AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: TatranPartagez | 
 

 Noises of the night [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haru Earstay


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : Wint. . .
Couleur de magie : Rouge bordeaux terne
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Âme érrante.
Résidence : Enfermé dans un hotel parisiens.
Dans le sac : Tiens, j'ai perdu mes sucette ;_; Des chose qui font voir des trucs bizarre, une demi-douzaine de bouteille, une boule de cristal, un couteau, des allumettes, des clopes, un briquet, de la monnaie terrienne, mais plus un crédit-mut, une photo de Lice cachée dans mon portefeuille.

Affinités : avatar (c) lollipops

lice - love you
autumn - miss you
cally - care for you
albane - protect you
candice - fuck you
drugs, smoke, alcohol - addicted to you

MessageSujet: Noises of the night [PV]   Mar 27 Déc 2011 - 22:18

La tombée de la nuit lui avait sembler durée une éternité. Le orangée du soleil donnait au ciel une touche coloré. Les nuages cotonneux rosée créait une atmosphère mystérieuse, mais le jeune homme blond restait éveillé. Perché sur le toit d'une maison, Haru observait les alentours de la capital Tatris. Qui aurait cru qu'il viendrait se planquer ici? La garde familial ne viendra jamais le chercher ici. Il était seul, seul avec la nuit.

L’adolescent fixa le vide. Ses yeux d'or semblait contempler des choses invisible, affronter le fruit de son imagination. Il se dit que la nuit risquait d'être aussi longue que sa tombée. Tant mieux, cette atmosphère lui plaisait, seul avec lui même; il pouvais enfin faire le point. Le point sur ces derniers mois, ces derniers événement qui avait changer sa vie a jamais. Il n'était plus sur de rien, il ne s'était jamais sentit aussi seul depuis son départ. Certes il y avais Lice, mais, même si il l'aimais plus que son âme, elle ne comblerais jamais le vide que lui laissait son familier.
Wint...
Le vent souffla. Ses cheveux couleurs de blé se soulevèrent. Un souffle frais caressa son visage angélique. Il se demanda pourquoi Lice l'aimait. Était-ce a a cause de son physique? Ses cheveux blond et son visage d'enfant avait quelque chose d'attirant. Il était perdu, troublé, paumée.
Seul, seul dans cette nuit, avec cette nuit.

La lune s'était enfin levée, le clair de lune éclairait les ruelle, les avenue et les pavillons. Sans qu'un seul nuage ne puisse la cacher, sa clarté aveuglait l'ange blond. Les bruit de la nuit débutèrent, d'abord timidement, puis assurément. En ce concentrant bien, il pouvait entendre le bruit des feuille sous le passage des animaux, des petites dent des rongeur, et des battement d'ailes du papillon qui voletait dans ses cheveux. Haru songea a Autumn. La petite fille l'avait vraiment intrigué. ses question lui avait dévoiler une face de lui même qu'il ne connaissait pas. Son air espiègle et en même temps si mature l'avais surpris dés le premiers regard, mais bien qu'étrange la jeune fille était vraiment attachante. Lice était sur son bateau, Autumn a des miles de là et Wint chez ses parent, il était bel et bien seule en cette nuit. Il songea a une pièce Terrienne qu'il avait vu avec ses parent. Une pièce d'un certain "Shakespeare", très connu sur Terre, apparemment. Pourquoi les Terriens ont il toujours des nom imprononçable? il l'ignorait. Mais il se souvenait de cette pièce. Elle parlait d'un couple d'amoureux, dont la jeune fille était destinée a épouser un homme qui l'aimait éperdument alors que la meilleurs amie de celle-ci aimait l'homme qu'elle haïssait. La pièce se perdait dans des délire incroyable pour que finalement, les deux couple demeure unis.
Tout ça en l'espace d'une nuit...

Il pourrait bien se passer des choses cette nuit là...

[Premiers rp depuis longtemps, qualité assez médiocre :/ Désoléééééé]


lost in this mess
nothing have sense anymore ✻  tu perds la notion du réel, tu t'enfonces dans ces mensonges, tu te perds, tu t'y noies. Y'a trop de merde dans ta tête, autour de toi, ça en bouche tes poumons. Tu suffoques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3680-9709-haru-9709-j-aurais-pu-etre-un-demon-au-paradis-mais-j-ai-prefere-etre-un-ange-en-enfer
Birthday


avatar

Age du personnage : 17.

Familier : Not yet.
Couleur de magie : The blackest one.
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Sangrave.
Résidence : Fortress Grey.
Dans le sac : Knives, dresses & make-up.

Affinités : Magister - Love.
Ava - Frienship?
Mère - Motherfucker.
L'line - Enemy.

MessageSujet: Re: Noises of the night [PV]   Jeu 29 Déc 2011 - 1:59



You are so cold, I'm so alone,
I'm about to fold, Just let me go!




{ Pas grave, moi non plus, c’est pas super, la qualité, honnêtement x_x
& vraiment sorry si le contenu de ce rp te choque, mais j’avais envie d’écrire une scène comme celle-là What a Face }

La silhouette fit volte-face. Un rictus amusé déforma ton visage.

« Eh bien, eh bien ? La tapette de Magister m’a retrouvé, on dirait. » se moqua l’homme.

Tu ricanas cette fois. La tapette. Ouais, on t’appelait ainsi. Terme des plus péjoratifs, il est vrai, mais en l’occurrence, cela ne te dérangeait pas, n’est-ce pas ? Après tout, portais-tu un nom après ce qui s’était passé dans la forêt d’Omois il y avait presque un an de cela ? Pouvais-tu seulement en porter un ? Non. Non, tu n’étais qu’un assassin de première qui ne regrettait pas de verser le sang. Un psychopathe, en somme. Dangereux. Fou. Dérangé.

« Elle est aussi là pour te tuer. » dis-tu simplement.

« Qu’elle essaie. »

Tu regardas ta cible. Bien plus grande et musclée que toi. Ses années chez les Sangraves l’avaient bien aidée… Mais toi, tu étais aussi entrainé. La vitesse et la précision de tes coups étaient… presque surnaturelles. L’homme était un traître. Encore un. Un connard qui avait rallié le Maître pour le trahir à la première occasion. Et punir les traîtres était ta spécialité, car le Maître te donnait carte blanche. Pour cet homme-là, il suffirait de l’éliminer, sans plus, car ramener le corps était inutile. Le Maître n’avait plus besoin de lui, toute façon.

« Prêt à crever ? » t’enquis-tu d’une voix neutre.

« J’attends pour ça que tu… »

Il ne finit jamais sa phrase. Car pendant qu’il parlait, tu t’étais vivement approché de lui. Une distraction classique : faire parler l’autre puis le surprendre. Tu t’étonnas de la naïveté et de la stupidité de cet homme. Tu bondis sur lui, le faisant tomber à la renverse, sur le sol. Il tomba sur le dos en criant. Tes pieds écrasèrent sans pitié ses avant-bras et tu t’assis sur lui sans ménagement.

« Va-t-en ! Dégage de sur moi ! Pédé ! Tapette ! » beugla-t-il.

Tu ne t’en formalisas pas. Et ses cris étaient vains. La ruelle dans laquelle vous vous trouviez était déserte. De même que les environs de ladite ruelle. Tu avais pris tes précautions avant de passer à l’acte, bien sûr. Et au cas où quelqu’un l’entendait crier, ce n’était pas bien grave. On penserait tout simplement qu’une « fille » de joie se tapait un mec. Des travestis, il n’y en avait quand même pas juste à Tingapour ! L’homme gesticulait de plus en plus et tu approchas ta tête de lui.

« Tais-toi, veux-tu, chéri ? »

Sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit, tu embrassas ses lèvres avec ardeur. Ta victime, choquée, te donna un bon coup de genou dans le cul, ce qui fit que tes lèvres se pressèrent davantage sur les siennes. Puis, tu reculas un peu pour reprendre ton souffle quand soudain, par tu ne savais quel miracle, le gars eut un éclair de génie. Il parvint à libérer une de ses mains pendant un moment d’inattention de ta part et la plongea dans ton entrejambe. Tu ne pus t’empêcher de crier lorsque sa main froide saisit ton sexe. Ah oui, il avait compris ton point faible… Le gars serra sa poigne et malgré toi, tu te mis à gémir – de plaisir, s’entend.

« Glisse-toi en moi et prends-moi toute entière, oh oui, chéri ! »

Depuis quand étais-tu devenu si vulgaire ? Tu l’ignorais et honnêtement, ça t’était bien égal. Tu n’eus cependant pas le loisir de jouir cette nuit-là, car à ce moment, ta victime t’administra un violent coup de poing. Sonné, tu ne pus réagir et quelques secondes plus tard, une paire de bras te soulevait par les cheveux. Ton beau visage fin alla se fracasser, propulsé par une force inouïe, contre le mur de briques et sous l’impact, tu perdis tout bonnement connaissance.

Quand tu te réveillas, la nuit était tombée. Combien de temps étais-tu resté ainsi ? Aucune idée. Tu te forças à ouvrir grand les yeux. Outch, bordel. Le monde était flou. Ta robe était entièrement maculée de sang frais et ta bouche était aussi en sang. Ta langue tâta tes lèvres. Tu sentis alors une douleur fulgurante à la mâchoire. Ce connard devait te l’avoir cassée solide. Jurant, tu essayas de te relever. Merde, trop dur. Et tu sentais que tu étais trop faible pour ne faire ne serait-ce qu’un pas. Au moins, tentas-tu de te consoler, il n’avait pas coupé ton sexe, ce qui était une bonne chose, hein… La castration, quel traumatisme cela devait être, quand même…

À défaut de pouvoir te déplacer, tu tentas d’appeler à l’aide. Ta robe était tâchée, certes, mais pas déchirée. Alors le cercle rouge démoniaque, imprimé sur ta poitrine était à l’abri des regards. De toute façon, tu préférais le combat à mains nues que la magie. (Remarque, cela t’aurait été vachement utile, d’utiliser un sort pour te protéger du mec – qui s’était barré, quelle surprise, ce qui signifiait que ta mission venait d'échouer.) Donc, bref, aucune chance qu’on devine que tu étais Sangrave. Tu hurlas du plus fort que tu pouvais :

« AU SECOURS, À MOI, ON M’A AGRESSÉ ! »

Très con d’appeler à l’aide ainsi, mais tu avais besoin d’aide alors fuck l’orgueil, right?


Signature en construction. Dinosaure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2499-birthday-990-madness-takes-it-s-toll http://tara-duncan.actifforum.com/t2011-birthday http://supermuffy.deviantart.com/
Haru Earstay


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : Wint. . .
Couleur de magie : Rouge bordeaux terne
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Âme érrante.
Résidence : Enfermé dans un hotel parisiens.
Dans le sac : Tiens, j'ai perdu mes sucette ;_; Des chose qui font voir des trucs bizarre, une demi-douzaine de bouteille, une boule de cristal, un couteau, des allumettes, des clopes, un briquet, de la monnaie terrienne, mais plus un crédit-mut, une photo de Lice cachée dans mon portefeuille.

Affinités : avatar (c) lollipops

lice - love you
autumn - miss you
cally - care for you
albane - protect you
candice - fuck you
drugs, smoke, alcohol - addicted to you

MessageSujet: Re: Noises of the night [PV]   Sam 31 Déc 2011 - 20:29

Heart In Cage




Il ne bougea pas. Ses yeux ne s'ouvrir pas. Son corps ne trembla pas. Le cri qui avait retenti ne lui avait fait ni chaud ni froid. Franchement, pourquoi était-ce toujours a lui de régler les problème des autre? N'avait il pas lui même assez de problème a régler lui même? Ses yeux clos, il songea a ce qu'il devait faire. Pourquoi ne resterait il pas assis a rien faire pour une fois? Oui, il allait faire ça. Mais bieeeeen suuuuur. Vous me prenez pour qui, bordel? Il était un ange, innocent, naïf. Autrefois, les anges était arrogant, rebelle. Il était libre, libre de pensée, de choisir. Mais on a tous oublier ces temps là. Car maintenant, on suit tous cette ligne imaginaire, que l'on nomme "bon sens". Cette règle qui nous dicte ce que l'on doit faire, ce que l'on doit penser. Apparemment, c'est plus rassurant de marcher sur une route où tout est tracé d'avance, ou il n'y a pas de choix a faire. Haru, ange blond, tu a perdu ta liberté. Tu est devenue l'un des leurs, au cœur en cage, emprisonnée par des règle insensée. Aveugle, fade, et sans gout. Et celle qui avait crié? Comment était elle? D’où venait elle? Était-elle aussi emprisonnée que lui, par des rêve et des chaine abstraite? Peut être, peut être pas? Qu'importe de toute manière, les gens sont tous les même, les gens sont tous ainsi, il forge leurs propre prison, et s'enferme dedans, pour se protéger des chose extérieure.

A contrecœur, l'ange se lève. Il fixe le ciel un long moment. La nuit est si belle, si agréable. Personne dans les rue, personnes pour le déranger... ou presque. De nouveau le vent souffla, soulevant ses cheveux une nouvelle fois. Les mains dans les poches, il bondit du toit sur lequel il était perché. Aussi agile qu'un chat, aussi dangereux qu'un fauve, aussi silencieux que le temps qui s'était écoulé doucement depuis ma tombée de la nuit. A ce moment même, il était incapable de dire combien de temps il était rester a contempler le ciel. Une seconde? Une minute? Une heure? Un mois? La notion du temps n'était plus importante, de toute manière. Car de toute façon, chaque seconde sans Wint était une torture. Bah, c'est étrange, il commençait même a douter de cette douleur. Sombrait-il vraiment dans la folie? C'était le destin de tout sorcelier ayant perdu son familier. Il savait qu'il n'y échapperait pas. Et cela ne l'effrayait pas plus que ça d'ailleurs. Il atterrit sans bruit, ne faisant qu'un avec la nuit, et regarde avec nonchalance, de son regard au éclat de démence, l'auteur du cri qui avait troublé le silence. Étendue sur le sol, dans une flaque écarlate, la jeune femme (ou pas?) a la robe poisseuse de son sang fixe l'ange avec un peu trop d'innocence dans les yeux. Agressée ou agresseur? Le monde est plein de menteur.

L'ange s'approche sans hâte, le bruit de ses botte frappant contre le pavé de la ruelle. "Sur qu'elle cinglé suis-je tombé?" devait se demander l'agressée. Lui même l'ignorait, il ignorait si la folie qui prenait peu a peu possession de son corps était vraiment la sienne. Il s'accroupit près de la victime, toujours les mains dans les poche.

«Auriez vous besoin d'aide, jeune fille?» lui demanda l'ange d'une voix étrangement serviable.



[HS: Oh, t’inquiète pas, j'ai plus quatre ans non plus! Et aussi, désolé pour le rp un peu étrange, mais j'aime bien cette ambiance de folie et de démence, dis moi si c'est incompréhensible]


lost in this mess
nothing have sense anymore ✻  tu perds la notion du réel, tu t'enfonces dans ces mensonges, tu te perds, tu t'y noies. Y'a trop de merde dans ta tête, autour de toi, ça en bouche tes poumons. Tu suffoques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3680-9709-haru-9709-j-aurais-pu-etre-un-demon-au-paradis-mais-j-ai-prefere-etre-un-ange-en-enfer
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noises of the night [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noises of the night [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Tatran-
Sauter vers: