AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Le Château VivantPartagez
 

 Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cara Davis


Cara Davis

Age du personnage : 16 ans

Familier : Tibulle le blll !
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première sortcelière du Lancovit et Apprentie Voleuse Patentée
Résidence : Résidence à Travia et une chambre au Château Vivant
Dans le sac : Deux dagues dans leurs fourreaux, une uniclef, une boule de cristale et tout un tas de bricoles non-identifiées...

Affinités : Penelope DelaClairièreduBoisPerdu > meilleure amie d'enfance. Elles s'adorent, tout simplement !

Sai Niwa > Ami-Ennemi "Y m'énerve, y m'énerve, y m'éneeeeeeeeeeeeeeerve". N'empêche, Cara a beau dire, elle serait bien triste, sans leurs coups en traître mutuels !

MessageSujet: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeMer 19 Oct 2011 - 0:30

- Rah la la… qu’est-ce que j’aime, quand le Château Vivant est de si bonne humeur…

Cara s’étira de tout son long comme un chat, et sourit de toutes ses dents. Allongée en travers du couloir sur un tapis d’herbe douce et bleue du Mentalir, elle profitait avec délectation de ses instants de pure détente, ignorant avec superbe les quelques courtisans courroucés qui devaient l’enjamber ou la contourner pour déambuler dans le couloir. La jeune sortcelière arborait un visage ébahi qui lui donnait plutôt l’air stupide qu’autre chose. Ses longs cheveux noirs encadraient ses joues d’une auréole d’ombre, et sa robe de sortcelière du Lancovit, par-dessus ses vêtements noirs, laissaient défiler sur son bleu royal des dessins argentés indéfinissables.

Au-dessus de sa tête, Tibulle, débarrassé pour l’heure de sa bulle d’eau, voletait en tout sens, ravi. La jeune fille observa un instant ses mouvements aériens avec amusement, puis plongea son regard vert dans le mauve tendre du ciel (qui n’était pas vraiment un ciel) au-dessus de leur tête. Pour une fois depuis au moins trois siècles, Penny et elle avaient eu droit à une journée ENTIERE de répit accordé par leurs Maîtres respectifs. Elles devaient en profiter au maximum, dans la mesure où ça ne risquait pas de se reproduire, puisqu’habituellement, elles se faisaient systématiquement punir pour un oui ou pour un non.

Bon, d’accord. Généralement, la punition était méritée. Mais n’empêche…

Cara tourna la tête pour adresser un sourire complice à sa meilleure amie allongée dans l’herbe à ses côtés. L’ennui c’est que ce ne fut pas le visage de Penny qu’elle vit en premier. Ce fut les adorables yeux brillants et le joli pelage rose de Gencive, qui l’observait avec toute la « mignonnitude » dont il était capable. Mais Cara ne risquait pas de s’y laisser avoir une seconde fois. Petit sournois ! La jeune fille se redressa brusquement en position assise et se traîna sur les fesses, quelques mètres plus loin, lançant à l’adorable peluche rose un regard soupçonneux.

Cara avait une dent contre Gencive (aha, elle était bien bonne) depuis que ce dernier avait très légèrement tenté de la gober littéralement pour en faire son quatre-heure. Ce n’était même plus une dent, d’ailleurs, qu’elle avait contre lui, mais carrément toute une mâchoire. Une mâchoire qu’il avait immense, lui… Glups. La jeune fille déglutit, puis tira la langue à l’innocent Gencive qui devait probablement se demander avec quel assaisonnement il allait pouvoir la croquer.

Brrrr… elle n’avait jamais vu une créature aussi sinistrement rose. Quelle idée, aussi, de se lier avec un Familier pareil ! Cara jeta un coup d’œil au visage doux et naïf de Penny. Heureusement qu’elle n’avait pas autant de dent que son Familier !

Au beau milieu de ses réflexions, une ombre le long du mur attira son attention. Quelque chose venait de bouger, juste à l’angle, là-bas… Cara fronça les sourcils, une ride perplexe barrant son front. Elle fixa plus attentivement le mur… Non, elle n’avait pas rêvé ! Ca avait bougé encore ! Et ça ressemblait fortement à la silhouette d’un jeune garçon. Tout de noir vêtu. Et qui venait visiblement de… sortir d’un passage secret dissimulé derrière une tapisserie.

La jeune sortcelière sentit son cœur bondir dans sa poitrine tandis qu’elle sautait immédiatement aux conclusions. Fébrile, elle se précipita sur Penny, l’agrippa par le coude et la força à se redresser, la secouant un peu plus violemment que nécessaire. Les yeux brillants (incandescents, même) elle lui chuchota rapidement d’une voix tremblante d’excitation :


- Tu devineras jamais qui je viens d’apercevoir…

Tout à son enthousiasme, Cara en oublia de se méfier de Gencive, qui sautilla paisiblement jusqu’à ses orteils. Tibulle, alerté et gagné malgré lui par l’excitation de sa compagne d’âme, battait vivement l’air autour de lui, créant une mini-tornade autour des cheveux de Cara.

- Je crois bien que c’était Caliban dal Salan ! Le VRAI !

La jeune fille se mit à sautiller sur place, à moitié hystérique, ce qui la fit davantage ressembler à une petite fille de quatre ans en train de réclamer une Kidikoi.

- On le suit, dis, on le suit ?

Elle ne doutait pas une seule seconde de la réponse de Penny, qui partageait au centuple son admiration (pour ne pas dire vénération) pour le jeune Voleur Patenté, meilleur ami de l’Héritière d’Omois. C’était un peu comme… une star, au Lancovit. Du moins, aux yeux des deux jeunes filles. Ni une, ni deux, Cara saisit vivement la main de Penny et l’entraîna à sa suite dans le couloir, par où la silhouette du jeune homme venait de disparaître.


Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 636469signcara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2514-cara-davis http://tara-duncan.actifforum.com/t2458-cara-davis-ou-quand-on-est-juste-pas-douee-on-assume-et-on-se-tait
Penelope DelaClairière


Penelope DelaClairière

Age du personnage : 16

Familier : Gencive un petit karkdent.
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première Sortcelière de Dame Sirella
Résidence : Château Vivant, à Travia.
Dans le sac : Un poignard, une brosse, une boule de cristal et moult gadgets inutiles

Affinités : Meilleure amie de Cara Davis.

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeMer 19 Oct 2011 - 13:59

Penelope contempla le ciel azur et sourit à la remarque de Cara, allongée à côté d’elle. Oui, elle aimait bien quand le Château était de bonne humeur elle aussi, c’était… reposant. La jeune fille en avait assez des pluies torrentielles et des sables mouvants qui les accompagnaient sans cesse suite à une de leurs bêtises. Pour une fois, les deux sortcelières s’était tenues tranquilles et avaient obtenu une journée de « vacances » si on pouvait appeler ça comme ça. Penny tourna la tête vers sa meilleure amie, et remarqua que celle-ci s’était relevée en regardant Gencive d’un air sombre. La jeune fille laissa échapper en petit rire cristallin en se remémorant le jour où elle s’était liée avec son Familier. Heureusement qu’elle avait été là pour sauver Cara des griffes, ou plutôt des crocs, de Gencive.

Cara, justement, se tourna vers elle une expression ébahie sur le visage, et la releva brusquement en la secouant comme un prunier. Penelope se dégagea tranquillement, habituée aux réactions excessives de son amie. Puis demanda :


- Non, quoi qu’est-ce qui se passe ?

Au nom de Cal, Penny entra dans le même état d’excitation que la jeune brune en face d’elle et laissa échapper un petit cri de surprise et d’admiration, tout en sautillant comme le faisait Cara.

- Oh mon dieu, OH MON DIEU ! Quelle question bien sûr qu’on le suit !

Cara n’avait pas attendu sa réponse et elles s’élançaient déjà toutes les deux à travers les couloirs colorés du Château Vivant, à la recherche du célèbre Caliban Dal Salan. Bientôt elles retrouvèrent sa trace, il marchait d’un pas paisible et assez lent contrairement à elles. Les deux jeunes filles durent mettre, à regret, un peu de distance entre elles et le garçon, sous peine de se faire remarquer. Penelope chuchota :

- Bon il est temps de nous prouver tes supers facultés d'Apprentie Voleuse Patentée !


Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 430150signpenelope2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara Davis


Cara Davis

Age du personnage : 16 ans

Familier : Tibulle le blll !
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première sortcelière du Lancovit et Apprentie Voleuse Patentée
Résidence : Résidence à Travia et une chambre au Château Vivant
Dans le sac : Deux dagues dans leurs fourreaux, une uniclef, une boule de cristale et tout un tas de bricoles non-identifiées...

Affinités : Penelope DelaClairièreduBoisPerdu > meilleure amie d'enfance. Elles s'adorent, tout simplement !

Sai Niwa > Ami-Ennemi "Y m'énerve, y m'énerve, y m'éneeeeeeeeeeeeeeerve". N'empêche, Cara a beau dire, elle serait bien triste, sans leurs coups en traître mutuels !

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeJeu 20 Oct 2011 - 0:17

Ouf… heureusement qu’elles avaient réagi vite et avec sang-froid (hrm hrm). En quelques secondes, les deux jeunes filles avaient retrouvé la trace de leur… heu, de leur proie ? Oui, appelons-la ainsi. Cara ralentit vivement l’allure en voyant que la silhouette sombre évoluait nettement moins vite qu’elle. Youplà… Surtout, n’ayons l’air de rien. Tout est parfaitement normal. Les mains derrière le dos, Cara se mit à siffloter distraitement, en mode « je suis une innocente promeneuse, ne faîtes surtout pas attention à moi ». Et non, ce n’était pas une technique qu’elle avait appris à l’Académie. Ni même avec sa mère. D’où le fait que ça n’était pas très efficace.

En effet, faute d’avoir l’air naturel, Cara ressemblait à un suspect de premier ordre. La preuve : deux ou trois courtisanes qui passaient dans l’autre sens, après avoir salué Cal de leurs sourires enjôleurs, l’avait toisée avec un mépris et une perplexité sans borne. Cinq ans et demi d’âge mental : la jeune sortcelière s’était permise de quitter sa cible des yeux, le temps de tirer la langue aux courtisanes, qui s’offusquèrent devant son impertinence et battirent en retraite. Bref, concentration. Cara ne devait surtout pas oublier l’objet de la mission : suivre Caliban dal Salan. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle venait de le croiser en chair et en os, et qu’il était à quelques pas d’elles. L’Apprentie Voleuse en avait les mains tremblantes et la gorge sèche. Elle se sentait encore plus maladroite et inutile qu’à l’ordinaire. Ce qui n’était pas peu dire…

Les deux jeunes filles s’étaient tellement délectées de tous les articles dans les jourstaux d’AutreMondes sur les exploits et les mésaventures du fameux Magicgang qu’elles en avaient presque oublié qu’ils étaient des personnes réelles. Des gens comme tout le monde. Enfin, pas tout à fait comme tout le monde quand même…L’Héritière avait une légère tendance à être en mesure de faire exploser une planète en s’énervant juste un petit peu trop. Quant à Cal… c’était juste le meilleur Voleur d’AutreMonde. Point, à la ligne.

Cara sortit de ses pensées en captant le chuchotement discret de Penelope. Comment ça, ses supers facultés d’Apprentie Voleuse Patentée ? Elle plaisantait, là ? Il fallait l’espérer, parce que sinon… elles étaient cuites. Honnêtement, comment réussir à espionner l’espion le plus doué au monde ? La jeune sortcelière grimaça. Fallait espérer qu’il n’était pas en forme… Hrm, hrm. Bon, il fallait surtout commencer par avoir l’air de savoir parfaitement ce qu’elle faisait. Et au fond… elle avait bien une petite idée…

Elle se rapprocha du mur, incitant Penny à faire de même, jusqu’à le frôler, marchant le plus lentement possible, sans pour autant perdre la silhouette échevelée de Cal qui déambulait tranquillement quelques mètres devant. Bien évidemment, raser les murs n’était pas suffisant. Là, elles avaient juste l’air de deux abruties incapable de marcher droit sans se tenir au mur.

Elle chuchota alors du bout des lèvres :


- C’est pas mes facultés de Voleuses qui vont servir pour l’instant… Par contre, Mamam m’a appris deux-trois bricoles très utiles, tu vas voir…

Cara esquissa un sourire rusé puis attendit sagement qu’un courtisan et son Familier Spatchoune ne les dépasse en leur jetant un vague coup d’œil interloqué. Une fois le couloir à peu près vide, et Cal au loin, qui continuait résolument sa progression, la jeune Voleuse activa le plus discrètement possible sa magie au rouge joyeux, qui éclaira un instant leurs deux visages plongés dans l’ombre du mur.

- Par le Camouflus, qu’avec soin nous soyons dissimulées, et à l’instant plus jamais ennuyées !

L’espace d’une ou deux secondes, il ne se passa… rien. Puis, la magie opéra, se déversant des mains de Cara pour se répandre sur les vêtements des deux filles, puis sur leurs peaux, leurs visages, jusqu’à les envelopper toutes entières. Elles n’étaient pas à proprement parler devenue invisibles. La magie leur avait simplement appliqué la même couleur que le mur sur lequel elles s’appuyaient, jusqu’au moindre petit détail de la pierre. La jeune Voleuse fit un pas, et le dessin sur sa peau se modifia quelque peu, suivant ses mouvements. Paaarfait. Un vrai petit caméléon.

Elle jeta un coup d’œil au visage couleur de pierre de sa meilleure amie, et ne put s’empêcher de faire de l’humour :


- Ca te va bien, cette couleur… Tu devrais te maquiller comme ça plus souvent.

Elle étouffa un rire et baissa les yeux pour vérifier que Gencive avait lui aussi subi le sort. C’était le cas. Il ressemblait à un gros bloc de terre, ce qui lui donna à nouveau envie de rire. Bizarrement, il n’avait plus l’air aussi menaçant, privé de sa couleur rose. Tibulle, lui, n’était pas content DU tout. Le sort ne l’avait pas touché lui, mais avait enveloppé sa bulle d’eau, de sorte que ses parois étaient maintenant opaques. Et qu’il ne voyait RIEN. Après avoir observé le blll se cogner trois fois dans le mur en s’affolant, Cara eut pitié et le saisit doucement dans ses mains.

- Bon, maintenant on y va… Mais pas de bruit, ce sort ne couvre pas le bruit de nos pas.

Elles avaient failli perdre leur cible de vue, avec tout ça. Cara le repéra tout juste au moment où il tournait à l’angle d’un couloir. Tenant fermement la main de Penny dans la sienne pour caler sa progression sur la sienne, elle le suivit silencieusement. Enfin… le silence, c’était quand même pas tout à fait son truc. Parce qu’au bout de quelques minutes à suivre leur idole, Cara ne put s’empêcher de demander :

- Il va où, à ton avis ? C’est pas le chemin des dortoirs, ça…



Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 636469signcara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2514-cara-davis http://tara-duncan.actifforum.com/t2458-cara-davis-ou-quand-on-est-juste-pas-douee-on-assume-et-on-se-tait
Penelope DelaClairière


Penelope DelaClairière

Age du personnage : 16

Familier : Gencive un petit karkdent.
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première Sortcelière de Dame Sirella
Résidence : Château Vivant, à Travia.
Dans le sac : Un poignard, une brosse, une boule de cristal et moult gadgets inutiles

Affinités : Meilleure amie de Cara Davis.

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeVen 21 Oct 2011 - 19:22

Penny observa Cara jeter le Camouflus et retint un rire, voyant Tibulle impuissant, dans sa bulle d'eau opaque. La jeune fille regarda ses pieds... On pouvait dire que le sort était réussi ! On ne distinguait que très vaguement les formes de son corps et Gencive avait presque complètement disparu dans le décor. Parfait. La chasse pouvait commencer !

Penelope sourit à la remarque de Cara, puis la suivit toujours rasant les murs, à la poursuite de Cal. Elles avançaient plus ou moins discrètement, et pour éviter diverses chutes elle avançaient lentement, trop lentement... Interloquée, la jeune sortcelière répondit au chuchotement de son amie :


- Je ne sais pas, mais on va bientôt le découvrir... Enfin j'espère !

Penny n'arrivait toujours pas à réaliser qu'elles étaient en train de suivre Caliban Dal Salan. C'était juste... Trop cool ! Aux yeux des jeunes filles c'était... un dieu. De plus, il avait réussi à sympathiser avec le Château Vivant, ce qui en soi était un exploit, vu le sale caractère de celui-ci. Il était à peu près le seul avec l'Héritière à avoir accompli cette prouesse. Il était tout simplement génial, enfin c'était Cal quoi.

Et maintenant elles étaient en train de le suivre, lui le vrai ! Peut-être se dirigeait-il vers un passage secret super cool qui l'emmènerait jusqu'à son repère... Bon d'accord c'était peu probable, mais elle avait bien le droit de rêver ! Elle espérait qu'elle pourrait lui parler, ce serai tellement génial ! Elle s'imaginait déjà la scène... Non en fait non, elle n'imaginait pas, elle sourirait comme une débile pendant toute la durée de la conversation et bégayerait à chaque fois qu'elle voudrait prendre la parole. Elle balaya cette idée d'un geste désinvolte de la main.

Elle reprit contact avec la réalité quand la prise de Cara sur son bras se ressera, elles avaient failli le perdre ! Elles décidèrent silencieusement d'avancer plus rapidement. Le Château, qui pour une fois comme l'avait remarqué la jeune brune était de bonne humeur, avait crée un décor assez... coloré. Un arc-en-ciel égayait les mur d'un bleu pastel, des licornes gambadaient dans l'herbe verte et les soleils éclairaient joyeusement le paysage. Le Camouflus changea les déguisement respectifs des deux sortcelières et Penny eut une moue dépité. Elle préférait la pierre à toute cette tornade de couleur sur son corps. Gencive, lui, avait l'air d'apprecier, il sautillait heureux aux pieds de la petite blonde. Le petit krakdent poussa un petit glapissement de satisfaction et Penelope le rembarra
"Gencive ! Tais-toi !" Elle murmura à l'attention de Cara :


- Désolée, tu crois qu'il a entendu ?

La réponse à sa question vint assez rapidement... En effet Cal se retourna incrédule.


Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 430150signpenelope2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara Davis


Cara Davis

Age du personnage : 16 ans

Familier : Tibulle le blll !
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première sortcelière du Lancovit et Apprentie Voleuse Patentée
Résidence : Résidence à Travia et une chambre au Château Vivant
Dans le sac : Deux dagues dans leurs fourreaux, une uniclef, une boule de cristale et tout un tas de bricoles non-identifiées...

Affinités : Penelope DelaClairièreduBoisPerdu > meilleure amie d'enfance. Elles s'adorent, tout simplement !

Sai Niwa > Ami-Ennemi "Y m'énerve, y m'énerve, y m'éneeeeeeeeeeeeeeerve". N'empêche, Cara a beau dire, elle serait bien triste, sans leurs coups en traître mutuels !

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeDim 23 Oct 2011 - 0:01

Cara esquissa une petite moue à la réponse de son amie… Certes, si elles se débrouillaient bien (ce qui n’était pas gagné) elles allaient peut-être avoir la surprise de découvrir l’un des fameux passages secrets que Cal était pratiquement l’une des seules personnes à connaître. La jeune fille se demanda un court instant si c’était le passage secret en question qui motivait sa progression, ou le jeune sortcelier qui en détenait la clé. Aucune hésitation là-dessus. Cal pouvait bien leur montrer le chemin d’un placard à balais qu’elle le suivrait quand même. Cara avait parfaitement conscience de sa stupidité, mais c’était loin d’être un problème.

Le vrai problème, l’actuel problème, c’était d’avancer un peu plus vite pour éviter de perdre leur cible de vue. Plus vite, mais tout aussi discrètement… Et ça… ça c’était plus compliqué. A l’Académie des Voleurs Patenté, ça avait été un de leurs premiers cours. Apprendre à être furtif, silencieux, presque invisible. Ben, très honnêtement… elle n’avait pas encore bien compris le truc. Heureusement qu’elles avaient le Camouflus pour les aider un minimum. Cara retint de justesse une exclamation étonnée lorsqu’elle vit le sort s’adapter à l’environnement changeant du Château Vivant. Elle leva les yeux au ciel… enfin, au plafond, et dodelina de la tête d’un air désapprobateur.

Il avait vraiment des goûts douteux en matière de déco, ce Château. Bonne humeur ou pas bonne humeur, aucune personne sensée n’irait repeindre ses murs avec des arc-en-ciel dans tous les sens… Il avait fumé quoi, exactement ? C’était sacrément fort, en tout cas, comme substance. Cara poussa un soupir agacé en battant des cils. Non seulement c’était laid, mais en plus ça piquait les yeux. De peur de se brûler la rétine, elle refusa de baisser la tête pour voir à quoi ressemblait ses vêtements et son corps tout entier. D’ailleurs, elle évita aussi de regarder le visage de Penny, qui devait être tout aussi pastel et tout aussi colorée qu’elle.

Des cauchemars multicolores : non merci.

Bien que l’ambiance fût un peu plus adaptée à sa propre couleur, Tibulle n’en menait pas large, puisqu’il ne voyait toujours… ben rien, en fait. Et cela commençait sérieusement à l’agacer. Après deux ou trois mouvements un peu brusques, il échappa aux mains de Cara, et s’en alla errer dans le couloir. Errer, oui, parce qu’il effectuait des zigzags très très aléatoires. On aurait dit qu’il avait fumé la même chose que le Château. Tout à son observation de leur cible, l’Apprentie Voleuse décida que son blll ne risquait pas grand-chose, si ce n’était de se couvrir de ridicule, et le laissa se démener dans sa bulle. L’attention de Cara fut détournée par le petit glapissement de joie que poussa Gencive.

Elle tressaillit et lui jeta un regard noir (qui devait être plus coloré que noir, après mûre réflexion)… puis tressaillit de plus belle lorsque Penelope, oubliant toute notion de discrétion réprimanda son Familier. Au moment où sa meilleure amie s’excusait, Cal, à quelques pas d’elle, se retourna en fronçant les sourcils. D’instinct, Cara plaqua une main sur la bouche de Penny pour l’empêcher d’ajouter quelque chose. Même si la jeune fille n’en avait pas l’intention. Bref.

Elle se figea, et d’un simple regard lui intima de ne surtout plus bouger d’un millimètre. Le Camouflus les protégeait, les rendant presque invisible. Mais il était moins efficace en cas de mouvement. Si elle avait pu, Cara aurait même arrêté de respirer. Cal pivota sur lui-même, l’air étonné. Ce qui, au moins, confirma bien une chose : ses yeux gris, cette tignasse de cheveux noirs et ce visage d’ange ne pouvait appartenir qu’à une seule personne.

L’Apprentie Voleuse sourit, luttant contre l’envie de sortir subitement de sa cachette pour lancer un « Salut !!! » et ensevelir l’astucieux Voleur sous un flot de questions. Ce qui la retint ? Ben… le fait qu’elle avait un arc-en-ciel sur la figure, premièrement. Et aussi, accessoirement, le fait qu’il allait la prendre pour une folle.

Ce fut Tibulle, qui, pour une fois, leur sauva la mise. Bien involontairement, cela dit. Il en était à son cinquième mur en pleine poire, lorsque, énervé, il battit un peu violemment des ailes et percuta l’épaule du petit Voleur, détournant son attention de l’endroit où les filles s’étaient immobilisées. Cal arqua un sourcil devant la… chose, le truc, la bulle d’eau aux couleurs de l’arc-en-ciel qui venait de lui rentrer dedans, puis laissa échapper un rire.


- Et ben, alors, toi ? Attends, bouge pas.

Quelques mouvements de mains, un incantation, et la bulle de Tibulle redevint translucide, au grand soulagement de ce dernier, qui se serait bien jeté sur Cal pour l’embrasser. Cara perçu ses pensées et se retint de rire. Quelque chose l’avait dérangée, cependant. Un détail, dans la voix de Cal. Elle fronça le nez, perplexe. Elle avait la sensation diffuse que quelque chose clochait.

Pendant ce temps, Cal, dont l’attention avait été détournée du pan de mur ou se terraient les filles, reprenait sa progression. Ca aussi, ça n’était pas normal. Comment Caliban dal Salan avait-il pu se faire piéger par deux jeunes filles aidées d’un blll (Gencive ne comptait pas, il ne servait qu’à glapir au plus mauvais moment, celui-là) ? Bref. Elle y penserait plus tard. Le plus urgent restait de suivre ledit Caliban. D’un infime mouvement de tête, Cara fit signe à Penny qu’elle pouvait à nouveau bouger, et les filles reprirent leur chasse. Non sans s’être assurées que Gencive appliquait maintenant à la lettre l’expression : muet comme une carpe.

Au bout d’une dizaine de minutes, alors que la jeune sortcelière commençait à se dire que Cal allait finir par les balader dans tout le palais en vain, ce dernier s’arrêta devant… ben devant un pan de mur tout à fait normal. Cara retint son souffle lorsque le mur s’effaça littéralement devant Cal. Le petit Voleur s’engouffra dans l’obscurité qui s’était ouverte devant lui.


- Vite ! Avant que ça se referme !

Elle saisit vivement la main de Penny et courut, sans plus se soucier de passer inaperçue, pour s’introduire dans l’ouverture… Tibulle fut le dernier à passer, et failli bien y laisser un bout de sa queue dans l’aventure. Décidément… dès le début, il savait que ça n’était pas une bonne idée, toute cette histoire ! Plongés dans la pénombre, les deux filles et leurs Familiers s’immobilisèrent, juste le temps que Cara incante et qu’une lueur jaune illumine le souterrain.

La jeune fille jeta un coup d’œil à droite, puis à gauche. Où avait-il donc filé ?


- A ton avis, murmura-t-elle le plus discrètement possible, droite ou gauche ?


Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 636469signcara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2514-cara-davis http://tara-duncan.actifforum.com/t2458-cara-davis-ou-quand-on-est-juste-pas-douee-on-assume-et-on-se-tait
Penelope DelaClairière


Penelope DelaClairière

Age du personnage : 16

Familier : Gencive un petit karkdent.
Couleur de magie : Violette
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première Sortcelière de Dame Sirella
Résidence : Château Vivant, à Travia.
Dans le sac : Un poignard, une brosse, une boule de cristal et moult gadgets inutiles

Affinités : Meilleure amie de Cara Davis.

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 22:51

"Tibulle je t'aime" songea Penelope, soulagée. Cependant elle avait, elle aussi, remarqué que quelque chose ne tournait pas rond avec Cal. Jamais, au grand jamais, il ne se serait fait avoir par une première sortcelière, une Apprentie Voleuse et leurs Familiers ! Peut-être n'était-il pas dans son assiette... Ou tout simplement leur jouait-il un tour. Bref, elles le découvrirait bien assez tôt !

Après avoir repris leur sang-froid, les deux sortcelières reprirent la chasse au Caliban. Mon dieu, mais il les emmenait où à la fin ?! Si ça continuait, la jeune humaine allait finir par avoir des ampoules. Heureusement, comme si il avait compris le message, Cal s'arrêta enfin. Devant un mur.

Penny retint son souffle... et la paroi coulissa, laissant derrière elle un couloir sombre. La jeune fille eut juste le temps de fourrer Gencive dans sa poche que Cara la tirait déjà rapidement à l'intérieur du passage secret. Quand la lumière illumina enfin le couloir humide, Penelope remarqua qu'elles avaient perdu Cal. Slurk !


- Hum... Très bonne question. Mon instinct m'aurait dit à gauche, mais j'ai appris qu'il ne fallait JAMAIS que je suive mon instinct. Alors j'aurais bien dit droite...

Oh, il lui venait une idée... Qu'est-ce que c'était déjà ? Ah oui, Penny incanta :

- Attends, vérifions. Par le Revelus, que la direction que Cal a emprunté, nous soit indiquée !

Une petite boule de lumière bleue apparut devant les yeux incrédules des deux jeunes filles. Elle mit un instant avant de comprendre ce pourquoi elle était là. Puis lentement l'information atteint son cerveau (enfin si on peut dire qu'une boule de lumière a un cerveau...) et elle se mit en route, empruntant le couloir de droite. La petite blonde s'engouffra la première à sa suite, suivie de près par la jeune brune. Penelope, tout en ne quittant pas la boule lumineuse des yeux, senti quelque chose remuer dans sa poche puis se rappella soudain que Gencive était toujours à l'intérieur, et qu'il était en train d'étouffer. La jeune fille s'excusa mentalement, non sans réprimer un gloussement. Le couloir tournait brutalement à gauche, si bien qu'elle du user de toute la stabilité au monde pour ne pas se prendre le mur en pleine face. Elle ne savait pas si elle devait prévenir Cara ou si celle-ci s'en rendrais compte... Non ne tentons pas l'impossible, Penny chuchota, le plus discrètement possible :

- Fait gaffe au mur...

Après moult bifurcations, le couloir déboucha enfin sur... les toilettes des filles. Pardon ? Par les entrailles de Bendruc le Hideux, qu'est-ce que Cal faisait dans les toilettes des filles ?!


Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 430150signpenelope2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara Davis


Cara Davis

Age du personnage : 16 ans

Familier : Tibulle le blll !
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Première sortcelière du Lancovit et Apprentie Voleuse Patentée
Résidence : Résidence à Travia et une chambre au Château Vivant
Dans le sac : Deux dagues dans leurs fourreaux, une uniclef, une boule de cristale et tout un tas de bricoles non-identifiées...

Affinités : Penelope DelaClairièreduBoisPerdu > meilleure amie d'enfance. Elles s'adorent, tout simplement !

Sai Niwa > Ami-Ennemi "Y m'énerve, y m'énerve, y m'éneeeeeeeeeeeeeeerve". N'empêche, Cara a beau dire, elle serait bien triste, sans leurs coups en traître mutuels !

MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitimeDim 30 Oct 2011 - 13:28

……. Ah.

Face à l’étrange façon de penser de sa meilleure amie, Cara arqua un sourcil perplexe. Donc, en gros, si elle avait bien compris, il fallait aller à droite parce que Penny voulait aller gauche. Oui mais par conséquent, si elle proposait finalement à droite, c’était que son instinct lui disait quand même de prendre à droite, et s’il ne fallait pas l’écouter… autant filer à gauche, comme au départ, nan ? Ouh là, ça y était, elle venait de choper une sacrée migraine. Elle secoua la tête –ce qui n’arrangea rien du tout en réalité- et décida résolument que réfléchir à ce point n’était pas bon pour sa santé. Elle allait laisser les subtilités de leur plan d’attaque à Penelope, ça valait mieux pour tout le monde. Droite, donc. A moins que…

La jeune sortcelière eut un sourire en voyant son amie incanter, prise d’une soudaine illumination. C’était le cas de dire, d’ailleurs, compte tenu de l’étrange boule luminescente qui apparut devant elle, née de la magie de Penny. Intéressant… elle ne connaissait pas ce sort. Rangeant cette information dans un coin de son esprit (un endroit pas trop en désordre et pas trop poussiéreux, ce qui fut ardu à trouver), elle riva son regard sur leur nouveau guide opalescent… qui devait avoir à peu près autant de neurones en état de marche que Tibulle. Ce dernier protesta allègrement contre cette comparaison outrageante. Comme à son habitude, Cara ignora les pensées de son Familier. La boule de lumière venait d’avoir une illumination à son tour (aha aha) et prit à droite. Magnifique. En espérant qu’elle était bien en train de suivre Cal, et pas n’importe quel courtisan de passage.

Compte tenu du fait qu’elles parcouraient un passage censé être secret, il fallait avouer qu’il y avait peu de chance qu’il soit très emprunté. Leur guide lumineux avait donc toutes les chances de ne pas se tromper. Enhardie par la facilité avec laquelle elles pistaient le meilleur Voleur du monde (ce qui était en réalité vaguement suspect), elle accéléra l’allure, curieuse de savoir où menait ce fameux passage secret… et aussi où se rendait Cal, bien entendu. Les pensées de Cara s’éloignèrent petit à petit du couloir plongé dans la semi-obscurité, pour se demander ce qu’elle allait bien pouvoir dire à Caliban, si jamais elles avaient ENFIN l’occasion de lui adresser la parole. Elle voyait d’ici les joues rougies de Penny et ses balbutiements qui n’auraient ni queue ni tête.

La jeune fille eut un sourire amusé. Grave erreur. Au moment où elle ricanait mentalement de la future déconvenue de sa meilleure amie, celle-ci tenta de la prévenir qu’il y avait un « léger » obstacle à leur progression. Bien évidemment, tout le monde devine la suite. Même en temps normal, en pleine jour, avec toutes ses capacités mentales et physiques au top de leur forme, elle se serait probablement mangé le mur. Alors là, autant dire que dans le noir, en pensant à autre chose, elle n’avait aucune chance de s’en sortir sans dommage. L’impact fut relativement douloureux, surtout pour son nez et son genou qui heurtèrent la pierre de plein fouet.

Dans l’obscurité, il y eut un « boum » retentissant, suivi d’un « slurk » tout en grâce et en poésie. Tibulle, qui avait bien sûr vu la scène se profiler depuis longtemps, ricana silencieusement, se considérant vengé de s’être lui-même assommé moult fois contre le mur à peine quelques minutes plus tôt. Tout en se frottant le genou, Cara tira la langue à son Familier qui lui transmettait une pensée incroyablement simple : « Bien fait. »

Gnia gnia gnia. Qu’est-ce qu’ils avaient, les gens, à mettre des murs partout, hein ? Après un petit Reparus, histoire d’éviter de saigner du nez (ça n’aurait pas été très glamour pour se présenter auprès de Cal…) Cara reprit sa progression en redoublant de précautions, ce qui ne fut pas de trop. Parce que oui, les gens mettaient effectivement des murs partout. Elle ne sut exactement combien de virages et de bifurcations elles rencontrèrent, elle avait arrêté de compter au bout du cinquième bleu au genou. Le même genou, d’ailleurs, elle ne le sentait plus, il aurait peut-être fallu qu’elle commence à s’en inquiéter. Boitillant telle une guerrière blessée (c’était plus classe présenté comme ça), l’Apprentie Voleuse suivie Penny et sa boule de lumière qui débouchèrent… heu…

Attendez une minute… C’était vraiment ce qu’elle pensait que c’était ?

Ah oui… Les toilettes des filles. Cara sentait pointer un début de fou rire. Alors premièrement, elles venaient de découvrir un passage secret vers les toilettes. Hourra. Ca c’était certainement ce qui allait leur sauver la vie un jour, si jamais elles avaient une très grosse envie. Deuxièmement… elle venait d’avoir la confirmation que quelque chose clochait avec le Caliban qu’elles pistaient. Soit il était incapable de les repérer et il espionnait les filles, auquel cas c’était un simili de Cal et elles perdaient leur temps… soit il les avait repérées depuis bien longtemps déjà et les menait en bateau, auquel cas elle ne se gênerait pas pour lui sauter dessus.

Elle jeta un coup d’œil interrogateur à Penny, qui visiblement était aussi perplexe qu’elle. Bon. Qu’allait-elle bien pouvoir trouver pour résoudre cette énigme du « Cal est-il bien Cal ? » ? Elle fit un léger signe de tête à sa meilleure amie, et sortit le plus discrètement possible du passage. Le Camouflus aidant, elles étaient toujours à peu près invisibles. Et maintenant ? Maintenant il fallait y aller franco. Cal s’était tapi le mieux possible afin d’observer les allées et venues des jeunes demoiselles qui papotaient gaiement devant l’immense miroir en se recoiffant allègrement à l’aide de sorts en tout genre.

Cara ne fit pas dans la dentelle. Sous les yeux étonnés de Tibulle, elle fit disparaître son Camouflus, s’approchant résolument de Cal, et lui tapota l’épaule. Ce dernier bondit et se retourna vivement. A son expression surprise, il ne faisait aucun doute qu’il avait frôlé l’arrêt cardiaque. La jeune fille eut un sourire amusé, en essayant résolument de ne pas se laisser perturber par les grands yeux gris et innocents du jeune garçon. Elle se racla la gorge et lui décocha un sourire rayonnant :


- Bonjour… Caliban, c’est ça ? (comme si elle ne l’avait pas reconnu, oui, tout à faiiiit) Je m’appelle Cara. Tu t’es perdu, peut-être ?

Le jeune Voleur eut un moment d’absence, et Cara sentit son cœur suspendre ses battements. Elle bloqua sa respiration, suspendue aux lèvres d’un Cal qui fronça les sourcils, puis lui adressa un sourire qui manqua de la faire tomber à la renverse. Il tourna vers elle son visage d’ange et répondit d’une voix un peu étrange, qui la fit sourciller :

- Oui, merci… Tu veux bien me montrer le chemin, Cara ?

Il se passa alors quelque chose de passablement étrange. Le menton de Cal… s’affaissa. La jeune fille fit un pas en arrière en esquissant une petite moue. C’était quoi, ça ? Elle cligna des yeux pour vérifier qu’elle n’avait pas rêvé. Aussitôt, les joues du petit Voleur doublèrent de volume, et quelques uns de ses beaux cheveux noirs virèrent au grisâtre maladif.

Yerk.

« Cal » n’avait visiblement pas conscience qu’il était en train de… fondre ? Grossir ? Blanchir ? Enfin, le tout en même temps, quoi… Car il continuait à lui sourire. Sauf que maintenant, son visage ne ressemblait plus à celui d’un ange (ou alors d’un ange bouffi et gras) et son expression avait quelque chose de légèrement flippant. Cara déglutit difficilement.

Okay… Fuite anticipée ! Maintenant !



Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] 636469signcara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2514-cara-davis http://tara-duncan.actifforum.com/t2458-cara-davis-ou-quand-on-est-juste-pas-douee-on-assume-et-on-se-tait
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]   Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération Commando, ou comment découvrir que sur AutreMonde, les apparences sont toujours trompeuses [PV Penelope]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment entretenir l'albatre
» Et toi, t'as fait comment? (PV)
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» comment appelle-t-on ?
» Comment éviter de délocaliser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'AutreMonde :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia :: Le Château Vivant-
Sauter vers: