clignotait, jetée dans un coin.
A son bureau, la tête sur les bras et d'humeur sombre, Andô regardait la pluie tomber.
Ses yeux gris se confondaient dans la lumière blafarde du ciel.
Les gouttes d'eau s'éclataient contre le carreau, ruisselant continuellement.

"Rendez vous dans la salle de préparation des missions. Il y en a une pour vous. Dans deux heures. Soyez à l'heure cette fois."

Cette voix atroce résonnait dans la tête de l'adolescent.
Une voix âgée, pleine de mesquinerie, d'arrogance, sèche comme la langue d'un Bééé assoiffé, rugueuse comme le manche d'une pelle taillée dans du bois mort.
Son supérieur, vaniteux comme un spatchoune, allait encore lui coller une mission difficile/impossible/mortelle/suicide à laquelle il ne pourrait pas échapper.
Andô n'aimait pas le vieil homme aigrit par tant d'années de pouvoir qui le gardait sous la main, comme avec beaucoup de jeunes talentueux, rigoureux, sérieux, intelligents, ou intrépides.
Le jeune homme était tout sauf de la deuxième catégorie.
Et pour couronner le tout, il était strict.
Celui-ci d'ailleurs en avait ras-le-bol des ordres, parce qu'il aimait tout simplement travailler en solo et être indépendant.
Mais la hiérarchie dans la Forteresse était primordiale et personne, mis à part Magister évidemment, ne pouvait y échapper.

Une nouvelle sonnerie le sortit de sa rêverie.
Agacé, il enfouit son visage entre ses bras et rabaissa sa capuche.
Encore en jogging, il ne s'était toujours pas décidé.
Puis, le son aïgu commença à lui donner un sérieux mal de tête.
Dans un immense soupir, il se leva et regarda l'écran de sa maudite boule de cristal.
Il s'assit sur le sol et fit défiler les messages tous aussi importants que les autres.
Encore et toujours des missions...
Mais il vit un message d'un de ses professeurs sympas, ce qui lui redonna légèrement le moral.

"Tâche d'être à l'heure Andô, ta mission est cool et quelqu'un t'attend déjà. PS : Viens faire un tour dès que tu peux, il faut bosser le combat à l'épée!"

Il sourit en continuant à lire.
Par contre, il regarda l'heure dans le coin de l'hologramme.
J'y vais ou pas?
Il se laissa tomber en arrière, dos au mur et prit une grande inspiration.
Aller, sinon le boss va râler.
Avec une force morale titanesque, il se leva.
Bon, ça va, y a le temps... cinq minutes devraient suffire.
Andô enjamba les piles... enfin tas de vêtements pour aller dans la salle de bain.
Sa suite était assez réduite, mais contenait une chambre-salon, une salle de bain et une cuisine.
Et elle était dans un état pitoyable.
Pendant que l'Elémentaire d'eau faisait son travail, le jeune homme songeait.
Encore et toujours.
Il ressassait ses idées, ses souvenirs, ses actions.
Depuis quand était-il à la Forteresse Grise?
Il l'ignorait.
Les jours, les semaines et les mois se confondaient.
Il travaillait du mieux qu'il pouvait et à son grand regret, il n'avait pas le temps de manger.
D'ailleurs, c'était l'une de ses préoccupations principales, car de là d'où il venait, il n'était pas évident de manger tous les jours.
En plus, il avait l'impression que plus il grandissait, plus son estomac s'agrandissait.
La douche se finit sur cette idée de nourriture et il passa à la vitesse de la lumière ses vêtements.
Il s'en fichait royalement, vu que tous ses vêtements pratiquement étaient les mêmes, mis à part le jogging.
Trois costumes gris pour les rendez-vous, cinq T-shirts terriens de couleurs sobres, un jean et trois pantalons noirs.
Et là, il revêtait une énième fois un costumes gris, sortit de la vieille armoire en bois et en plastique.
Une vieille marque terrienne, Ikea ou un truc du genre...
Mais jamais il ne mettait la cravate ou le nœud.
Devant son miroir, il ajustait sa veste.
Il se rasa, se brossa les dents à l'arrache, mit du déo et coiffa d'un coup de main ses cheveux et à l'aide de l'Elémentaire d'air.
Puis ces routines finies, il sortit en trombe, emportant sa boule de cristal au passage.
En regardant l'heure il s'aperçut avec surprise qu'il avait pris plus de temps qu'à l'accoutumée.
Environ dix minutes.
Il marchait cependant tranquillement dans les couloirs de la vieille Forteresse Grise.
En voyant ses semblables il se rappela qu'il n'avait pas incanté son masque.
Il balaya l'idée comme une poussière, un sourire narquois sur les lèvres.
Il allait faire enrager le vieux.

Deux minutes plus tard, il arriva à la salle de préparation des missions.
La lourde porte grise avec le cadre doré lui rappelait de mauvais souvenirs.
Il s'arrêta devant, le moral à zéro.
Sa boule de cristal affichait dix heures douze.
Bon, douze minutes de retard, c'est pas le drame...
Andô leva la tête vers le ciel.
Un plafond gris, encore et toujours du gris.
Il poussa la porte.
Dans la salle, il y avait déjà deux personnes.
Andô s'avança.

- Bonjour, désolé de mon retard.



et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Mer 5 Déc 2012 - 20:39

 
Toute Histoire a son commencement.


 


L
e vieux arriva enfin. Avec ses dix minutes de retard. Pendant tout ce temps la, Olwen avait finit par réveillé mentalement Styx qui dormait toujours dans sa chambre et elle discutait avec lui, de tout, de rien.

Une fois dans la cadre de la porte, il se plaça devant elle, mais ne dit rien, et semblait attendre quelque chose ou quelqu'un. Oh mon dieu! Elle allait avoir un équipier! La pire chose qui aurait pu lui arriver. Il connaissait trop bien ses points faibles et les utilisait sans ménagement à ce qu'on pouvait voir.

Les craintes de la jeune sangrave étaient donc fondée. Un jeune homme arriva. Rectification : Un beau jeune homme arriva. Il semblait être de l'âge d'Olwen, mais avait les traits marqués par l'effort ou le travail manuel, au contraire de la voleuse qui avait les traits fin et pour seule habitude l'apprentissage de l'utilisation de la magie et du noble art qu'est le vol. Ensuite il était raisonnablement grand et musclé : parfait pour être un mannequin terrien. Ses yeux gris profond ressortaient grâce à ses cheveux ébène.
Contrairement à la sangrave qui portait déjà sa tenue de voleuse, il portait un costume deux pièces gris, simple et sobre comme si il s’apprêtait à allez à un entretient d'embauche. Il ne manquait plus que la cravate et de se brosser les cheveux.

Le vieux qu'Olwen associait de plus à en plus à une vieille pomme fripée le réprimanda pour son retard. C'était l'hôpital qui se moquait de la charité là! Qui est celui qui s'était ramener avec dix minutes de retard sans prévenir personne? Et bah c'était le vieux sénile debout devant elle alors bon, niveau retard, il n'avait aucun commentaire à faire.

Dans un geste de bonté excessive, Olwen tira légèrement la chaise à côté d'elle pour le beau gosse. Si il fallait travailler avec lui pendant une durée plus ou moins prolongée, autant commencer sur de bonnes bases. Et puis il avait un petit air de son ami Neo qu'elle n'arrivait pas à chasser de son esprit. Avait-il la même carrure? Non, Neo était un voleur et avait le physique pour, pas très grand, pas trop musclé, plutôt discret... Il ne dégageait même pas la même odeur ou le même charisme, non, ils n'avaient vraiment rien en commun mais il lui faisait pensé à son ami endormi depuis trop longtemps.

Une fois les réprimandes finies, le sangrave décrépi commença à leur expliquer brièvement la mission avant d'entrer dans les détails.

"Bon, déjà vous allez être coéquipiers pour cette mission. Comme vous les savez, il vous est interdit de bâillonné, endormir, drogué, assommer ou tuer votre équipier parce que vous ne le supportez pas."

Et Slurk!

"Après, dans cette mission nous avons besoins de vous deux car il y a un objet à voler, bon moi-même j'aurais pu le faire, mais voyez-vous, il était obligatoire d'avoir une voleuse. Ensuite nous avons besoin d'un terroriste chevronné pour faire sauter des bâtiments, bâtiments qui vous seront communiquer par boule de cristal plus tard. Ça aussi, il est normalement possible de la faire seul, mais bon, vous ne devez pas être assez fort pour pouvoir effectuer cette mission seul."

Ne pas commettre un meurtre, ne pas commettre un meurtre, ne pas commettre un meurtre...

" Pour ce qui est du vol, les informations sur l'endroit ne sont pas très précises. Dans tous les cas, ce sera sur Terre. Un chercheur autremondien travaille là-bas depuis longtemps, l'objet à lui voler est dangereux au contact de l'eau, c'est un objet non-magique pour qu'il ne puisse pas être repérable.
Même si son laboratoire est sur Terre, les défenses sont magiques et plutôt fortes malgré le taux de magie plus faible sur place, de ce fait, Mademoiselle Kaelon, vous serez priée de bien vouloir substituer cet chose avec le plus grand soin et l'aide de votre coéquipier."

Crédit: Cali' in epicode


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Jeu 6 Déc 2012 - 19:12

Comme quoi, quelques hochements de tête sont les seuls signes qui montrent qu'on écoute et qu'on approuve, sans couper la parole à celui qui vous fait la morale.
Andô avait l'habitude de se faire enguirlander par son supérieur.
D'ailleurs, il s'en fichait.
Le vieillard prenait bien soin de se défouler sur lui, car le pauvre, la vie n'était pas facile pour lui.
L'adolescent se moquait du type intérieurement.
Il n'a pas mit son masque aujourd'hui.
Cela vaudrait mieux pour lui...

Les mots crachés le plus souvent étaient : insupportable, odieux et inadmissible.

Une chaise tirée le sauva du discours.
Une fille était assise depuis tout à l'heure.
Vraiment très jolie.
Une brunette aux reflets dorés et aux yeux foncés.
Il s'assit à côté d'elle.

- Merci.

Masque sympathique sur le visage, Andô se demandait bien ce que la fille faisait ici.
Un contact?
Une embaucheuse?
Encore une secrétaire?

Moins il avait de réponse, plus l'intrigue le tenaillait.
Il eut à peine le temps de la détailler que le supérieur commença :

- Bon, déjà vous allez être coéquipiers pour cette mission. Comme vous les savez, il vous est interdit de bâillonné, endormir, drogué, assommer ou tuer votre équipier parce que vous ne le supportez pas.

Un coéquipier?

- Après, dans cette mission nous avons besoins de vous deux car il y a un objet à voler, bon moi-même j'aurais pu le faire, mais voyez-vous, il était obligatoire d'avoir une voleuse. Ensuite nous avons besoin d'un terroriste chevronné pour faire sauter des bâtiments, bâtiments qui vous seront communiquer par boule de cristal plus tard. Ça aussi, il est normalement possible de la faire seul, mais bon, vous ne devez pas être assez fort pour pouvoir effectuer cette mission seul.

Non...

- Pour ce qui est du vol, les informations sur l'endroit ne sont pas très précises. Dans tous les cas, ce sera sur Terre. Un chercheur autremondien travaille là-bas depuis longtemps, l'objet à lui voler est dangereux au contact de l'eau, c'est un objet non-magique pour qu'il ne puisse pas être repérable.
Même si son laboratoire est sur Terre, les défenses sont magiques et plutôt fortes malgré le taux de magie plus faible sur place, de ce fait, Mademoiselle Kaelon, vous serez priée de bien vouloir substituer cet chose avec le plus grand soin et l'aide de votre coéquipier.


Impossible.

- Voilà le topo. Vous partez demain pour Paris, capitale de la France, pays d'Europe. Vous créerez de l'argent terrien au fur-et-à-mesure et logerez dans des hôtels durant votre voyage. Ne revenez que lorsque votre mission est accomplie. Vous avez des questions? Non? Au revoir.

Il allait tourner les talons lorsqu'il ajouta :

- Ah oui, les instructions vous seront transmises sur papier aujourd'hui et la boule de cristal ne capte pas sur Terre.

La porte se ferma.

Andô n'avait rien entendu depuis le mot "coéquipiers".
Toujours assis, avec l'irrésistible envie de se prendre la tête entre les mains, il faisait un blocage.
Pour lui, ce simple mot.
Simple mot...
C'est un cauchemar.

- Mademoiselle Kaelon, il faut que j'y aille. A demain.

Andô se leva et sortit de la salle avant d'exploser.
Des usages, il s'en fichait.
Son angoisse était trop grande.
Pourquoi?
Pourquoi il fallait-il qu'il tape là?
Comment a-t-il su?

Arrivé chez lui, il se passa la tête sous l'eau.
Ne sachant que faire pour s'évader un moment, il se laissa tomber sur sa chaise, abandonnée quelques minutes plus tôt.
Et se remit à regarder la pluie tomber.



et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Lun 10 Déc 2012 - 18:38

 
Toute Histoire a son commencement.


 


-V
oilà le topo. Vous partez demain pour Paris, capitale de la France, pays d'Europe. Vous créerez de l'argent terrien au fur-et-à-mesure et logerez dans des hôtels durant votre voyage. Ne revenez que lorsque votre mission est accomplie. Vous avez des questions? Non? Au revoir.

Si Oli avait été d'humeur joueuse, juste pour bien énerver le vieux sénile, elle aurait posé un tas de questions inutiles lui faisant perdre son temps mais l'heure n'était pas à l'énervement du supérieur.

Un coéquipier? Mais qui avait eu l'idée de lui mettre un coéquipier?!
Bon d'accord, il avait l'air plutôt sain d'esprit, en bonne condition physique et magique et en plus il était absolument magnifique mais ça ne changera jamais le fait que travailler en solo c'était mieux et bien plus adapté à la sangrave.

En première raison, il y avait son asociabilité. Quand on ne parle pas avec les gens, on ne peut, par définition, pas travailler avec les autres. Parce que sans communication, le travail était bien plus difficile voir même impossible et donc ça diminuait dangereusement les chances de survis.

En faite il n'y avait que cette raison, mais c'était déjà beaucoup et les retombées étaient plutôt importantes. Non, parce que mourir simplement parce qu'on est associable, c'est plutôt triste...

En plus la mission se passait sur Terre. La bonne blague. La Terre c'était des pouvoirs diminué, pas boules de cristal et les familiers à cacher, c'était Styx qui allait râlé quand il saurait ça...

Alors que le petit voleuse réfléchissait, pensait et critiquait en silence, le bruit d'une chaise tirée ce fit entendre. C'était son nouveau "coéquipier" qui avait l'air d'être assez chamboulé par la nouvelle et tout aussi heureux de l'avoir comme partenaire. Mais c'est que ça va créer des étincelles tout ça...
Elle le dévisagea, encore mais bon quand on a un joli visage à regarder on ne se prive pas.

- Mademoiselle Kaelon, il faut que j'y aille. A demain.

Et en plus il avait un bonne mémoire, mais ce n'était pas ça qu'elle avait retenu. "À demain." Parce qu'il allait la laisser préparer tout toute seule? Ah non, non, non, non, non! C’est pas parce que monsieur est un beau gosse qu'il refile tout à la coéquipière! Bon, elle ne dit rien parce qu'il n'avait pas l'air d'allez bien, mais elle se promit d'allez l'obliger à travailler si il le fallait mais elle ne ferait pas tout toute seule.

Oli sorti à la suite du brun et remonta dans sa chambre ou l'attendait le chatrix. Elle commença à sortir toutes ses affaires de son armoire pour faire sa valise. Bon, comme elle était une fille elle mettrais de quoi tenir trois mois, de toute façon, il n'avait pas préciser la durée du séjour donc comme le disait le dicton terrien : "Mieux vaut prévenir que guérir.", principe qu'elle appliquait sans limites.
Donc elle sorti toutes ses affaires de son armoire comme je le disais plus haut puis elle commença à faire une liste. Il lui faudrait des pyjama, disons 3 si elle devait rester longtemps. À vrai dire, ses pyjama étaient composé d'un débardeur et d'un short, rien de plus confortable pour dormir, ensuite les sous-vêtements, là elle prit tout et lava d'un sort ceux qui devaient l'être puis elle les rangea à leur tour. Puis vint le tour des tenues, en premier lieu, cinq tenues de voleuses parce qu'on dirait pas, mais ça s'use facilement ça, ensuite venait le tour des tenues terriennes ; le vieux avait bien précisé sur son papier que les robes de sorceliers ou celles à la mode autremondiène n’étaient pas acceptées, elle se procura donc des catalogue en un petit sort informulé puis fit apparaître ses habits de la même façon en suivant scrupuleusement les conseils écrits dans les feuilles en papier glacé, comme toute fashonista qui se respecte. Après avoir agrandit sa valise pour que tout rentre dedans la sangrave y ajouta les affaires de toilettes, un peu de maquillage bien qu'elle n'en utilisait pas.
Ensuite vînt le matériel pour les vols; Là ça devenait bien plus amusant, on lui avait déàj remis une mallette comprenant des armes magiques et non-magiques en cas de combats, mais là c'était son matériel personnel pour exercer le noble art du vol.
Olwen prit un peu plus de temps à faire ce sac puisqu'elle vérifiait méticuleusement l'état de chaque objet.
Une fois les préparatifs personnels enfin fini, elle mit tous ces sacs dans ses poches puis appela, via sa boule de cristal, son supérieur d combat pour trouver l'emplacement de son coéquipier. Bon j'avouerais que la discution finit par tomber sur le fameux " Mais POURQUOI m'a-t-il mis un coéquipier?! Il veut ma mort; C’est sur." mais le maître d'arme lui donna rapidement l'adresse du brun avant de terminer la discution.

Oli se mit donc à marcher en direction de la chambre du jeune homme puis s'arrêta devant la porte sans un bruit. Elle resta quelques minutes devant ce morceau de bois puis finit par dire à la bouche collé sur la porte de faire parvenir à son locataire qu'elle ne comptait pas tout préparé toute seule et qu'il avait intérêt à lui ouvrir à moins de vouloir se retrouver avec des crocs de chatrix sur la gorge.
Styx, qui la suivait comme une ombre rit à la façon dont elle avait dit cela ainsi qu'à la menace. Au lieu de crier contre la porte, Olwen avait parler d'un ton monocorde à la porte, sans aucune expression visible mais le fait que Styx l'accompagne était suffisant.
Crédit: Cali' in epicode


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Mar 11 Déc 2012 - 20:55

Grand frère...
Dis, pourquoi tu ne m'as pas dit que tu t'étais fait mal?
Tu as juré de tout me dire!
Tu veux bien jouer avec moi?
Andô! Tu es méchant!
Je t'aime grand frère!


Des paroles comme des gouttes de pluies.
Pleines de sentiments purs, qui tombent sans s'arrêter.
Pour finir au dans la terre noire du sol.
Et leur chemin se termine.


- Mais... Pourquoi tu as fais ça?!
- Parce que.
- Mais enfin Elyone! C'est ta seule chemise!
- Je sais.

Andô se réveilla en sursaut.
Un son étrange l'avait sortit de sa rêverie pour la énième fois.
Il avait l'habitude de s'endormir sur son bureau.
Ses missions se déroulaient souvent de nuit, ce qui lui impliquait de ne pas dormir.
Alors, il ne dormait pas.
Ni de jour, ni de nuit.
Ou alors une demi-heure par-ci, une heure par-là...
Mais aucun être humain ne peut survivre sans dormir.
Par conséquent, il s'accordait une nuit complète par semaine.
Enfin, cela n'était pas énorme, vu les six autres nuits blanches de la semaine.

En train d'émerger, le jeune homme essayait toujours de comprendre ce que disait la porte.
Pour être sûr, il alla se poster devant l’hologramme de surveillance devant la porte qui furieuse le couvrait de jurons plus imaginatifs les uns que les autres.
Olwen Kaelon.
Elle se tenait devant lui.
Andô soupira.
Sourtout en voyant son Familier.
Un magnifique chatrix à la belle dentition et au poil soyeux.
Andô savait bien pourquoi la fille était là.
Non seulement il l'avait laissée en plan, mais en plus, il y avait leur future, dangereuse et inévitable mission à préparer, comme toutes les autres missions.
Mais pourquoi une partenaire bon sang?
Pourquoi pas... l'or d'un dragon à voler, un nain à qui faire une démonstration de magie, une forêt à brûler devant un elfe ou autre chose?

L'image du vieillard vint le narguer dans son esprit.

- Toi, un jour...

La fin de la phrase tomba.
Rien.
Il ne pouvait absolument rien faire.
Finalement, le supérieur avait tranché entre son pouvoir ainsi que celui d'Olwen à portée de main, et leur destruction.
C'était la deuxième option.
Le vieux Sangrave trouvait que ces deux personnes lui faisait trop d'ombre, face à Magister.
Andô savait qu'en ce moment, son supérieur voyait bien moins de missions lui être confiées sous prétexte de la dangerosité du voyage ou la peur de perdre un chef.
Le jeune homme sourit.
Les Sangraves de cette Forteresse sont tous des hypocrites.

En attendant, sa coéquipière était toujours devant la porte, et ce depuis deux bonnes minutes.
Andô se retourna et curieusement, ne fut pas surpris de voir sa chambre... légèrement désordonnée.
La magie noire étincelante d'argent emplit la pièce.
Dix secondes suffirent pour que tous les livres, vêtements, couteaux, explosifs, shampoings, et divers objets soient rangés dans leur placard respectif.
Un sort balaya le sol, époussiera les meubles et nettoya les vitres.
L'adolescent n'utilisait pas régulièrement la magie, comme n'importe quel autre sorcelier.
C'était à cause d'elle que sa famille avait péri.
Elle n'était pas tolérée dans son secteur.
Son regard se fixa sur sa manche gauche.
Malgré le textile gris, il voyait le K noir.
Toujours ce même symbole, cette même idée de noirceur à jamais gravée dans son âme et écrite sur la peau.

- Porte, laisse-la entrer à présent.

Celle-ci s'ouvrit sur la fille.
Olwen Kaelon.
Encore et toujours.
Andô connaissait très bien son nom.
Qui ne connaissait pas la fameuse voleuse de la Forteresse?
Il s'était d'ailleurs renseigné il y a quelques temps à son sujet, ignorant bien sûr que le destin allait lui faire rencontrer la belle et piquante Olwen.
Oui, elle avait piqué sa curiosité le jour ou son professeur d'armes lui avait cité tous ses plus brillants élèves, et en avait fait l'éloge.
La jeune fille étant dans ses favorites, il lui avait raconté une de ses missions à risque et décrit avec parcimonie son caractère.
Dans ses recherches, Andô avait découvert qu'ils avaient le même supérieur.
Mais, il s'en était arrêté là.
Tout simplement parce qu'il ne se mêlait pas plus que ça des affaires d'autrui.
Et qu'il faisait de même avec tous les Sangraves qui l'intriguaient, comme son supérieur qui n'avait pas fait exception.
Andô avait trouvé des informations précieuses et avait bien comprit comment fonctionnait ce petit homme tout aussi ambitieux que fripé.
Les noirs secrets de cet homme en ferait frémir plus d'un.
Son coeur de glace et son esprit de feu pouvait bien révaliser avec celui d'un démon.

Le jeune homme fit entrer Olwen et lit proposa de s’asseoir sur le lit, canapé pour l'occasion.
La tête embrouillée d'idées, il ferma la porte et demanda à la voleuse.

- Vous voulez quelque chose à boire? J'ai éventuellement du tzinpaf à vous proposer.



et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Ven 14 Déc 2012 - 19:25

 
Toute Histoire a son commencement.


 


L
a porte s'ouvrit enfin. Oli s'avança légèrement tout en inspectant le pièce du regard. Sanas surprise elle ressemblait fortement à la sienne. Les mêmes meubles, la même agencement des pièces, les mêmes colories au mur : rien de très original.
Elle nota que la chambre était impeccable. Soit il était maniaque et elle allait encore moins pouvoir le supporter car sans être totalement désordonnée, elle aimait bien s'étaler un peu dans son espace histoire de se sentir bien chez elle, soit il avait rangé en faisant sa valise.
Bon, il fallait avancer tout de même. Olwen s'avança doucement vers lui mais pleine d'assurance, Styx la collant au niveau des mollet. Il avait sortit ses dents de façon à prévenir le jeune homme : "Tu essaies de tuer ma moitié d'âme, tu meurs. Et pas d'une façon plaisante."
Bon, malgré les apparence, Styx était une chatrix très affectueux. Envers ceux qu'il aime bien. Enfaite il était un peu comme Olwen. De l'extérieur, il était ce prédateur mortel qui fichait la frousse à tout un monde de sorceliers et autres créatures magiques, ou non, tout comme Olwen était une voleuse réputée et une assassin quand le moment le demandait. En bref, ils n'étaient pas de très bonne compagnie et surtout ils étaient le cauchemar de pas mal de gens (surtout dans le cas de Styx) alors qu'à l'intérieur ils étaient gentils, mignons, souriants, en besoin constant de savoir qu'ils comptaient pour quelqu'un.

Olwen s'approcha donc de son "coéquipier". Alors qu'elle cherchait comment commencer sa phrase il la devança :

"- Vous voulez quelque chose à boire? J'ai éventuellement du tzinpaf à vous proposer."

La sangrave le regarda droit dans les yeux puis le dévisagea en laissant un petit sourire amusé sur son visage un nanonième de seconde avant de revenir à son visage de marbre.

" Non... merci. "

Se décidant enfin, elle s'assit sur le canapé du jeune homme puis mit ses jambes en tailleur pour pouvoir posé ses coudes sur ses genoux. Styx la rejoignis à ses pieds en posant sa tête sur les cuisses de la voleuse. Tout en lui caressant le pelage, le jeune femme regardait le brun droit dans les yeux. On lui avait déjà dit qu'elle semblait lire dans l'âme de la personne en regardant ainsi, mais ce n'était qu'une impression, elle ne voyait que les yeux de cette personne et rien d'autre, mais l'effet produit sur les autres était tellement amusant pour elle qu'elle ne s'en lassait pas.

Pourtant il fallait bien finir par dire quelque chose.

" On va devoir être..."

Elle fit un grimace à l'utilisation de ce mot.

"Coéquipiers."

La jeune voleuse marqua une pause comme on lui avait si bien appris en cours de gestuel.

" Je travaille, travaillais, toujours en solo. Le travail d'équipe c'est pas pour moi mais les décisions du vie... des supérieurs ne se discutent pas même si ils savent pertinemment que cet mission sera dangereuse dans le fait qu'elle reposera essentiellement sur nos capacités respectives."

Seconde pause.

" J'ai un truc à te proposer : travailler l'un sans l'autre pourrait paraître une bonne idée mais on prendra beaucoup plus de temps à se mette d'accord. Je ne te connais pas. Je ne sais pas comment tu procèdes mais on va devoir faire équipe et donc travailler en équipe. et c'était elle qui disait ça... Donc plus on ira vite, plus ça sera rapidement terminé. Merci Olwen, mais ça il l'avait certainement deviner...

Troisième pause.

Au faite. Je ne sais rien sur toi et tu ne dois pas non-plus me connaître mais même si nous formons une équipe, si je suis occupée, tu passes après, donc si tu es en danger, évite de trop compter sur moi.

Elle finit enfin son monologue qu'elle avait débité avec intonation mais tout se maîtrisant parfaitement sans laissé passer une seule émotion.


Crédit: Cali' in epicode



she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Sam 15 Déc 2012 - 22:50

- Non... merci, répondit-elle dans un sourire tellement scintillant qu'Andô en eu mal aux yeux.

Son visage au teint clair, pourtant chaleureusement piqué de taches de rousseur colorées, était froid comme la neige.
Son chatrix sur les jambes, elle le fixait.
Le Familier le regardait d'un mauvais œil depuis toute à l'heure.
Son air agressif indiquait tous les détails de sa mort prochaine, s'il faisait le moindre faux pas envers sa maîtresse.
Andô n'avait pas de Familier.
De toute façon, il ne l'aurait pas supporté.
Ses missions à haut risque ne lui permettait pas d'avoir une âme sœur.
Il ne voulait pas entraîner un animal innocent dans la noirceur de la Forteresse, ou dans la mort.
Heureusement, la chance lui a été favorable.
Aucun animal ne s'était lié à lui.

- On va devoir être... coéquipiers.

Andô admira la bonne humeur avec laquelle avait été prononcé ce mot.
Tant de fois retourné dans sa tête, tant de fois détesté et redouté.
Il ne laissa rien paraître, comme à son habitude, mais n'en pensait pas moins.

- Je travaille, travaillais, toujours en solo. Le travail d'équipe c'est pas pour moi mais les décisions du vie... des supérieurs ne se discutent pas même si ils savent pertinemment que cet mission sera dangereuse dans le fait qu'elle reposera essentiellement sur nos capacités respectives.

Tout à fait.
D'ailleurs je n'ai pas oublié que toi aussi tu as un faible pour les missions en solitaire.
Un point commun avec toi, c'est déjà ça.


- J'ai un truc à te proposer : travailler l'un sans l'autre pourrait paraître une bonne idée mais on prendra beaucoup plus de temps à se mette d'accord. Je ne te connais pas. Je ne sais pas comment tu procèdes mais on va devoir faire équipe et donc travailler en équipe. Donc plus on ira vite, plus ça sera rapidement terminé.


Non, vraiment?
Oui.
On va travailler ensemble qu'on le veuille ou non.
C'est la triste vérité.


- Au fait, je ne sais rien sur toi et tu ne dois pas non-plus me connaître mais même si nous formons une équipe, si je suis occupée, tu passes après, donc si tu es en danger, évite de trop compter sur moi.

Tu es bien sûre de toi.
Qui te dis que toi, tu n'auras pas besoin de moi au dernier moment?
Après tout, je m'en fiche à présent.

- Soit.

Andô s'assit sur sa chaise, face à son interlocutrice.
Elle, qui ne laissait rien paraître.
Elle, qui comme lui, portait un masque.
Elle, qui au besoin, le poignarderait dans le dos.
Le message était passé.

- Nous travaillerons donc en équipe. Paris est une capitale terrienne très vaste. On dit qu'elle serait même plus grande que Tingapour. L'adresse que nos supérieurs nous ont fournie est peut-être erronée, mais nous irons vérifier demain. Une carte papier serait utile...

A l'aide de sa boule de cristal, Andô trouva la ville de Paris en France.
Une ville immense.
Elle apparut face aux deux Sorceliers, sur un grand hologramme.
De vieilles maisons, des immeubles, un fleuve et des ponts en 3D leur révélèrent ce qu'était la capitale.
Andô fut légèrement déconcerté.
Il pensait que les terriens étaient plus propres et plus avancés en technologie.
D'étranges véhicules filaient dans les rues polluées, et de gros bateaux chargés de métaux lourds avançaient lentement sur l'eau grisâtre de la Seine.
En zoomant, il vit un curieux personnage assis sur le sol dans un amoncèlement de déchets.
Et là, Andô se vit.
Il se rappelait tout.
Ses yeux fixèrent l'homme endormit.
Mais il ne réagit pas plus que cela.
Olwen Kaelon était présente dans la pièce.
Il incanta et une large feuille de papier se métabolisa dans l'air.
La carte de Paris était prête.

Silencieux, il marqua d'une croix l'adresse du chimiste sur la carte.
Puis il la tendit à Olwen pour qu'elle y jette un coup d'œil.

- Si cette adresse est fausse, on risque d'avoir des ennuis sur place. Ou pendant le trajet. Je suppose que vous vous en doutez, mais si quelqu'un est au courant de notre mission mis à part nos supérieurs, nous n'allons pas aller bien loin. Après tout, nous ne savons pas comment le chef a eu cette adresse.


Il laissa ses paroles faire le tour.

- Et si elle est fausse, non seulement nous aurons des ennuis, mais en plus nous devrons chercher par nous-mêmes la bonne.
Sur toute la Terre.




et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Jeu 20 Déc 2012 - 16:37

 
Toute Histoire a son commencement.


 


L
e jeune homme face à elle ne disait rien lorsqu'elle parlait ni même lorsqu'elle faisait des pauses. Un bon point pour lui, Olwen aimait bien ne pas se faire couper lorsqu'elle parlais. Peut-être acquiesçait-il? Peut-être au contraire était-il totalement contre ses idées? Il ne montrait aucune émotion, son visage restait inchangé, sans le moindre petit tics qui aurait pu avertir la voleuse. Très intéressant... Le jeune homme devait avoir une certaine maîtrise sur lui-même pour ne pas montrer ses émotions à ce point ou peut-être que son discours la captivait à tel point qu'il ne pensait pas à autre chose et donc ne bougeait pas un muscle (à part le coeur et les poumon et toutes les autres fonctions vitales bien évidement) mais elle en doutait sérieusement.
Non, cet h... son coéquipier, il allait bien falloir qu'elle finisse par s'habituer à l'appeler ainsi, semblait insensible. Au moins ce n'était pas un dragueur de bas étage lourd comme une bonne partie des beaux mecs, sinon il l'aurait draguer de suite, après, elle espérait qu'il n'étais pas non plus une chochotte mais il n'en avait pas tellement l'air ou sinon, il aurait pu être un mec narcissique, ça elle ne le savait pas encore et priait tous les dieux autremondiens qu'elle connaissait sans trop y croire car, de un, elle n'était pas croyante et, de deux, ça n'avait pas marché lorsqu'elle avait souhaité ne pas avoir de coéquipier mais bon, qui ne tente rien, n'a rien, isn't it?

- Soit.

Et en plus il parlait peu, bon la discution et la complicité n’allait certainement pas être au rendez-vous mais bon, au moins, il ne l'énerverait pas. Un second bon point pour lui.
Il s'assit finalement sur une chaise face à elle et Styx sauta d'un mouvement félin sur le canapé puisqu'il était resté à terre au cas où le sangrave préférerait le confort du canapé à la celui de la chaise mais il avait son choix et Styx s'allongea mettant ses pattes avant ainsi que son cou et sa tête sur les jambes de sa moitié qui le grattait derrière les oreilles comme aiment les chats. Après un chatrix ce n’est qu'un gros chat. Enfin un gros mélange entre un chien et un chat vu que si on voulait rapproché un chatrix à un animal humain on aurait plus dit un hyène. Une grosse hyène noire aux dents empoisonnées. Sympa comme animal de compagnie, non?

- Nous travaillerons donc en équipe. Paris est une capitale terrienne très vaste. On dit qu'elle serait même plus grande que Tingapour. L'adresse que nos supérieurs nous ont fournie est peut-être erronée, mais nous irons vérifier demain. Une carte papier serait utile...

Il fit apparaître un carte et Oli ne se rendit compte qu'à cet instant qu'elle ne connaissait pas encore le nom de son coéquipier. Il faudrait qu'elle lui demande une fois, histoire de ne pas avoir à dire "Hé, toi." à chaque fois.

La ville de Paris paraissait grande mais avec tout ce qu'Oli avait appris sur la monde terrien durant son apprentissage en tant que première sorcelière, Paris n'était pas la plus grand capitale sur Terre, et seul sa..., elle ne se souvenait plus du mot exact, mais seule lorsque l'on comptait les ville adjacente à celle-ci, elle semblait plus grande.
En regardant, Olwen trouvait les nonsos vraiment très en retard avec toute leur pollution et et leurs vieux engin crachant de la fumée. Beurk. Elle préférait de loin les pégases, les tapis, les ballades sur le dos de Styx ou simplement le transmitus et les portes de transferts. Plus simple, plus rapide et plus sur si on est bien entraînés.
La voleuse remarqua qu'il zooma légèrement sur une partie de la ville et on pouvait y voir un homme endormis près d'un tas d'objets bons à désintégrer, elle n'avait pas trop la connaissance de la pauvretés sur Autre monde, elle savait que grâce à la magie, il y en avait que quelques petites minorités, près de Tingapour d'après ses souvenirs, mais ça faisait un bon moment qu'on lui en avait parlé, elle devait se trompé d'endroit, ça pouvait être tout à fait autre part.

Le beau brun incanta une carte, y marqua l'adresse d'une croix et la lui tendit.

"Merci.

- Si cette adresse est fausse, on risque d'avoir des ennuis sur place. Ou pendant le trajet. Je suppose que vous vous en doutez, mais si quelqu'un est au courant de notre mission mis à part nos supérieurs, nous n'allons pas aller bien loin. Après tout, nous ne savons pas comment le chef a eu cette adresse."


Olwen hocha la tête. Le vieux aurait été capable de faire exprès rien que pour les revoir plus en os qu'en chair.

" Et si elle est fausse, non seulement nous aurons des ennuis, mais en plus nous devrons chercher par nous-mêmes la bonne. 
Sur toute la Terre.

- Toute la Terre? Je ne pense pas. J'ai eu quelques informations avant de venir, c'est un chercheur, certes, mais il ne donne sa confiance à personne et il est parano. L'idée même qu'il soit à Paris me semble louche, on est obligé d'y allez mais... Si il n'a pas vraiment calmé ses troubles psychologiques, il est toujours parano, donc il s'isole, loin d'autremonde, loin des sorceliers, certes, mais certainement loin des nonsos aussi. Un endroit reculé donc. Mais commençons par Paris.


Styx qui la trouvait trop conventionnelle alors qu'elle n'était qu'avec une personne et qu'elle allait devoir vivre avec elle, il voulait qu'elle se décrispe un peu parce que sinon, c'est lui qui s’ennuierait avec ce manque d'ambiance. Qu'elle en profites pour se faire des amis et puis ils ils deviennent des ennemis, ça lui ferra son repas. D'une pierre deux coups. Bref, il fallait montrer à l'autre glaçon que sa Oli était sympa, gentille, attachante, et drôle. Et lui aussi par la même occasion comme ça il aurait ration double de caresses! Mais qu'est-ce-qu'il est un chatrix intelligent ce Styx.
Il leva donc la tête et lécha les doigts de la voleuse qui ne s'y attendait pas puis il se leva, lui lécha affectueusement le visage pendant qu'elle essayait de le dégager en riant doucement pour éviter de trop déranger l'autre bien que le mal était déjà fait puis Styx sauta du canapé pour atterrir sur la sol puis pendant qu'Oli s’essuyait le visage, heureusement qu'elle ne s'était pas maquillée, il en profita pour s'avancer vers le brun puis posa sa tête sur se genoux doucement.

La sangrave demanda à Styx de revenir par la pensée, mais il ne voulait pas obéir alors elle se rapprocha des deux.

" Désolé, Syx ne fait que ce qu'il veut et actuellement il aimerait bien que tu le caresses, ne t'inquiète pas, sans bonne raison, il ne te mordra pas... "

Elle n'avait rien changé à sa façon de parler, ni à son manque d'expression sur la visage, mais elle semblait déjà moins dangereuse bien que ce ne soit que pour un court instant.

" Tu te nommes... ?"


Crédit: Cali' in epicode


[HRP : 1159 mots, je remonte ^-^ ]


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Jeu 20 Déc 2012 - 21:47

La Sangrave lui répondit avec logique :

- Toute la Terre? Je ne pense pas. J'ai eu quelques informations avant de venir, c'est un chercheur, certes, mais il ne donne sa confiance à personne et il est parano. L'idée même qu'il soit à Paris me semble louche, on est obligé d'y allez mais... Si il n'a pas vraiment calmé ses troubles psychologiques, il est toujours parano, donc il s'isole, loin d'autremonde, loin des sorceliers, certes, mais certainement loin des nonsos aussi. Un endroit reculé donc. Mais commençons par Paris.

Andô acquiesçait, en accord avec son raisonnement.
Mais pour lui, la Terre était un endroit plutôt sombre et pluvieux, où circulaient des rumeurs, la misère et la pollution.
A son avis, cette planète surpeuplée pouvait aisément cacher un scientifique.
Un seul homme pour des milliards d'habitants.
Tsss...
Ce n'est pas ça qui va nous réduire la surface de recherche.


Le chatrix ronronnant sur le canapé, se leva et lécha affectueusement le visage de sa maîtresse.
Celle-ci paraissait à la fois heureuse et ennuyée de voir son Familier lui montrer autant d'affection devant le Sangrave.
Andô aimait bien les animaux.
Surtout ceux de son secteur.
Aussi, il ne fut pas dégouté quand une grosse tête aux longues dents se posa sur ses genoux, mais néanmoins surpris.
Ces yeux brillants parlaient pour lui.
Caresses!
Andô sourit, amusé par le retournement de situation.

- Désolée, Styx ne fait que ce qu'il veut et actuellement il aimerait bien que tu le caresses, ne t'inquiète pas, sans bonne raison, il ne te mordra pas...

Tiens, tiens...
Alors comme ça, on veut des caresses alors qu'on me menace de mort deux minutes plus tôt?
Tu es un drôle de Familier.
Mais ne t'inquiète pas, je n'ai pas l’intention de contrarier ta sœur d'âme.

Le jeune homme posa sa main sur le poil et caressa l'animal comme un gros chat.

- Tu te nommes... ?

Ah, le supérieur ne t'as même pas donné mon nom?
Il leva la tête vers son invitée, qui s'était rapprochée d'eux.
Et là, quelque chose attira son attention.
Ses yeux.

- Andô. Avec un accent circonflexe. Je n'ai pas de nom de famille, cela rend les choses plus simples...

Il baissa la tête, regardant pensivement le chatrix.
Les yeux de Olwen restaient pourtant gravés dans son esprit.
D'une couleur chaude, douce mais éclatante de personnalité.
Une pointe d'or parsemait richement l'iris par endroits.
Puis, la couleur claire à l'extérieur s'assombrissait au centre.
Pour décliner progressivement vers celle de la pupille.
Et ce noir profond, absorbait le regard de l'autre.

Il s'était laissé piégé par le sublime d'Olwen.
Pourtant, il ne ressentait rien de particulier.
Andô admirait seulement.

- Y a-t-il autre chose sur laquelle nous devons faire le point?



et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olwen Kaelon


avatar

Age du personnage : Majeure dans la plupart des pays de cette petite planète qu'est la Terre.

Familier : Un Chatrix machiavélique qui complote contre moi quand je vais trop bien.
Couleur de magie : Rouge feu, histoire d'être discrète...
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Officiellement, voleuse pour le Lancovit, officieusement, personne n'a jamais vu la tête de mon boss.
Résidence : Forteresse grise, What else?
Affinités : Andô > Coéquipier. Accessoirement le mec avec de superbes abdos qui me fournit en champagne. Et qui prémache la viande de son familier. Et qui se fait empoisonné par la première blondasse du village.

MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Mer 26 Déc 2012 - 1:04

[Bon, il n'y aura pas le code CSS tout de suite parce que là je suis sur l'Ipad :/]

- Andô. Avec un accent circonflexe. Je n'ai pas de nom de famille, cela rend les choses plus simples...

Pas de nom de famille donc... Ça cachait certainement un mec qui reniait sa famille, ou un drame familiale ou un mec qui s'est fait passé pour mort, elle ne savait pas et à vrai dire, elle s'en fichait royalement. Qui était-il? Que faisait-il? Qu'aimait-il? Que cachait-il? Toutes ses questions étaient bien superficielles pour Olwen. Elle n'avait aucune envie de savoir tout cela. En réalité seul son nom l'importait et encore, c'était juste pour ne pas être bloqué au niveau communication... Si il y en aurait.

Enfin bref, maintenant tous ces petits détail arrangés, elle pouvait rentrer tranquillement dans sa chambre vécu Styx, qui contrairement elle, semblait beaucoup apprécié le coéquipier/mannequin/mectropbeau. La voleuse devait quand même ajouté en bon point au jeune homme parce qu'il supportait les animaux féroces tel que Styx.

"-Y a-t-il autre chose sur laquelle nous devons faire le point?"

La sangrave tourna doucement sa tête de droite à gauche pour exprimé son "non" puis, Après avoir rappelé son familier, Olwen se leva avec grâce et prestance puis fit un sourire poli et froid à son interlocuteur.

"-j'y vais, on se voit demain à la porte de transfert. 10h15, aucun retard toléré, le vieux ne sera pas là et il vous faudra une garde robe terrienne, si vous n'en avez pas, on s'en occupera sur place, une fois un portefeuille dérobé pour multiplié leur papiers. Bref à demain Andô et tâchez de ne pas avoir le retard que vous aviez ce matin.


she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3389-olwen-kaelon#59787
Andô


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : Grimm, loup blanc
Couleur de magie : Noire - trace possible de magie démoniaque -
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Sangrave, spécialisation dans les attentats
Résidence : Forteresse grise, chambre 207-A
Dans le sac : Accès interdit

Affinités : Olwen Kaelon : sa coéquipière, et bien plus encore.
Silarion : Ennemi.
Alvina : "en construction"
Neleam : "en construction"


MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   Dim 6 Jan 2013 - 21:55

L'épisode est terminé ^^
Non, ce n'est pas la fin de l'histoire!
La suite à l'épisode 2 : http://chroniques-am.actifforum.com/t3484-paris-enneigee-le-debut-d-un-long-voyage-pv-olwen#61479
pour un voyage à Paris...



et en mode furtif... x):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toute histoire a son commencement. [PV Andô]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute histoire a son commencement. [PV Andô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» Histoire et...Pleurs ? [PV Casey-Lee]
» Notre Histoire en 2 minutes
» L'histoire des instruments de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: RuinesRuines-
Sauter vers: