AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: SmallcountrySmallcountryPartagez | 
 

 ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   Lun 28 Mai 2012 - 8:47

Moi qui croyait que Faustine n'était pas comme les autres filles. Mais j'ai eu tort ; on ne change pas une fille, elles sont toutes pareilles. Ça s'énerve pour rien. Ça crie pour un rien. Ça se casse pour un rien.

Je devrais peut-être courir la rattraper et m'excuser ? Non. Elle veut partir, et bien qu'elle parte ! Je n'ai même pas son numéro de boule de cristal, comme ça on ne se reverra plus jamais !
Je regarde sa silhouette fine s'éloigner et rapetisser de plus en plus. Elle ne s'est même pas retourné.


« Et merde. Je murmure. FAUSTIIIINE ! ATTENDS ! »

Je cours avec peine jusqu'à elle et une fois arrivé à son niveau, ne sachant pas quoi dire je me plie en deux et souffle deux minutes.

« Attends... attends moi. Désolé pour tout à l'heure, j'ai la gueule de bois, tu comprends ... ? »

Oui, Faustine n'est pas comme les autres filles. Elle est plus compliquée à gérer.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl E. Hawkins


avatar

Age du personnage : 18

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Pas besoin
Résidence : Maison au Lancovit
Dans le sac : Téléphone, iPod bleu, chouchous, bracelets, vêtements de rechange, et un poignard en cas d'urgence...


MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   Lun 28 Mai 2012 - 10:45




J'ai presque atteint l'auberge, mais j'entends derrière moi des bruits sur les pavés de quelqu'un qui court. Puis un souffle fatigué. Quelqu'un qui s'arrête à côté de moi « Faustiiiiiiiine ».
Je me retourne et me trouve nez à nez avec Soren. Pas étonnant. Et franchement, ça m'aurait carrément vexé qu'il ne vienne pas me voir.

- Attends... attends moi. Désolé pour tout à l'heure, j'ai la gueule de bois, tu comprends ... ?

Toujours un peu énervée de ce qu'il m'a dit et de la gueule qu'il m'a faite, je respire nerveusement, et, bien qu'étant sincère, me retenant de lui crier dessus, j'accepta ses excuses :

- Hum, pas grave. C'est juste vexant. Mais je comprends.

Je détourne mon regard de son visage, de peur qu'il voit que je suis toujours un peu énervée. Soren à mes côtés, je continue à marcher pour rentrer à l'auberge.
Je m'arrête alors pour demander à Soren si il préfère rentrer ou rester dehors. En attendant sa réponse, je pique le paquet de cigarettes dans sa poche, et pour me calmer en allume une. Je m'allonge dans l'herbe et me mets à fumer, avec beaucoup moins de difficultés qu'hier soir. La clope m'aide un peu à faire passer ma colère, mais je la fume vraiment nerveusement.

Je regarde Soren toujours saoulé ; « Je suppose que c'est même pas la peine de lui demander ». J'observe sa silhouette musclée derrière les volutes de fumée que ma cigarette dégage.

Je suis sérieusement nerveuse, tellement qu'à force je ne sais même plus pourquoi. On peut voir que ma poitrine bat vite. Ce n'est pas une surprise.











One does not forget the face of the person who represented your last hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   Lun 28 Mai 2012 - 15:44

Faustine me pardonne mais elle est encore énervée contre moi. Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas le comprendre, sa voix est sèche et froide.
Lorsqu'elle me demande si je préfère rentrer à l'auberge ou rester dehors, je regarde les gens autour de moi. Tous très pressés, tous à vouloir passer leur chemin le plus vite possible, tous sauf nous. Le bruit de la circulation me gêne. Je me retourne vers Faustine qui m'a piqué mes cigarettes et s'en allume une. Elle n'a plus peur de s'étouffer visiblement.


« Je préfère rentrer, viens. » Dis-je d'une voix douce.

Je rentre à l'intérieur puis monte les escaliers sans un regard vers le barman. Non je n'achèterais pas de Breubière aujourd'hui.
Arrivé dans le couloir, je tourne la clé dans la porte et l'ouvre. Une sonnerie retentit. Il me faut quelques secondes pour me rendre compte que c'est ma boule de cristal qui était restée sur la petite table devant la cheminée.

Je l'attrape, sors sur le balcon et réponds en faisant signe à Faustine d'attendre. À l'intérieur.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl E. Hawkins


avatar

Age du personnage : 18

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Pas besoin
Résidence : Maison au Lancovit
Dans le sac : Téléphone, iPod bleu, chouchous, bracelets, vêtements de rechange, et un poignard en cas d'urgence...


MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   Lun 28 Mai 2012 - 17:07


D'une voix douce, il me dit qu'il préférait rentrer. Je ne rouspéta pas et le suivi. Je m'aperçus qu'il passa devant le barman sans lui jeter un regard, pour lui faire comprendre que cette fois-ci, il ne lui achèterait pas de Breubière. Il l'ignora bien, pendant que moi, je continuais de fumer.

Le barman me cria dessus d'ailleurs, car d'après lui j'intoxiquai les gens avec la fumée qui se dégageait de ma clope. Oups, trop tard mon vieux, j'suis droguée à la clope :

- Va te faire foutre.

Pendant que je me disputais avec le barman, Soren était déjà monté à la chambre. Je ne sais pas ce qui me prit d'être aussi impolie, mais avant de remonter suivre Soren, je manqua de faire un doigt d'honneur au barman, mais réussis à me maîtriser.

Je courus dans les escaliers pour remonter jusqu'à la chambre où se trouvait Soren. Quelque chose sonnait dans sa poche. Sa boule de cristal, sans doute.
Alors qu'il s'apprêtait à décrocher, je murmura un petit « Merci » qu'il ne dût sûrement pas entendre.

Soren me fait alors signe d'attendre à l'intérieur, pendant qu'il répond sur la balcon. Cigarette dans la bouche, je l'attrape et l'écrase dans un cendrier.
Je n'y crois plus. Moi, Faustine De Jeunest, je fume. Et je suis alcoolique. Et tout ça s'est produit en une nuit.

Je dois dire que cette nuit a été l'une des plus belles de mon existence... Une expérience inoubliable, la rencontre d'un garçon adorable, l'envie soudaine de fumer, de l'alcool à gogo, j'ai dû jouer les infirmières, et... et j'ai livré une part de ma vie à un garçon que je venais de rencontrer dans la rue, mais qui me semblait gentil.

Je pense que plus jamais la simple rousse richissime que je suis ne revivra une nuit ou même une journée où il se passera tant de choses, en si peu de temps. Je crois même que tout ce qui s'est passé, c'est spécialement grâce à Soren. Un vrai ami, que je n'oublierai jamais, et que je compte bien revoir très vite. Cette nuit était censée être une nuit amusante dans ce minuscule pays, mais elle s'est vite transformé en vrai fiasco dont personne ne serait fière, mais moi, moi, j'en suis fière. Pour une fois j'ai rigolé à plein coeur, sans me forcer, et surtout en bonne compagnie. Cette nuit était... un vrai trésor.
Cette nuit, j'ai appris plein de choses sur la vie que j'aurais dû apprendre il y a bien longtemps, j'imagine.
Cette nuit, pour faire court, j'ai gagné en maturité.

Je regarde Soren parler au téléphone et vois en lui une personne bien, un vrai ami, un coeur d'or, quelqu'un de gentil. Aux premières vues, j'ai cru que Soren était un garçon qui ne pense qu'aux filles dans son lit. Mais cette nuit, j'ai appris à le connaître, et j'ai surtout appris qu'il ne faut jamais se fier aux apparences que laisse transparaître les gens, ou leur entourage.

Une nuit... intelligente, disons.

Mais rien qu'à voir la longue conversation de Soren au téléphone, je sens déjà que nous allons nous quitter.











One does not forget the face of the person who represented your last hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   Lun 28 Mai 2012 - 18:58



« Bonjour Soren. »

Mon sang se fige dans mes veines. Je pourrais reconnaitre cette voix n'importe où et n'importe quand. J'ai bien fais de m'écarter pour répondre, si Faustine découvrait mon véritable métier elle... Je n'ose même pas imaginer ce qu'elle ferait.

« Fini les vacances, j'ai une mission pour toi. Tu es prêt ? »

« ... Je vous écoute. »

Ais-je le choix de toutes manières ?

*
**


« Je dois partir Faustine. »

Je réunis mes affaires, puis me tourne vers elle. Je lui tends un papier sur lequel j'ai griffonné mon numéro de boule de cristal.

« Comme ça, on perd pas contact. »

Silence gêné. Je déteste les adieux, ou du moins les au revoir.

« Merci pour tout Faustine. De t'être occupé de moi, et pour cette nuit aussi. »

Je m'avance, lui colle un petit bisou sur la joue et sors de la chambre, la laissant seule. C'est mieux ainsi, sinon elle m'aurait certainement posé des questions auxquelles je n'aurais pas pu répondre.

Je retourne dans la rue sous le regard soupçonneux du patron qui se doit se demander ce que nous fabriquons à descendre, remonter, descendre. Mais il ne dit rien ; je suis un bon client, pourquoi viendrait-il m'embêter ?
Arrivé à la Porte de Transfert, le gardien me fait entrer et crie « Pays du Lancovit ! ».
Une lumière blanche envahit la pièce et on me tire hors de danger. Mais le danger n'est plus la Porte de Transfort maintenant, c'est moi.
Il y aura un mort ce soir.


.:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
ÇA CLAQUE, ÇA DÉBOÎTE, C'EST 2 NONSOOOOS ! [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: SmallcountrySmallcountry-
Sauter vers: